Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Sports : « Le Burkina veut se porter candidat pour organiser la CAN 2029 »

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • lundi 8 février 2021 à 16h53min
Sports : « Le Burkina veut se porter candidat pour organiser la CAN 2029 »

Le Burkina Faso veut et se prépare à abriter la Coupe d’Afrique des nations 2029. L’information a été donnée ce lundi 8 février 2021 par le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, lors de sa première conférence de presse. Il est également revenu sur les grands dossiers de son département.

Pour sa première rencontre avec les journalistes sportifs, le nouveau ministre des Sports et des Loisirs s’est montré très à l’aise et au parfum, déjà, des dossiers brûlants de son département. Participation du Burkina au CHAN 2020, la remise aux normes des stades du 4-Août (Ouagadougou) et Sangoulé Lamizana (Bobo-Dioulasso), les ambitions du Burkina Faso en matière de sports, Dominique Nana a répondu aux interrogations des journalistes sportifs sans faux-fuyant.

Le Burkina et la CAN 2029…

Le Burkina Faso, après l’expérience de 1998, veut organiser la CAN 2029. Selon Dominique Nana, ce sera la condition pour que le Pays des hommes intègres soutienne la candidature de Jacques Anouma, ancien président de la FIF, à la présidence de la CAF. « Lorsque, la semaine dernière, nous avons reçu le ministre des Sports ivoirien sur le soutien du Burkina Faso à la candidature de l’Ivoirien Jacques Anouma, nous avons discuté avec le président de la FBF, afin d’obtenir l’organisation de la CAN 2029 comme contrepartie de notre soutien à la candidature ivoirienne. Donc nous allons poursuivre les discussions pour obtenir un résultat positif », a indiqué le ministre Nana.

Dans la même veine des projets, Dominique Nana a indiqué que le Burkina entend organiser les Jeux islamiques en 2025 et les Jeux africains en 2027. « Avec ces deux compétitions, nous pourrons disposer d’infrastructures de qualité pour abriter la CAN 2029 », espère le patron des sports burkinabè, même s’il est aussi convaincu que le président du Faso donnera les instructions nécessaires pour la normalisation des infrastructures déjà existantes.

Plus de 30 milliards de francs CFA pour réhabiliter les stades

Sur la question des infrastructures, les deux stades, qui avaient été homologués par la CAF et la FIFA pour abriter les matchs internationaux, risquent d’être déclassés parce que ne répondant plus aux normes internationales. Le timing pour leur réfection est très serré puisque le Burkina doit abriter en juin 2021 un match des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

« L’arbre ne doit pas cacher la forêt. Nous avons des infrastructures en délabrement. Le Stade Sangoulé Lamizana n’a jamais été achevé. Il est pratiquement au bord de l’écoulement aujourd’hui. L’étude que nous avons reçue le jeudi passé (4 février 2021) demande à peu près 24 milliards de francs CFA pour la réhabilitation du Stade Sangoulé Lamizana. On se demande actuellement s’il faut abandonner ce projet et construire un autre stade ou s’il faut le réfectionner. La réflexion est toujours en cours. Pour le stade du 4-Août, il nous faut un peu au dessus de 10 milliards pour le remettre aux normes », a indiqué le conférencier.

Des actions sont entreprises pour trouver des financements nécessaires, tente de rassurer le ministre des Sports qui, d’ailleurs, en fait un défi personnel. « Ça va nous demander un peu d’ingénierie financière, un peu d’accompagnement des plus hautes autorités mais il est indispensable qu’on se donne les moyens pour jouer nos matchs à domicile. C’est de la responsabilité du politique que je suis d’œuvrer à obtenir ces moyens et je m’y emploie jour et nuit. Je pense que par la grâce de Dieu, on y arrivera », a-t-il lancé avant d’ajouter : « Ce sera un échec personnel pour moi si les Etalons devraient aller jouer un match hors du Burkina à cause des infrastructures ».

Le Burkina aux Jeux olympiques

En plus de ces infrastructures, la situation du Palais des sports de Ouaga 2000, non encore réceptionné, les stades construits lors de la célébration tournante du 11-Décembre qui sont en souffrance à cause de leurs pelouses a été abordée par le ministre Nana. « Ce sont des dossiers pour lesquels il faudra trouver des solutions », a ajouté le premier responsable des sports burkinabè. Pour le Palais des sports de Ouaga 2000, des travaux d’aménagement d’espace pour le sport seront engagés très bientôt.

A termes, ces espaces aménagés permettront d’éviter que les populations continuent de pratiquer le sport au niveau du Monument des héros nationaux.
Très ambitieux pour le département du sport, Dominique Nana envisage promouvoir le sport pour tous en aménageant des espaces dans les 350 communes où le ministère dispose de terrains. Les études sur le dossier sont très avancées, selon le ministre.

Il a aussi annoncé la participation du Burkina Faso aux Jeux olympiques qui auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021 à Tokyo, la capitale japonaise. Les petits plats sont en train d’être mis dans les grands pour permettre une meilleure participation des athlètes burkinabè à cette rencontre mondiale des sports. « Notre ambassadeur a obtenu dans une ville les possibilités pour héberger gratuitement la délégation burkinabè un mois avant les jeux. Cela va faciliter l’acclimatation et une bonne préparation de nos athlètes », a rassuré Dominique Nana.

Participation du Burkina Faso au CHAN 2020

Face à la presse, le ministre des Sports et des Loisirs, sans s’aventurer dans l’appréciation de la prestation des Etalons locaux à cette compétition, a seulement donné des nouvelles des sept membres de la délégation qui avaient été retenus au pays de Paul Biya parce que testés positifs au Covid-19. Selon le patron du département des sports, cinq des sept ont pu regagner Ouagadougou le dimanche 7 février 2021 et deux dont un journaliste sont toujours en isolement à Yaoundé. « Nous espérons qu’ils pourront rentrer d’ici à mercredi », a-t-il indiqué.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 février à 11:42, par citoyen Lambda En réponse à : Sports : « Le Burkina veut se porter candidat pour organiser la CAN 2029 »

    Ecoutez, c’est toujours comme ça . Dans ce pays on a l’impression que chaque ministre qui arrive et s’assoit à peine, sans la moindre analyse du contexte socio-économique et sécuritaire du pays invite des projets de plusieurs milliards de FCFA, dans l’intention selon certains de passer des marchés juteux généralement par la procédure d’entente directe pour se remplir les poches avant de partir . Sincèrement, pour ne prendre que le cas du stade du 4 aout, bien que je sois un amoureux du ballon rond ,a-t-on besoin d’injecter 25 MILLIARDS de FCFA pour la seule réhabilitation d’un seul stade ? Si on ajoute le stade LAMIZANA pour les mêmes travaux de réhabilitation ,il faudrait environ certainement plus de 50 MILLIARDS DE FRANCS CFA pour de simples travaux de réhabilitation .
    Avec cette somme, autant bâtir un ou deux stades tout neufs sur un autre terrain . Au moins ces investissements neufs donneront l’impression, qu’il y a une valeur ajoutée, puisque après la compétition ces nouveaux stades pourront contribuer à accroitre la capacité du BURKINA en infrastructures sportives pour longtemps . Mais sincèrement ,mettre 50 milliards de FCFA dans la réhabilitation de deux stades ,objectivement du point de vue gestion rationnelle des ressources publiques ,c’est tout, sauf de la rationalisation et de l’efficience en matière de dépenses publiques.
    Et avec les moyens financiers importants que requièrent l’armement et l’équipement de nos FDS pour la défense nationale de notre pays face au forces du mal , les réhabilitations de deux stades de foot- bal sont -elles aujourd’hui une priorité ? Voilà un pays dont plus d’un million de sa population est déplacée de son lieu de résidence pour cause de terrorisme . Mais cela ne semble émouvoir certaines personnes ; Certes, chaque ministre est libre de proposer quelque chose pour justifier sa nomination . Mais en toute chose ,avant de proposer quelque chose ,il faut aussi se poser la question, si le contexte s’y prête .
    Bien sûr, pour que l’idée puisse passer, on l’associe à une demande d’accueil de prétendus jeux islamiques ,et ensuite la CAN 2029. Comme ça, ces naïfs et manipulables "burkinabêtes "comme des gamins, vont facilement avaler la pilule . Pauvre BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 11:51, par sid Pa Yii En réponse à : Sports : « Le Burkina veut se porter candidat pour organiser la CAN 2029 »

    Enfin l’homme qu’il faut à la place qu’il faut...Très pragmatique et ayant des ambitions claires pour le Football...Espérons que les autres sports ne seront pas délaissés. Courage et bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 07:36, par le Nomade En réponse à : Sports : « Le Burkina veut se porter candidat pour organiser la CAN 2029 »

    Franchement c’est du n’importe quoi ! Un pays qui n’arrive même à garantir le minimum à ses populations, la sécurité, la santé, l’éducation, veut investir des milliards pour renover des stades et organiser une coupe d’Afrique. Est ce vraiment une priorité pour les populations pauvres du Burkina ? Franchement il faut que nos dirigeants soient réalistes et sachent quelles sont les priorités sinon on n’en sortira jamais !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés