Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred De Musset

Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 28 février 2021 à 21h58min
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

Au cours d’une conférence de presse animée ce samedi 27 février 2021 à Ouagadougou, le parti La Marche pour la patrie (LMP) a donné sa lecture sur l’actualité nationale.

Selon le président du parti La Marche pour la patrie (LMP), Toussaint Ouédraogo, « la question de la réconciliation nationale doit être réelle » parce que plusieurs actes ont été posés mais cela n’a abouti à rien. A titre d’exemple, le parti a pris le cas de la Journée nationale du pardon de mars 2000.

Ce jeune parti (créé en décembre 2019) souhaite que le Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) soit supprimé, car « ça fait des années qu’ils sont là mais rien n’avance ». Ainsi, le parti propose que cette question soit exclusivement confiée au nouveau portefeuille de Zéphirin Diabré, qui selon eux, sera à la hauteur. « Quant à l’homme qui doit commander ce navire, nous croyons en son potentiel car il peut franchement s’il le veut, et s’il a carte blanche être celui qui réconciliera tous les fils et filles de la nation », a déclaré Toussaint Ouédraogo.

Après avoir présenté deux listes aux législatives de novembre 2020 (liste du Nounbiel et la liste nationale, Ndlr), « la LMP est sortie bredouille mais a beaucoup appris de la politique au Burkina Faso », a indiqué Toussaint Ouédraogo. « Nous sommes fiers d’avoir appris nous-mêmes et par nous-mêmes sur le terrain. Nous avons fait le bilan le 4 décembre 2020 à Koudougou et jeté les perspectives dont les élections municipales à venir pour lesquelles nous nous apprêtons », a-t-il ajouté.

Pour le président de la LMP, Toussaint Ouédraogo, ils sont un jeune parti et ils ont le temps d’impacter la politique burkinabè.

Au cours de leur tête-à-tête avec la presse, la question de l’offre politique du parti s’est invitée dans les échanges. Selon Elie Kaboré, le chargé à la formation politique, la LMP veut se focaliser sur la jeunesse et l’éducation. Pour lui, le système éducatif actuel du Burkina Faso est à revoir.

En ce qui concerne la limitation des partis politiques au Burkina souhaitée par le président de l’Assemblée nationale, la LMP (ce parti de l’opposition), trouve que « c’est trop facile lorsqu’on est au perchoir ». Pour Toussaint Ouédraogo et ses camarades, il s’agit de prendre en compte les jeunes dans les instances décisionnelles et non les utiliser juste pour la mobilisation.

MLC
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 février à 12:45, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

    Hum... Il y a des moments où il faut savoir se taire.

    Ce "parti" a présenté au moins deux listes aux législatives du 22 Novembre 2020. Cela signifie que 36 à 50 candidatures au moins ont été présentées, titulaires et suppléants. Soit dit en passant, cela montre que c’est ce qu’on peut appeler un parti régionaliste, sinon "provincialiste" basé sur une seule province, ce que la constitution prohibe clairement.

    Au final, et sur l’ensemble du territoire national, ils ont obtenu... 31 voix ! Ce qui signifie que même leurs candidats n’ont pas tous voté pour leur parti ! A plus forte raison convaincre un ami ou membre de la famille...

    On comprend donc qu’ils se sentent concernés quand on parle de limiter le nombre de candidatures "légères" aux élections. Pourtant il le faut.

    Mais surtout, dans ce genre de situation, c’est mieux d’éviter de vouloir venir dicter au pays ce qui doit être fait. Le HCRUN est le résultat d’un consensus de tous les partis, organisations et groupes représentés au CNT pendant la transition, autant dire la nation. Qui êtes-vous pour le remettre en cause ? Et pourquoi ne pas plutôt supprimer le poste de Zéphirin ?

    On ne gouverne pas par conférence de presse, à la place de ceux qui ont gagné les élections, surtout quand on ne représente que soi-même. Un peu de bon sens...

    Et puis, vouloir faire de la politique, c’est légitime, mais on n’est pas obligé de créer "son" parti pour cela, on peut aussi rejoindre un parti existant. Pensez y...

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:34, par Sacksida En réponse à : Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

    D’abord, nous disons que ce partillon tel un Bebe qui a des yeux blancs, mais il ne voit rien et ne sait pas de quoi il parle. La transition politique apres constat que les recommandations du College des Sages de 1999 n’ont pas ete appliquees et videes comme il se doit afin de rendre la Justice Sociale et fonder une societe reellement democratique, de justice sociale dans le cadre des victimes des crimes de sang, des crimes sociaux et bien sur la manifestation de la Verite, de la Justice Sociale et in fine la Reconciliation des fils et filles du Burkina Faso ayant ete des victimes des differents regime depuis 1960 a nos jours. C’est pourquoi, la Transition suite a l’inssurection populaire d’octobre 2014, a souhaite que tous les burkinabe de la societe civile et donc membre de la population burkinabe puissent apporter sa contribution adequate en vue d’un travail de diagnostique pour vider ces dossiers. Mais avant que le HCRUN heritier de ce travail de diagnostique des cas par la Commission de Reconciliation Nationale et des Reformes (CRNR) qui a travaille dans divers sous commission et dont celle de la Verite, de la Justice Sociale et de la Reconciliation Nationale a rescence et traite plus de 5000 dossiers de crimes divers. Si l’on considere que les plus de 5.000 personnes responsables de familles a au minimum 10 personnes a leur charge, ca fait plus de 50.000 victimes de violences politiques, sociales et economiques qui attendent des reparations pour ceux et celles qui sont encore en vie ici bas. Et si l’on rapporte ces plus de 50.000 victimes directs et indirects a la population des salaries 300.0000 environ du Burkina Faso cela fera plus de 16%. Donc c’est important et il ne faut pas que des gens qui n’ont pas tous les sens pour apprehender les choses dans leur fondement racontent des inepties ; car l’on sait tres bien les structures inutiles dans ce pays. En tout etat de cause, le Ministre d’Etat a bien besoin de cette structure technique de traitement des cas des dossiers, car la finalite de sa fonction et sa reussite eventuelle dependra grandement de l’apport de cette structure qui agit sur le terrain depuis plus de 5 ans. La Jeunesse moi je vous conseille d’ecouter beaucoup et de vous informer avant des sorties hasardeuses et a l’emporte pieces. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:59, par Le Vigilent En réponse à : Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

    Avec une mentalité et un raisonnement pareils, soyez sûrs que votre parti est déjà mort. Nul n’est besoin de le dissoudre ou le supprimer. Il mourra de sa propre mort. Et des fondateurs de ce parti, personne ne s’en souviendra !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 19:21, par SOME En réponse à : Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

    Vraiment la scene politique au burkina fait honte meme quoi !!!!
    De toutes facons eux ils s ’agitent pour se faire voir et chercher a se faire appeler a une soupe quelle qu’elle soit puisqu’ils e representent rien et n’ont aucun projet pour ce peuple sinon eux memes ! Aucun argument, aucun theme sinon s’agiter pour faire dire qu’on existe. Rien rien bafohi
    Ah ! la magie de internet qui permet a tout un chacun de se faire mousser
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 1er mars à 03:37, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

      Mon cher @SOME :
      Vous avez tout à fait raison de parler d’agitation. Malheureusement, dans notre Burkina, d’autres ont fait comme ça et ont été "récompensés" par une place à la "table". Ce qui donne des idées à d’autres.

      Mais quand vous parlez d’internet, je ne vous suis plus. Car ce parti fait les choses en grand. Il convoque à chaque fois une conférence de presse avec invitation à de nombreux médias ou se fait inviter sur un plateau.

      Visiblement, ils mettent les journalistes dans de "bonnes conditions" car les compte-rendus sont toujours nombreux dans plusieurs journaux papier et en ligne à chaque fois.

      S’ils pouvaient faire la cour aux électeurs comme ils la font aux journalistes, peut être que cela pourrait s’appeler de la politique. Pour le moment, moi j’appelle cela de la communication.

      P.S. : La curiosité me pique : Quelqu’un saurait-il pourquoi ce parti LMP, dont le siège est à Koudougou, n’a pas déposé de liste électorale au Boulkiemdé ?
      Aurait-il eu du mal à trouver 8 militants là bas remplissant les conditions d’éligibilité pour faire une liste ?

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le BPN
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie Komboïgo, est-il mal parti avec son navire ?
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle du président
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du Burkina Faso, ça va pour le jeune du MPP »
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : Tahirou Barry prend les commandes du parti
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des « cas d’inconduite »
6e mandat d’Idriss Deby : Le Collectif de Tchadiens indignés exige devant leur ambassade à Ouagadougou, l’arrêt du processus électoral « non inclusif »
Mise en œuvre du programme de Roch Kaboré : La jeunesse du MPP sollicite l’accompagnement des jeunes de l’opposition et de la société civile
Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour la mise en œuvre du programme de Roch Kaboré
Palais de Kosyam : Les présidents de conseil d’administration du CBC et de la CORAB chez Roch Kaboré
Burkina Faso : L’Assemblée nationale adopte une loi pour améliorer la pension des retraités du privé
Vie politique : La NAFA lancée dans une nouvelle dynamique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés