Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Vie politique : Un ancien ‘’élément’’ de sécurité de Roch Kaboré lance son parti politique dénommé « Sidwaya »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 18 février 2021 à 20h05min
Vie politique : Un ancien ‘’élément’’ de sécurité de Roch Kaboré lance son parti politique dénommé « Sidwaya »

Le paysage politique burkinabè enregistre donc l’arrivée de « Sidwaya », un parti politique d’obédience social-démocrate, dont le récépissé a été signé et remis à ses géniteurs ce jeudi 18 février 2021. Il est dirigé par Ousséni Ouermi, transfuge du parti au pouvoir (MPP) dont il était l’un des ‘’chefs’’ de sécurité du candidat, Roch Kaboré, à la campagne électorale de 2015.

Jusque-là, « Sidwaya » était un regroupement d’indépendants, porté sur les fonts baptismaux en avril 2019 par la même personne (Législatives 2020 au Burkina : Le regroupement d’indépendants « Sidwaya » investit ses candidats du Bam et de la liste nationale ). « Sidwaya », parce que pour son président-fondateur, Ousséni Ouermi, « sans vérité, on ne peut construire ni un village, ni une commune, une province encore moins, un pays ».

C’est sous cette bannière que Ousséni Ouermi et ses camarades sont allés aux législatives du 22 novembre 2020, d’où ils sont ressortis bredouilles (ils ont soutenu Roch Kaboré à la présidentielle).

M. Ouermi était candidat tête de liste dans le Bam, en compétition avec le ministre d’Etat d’alors, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo (actuel ministre de l’environnement), directeur provincial de campagne du MPP, qui s’en est tiré avec un député tandis que le NTD (mouvance) s’arrachait le second siège.

Une situation que les animateurs du regroupement semblent n’avoir pas digéré et qu’ils attribuent d’ailleurs à ce qu’ils qualifient de « définition arbitraire de zones rouges (référence aux zones d’insécurité où il n’y a pas eu de vote, ndlr) ».

Qu’à cela ne tienne, dira-t-on, les artisans de « Sidwaya » veulent passer à la vitesse supérieure par le basculement en bonne et due forme sur la piste politique. « Il fallait vraiment arriver à ça (parti politique, ndlr) ; le mouvement d’indépendants, c’est bien, mais ce n’était pas arrivé. Il nous faut cette organisation pour pouvoir bien nous positionner pour les échéances à venir », commente brièvement le président de « Sidwaya », Ousséni Ouermi.

Ousséni Ouermi et la vingtaine de membres qui composent la direction entendent désormais imprimer une « autre façon d’exercer la politique », à en croire quelques contacts à ce sujet.

Pour commencer, l’organe dirigeant annonce l’animation, dans les jours à venir, d’une conférence de presse pour décliner les valeurs et les ambitions du parti politique « Sidwaya », dont la devise est « Unité-Paix-Sécurité ».

En attendant d’en savoir davantage, on relève que le siège du parti est situé à Rollo, une des neuf communes de la province du Bam (région du Centre-nord).

Oumar L. Ouédraogo

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », se félicite le maire
Conseil des frontières : Les membres se concertent à Ouagadougou pour donner un nouveau souffle aux activités
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de droit et avoir une justice équitable », s’engagent les acteurs
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la magistrature : Le président du Faso félicite les magistrats pour le travail abattu
Commission de l’Informatique et des Libertés : La présidente reçue par le Premier ministre
Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite les partis de l’opposition à se manifester
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave Ouédraogo, directeur du siège national du parti
Burkina : Le président du Faso rencontre le Conseil supérieur de la magistrature
Aziz Dabo, vice-président de la NAFA : « Il faut toujours avoir du respect et de la considération pour ses adversaires »
Politique : L’UNIR/PS déclare son appartenance à la majorité présidentielle
Réconciliation nationale : L’impunité ne sera pas acceptée, rassure Zéphirin Diabré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés