Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Burkina : L’UE et l’OIM lancent un projet de renforcement de la stabilisation communautaire dans la région de l’Est

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 19 février 2021 à 13h20min
Burkina : L’UE et l’OIM lancent un projet de renforcement de la stabilisation communautaire dans la région de l’Est

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), en collaboration avec le Gouvernement burkinabè, a lancé le mercredi 17 février 2021 à Fada N’Gourma, des activités de la composante « Initiatives visant à renforcer la stabilisation communautaire au Niger et au Burkina Faso ». Avec le soutien financier de l’Union européenne, ces activités entrent dans le cadre de « l’Initiative conjointe UE-OIM Action régionale pour la région du Sahel et du lac Tchad ».

L’objectif de l’initiative est de contribuer à améliorer la résilience des populations de sept communes de la région de l’Est face aux conflits communautaires, à la création d’un environnement sûr pour les femmes et les jeunes, et réduire la vulnérabilité communautaire face à l’extrémisme violent.

Une vue des participants

Pour le gouverneur de la région de l’Est, le Colonel Toussaint S.P. Sanou, cet appui de l’OIM traduit aussi une volonté d’impliquer les bénéficiaires en permettant de mieux évaluer leurs besoins et de contribuer aux cotés de l’ensemble des acteurs, à leur apporter un appui considérable. « Dans ce contexte socio-politique et économique actuel, il devient nécessaire que des stratégies soient développées pour aider les populations à accroitre leur propre capacité de résilience. C’est une des armes essentielles pour la lutte contre l’insécurité. » affirme-t-il

Le gouverneur de la région de l’Est, le Colonel Toussaint S.P. Sanou

Pour le représentant de la cheffe de mission de l’OIM Burkina Faso, Laurent Guittey, le projet vient en réponse à la fragilité des populations à la lutte contre l’insécurité et pour renforcer la résilience des communautés. « C’est un projet qui est basé sur l’approche participative. Nous connaissons plus ou moins les besoins mais il est mieux que les communautés des communes concernées puissent elles-mêmes identifier leurs besoins prioritaires » a-t-il souligné.

Laurent Guittey, le représentant de la cheffe de mission de l’OIM Burkina Faso

Selon le maire de Bottou, Aminata Lompo, le projet vient à un moment où le besoin s’exprime. « Si je prends la commune de Bottou, qui est une commune transfrontalière, depuis des mois les populations font face à toutes sortes de difficultés. Beaucoup de services sociaux ne sont plus fonctionnels. Donc si un projet vient pour renforcer la résilience des populations, cela va leur donner de l’espoir », a-t-elle indiqué. Par ailleurs, elle ajoute que les populations croient à un lendemain meilleur.

Aminata Lompo, maire de Bottou

Cette composante de l’Initiative conjointe pour la protection et la réintégration des migrants est financée par le fonds fudiciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique. Il est d’un d’un montant de 3 millions d’euros, soit près de 2 milliards de FCFA, alloués pour les activités au Burkina Faso pour une durée de deux ans.

G. ABOUBACAR
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Université libre du Burkina : Les étudiants en diplomatie et relations internationales s’exercent aux débats internationaux
Agence universitaire de la Francophonie : Le Recteur dévoile ses projets aux étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Urbanisme au Burkina : « Aide-toi et le ciel t’aidera », enseigne Me Bénéwendé Sankara
Entrepreunariat : Les lauréats du « Prix Idrissa Nassa » pour l’innovation reçoivent leurs chèques
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Projet « Voix et leadership des femmes » : Equipe technique et bénéficiaires harmonisent leurs positions
Cité de la diaspora : Des souscripteurs reçoivent leurs clés à Ouagadougou
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés