Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Burkina : Zéphirin Diabré échange avec la commission chargée de la réconciliation nationale sous la transition

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 15 février 2021 à 23h45min
Burkina : Zéphirin Diabré échange avec la commission chargée de la réconciliation nationale sous la transition

Une délégation de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR) a été reçue ce lundi 15 février 2021 par le ministre d’État, ministre auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré. Au menu des échanges, la réconciliation nationale.

Conduite par l’archevêque de Bobo-Dioulasso, Mgr Paul Ouédraogo, la délégation dit être venue à la demande du ministre d’État Zéphirin Diabré pour échanger autour de la question. A la sortie de l’audience qui a duré environ deux heures, le leader religieux est revenu sur le travail abattu par la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR), dont il était le président, et les suggestions qu’elles a, à terme, faites (Commission de réconciliation nationale et des réformes : Le rapport transmis au chef du gouvernement, Isaac Yacouba Zida !).

« Nous sommes venus pour échanger sur ce que nous avions partagé entre nous déjà au niveau de la CRNR où nous avions eu à écouter beaucoup les Burkinabè, pour les suggestions qu’ils faisaient dans les réformes institutionnelles, politiques, les réformes du Code électoral, de gestion…. Nous avons aussi eu à écouter un certain nombre de victimes, notamment qui disaient les conditions dans lesquelles elles seraient prêtes à monter dans le train de la réconciliation », explique Mgr Paul Ouédraogo, précisant que les rapports des sous-commissions ainsi que celui général ont été remis au ministre d’Etat, Zéphirin Diabré.

Pour rappel, la CRNR avait été créée auprès de la Primature par la Charte de la Transition en son article 17 avec pour mission « de restaurer et de renforcer la cohésion sociale et l’unité nationale ».

5 065 dossiers ont été recensés par la commission. Ils sont composés « d’injustices de tous ordres, de brimades, de torts sans raison, de crimes économiques... ».
La CRNR était composée de cinq sous-commissions, « vérité, justice et réconciliation nationale », « réformes constitutionnelles, politiques et institutionnelles », « réforme électorale », « finances publiques et respect du bien public » et, enfin, « gestion des médias et de l’information ».

Après avoir officiellement remis, le 14 septembre 2015, son rapport au Premier ministre d’alors, Yacouba Isaac Zida, la CRNR a fait place au Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) pour poursuivre la mission.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du Faso
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, nous avons retrouvé notre dignité de Burkinabè », félicite Aly Badra Ouédraogo, président du RPR
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face aux mouvements de contestation
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à encadrer la marche du 27 novembre avec professionnalisme
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris votre message qui nous invite à un changement de paradigme » dit Roch Kaboré
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la création de pôles provinciaux de formation militaires
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont pas à des marches », lance Bala Alassane Sakandé, Majorité présidentielle
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le pays dans une crise politique grave, avise Édouard Zabré du FFS
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de soutien aux FDS et un dialogue inclusif
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch Kaboré et à son gouvernement de tirer les conséquences de leur "échec total’’
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" quitte le navire présidentiel
Inata ! : La grande honte de la grande muette !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés