Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Difficile accès au Lycée Bogodogo : Des élèves manifestent leur mécontentement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 1er mars 2021 à 15h03min
Difficile accès au Lycée Bogodogo : Des élèves manifestent leur mécontentement

Les élèves du Lycée Bogodogo, à Ouagadougou, ont manifesté ce lundi 1er mars 2021, leur mécontentement. Cela est lié aux difficultés d’accès à leur établissement. Les problèmes sont dus aux travaux de bitumage de la route nationale 4, passant devant l’hôpital Yalgado Ouédraogo.

Selon Juda Maré de l’Association des élèves et étudiants de Ouagadougou (AESO) section Bogodogo, la manifestation avait pour objectif de montrer leur mécontentement. Les élèves ont débrayé pour demander un accès libre à leur établissement. Juda Maré dit avoir recensé au moins 30 accidents dont 5 graves du fait des travaux de la voirie. Il déplore aussi le fait qu’il n’y ait pas d’infirmier permanent pour la prise en charge des blessés.

Juda Maré, membre de l’AESO, section Bogodogo

Leur mouvement s’inscrit donc dans le but d’agir avant que le pire n’arrive. La manifestation des élèves a vu la présence des forces de l’ordre. Après avoir dialogué avec ces derniers, les manifestants ont libéré la voie sans heurts. Ils ont donné une semaine aux autorités pour agir. Passé ce délai, d’autres actions pourront être menées. Les élèves disent avoir pris des dispositions pour que leur revendication aboutisse.

Madi Compaoré, proviseur du Lycée Bogodogo

La manifestation des élèves était connue de l’administration. Selon Madi Compaoré, proviseur du Lycée Bogodogo, les élèves ont déposé un préavis de grève le 24 février 2021. La grève avait pour but d’interpeller sur l’accès difficile des élèves au lycée. Selon lui, les élèves demandent un feu tricolore leur permettant de ne pas faire un détour. Ces doléances, il dit les avoir transmis à qui de droit. En attendant, une solution a été proposée. Il s’agit du bitumage de la voix d’entrée ouest qui vient par la rotonde.

Les forces de l’ordre étaient là pour parer à toute éventualité

Tout compte fait, le proviseur invite les uns et les autres au respect du code de la route. Il n’est pas question de circuler en sens inverse.

Dimitri OUEDRAOGO
Auguste Paré (Vidéo)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er mars à 15:50, par Oeil En réponse à : Difficile accès au Lycée Bogodogo : Des élèves manifestent leur mécontentement

    Ce chantier est le plus mauvais jamais connu dans la ville de Ouagadougou. Nos autorités ont toujours attendu que les choses se dégradent avant d’envisager une action.
    Est-ce que les élèves avaient besoin de soumettre cette doléance ? Qu’es-ce que l’administration du lycée a entrepris comme démarche avant la manifestation ?
    Comme on le dit ces difficultés d’accès ne sont pas des maux de ventre, ce sont des maux d’yeux, ça se voit et bein, pour ceux qui veulent voir bien sûr.
    Vivement qu’une solution soit trouvée au plus vite afin d’éviter le pire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 16:08, par Sacksida En réponse à : Difficile accès au Lycée Bogodogo : Des élèves manifestent leur mécontentement

    Voyez vous nous avons toujours denonce le laxisme des responsables de notre administration publique, de surcroit des gens tels que ce Proviseur du Lycee qui sont cences eduquer et former nos enfants. Depuis que ce probleme perdure qu’ont t-ils fait pratiquement pour trouver une solution, avant meme que les eleves soient obliges de manifester ou de grever pour revendiquer des choses elementaires. Il ne s’agit pas de s’enfermer dans un bureau climatise et de faire la sourde oreille sur un probleme que vous avez le devoir de contribuer a resoudre ; et ainsi de laisser des crises inutiles eclatees. Dieu sauve le Burkina Faso. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars à 00:13, par A qui la faute ? En réponse à : Difficile accès au Lycée Bogodogo : Des élèves manifestent leur mécontentement

    Ce chantier de l’expertise nationale devient la risée dans tout le pays. Vous allez encore trainer combien d’année avant de livrer les quelques kilomètres de route. Comparativement au chantier gigantesque de Tampuy c’est vraiment beaucoup plus difficile ? Et si c’est sous-estimé en difficulté c’est aussi un problème de compétence. Maintenant il faut que le gouvernement mettre l’argent qu’il faut pour finir ce chantier. Il y va de la santé et sécurité des usagers et de la crédibilité de nos hommes à gérer des projets.
    Nous marchons sur la tête dans ce pays : ce sont les enfants qui disent aux papy que trop c’est trop alors que les vieux devaient travailler justement pour l’avenir des jeunes. Mais les vieux n’ont pas fini de faire leurs deals entre copains, voilà

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Agriculture : Un projet d’aménagement de la plaine de la Léraba pour améliorer la sécurité alimentaire dans les Cascades
Enfants en situation de rue : Un vernissage pour dire qu’une autre vie est possible
Lutte contre le cancer : Le Burkina Faso inaugure son premier centre de radiothérapie
Ouagadougou : La Police municipale rase une construction hors lotissement aux abords du canal Mogho Naaba
Burkina : La commission épiscopale « Justice et paix » organise un forum national sur la problématique du foncier
Féminisme au Burkina : « Nous ne voulons pas d’un courant qui cautionne le fait que des femmes transforment leur physionomie pour devenir des hommes », clame Dr Nestorine Sangaré
Prévention et gestion des conflits : L’association IQRA outille les responsables de ses cadres de dialogue
Evénement : Un panel pour un soutien aux initiatives et pour un ajustement des stratégies et des pratiques éducatives parentales
Burkina Faso : Un colloque sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul Zoungrana
Utilisation du gaz butane dans les taxis : « L’essence est plus dangereuse que le gaz », se défend le président des jeunes taximen du Burkina
Commune de Saaba : Le village de Tanghin plaide pour la reprise des travaux de réhabilitation du barrage
Syndicalisme : Le SYNATEL tient son 19e congrès ordinaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés