Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus on sait, plus on doute.» Pie II, pape

PDP/PS : Le choix de l’espoir

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • vendredi 14 octobre 2005 à 09h37min

Le PDP/PS va à l’élection présidentielle de novembre prochain avec son candidat : le professeur Ali LANKOANDE. Nous avons approché le directeur de campagne de l’intéressé, M. Ouindélassida François OUEDRAOGO, député de son état, pour en savoir plus sur les préparatifs de la campagne qui s’ouvre bientôt.

A quelques jours de l’ouverture officielle de la campagne
présidentielle, est-ce qu’on peut dire que vous êtes fin prêts ?

Tour d’abord, je voudrais remercier votre journal pour l’intérêt qu’il porte à notre parti, le PDP/PS et à son candidat, le Professeur Ali LANKOANDE, le candidat de l’Espoir.

Concernant votre question de savoir si nous sommes fin prêts pour la campagne présidentielle, je peux dire que cela fait plusieurs mois que nous avons mis les structures en place pour préparer cette campagne. De ce fait, nous sommes prêts. Mais il y a toujours des impondérables et on ne peut pas dire qu’on est prêt à 100%.

Peut-on savoir où se situe votre siège ? (contact-mail, adresse
complète, etc.)

Le siège du PDP/PS est situé dans une rue qui fait face à l’entrée principale du stade municipal de Ouagadougou. L’adresse complète du siège est la suivante :
11 BP 26 Ouagadougou 11, Burkina Faso
Tél/fax : (226)50 31 14 10
Email : pdp-ps@fasonet.bf

Quelles stratégies avez-vous mises en place pour convaincre les
Burkinabè ?

Sur le plan organisationnel, notre campagne s’appuiera sur les structures du parti dans toutes les régions, à l’échelle des provinces, des départements, des villages et des secteurs des villes. Elle s’appuiera également sur la coordination nationale de campagne dont je suis le directeur avec 5 comités spécialisés, 13 coordinations régionales, les coordinations provinciales et départementales ainsi que les comités de base du parti.

Sur le plan politique, nous proposons au peuple burkinabè nos orientations et choix politiques, économiques et socio-culturels, à travers notre « projet de société », notre programme de gouvernement « le Burkina de demain,du désespoir à l’espoir » et la profession de foi de notre candidat.

De manière pratique, comment va se dérouler la campagne de votre
candidat sur le terrain ?

De manière pratique, notre campagne consistera en l’organisation d’assemblées générales à travers tout le pays et des meetings dans les chefs-lieux des provinces. Notre candidat va parcourir également des itinéraires de campagne dont les axes ont été définis par la coordination de la campagne.

Où débutez-vous la campagne ? Et où comptez-vous la finir ?

A l’heure où je réponds à vos questions, toutes les régions se tiennent prêtes à recevoir le candidat de l’Espoir, le Professeur Ali LANKOANDE. Mais permettez-nous de ne pas vous révéler tout de suite le nom de la région qui recevra la première notre candidat. Pour la fin de la campagne, l’évolution de la campagne peut nous amener à modifier notre calendrier.

Quel sera le slogan de votre campagne ?
Il y aura plusieurs slogans sur les préoccupations des Burkinabè et qui indiqueront que le changement est possible avec l’application du programme du PDP/PS. Mais le slogan central est « Ali LANKOANDE, le candidat de l’Espoir ».

Comptez-vous couvrir les 45 provinces du pays ou allez-vous
procéder par régions ?

Oui ! nous comptons couvrir les 45 provinces

Pouvez-vous nous présenter votre comité de campagne ?
La coordination de la campagne du candidat du PDP/PS est composée de :
- un directeur et un directeur adjoint de campagne ;
- 5 comités de campagne (Gestion financière, Secrétariat de campagne, Information et communication, Relations avec la CENI, Programme de gouvernement) ;
- 13 coordonnateurs régionaux de campagne (les noms des coordonnateurs ont été publiés dans la presse).

Encore une fois merci d’avoir bien voulu nous contacter et de manifester ainsi votre intérêt pour nos activités.

Par Claude ROMBA
L’Opinion

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés