Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 4 février 2021 à 12h52min
Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

Devant l’Assemblée nationale, ce jeudi février 2021, le Premier ministre Christophe Dabiré fait sa déclaration de politique générale. En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme et l’insécurité au Burkina, le chef du gouvernement avance comme l’une des solutions, le redécoupage du territoire national.

« Dans notre combat acharné contre le terrorisme et l’insécurité, l’administration publique a été l’un des maillons dont l’accompagnement s’est révélé insuffisant dans cette lutte. En effet, la faible couverture du territoire national par les structures régaliennes de l’Etat a favorisé l’implantation ou l’incursion de groupes terroristes dans certaines localités de notre pays.

Pour gagner le pari de la sécurité, je veillerai à la réorganisation de l’administration du territoire. Conformément aux engagements du Chef de l’Etat, suivis de ses orientations, le ministre en charge de l’Administration territoriale vous soumettra incessamment, un projet de redécoupage du territoire national devant assurer un meilleur maillage sécuritaire et un meilleur développement socio-économique à la base.

Dans le même sens, le Gouvernement entend vous proposer un projet de loi de programmation de l’administration du territoire. Une fois adopté, nous pourrons planifier, sur plusieurs années, les dépenses de l’État en vue de renforcer, réhabiliter et dynamiser efficacement les circonscriptions administratives.

Ces actions doivent favoriser l’installation des représentants de l’État à leurs postes et faciliter le retour des personnes déplacées internes dans leurs localités d’origine (extrait du discours) ».

En novembre 2020, lors de la campagne présidentielle, Roch Kaboré avait déjà évoqué l’idée du redécoupage de la région de l’Est qui représente 17% du territoire national. Le candidat d’alors du MPP avait promis de redécouper l’Est, en proie aussi à l’insécurité, en trois régions afin de faire un meilleur renforcement de l’administration.

L’insécurité au Burkina a occasionné des milliers de morts et plus d’un million de déplacés internes.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 février à 13:08, par Redecoupage territorial En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

    Il était temps d’y songer. Il faut passer à la règle de 5. 15 regions, 50 provinces et 500 departements ou communes. Ce projet qui date de Blaise Compaoré dont les dossiers ont été reçus par le ministère de l’administration territoriale, necessite qu’on pense à son application pour rapprocher les administrés de leur administration en vue de leur procurer la securité et les differents services administratifs.
    Vivement que ce projet aboutisse pour le bonheur de tous.
    Signé : L’Etalon Enragé mais Serrein

    Répondre à ce message

  • Le 4 février à 14:06, par sanou paul En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

    Bonsoir,
    Merci pour cette stratégie pour un decoupage prochain de certaines zones.
    Mais de grace, je vous demande de ne pas créer des problèmes ajoutés à ceux qui existent déjà.
    Si une province, un village ne voudrait pas s’ajouter à une autre commune ou à une autre région pour des questions culturelles ou historiques, je vous demande de respecter leur volonté afin d’éviter des problèmes. Ne forcer surtout pas un village à étre dirigé par un autre village comme nouvelle commune, ou ne rattacher pas un village à une commune qu’il ne voudrait pas. Evitons les problèmes.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 4 février à 14:41, par Lom-Lom En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

      C’est inquiétant quand on lit des réactions comme celles de mon frère @ Sanou Paul. C’est vrai qu’on peut craindre les basses besognes de ces politiciens aux petits pieds et aux petites têtes qui sont à l’affût pour diviser les fils d’une même Région où d’une même Province. Pourtant, le développement devra passer aussi par ces découpages que l’on ajustera au fur et à mesure ! Je suis tenté de dire alors qu’il faut donc ériger tous les villages en chefs de Communes et de Provinces pour faire simple. Jamais on ne pourra satisfaire tout le monde dans ces genres de processus !!

      Répondre à ce message

    • Le 4 février à 14:57, par PAtriota En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

      Bien dit internaute "Sanou Paul". C’est une decision salutaire mais son application merite beaucoup d’attention.

      Répondre à ce message

    • Le 4 février à 16:25, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

      Mon cher frère,

      la construction d’une nation ne peut pas se faire sans surmonter un peu les sentiments négatifs hérités du passé. Le fait qu’il y ait eu de l’inimitié entre le village voisin et le vôtre ne peut pas et ne doit pas vous empêcher d’appartenir à la même commune et bloquer le développement de vos deux localités.

      Actuellement au Burkina, des villages Senoufo dépendent de Gaoua, des villages Lobis de Léo, des villages Bissa de Tenkodogo et tout va bien.

      Rappelez-vous que la France a fait la guerre à tous ses voisins, l’Angleterre a fait la guerre à la France, l’Allemagne a fait la guerre au monde entier ou presque. Mais tout ce beau monde a fini par faire l’Union Européenne qui est une puissance mondiale majeure.

      Laquelle Union Européenne, faite de gens qui ne s’aimaient pas, riche et généreuse, finance en partie notre décentralisation et l’équipement de nos nouvelles communes, commune que vous refusez de partager avec "l’autre" village que vous n’aimez pas...

      Répondre à ce message

    • Le 4 février à 17:09, par Bien dit, Sanou Paul En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

      Bien dit, Sanou Paul. Il faut laisser le choix, l’entente aux populations. Sinon il y a deja des gros villages qui ont pu s’entendre et souhaitent fusionner pour negocier la commune. Ils ont même de commun accord identifier un site si cela marchait pour la construction de leur future mairie et autres services communs. Il s’agit de deux gros villages d’une population de plus de 20000 habitants, dans la province du Sanguié avec un choix consensuel de nom pour la commune ou garder les noms de deux villages avec un trait d’union. Tout est fin prêt pour ces villages, ils n’attendent que le feu vert de l’Administration.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février à 15:16, par Sacksida En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

    En realite, sur la question securitaire, la lutte bien sur contre le terrorisme et la lutte contre la corruption l’on a pas besoin de redecoupage outre mesure du Pays.Il faut arrete de nous divertir car les 45 provinces, les 13 regions et les 350 communes sont bien faites et ce n’est pas la multiplication structurelle qui vont aider a resoudre les problemes de securite et de corruption. A la limite, l’on peut redefinir 6 regions militaires avec des moyens consequents et des commissariats de police, des gendarmeries dans chaque commune du Burkina. De plus, une formation civique de rigueur et d’integrite de tous les cadres militaires, gendarmes et policiers de qualite pour tres bien gerer les moyens qui seront mis a leurs dispositions. Ensuite, pour la lutte sincere contre la corruption il est urgent de creer un "Tribunal Special contre les Crimes Economiques, Financiers, et les Fraudes" et ce Tribunal conduits par des Magistrats Burkinabe Integres et Progressistes pour connaitre tous les dossiers de detournements, de vols et de fraudes de toutes sortes commis depuis au moins deux decennies au detriment du Peuple Burkinabe et des citoyens honnetes de ce pays. Si des moyens financiers font defaut, il faut suprimer les diverses Caisses Noirs, reduire le train de vie de l’Etat Burkinabe en commencant, s’il le faut par la reduction de 30 % des salaires et avantages des Presidents d’institutions, des Ministres, des Deputes etc. En tout etat de cause, seules des mesures concretes et tres diligents aideront a faire face serieusement aux problematiques qui se posent cruellement au Burkina Faso, toute autre posture ne serait que de la poudre aux yeux pour divertir des citoyens car l’heure n’est pas a la politique politicienne sans lendemain. A bon entendeur. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février à 17:11, par TINDANO ISIDORE En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

    Nous attendons impatiemment ce découpage voir le jour.mais certaines parties de la Région de l’est méritaient eux aussi la décision lancée pour le YAGHA,LE SENO ET GOROM Surtout la partie Est de ma COMMUNE (COALLA).

    Répondre à ce message

  • Le 4 février à 21:16, par issa En réponse à : Terrorisme au Burkina : Christophe Dabiré évoque un redécoupage du territoire national pour un meilleur maillage sécuritaire

    Pour montrer leur bonne foi il faut commencer par un fichier unique des parcelles loties au Burkina Faso. Il ne s’agit pas de créer pour créer mais de montrer la bon exemple en commencant par la transparence.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
Région de l’Est : Deux VDP et plus d’une dizaine de civils tués à Kodyel
Opération Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Gourma
Insécurité : Le MPP appelle à un sursaut salvateur pour juguler le regain terroriste
Kompienga : Des journalistes occidentaux tués par leurs ravisseurs
Seno : Des attaques ont fait 20 morts dans plusieurs villages
Terrorisme : Interrogeons nos limites et tirons leçons du départ des soldats tchadiens de la zone des trois frontières
Opérations de sécurisation du territoire du 19 au 24 avril : Des terroristes neutralisés et plusieurs motos saisies
Lutte contre l’insécurité : Chérif Sy cible la formation aux opérations spéciales de Pô
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés