Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Musique : Maria Bissongo chante « Mousso », un hymne à la femme

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • samedi 20 février 2021 à 19h24min
Musique : Maria Bissongo chante « Mousso », un hymne à la femme

Maria Bissongo, à l’état civil, Bénéwendé Mariétou Armelle Ouédraogo, a mis sur le marché discographique un nouveau single. Baptisé « Mousso », le dernier né de la fille de « l’empereur Bissongo » a été lancé le mercredi 17 février 2021. Il est chanté dans un style reggae et a été enregistré en live. « Mousso » est un véritable hymne à « l’autre moitié du ciel ».

« Mousso », femme dans la langue dioula, est le titre du nouveau bébé de Maria Bissongo, à l’état civil Bénéwendé Mariétou Armelle Ouédraogo. Par ce titre, enregistré en live et chanté en langue locales dioula et mooré, l’artiste rend non seulement hommage à « l’autre moitié du ciel » mais aussi elle les invitent à être dignes et valeureuses. « C’est la femme qui a crée le monde. C’est la mère de l’humanité et tout le monde lui doit du respect » peut-on écouter dans le titre. C’est un hymne à toutes les amazones du Burkina en particulier et à toutes les mères du monde.

« Mousso », une hymne à la femme

La fille de « l’empereur Bissongo » a fêté ses 10 ans de carrière artistique en 2020. On pourrait affirmer sans risque de se tromper que la relève est assurée. Elle est rentrée dans le paysage musical à point nommé puisque son père, pour des raisons certainement d’âge, est de moins en moins actif sur les scènes musicales. D’une voix captivante, elle a sorti successivement deux albums et 3 singles dont « Mousso » de 2010 à 2021. « Boudou », sorti en 2010, est le tout premier album de l’artiste. Il est composé de 10 titres. « Sibdou », un titre de l’album, a été clipé en 2014. Ensuite viennent « Hommage à la femme » en 2017, « Polougou » (single) en 2020 et le tout dernier « Mousso ».

Dès le premier essai, elle a séduit le cœur des mélomanes burkinabè et même au-delà des frontières. Dans ses créations, ses messages sont clairs. Elle invite ses frères et sœurs à ne point envier le bien ou le bonheur d’autrui. Le plus important pour elle, c’est que chacun puisse mener à bien la mission sur cette terre. Maria Bissongo juge satisfaisant le bilan de sa carrière. A son entendement, c’est le rêve de tous les artistes, de sortir un album et d’être tout de suite accepté par les mélomanes.

La meilleure artiste burkinabè au Kundé 2015 a été invitée sur plusieurs scènes nationales comme internationales. A l’international, on a toujours en mémoire sa prestation XXL au Festival de musique d’Anoumanbo (FEMUA) en 2019. Elle a également jouer à l’Opéra de Nice sous le regard du président français d’alors, François Hollande. Au Burkina, les scènes du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), et du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) lui sont très familières.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Humour : Gombo.com présente « tout va se savoir »
Promotion et vulgarisation du Festival des Solidarités Internationales (FESTISOL) au Burkina Faso : Les acteurs de l’organisation en conclave à Ziniaré
Culture : Meek Man, un espoir de la musique chrétienne
Culture : Sana Bob, l’artiste qui a tout surmonté pour s’imposer dans l’arène musicale burkinabè
Musique : Maria Bissongo chante « Mousso », un hymne à la femme
Musique : La « Consécration » de Tiness la Déesse
Décès du musicien et économiste Ki Jean : Des proches témoignent
Artisanat : Instituteur de formation, Abdoulaye Ouattara fait de la teinture sa passion
Ministère de la Culture : Elise Foniyama Thiombiano Ilboudo demande les bénédictions du Mogho Naaba
Burkina : L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres accueille 18 nouveaux académiciens
Bi Nabié, artiste musicien : « La musique peut servir de catalyseur à la réconciliation entre des fils en situation de déchirement »
Culture : « La situation du cinéma aujourd’hui, c’est comme si on tombait du 50e étage », Evariste Pooda, directeur du cinéma et de l’audiovisuel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés