Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Espèces aromatiques au Burkina : Une nouvelle étude en cours de validation pour combler le manque d’information en la matière

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • jeudi 18 février 2021 à 19h31min
Espèces aromatiques au Burkina : Une nouvelle étude en cours de validation pour combler le manque d’information en la matière

Le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Siméon Sawadogo, a ouvert, ce jeudi 18 février 2021 à Ouagadougou, l’atelier national de validation de l’étude sur les espèces aromatiques au Burkina Faso. Une étude qui vise à combler le manque d’information sur ces espèces.

Combler le manque d’informations en matière d’espèces aromatiques au Burkina Faso, c’est l’objectif de cette nouvelle étude qui est en cours de validation ce 18 février 2021 à Ouagadougou. Une étude commanditée par le ministère à travers sa direction générale de l’économie verte et du changement climatique sous la supervision d’un comité technique.

Une vue des participants

Présidant la cérémonie d’ouverture de cet atelier national sur l’étude, le ministre Siméon Sawadogo a souligné l’importance des espèces aromatiques pour le pays et surtout pour les populations. « Les espèces forestières à intérêt aromatique sont de plus en plus explorées et recherchées pour leurs vertus et regroupent l’ensemble des espèces dont les produits dérivés notamment les arômes et huiles essentielles sont utilisées pour l’alimentation à cause des valeurs nutritives et organoleptiques, pour la fabrication de médicaments, la parfumerie et comme colorants », a-t-il expliqué.

Le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Siméon Sawadogo

Il indique par ailleurs que ces arômes et huiles essentielles revitalisent le corps et l’esprit et participent à la santé et au bien-être de la population. Cependant, rappelle-t-il, la méconnaissance de ces espèces entraîne l’utilisation d’arômes de synthèse qui ont souvent des effets néfastes sur la santé humaine. Face à cette situation, l’utilisation des arômes et huiles essentielles issus des espèces végétales pourrait être une alternative en complément pour assurer une alimentation saine, améliorer santé et rendre agréable le cadre de vie.

Cependant, cette filière, dit le ministre Siméon Sawadogo, reste peu développée et ce, malgré les possibilités qu’elle pourrait offrir sur le marché contemporain. D’où la nécessité de promouvoir et de valoriser ces ressources au profit des acteurs directs des produits forestiers non ligneux (PFNL) et surtout des consommateurs. « C’est pourquoi, les résultats de cette étude permettront de combler le manque d’information sur lesdites espèces, de développer la filière tout en donnant des orientations sur les substances extraites et leur utilisation potentielle dans divers domaines. Toute chose qui contribuera à diversifier les emplois et les revenus au profit des acteurs » conclut le ministre Sawadogo.

Le chargé d’affaires de l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg, Joseph Senninger

La réalisation de cette étude s’est effectuée avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers dont le gouvernement du Grand-Duché du Luxembourg qui accompagne le Burkina Faso dans sa politique de développement. C’est pourquoi, le chargé d’affaires de l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg, Joseph Senninger, était présent à cette cérémonie.

Il a laissé entendre que leur présence aux côtés du ministère en charge de l’Economie verte vise la valorisation des ressources forestières qui s’inscrit dans une double démarche à plusieurs niveaux et depuis plusieurs années afin de rendre l’économie du Burkina plus durable et au bénéfice des populations.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Promotion de la filière apicole : Des spécialistes renforcent leurs capacités techniques sur la santé des abeilles
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Une visite au Centre-ouest pour apprécier les réalisations
Transparence climatique au Burkina Faso : Le comité d’orientation et de suivi scrute les activités
Programme d’investissement forestier : Siméon Sawadogo et les acteurs de mise en œuvre examinent les différentes réalisations
Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité technique conjoint Burkina-Mali tient sa quatrième session
Projet EBA-FEM : Plus de 800 hectares d’écosystèmes réhabilités dans le Sahel
Wash et changements climatiques : WaterAid et ses partenaires mutualisent leurs efforts pour un plaidoyer
Assainissement total piloté par les communautés : Les acteurs du secteur en conclave pour formuler des orientations
Gestion des risques de catastrophes : Le Réseau MARP plaide pour l’institutionnalisation de l’approche GBCRC
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo visite l’Ecole nationale des Eaux et Forêts dans les Hauts-Bassins
Projet adaptation basée sur les écosystèmes : Les capacités des transformatrices des produits forestiers non ligneux de Dassa renforcées
Projet adaptation basée sur les écosystèmes : Des vies transformées dans la Boucle du Mouhoun
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés