Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On veut toujours que l’imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté dе défοrmеr lеs imаgеs fοurniеs раr lа реrсерtiοn, еllе еst surtοut lа fасulté dе nοus libérеr dеs imаgеs рremières, de changer les images. » Gaston Bachelard

MPS/PF : Que le fair play anime tous les acteurs

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • vendredi 14 octobre 2005 à 09h39min

Koffi Palé

Moment intense pour les partis politiques, mais également de tension pour les militants, la campagne présidentielle devra être apaisée pour que triomphent avant tout la démocratie et la paix dans notre pays. C’est le souhait de l’Alliance socialiste qui porte la candidature du Docteur Emile PARE du MPS/PF.

Comment s’organise l’Alliance socialiste, quelles sont ses stratégies ou méthodes de campagne ? Des questions que nous avons abordées avec son directeur de Campagne, M. Koffi PALE.

Directeur national de campagne du candidat, M. Koffi PALE nous fait comprendre qu’à nouvelle configuration donc nouvelle équipe et nouvelle stratégie.
L’Alliance socialiste qui est toujours en train de peaufiner sa stratégie, compte couvrir les 13 régions du pays.

Le MPS/PF étant déjà présent dans 43 des 45 provinces du pays, une occupation rationnelle du terrain sera faite en fonction des forces en présence dans chaque province. Alors, l’Alliance socialiste a structuré son état major de campagne ainsi qu’il suit : Le Comité national de campagne est l’instance suprême et décisionnelle pendant la campagne. Il est dirigé par M. Koffi PALE, qui décentralise ses pouvoirs au profit de 13 commissaires régionaux de campagne. Pour être sûr de toucher même les plus petits hameaux du Burkina, les sections provinciales des deux partis (MPS/PF, PSU) membres de l’Alliance ont été érigées en sections provinciales de campagne.

Il en est ainsi des départements, des villages, des secteurs etc. Le Comité national de campagne s’attelle ces derniers jours à des rencontres au sommet avec les commissaires régionaux pour porter les dernières retouches nécessaires Les Commissaires régionaux à leur tour répercuteront les directives du Comité national, le tout en fonction des moyens disponibles, mais aussi et surtout en fonction des forces en présence dans chaque localité.

La stratégie de Communication qui a été arrêtée met l’accent sur les assemblées générales, les meetings et surtout l’approche de proximité et cela en fonction des spécificités de chaque localité.

Que le fair-play anime tous les acteurs

La campagne du candidat Emile PARE sera lancée à l’Est nous a confié le Directeur national de campagne sans autre précision. La participation financière, matérielle et physique des militants constitue la première ressource de l’Alliance socialiste.

« Il s’agit dira, M. Koffi PALE, de responsabiliser chaque militant, car celui qui amène sa chaise à un meeting a contribué aussi largement comme tout responsable du parti »... Certes, la contribution des militants sur tous les plans est attendue, mais une chose est sûre, a laissé entendre M. PALE, le plus « grand bailleur » de la campagne reste le candidat lui-même.
« Aimer son peuple, aimer les autres peuples ! Aimer son peuple, servir son pays » ! T

el est le slogan qui sera scandé pendant les 21 jours que durera la campagne.
Pour éviter les écueils, les provocations et autres dérives, l’accent est mis à l’Alliance socialiste sur le respect des autres dans leur différence d’opinion. Il s’agit dira M. PALE de « faire triompher la force des arguments et non les arguments de la force ».

C’est pourquoi l’Alliance socialiste a pris part à toutes les rencontres, et autres séminaires de formation pré-électorale pour mieux sensibiliser ses militants sur le terrain. Pour l’heure, il est difficile au Directeur de campagne d’évaluer les chances de son candidat car pour lui, le manque de fidélisation des militants et cela quel que soit le parti, peut tout faire chambouler à la dernière minute.

« Il faut, soutient-il, mettre l’accent sur le « combat de terrain ». M. Koffi PALE invite tous les militants de l’Alliance socialiste, en particulier, ceux des autres partis et des Burkinabè en général à mener des « luttes » dans le fair-play. L’objectif de la lutte de l’Alliance socialiste est de faire triompher Emile PARE au soir du 13 novembre 2005.o

Par Frédéric ILBOUDO

L’Opinion

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés