Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Lutte contre le Covid-19 : Les partenaires s’enquièrent des actions menées au Centre-Nord

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • samedi 20 février 2021 à 14h09min
Lutte contre le Covid-19 : Les partenaires s’enquièrent des actions menées au Centre-Nord

Le mercredi 17 Février 2021, la commune de Kaya a reçu la visite de l’ambassadeur du Japon, des responsables du PNUD et de l’UNICEF au Burkina. L’objectif était de constater les actions Stop-Covid réalisées par Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, le gouvernement burkinabè, dans ses efforts, est soutenu par plusieurs partenaires dont le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD). Depuis l’apparition des premiers cas de Covid-19 au Burkina en mars 2020, le PNUD s’est montré solidaire aux efforts du gouvernement pour vaincre la pandémie à travers plusieurs activités qui ont été et continuent d’être réalisées.

Ecole Kouim Kouli

C’est ainsi que la commune de Kaya a bénéficié, grâce au soutien du PNUD et de l’appui financier du Japon, des réalisations Stop-Covid aux profit de plusieurs structures. Pour toucher du doigt les réalisations sur le terrain, une mission conjointe de l’ambassadeur du Japon, des responsables du PNUD et de l’UNICEF au Burkina, ainsi que les autorités nationales et régionales, a sillonné les structures bénéficiaires de ces réalisations à Kaya.

L’école Kouim-Kouli, située au secteur N°6 de Kaya, est bénéficiaire de plusieurs réalisations entrant dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et de l’éducation en situation d’urgence. Cette école a été la première étape de la visite. Là, c’est un directeur satisfait des réalisations déjà menées, mais plein de doléances, qui accueille la mission. « Nous disons merci aux partenaires pour les appuis multiformes et sollicitons encore leurs efforts car l’effectif pléthorique ne nous permet pas de respecter la distanciation sociale ici à Kouim-Kouli », a suggéré Tibnongdo Sawadogo, directeur de ladite école.

Directeur de l’école Kouim kouli

Après une visite guidée des classes, la mission s’est déportée au Centre Universitaire Polytechnique de Kaya, qui a aussi bénéficié des réalisations pour faire face au Covid-19. « Grâce à l’appui du PNUD/bureau de Kaya et ses partenaires, le CUPK a bénéficié d’une dizaine de dispositifs mobiles de lave-mains, de dix cartons de savons citec et d’une centaine de gel hydro-alcoolique, de l’installation de deux dispositifs modernes de douze lave-mains chacun, munis d’un réservoir d’une capacité 1000 litres directement relié à l’ONEA, et récemment trois unités de désinfection des mains et de prise automatique de température », a énuméré le Pr Adama Ouédraogo, chargé de mission du CUPK.

Chargé de mission Adama Ouedraogo

Il a saisi l’occasion pour remercier les hôtes du jour pour l’accompagnement, combien important, qui a permis non seulement la reprise dans la sérénité et dans le respect des mesures sanitaires des activités académiques et pédagogiques au CUPK courant mai 2020, mais qui a amélioré l’hygiène sanitaire au sein centre.
Autre lieu autre réalité

Photos de famille avec les officiels

Après les infrastructures éducatives, ce sont les activités génératrices de revenus des femmes qui ont retenu l’attention des visiteurs du jour. Et ce sont le site maraicher du secteur 6 de Kaya, exploité par les femmes, et le marché des produits frais au secteur 7, qui ont reçu la mission. Selon Zarata Sawadogo, représentante des femmes du marché des produits frais, cette visite traduit l’intérêt qu’accordent les autorités aux activités génératrices de revenus des femmes.

SEM KATO Masaaki, Ambassadeur du Japon au Burkina Faso C’est très édifiant de voir que nos actions ont été bénéfiques aux populations

De l’école Kouim-Kouli, au site maraicher en passant par le marché des produits frais et le CUPK, c’est un ambassadeur satisfait des réalisations et des bénéfices que tire la population de Kaya, qui s’est exprimé à la fin de la visite marathon.
« Je suis très ravi de savoir que les actions menées profitent beaucoup à la population kayalaise, que ce soit les élèves, les étudiants, les hommes et les femmes » s’est réjoui l’ambassadeur nippon, KATO Masaaki, avant de souhaiter un bon usage aux bénéficiaires.

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Lefaso.net/Collaborateur Kaya

Légende photo

1. Tibnongdo Sawadogo, directeur de Kouim-Kouli face à la mission
2. Visite guidée des salles de classes
3. Pr Adama Ouédraogo, chargé de mission du Centre Universitaire Polytechnique de Kaya
4. La mission au marché des produit frais
5. SEM KATO Masaaki, ambassadeur du Japon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés