Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Mouvement d’humeur des travailleurs de la SBFA : L’administration donne sa version des faits

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 12 février 2021 à 22h30min
Mouvement d’humeur des travailleurs de la SBFA : L’administration donne sa version des faits

L’administration de la société burkinabè des filières alimentaires (SBFA) avec à sa tête l’administrateur général, Christian Niamien, a donné de la voix quant à la situation qui prévaut actuellement dans l’entreprise et qui a conduit une partie du personnel à un mouvement d’humeur le 8 février dernier. Il a aussi été question au cours du point de presse tenu ce vendredi 12 février 2021, du plan de restructuration que la SBFA entend mettre en oeuvre pour faire face aux difficultés rencontrées depuis quelques années.

Depuis le 20 janvier 2021, la SBFA est confrontée à une rupture de stock de l’une des matières premières qui sert à fabriquer l’eau aromatisée, notamment l’arôme fraise. Selon Christian Niamien, administrateur général de la boîte, cette rupture est due aux retards et perturbations des transports maritimes et aériens du fait de la pandémie à coronavirus, malgré le fait que les commandes aient été passées à bonne date.

L’indisponibilité de l’arôme a donc engendré une rupture de stock de l’eau Baraji fraise dans différents points de vente. Cette rupture a été particulièrement ressentie par les grossistes, demi grossistes et détaillants qui on été confrontés à des désagréments d’approvisionnement. C’est le ralentissement des activités qui, selon Christian Niamien, aurait conduit à une grève de certains employés le 8 février 2021.

Christian Niamien, administrateur général de la SBFA
Une grève qui a surpris l’administration selon Youssouf Tiendrébéogo, directeur administratif et du personnel, puisque les délégués du personnel avaient été rencontrés le 26 janvier 2021 afin que leur soit expliquée la rupture constatée. Toutefois, la SBFA a fait des efforts pour recevoir l’arôme et dit disposer d’un stock conséquent pour l’année 2021.

Un plan de restructuration qui sous-entend une diminution des effectifs

Depuis plus de trois ans, la SBFA est confrontée à des difficultés financières, causées selon l’administrateur général, Christian Niamien, par la baisse des ventes liée à la crise sécuritaire et au climat. Au même moment, les charges structurelles sont restées à un niveau relativement élevé. C’est dans le but d’éviter la faillite que l’entreprise dit avoir décidé avec les partenaires sociaux, de la restructuration interne de la boîte.

L'eau aromatisée

Pour ce faire, l’effectif permanent passera de 240 à 170 employés. "Il faut savoir que sur ces 240 personnes, 230 continueront à travailler dans l’activité Barajii. Pour ce qui concerne les journaliers, il s’agira simplement d’une gestion externe. Nous avons pu élaborer des accords avec les prestataires de services de sorte à offrir plus d’opportunités, d’expérience et de formation à nos équipes", tente de rassurer l’administrateur général, Christian Niamien.

L’administration de la SBFA dit tout mettre en œuvre à travers la restructuration pour non seulement sauver le plus grand nombre d’emplois mais aussi permettre à l’entreprise de continuer son fonctionnement.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
IB Bank : L’agence Prestige inaugurée pour offrir plus de commodités aux clients
Maison de l’Entreprise du Burkina Faso : Le nouveau bureau du Conseil d’administration reçu par le Premier ministre
Premier CASEM 2021 du MINEFID : La relance économique au coeur des réflexions
Ecole nationale des régies financières (ENAREF) : Les élèves outillés à la numérisation de l’économie
Blanchiment de capitaux : Une tendance croissante au Burkina depuis 2016, relève le Conseil économique et social
Inclusion financière et numérique au Burkina : Sabine Mensah dresse un bilan satisfaisant
Distribution d’énergie solaire : La société « Mousstakbal Négoce » veut être le leader au Burkina et dans la sous-région
Union des chauffeurs routiers du Burkina : Le mot d’ordre de grève suspendu pour un mois
Transport routier : La grève du 22 au 26 février 2021 suspendue, informe le Regroupement des Mouvements du Burkina Faso
Burkina : Le Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) délocalise à travers l’Ecole des affaires de la Chambre de commerce
Maison de l’entreprise : Oumarou Yugo installé dans ses nouvelles fonctions de PCA
Civisme fiscal au Burkina : Un forum national pour promouvoir la nouvelle stratégie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés