Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Libye : Dix ans après la "révolution", le pays ne se retrouve toujours pas

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • jeudi 18 février 2021 à 09h50min
Libye : Dix ans après la

Le 17 février 2011, éclatait la ‘’révolution’’ libyenne qui va se solder par la mort, le 20 octobre de la même année, du guide Mouammar Khadafi, et ce, suite à l’intervention occidentale menée par la France et la Grande-Bretagne. Dix ans après ce qui était apparu comme un vent de démocratie, le pays est plongé dans le chaos, sous-tendu par des divisions.

"Mouammar Kadhafi couvert de sang, le regard perdu d’angoisse, au milieu d’un essaim de miliciens qui le bousculent, le frappent, lui arrachent des poignées de cheveux. Kadhafi traîné à terre, un pistolet sur la tempe, entouré de la même foule en liesse. Kadhafi, mort, étendu sur le sol à côté du cadavre de Mouatassim, son fils, sous les yeux incrédules, haineux ou rieurs des habitants de Misrata", décrivait Jeune Afrique de la mort de Mouammar Kadhafi. Un objectif venait ainsi d’être atteint pour les instigateurs de la chute. Seulement, une décennie après, la démocratie tant "visée" est loin de pointer le nez en Libye.

Depuis ce soulèvement, le pays ne connaît que misères et souffrances : des morts, un chaos social, politique et économique, etc. A ce jour, environ 3 000 milices armées font la loi dans ce pays autour surtout de l’exploitation du pétrole. Le dixième anniversaire de la "révolution" (17 février 2011-17 février 2021) laisse donc un pays divisé d’Est en Ouest avec deux parlements, deux armées et deux banques centrales rivales qui émettent chacune de la monnaie. Des divisions largement alimentées par les puissances régionales qui prennent fait et cause pour l’une ou l’autre des parties.

Pendant ce temps, des rencontres internationales sur le pays se multiplient, à la "quête" d’une solution au chaos. Dans toute cette préoccupation, l’Afrique semble, à travers ses organisations, moins préoccupée, si l’on s’en tient à l’actualité relative aux recherches d’une porte de sortie. D’ailleurs, dans certains pays, les traces de celui-là qui a régné pendant quatre décennies sur la Libye et qui a rêvé d’un "État africain", Mouammar Kadhafi, sont en train d’être effacées.

En ce dixième anniversaire, et en autant de temps de souffrance, espérons que le dialogue politique initié début février 2021 en Suisse soit l’amorce du bout du tunnel.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 février à 11:10, par Gans-gans En réponse à : Libye : Dix ans après la "révolution", le pays ne se retrouve toujours pas

    Comme une porte ouverte, l’assassinat de Kadhafi a libéré deux fléaux pour le monde et en relief pour l’Afrique : LA MIGRATION,
    et LE TERRORISME. Alors, 10 ans d’enfer pour les Libyens et 10 ans de migration clandestine et de terrorisme pour l’Afrique.
    Essayer à régler l’équation libyenne en dehors de l’Afrique et des méthodes jadis utilisées par le guide, c’est mettre de l’eau dans un moulin. Bref, jouer aux pompiers-pyromanes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 18:59, par Sacksida6 En réponse à : Libye : Dix ans après la "révolution", le pays ne se retrouve toujours pas

    D’abord, il n’y’a pas eu une "Revolution" bien sur contre le regime du Guide Lybien Mohamed Kadhafi ; car ce fut plutot un complot de l’imperialisme international avec ses relais locaux et pour piller des richesses de petrole de la Lybie. Meme si Mohamed Kadhafi avait des insuffisances dans sa gouvernance, il vaut mieux que ce que la Lybie est devenue et la destruction de la stabilite de la region Sahelienne. Les lybiens vivaient tres mieux sur le plan social, economique, sanitaire et cultutel avec Kadhafi ; et l’on peut dire que par jalousie l’imperialisme a detruit la Lybie ; et bien sur detruit le grand projet de Kadhafi a l’Union Africaine de la Monnaie Unique Africaine et beaucoup de grands projets economique pour le decollage du Continent. Alors que faire ? Tous les peuples africains et leurs dirigeants patriotes et progressistes panafricanistes doivent s’unirent et continuer la lutte farouche pour la realisation des aspirations economiques, sociales et culturelles des populations africaines afin de sortir de la domination imperialiste et neocoloniale. A la place de la fameuse cooperation, les peuples africains reclament le developpement endogene et qui est un facteur de liberation politique, economique et sociale. La Patrie ou la Mort, les peuples africains vaincrons. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 22:03, par Toutafait En réponse à : Libye : Dix ans après la "révolution", le pays ne se retrouve toujours pas

    L’attaque et la destabilisation de la Lybie a été sciemement plannifiée et implementée par la France et ses alliés. La Lybie ne se relevera pas de si tot de cette attaque et les Lybien l’ont compris trop tard. C’est une reserve de resources petroliere en cours de pillage et tant qu’il y’aura une goutte de petrole la Lybie restera dans cette situtation. C’est exactement ce que la France avait fait au Centrafrique jusqu’a l’arrivée des Russes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Niger : Mohamed Bazoum remporte la présidentielle, l’opposition dénonce un hold-up électoral
Niger : Mohamed Bazoum élu président
Second tour présidentielle au Niger : Mohamed Bazoum prend de l’avance sur son rival
France : Bientôt la restitution des « biens mal acquis » aux populations spoliées en Afrique ?
RDC : L’ambassadeur d’Italie meurt suite à une attaque armée
Grippe aviaire : Le premier cas de transmission à l’humain détecté, selon la Russie
Second tour du scrutin présidentiel au Niger : Les électeurs choisissent leur président ce dimanche 21 février 2021
Libye : Dix ans après la "révolution", le pays ne se retrouve toujours pas
Etats-Unis : Au moins 28 morts et plus de 3 millions de personnes sans eau ni électricité
Cour pénale internationale : L’avocat britannique Karim Khan succède à Fatou Bensouda
Mali : Un pas vers la paix à Kidal
Sommet de N’Djamena : L’union sacrée contre le terrorisme ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés