Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 19 janvier 2021 à 11h03min
Affaire

On se souvient qu’en octobre 2017, alors ministre de la sécurité, Simon Compaoré, avait été aperçu au domicile d’un député dissident du groupe parlementaire UPC (opposition), armé d’une kalachnikov et drapé d’un gilet pare-balles. Ce que certains Burkinabè ont convenu d’appeler affaire "tranquilos".

La vidéo avait fait pratiquement le tour du monde par le truchement des réseaux sociaux. Le Chef de file de l’opposition d’alors, Zéphirin Diabré, président de l’UPC avait saisi la balle au bond en déposant une plainte contre le ministre pour port illégal d’arme de guerre. Le 2 janvier 2018, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) avait été entendu par la gendarmerie de Paspanga sur le sujet.

Réagissant à la question de la réconciliation nationale au cours d’une conférence de presse animée ce mardi 19 janvier 2021, Simon Compaoré s’est réjoui que le processus amorce un bon départ. Simon Compaoré a confié, sans plus de détails, que Zéphirin Diabré lui a annoncé qu’il a retiré sa plainte. Une information confirmée par le cabinet de Zéphirin Diabré, qui précise qu’un communiqué suivra incessamment à ce sujet.

Pour le président du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), Simon Compaoré, qui a également expliqué que son parti a déjà mis en place une commission de réflexion sur la réconciliation nationale, c’est déjà un bon signal.

Au cours de cette conférence de presse qui a fait la part belle au bilan des élections du 22 novembre 2020 et aux perspectives dans le quinquennat 2020-2025, les responsables du parti au pouvoir ont invité l’ensemble des Burkinabè à la mobilisation autour des défis du pays. Occasion également pour appeler les populations au respect des mesures-barrières dans la lutte contre le COVID-19.

Rappelons que l’UPC (Union pour le progrès et le changement), arrivée en 3e et quatrième positions respectivement à la présidentielle et aux législatives à l’issue des élections du 22 novembre 2020, a opté de soutenir le pouvoir.

Son président, Zéphirin Diabré, occupe dans ce premier gouvernement du second mandat de Roch Kaboré, le poste de ministre d’État après du président du Faso, en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale. Une alliance que le parti au pouvoir dit accueillir avec joie.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net


Communiqué de presse

Comme tous les Burkinabè le savent, j’avais déposé une plainte en décembre 2017 contre Monsieur Simon COMPAORE, à l’époque ministre de la sécurité, lors de la crise qui avait secoué notre parti suite à la démission de 13 députés de notre groupe parlementaire.

Il me plaît d’informer l’ensemble du peuple burkinabè et l’opinion internationale que j’ai eu une rencontre fraternelle avec Monsieur Simon COMPAORE, et que nous avons décidé tous les deux de nous pardonner et de nous réconcilier.

J’ai demandé à mon avocat d’engager les démarches pour retirer ma plainte.

Je demande aux uns et aux autres de considérer avec nous que cet épisode est désormais clos et oublié.

Que la paix, la réconciliation et la concorde règnent au Burkina Faso !

Ouagadougou, le 19 janvier 2021

Le Président de l’UPC,

Zéphirin DIABRE

Vos commentaires

  • Le 19 janvier à 11:06, par Bigbalè En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Quel est le motif du retrait de cette plainte conte Simon Compaoré ? Il faut bien que Zéphirin DIABRE le fasse savoir car en son temps, nous les militants, on avait dit de ne pas distraire les gens avec ce type d’affaire et de se concentrer sur les affaires du Parti. On ne nous a pas écouté parce que militants de seconde zone ; Le résultat est là : c’est les militants de seconde zone qui vont urnes et qui envoient les responsables de partis politiques à l’Assemblée Nationale ou au Gouvernement. A force de négliger les gens on récolte les humiliations et dans le cas précis, les humiliations de la cohabitation forcée avec ceux (MPP) que l’on insultait hier à tout bout de champ !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:44, par Vérité Indiscutable En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Logique !
    Zéphyrin joue le jeu et il le joue très bien à la Couleur du régime. Ca va nous entendre ici. Je vous ai dit et redit de vous préparer pour le troisième mandat du RMCK tout-puissant.
    On est foutu au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 12:47, par Pathe Diallo En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    La décision de Zeph est tout à fait logique, ayant rejoint le pouvoir il ne peut plus continuer à s’en prendre au Président du Parti au Pouvoir. Cependant, dans un pays normal, le seul retrait de la plainte de Zeph ne devrait pas mettre fin aux poursuites pour détention d’arme de guerre parceque dans tous les cas, l’acte de Simon reste illégal. Le Procureur devrait continuer la poursuite au plan pénal et déterminer dans quelles conditions Simon a t il obtenu une arme de guerre qu n’est réservée q’aux FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 12:49, par Le revolutlionaire En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Apres ca on va encore parler de vérité justice et réconciliation dommage c est le premier échec de Zeph

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 12:57, par s En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Toutes les poursuites judiciaires contre les personnalités du MPP étaient purement et simplement politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:33, par Mafoi En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Plainte déposée en décembre 2017 et là,nous sommes en janvier 2021 Looool.En tout cas,c’est ce que j’appelle une tragi-comédie puisque le citoyen lambda et moi le premier,on ne se souvenait plus de la fameuse plainte.C’est dire que retrait ou pas,la sentence de cette plainte était connue d’avance à savoir que c’est un non évènement pour le judiciaire et l’exécutif puisque ces 2 scrabbleuses entités ont toujours marché main dans main,du style "on se tient par la barbichette" et notre zorro de zéro en réconciliation nationale le sait très bien puisqu’il fait partie de ce système mafieux depuis des années.Donc pour sauver la face au détour de sa récente nomination à un poste ministériel négocié au forceps car creux,vaseux,nul,il entame sa petite cuisine avec monsieur tranquilos,qui lui,accepte tranquillement tranquille le deal car il ne perd rien en change puisque la dite plainte n’avait aucune chance d’aboutir dans aucune république bananière.C’est dire que ces sinistres individus se moquent de nous avec leur cirque qui ne fait rire personne

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:49, par Blablabla En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Le message est fort, clair et révoltant. C’est un test, un avant-goût du type de réconciliation qu’ils veulent imposer aux Bukinabè : une réconciliation sans vérité et sans justice. Autant dire que crimes et délits de tous genres ont de beaux jours devant eux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:07, par Homme intègre En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    La compromission de nos politiciens saignent les coeurs des hommes intègrent, donc la plainte était déposé parceque Zeph n’avait sa part du gâteau maintenant qu’il est appélé au festin, il se le retire voiçi toute la personnalité de nos responsable UPC, karisa tchurrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:22, par Baye Babou En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Enfantillages ! Pantalonnade et bouffonnerie ! C’est du divertissement et ce n’est pas ce que nous attendons de hauts responsables politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:42, par Dao En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Dommage pour ces homme d’Etat. C’est comme si c’était un problème de personne à personne. Je pensais que la plainte avait son fondement juridique et légal devant nous réaffirmer que « nul n’est au-dessus de la loi. » même si on est puissant ministre.
    - Après cette comédie peut-on encore nous parler de vérité justice et réconciliation ?
    - Dommage c’est le premier échec de Mr Diabré (votre arrangement aurait dû être discret)
    L’homme se compromet d’avantage et se discrédite de plus en plus ahhhh la politique.
    - Dans un pays de droit, Le Procureur devrait continuer la poursuite au plan pénal.
    Mr Simon Compaoré a commis une infraction avec le port illégale d’arme. « Il n’est pas au-dessus de la loi. »
    Nous attendons une exemplarité de la part de nos dirigeants aussi bien dans les paroles que par les actes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:47, par sheikhy En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    En droit, on parle d’autosaisine du juge quand il y a un soupçon d’atteinte à l’ordre publique ou autre. Zeph n’étant pas une victime direccte, mais a esté en justice plutôt dans l’intérêt général de la population (je suppose). Donc, le retrait de la plainte de Zeph dans un pays normal peut ne pas entraîner la fermeture du dossier si le juge pense que la plainte était fondée. Bon, ça c’est la théorie, mais pas la politique...

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:56, par Ayarus@yahoo.fr En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Sacrés hommes politiques Burkinabés !!!Bientôt peut être le CDP sera aussi à la majorité. Tous autour de la table du Maître ! Il n’y aura plus d’oppositions véritables et tant pis pour la Rue !!! Attention, attention ! Ce sont de mauvais signes annonciateurs de lendemains difficiles . Si la Rue doit défendre sa cause, le Burkina retournera dans 50 ans en arrière !!!! c’est quand même dramatique, ce à quoi nous assistons de nos élites politiques.. Le Prési a raison de nommer des Ministres (niveau certificat ou BEPC).. Eux au moins doivent savoir d’ou ils viennent pour se faire discret....

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:16, par CCCC En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Avec les derniers développement de la vie politique dans ce pays, je constate que j’ai été bien inspiré de n’avoir pas voté aux dernières élections.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 20:39, par HUG En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Rien n étonnant avec ces pseudo opposants. Qui vit longtemps voit la danse de la colombe.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 23:14, par Pas Tranquilos En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    De toutes manieres que Zephirin ait retiré sa plainte ou pas, ne change pas grand chose aux faits etablit. N’importe quel citoyen peut deposer plainte contre Simon concernant l’affaire du port d’arme de guerre. Si Zephirin retire sa plainte il y’aura d’autres Burkinabe courageux qui deposeront leurs plaintes et iront jusqu’au bout. D’ailleurs la procureure de la republique devrait automatiquement s’emparer de cette affaire sans attendre de plainte si nous etions dans un etat de droit. Le retrait de plainte n’efface pas l’infraction avérée. Quand quelequ’un est accusé de meurtre peut-on considerer le retrait de la plainte de la famille de la victime justifcation de la cloture de l’affaire ? Eclairez moi les Dcoteur en droit.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 03:56, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

      hum !Africain même est dure d oreille on dirait kapokier !on te dit réconciliation nationale,la ou le droit du blanc colonisateur qu on accuse de tous les maux, est toujours certes utile sans primer sur le droit traditionnel a l africaine("asseyons nous discutons :"tenga,yirmoaga reconnait avoir ...ton frère !il s en veut amèrement pour cela !veux tu qu on le ...aussi !tenga:ah non !comme il reconnait nous sommes pas du tout contents,mais nous sommes des africains !s il respecte certaines procédures la famille est prête a pardonner mais qu il ne recommence plus !)et des cerveaux lessivés caquettent toujours "exclusivité du droit coloniale" !hum !

      Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 08:03, par TANGA En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Je croyais qu’une procédure engagée en justice devait être poursuivie jusqu’à la fin. Ou quoi ? Aidez moi et par là d’autres à comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 23:59, par Gohoga En réponse à : Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa plainte contre Simon Compaoré

    Bonjour à tous. Je ne comprends pas certains intenautes. Ils font semblant de connaître tout. Alors qu’ils ne connaissent rien. La procédure en justice est réglementé par la loi. Et seulement par la loi. Notre loi fondamentale n’autorise pas les juridictions ordinaires de pousuivre un Ministre en exercice. Au BF et en France seul la haute cour de justice est compétant pour traduire un membre du gouvernement en justice. Dans le de Simon, le Procureur du Faso ne peut pas le poursuivre. La loi l’interdit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Assemblée nationale : C’est parti pour la 1re session ordinaire de l’année 2021 de la 8e législature
Vie politique : Le Faso Autrement dans l’opposition
Burkina : L’APP/Burkindi opte pour l’opposition politique
Vie politique : La Marche pour la Patrie (L.M.P) adhère à l’opposition
Burkina : « Le gouvernement n’est pas en train de négocier avec des terroristes », déclare le porte-parole Ousseni Tamboura
Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition
Décès de la députée Claudine Ouédraogo : L’Assemblée nationale rend hommage à « une vraie battante »
Déclaration d’appartenance : Le parti politique "Sidwaya" s’affilie à la Majorité
Chef de file de l’opposition : On ne se bouscule pas au portillon !
Politique : Nouvelle démocratie sociale (NDS) s’affilie à l’opposition
Réconciliation nationale : « Peut-on juger le dossier de l’insurrection sans Roch Kaboré et les OSC ? », s’interroge Mousbila Sankara
Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche sur les élections et les perspectives
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés