Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 25 février 2021 à 20h51min
Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette

Bassolma Bazié avait saisi l’ASCE-LC afin de mettre un terme au mandatement de son salaire. L’autorité supérieure de contrôle d’Etat a accusé réception. Elle promet de saisir les autorités compétentes pour faire cesser cette "anomalie". Le principal concerné a tenu à le faire savoir par les mêmes canaux de diffusion de sa lettre.

« Le mardi 23 février 2021, j’ai adressé une lettre ouverte à l’ASCE sur arrêt de mandatement.
Le mercredi 24 février 2021, une réponse m’a été transmise au secrétariat de la Confédération Générale du Travail du Burkina (CGT-B) à la Bourse du Travail de Ouagadougou. De la même façon que la lettre ouverte a été publiée à l’attention de l’opinion, la réponse à moi adressée sur le sujet mérite le même traitement pour devoir de transparence et d’objectivité.

Je saisis cette occasion pour signifier que le mérite et les félicitations à moi adressées par cette Institution reviennent à tous ceux et celles qui se battent au quotidien pour l’ancrage de la démocratie et le renforcement de l’Etat de droit dans notre Pays. Sans eux à mes côtés, Bassolma BAZIE, je ne suis rien. En accueillant à sa juste valeur l’invite de Monsieur le Contrôleur Général d’Etat à poursuivre la lutte, je le rassure et cela se fera conséquemment pour l’ancrage de la démocratie et le renforcement de l’Etat de droit !

En effet, le fait que la correspondance à moi adressée par l’Institution m’a été comme d’habitude remise au Secrétariat de la CGT-B à la Bourse du Travail de Ouagadougou est, une fois de plus, la preuve de la poursuite de mon engagement pris. Par conséquent ma CONVICTION et ma DETERMINATION d’agir au nom des travailleurs pour l’enracinement d’une Gouvernance vertueuse au Burkina Faso demeure intacte.

Dans l’espoir que les principes de justice, de fermeté, de transparence et de redevabilité ne restent ni théoriques, encore moins à géométrie variable ! Car la crédibilité des Institutions et la paix sociale en sont fondamentalement tributaires.

Bassolma BAZIE
70336441
bassolma@yahoo.fr »

Vos commentaires

  • Le 25 février à 22:15, par Abcd En réponse à : Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"

    Mafoi. J’espère par soucis de transparence il nous tiendra également au courant de sa nouvelle source de revenus dans tous les détails.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 22:55, par Zouli En réponse à : Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"

    L’ASCE-LC promet de saisir les autorités compétentes pour faire cesser cette "anomalie "On espère que le contrôleur général va du même coup saisir les mêmes autorités pour faire cesser toutes ces "anomalies" qui plombent le budget de l’Etat, mêmes les "anomalies " des ministres.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 08:21, par Épervier En réponse à : Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"

    Pour répondre à Abcd il faudra avoir une certaine décence de respecter ceux qui portent la lutte des travailleurs dans leur cœur il mérite nos félicitations il ne fait pas de courbettes il n’est pas dans les basses besognes ce qui gagne en privé ne nous intéresse pas c’est ce qu’il fait pour les autres

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 15:05, par LE COUSIN DU VILAIN En réponse à : Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"

    Mon cher Épervier , ne perdez pas votre temps à répondre cet internaute Abcd car il croit que si tu démissions à un poste cela veut dire tu pars directement en fer. Le "Général" Bassolma BAZIE, n’est un Grand Combattant qui lutte pour les causes justes des travailleurs du Faso et voir même la population burkinabè. Alors Dieu ne va pas laisser mourir de faim surtout que c’est un homme très intelligent alors il va trouver un emploi. Vivre Bassolma BAZIE ! Nous avançons.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 15:35, par Zambo zambo En réponse à : Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"

    Bonjour à vous

    Merci Epervier pour ton objectivité. Mr Bazié est cohérent dans sa démarche. En fait on le mandate pour qu’il dépense et on va s’en servir pour le salir, pour dire voici quelqu’un qui a démissionné de la fonction publique et qui continue de toucher son salaire. C’est enfantin et même abject comme méthode et tentative de salir un homme.

    Mr Abcd, ce que vous gagner en privé ne nous intéresse pas et la nouvelle source de revenus de Mr Bazié ne vous enlèvera aucun FCFA ni vous en donnera un seul. Quel intérêt voulez-vous donc défendre pour vous, pour lui ou pour la population ? Rien du tout sinon peut être que du commérage.

    Si Mr Bazié se met à miser au PMUB et qu’il décroche le jackpot c’est son problème et çà ne vous regarde pas encore moins nous. L’aveuglement dans la haine conduit souvent à aveugler réellement le porteur de haine. Mr Bazié a saisi une institution de la République pour une tentative de discrédit par corruption active.

    Mr Zouli L’ASCE-LC a déjà saisi plusieurs fois " les mêmes autorités pour faire cesser toutes ces "anomalies" qui plombent le budget de l’État, mêmes les "anomalies " des ministres". Sauf que les rapports de l’ASCE-LC pourrissent dans les tiroirs. On se demande si vous suivez vraiment l’actualité !

    L’ASCE-LC a fait son travail comme elle peut et elle n’est pas investie d’un pouvoir coercitif qui revient à la Justice.
    Votre accusation relève soit de l’ignorance auquel cas vous avez encore le temps de vous cultiver et on peut vous y aider, soit de l’amalgame conscient auquel cas il n’en vaut pas la peine de lui accorder une quelconque importance. Éclairez nous davantage.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 21:06, par Brahima TRAORÉ En réponse à : Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"

    C’est Ça le burkindi. Il échappe au piège. Sinon tôt ou tard on va l’épingler. Quelle clairvoyance.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ramadan : Des recommandations alimentaires pour le jeûne
Gaoua : La fondation Rafi Dermardirossian donne le sourire à des personnes marginalisées dans la région du Sud-Ouest
Santé et droits sexuels et reproductifs : Un nouveau projet au profit des jeunes de quatre pays ouest-africains
Gouvernance et management des OSC : L’ONG Diakonia outille 50 apprenants issus d’organisations partenaires
Danger du foncier au Burkina : Comment désamorcer la bombe, si les plus « grands propriétaires terriens sont des autorités politiques et administratives » ?
L’économie politique de la décentralisation en Afrique : Les défis actuels du Burkina Faso
Communauté musulmane du Burkina : Des fidèles s’opposent à l’investiture du nouveau président
Préoccupation foncière au Burkina : Le flacon d’antidotes de la commission épiscopale justice et paix
Deuxième dimanche de Pâques : "Evangile Pour Tous Burkina Faso" implore la miséricorde de Dieu pour les prisonniers de la MACO
Cantine scolaire : Alice Gisèle Sidibé Anago pour assurer « à chaque enfant au moins un repas équilibré par jour »
Nutrition : Un nouveau projet pour prévenir le retard de croissance chez les enfants au Burkina
Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi passe en revue les deux premières années de mise en œuvre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés