Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. » Michelle Obama

4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 5 janvier 2021 à 11h30min
4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

Le 4 janvier 2021, alors que la nuit règne encore sur l’Oudalan, des bruits assourdissants, vraisemblablement des hélicoptères, se font entendre à l’Ouest de Gorom-Gorom. Peu de temps après ce sont de nombreux coups de feu qui déchirent la nuit et réveillent les habitants de la zone.

Puis plus rien, le silence. Le moment qui a semblé avoir duré une éternité s’est finalement terminé en ce qui concerne les tirs mais le bruit d’hélicoptères s’est prolongé un certain temps. Enfin le silence est revenu et c’est l’incrédulité qui s’est installée aux portes de Gorom-Gorom. Que s’est-il donc passé la nuit dernière dans la région du village de Tasmakat ?

La région de l’Oudalan, qui borde la frontière avec le Mali, est tristement connue pour être une zone de non droit où s’affrontent de nombreux groupes terroristes sahéliens tel que le Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM), l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS) ou bien le groupe burkinabè Ansarul Islam. Hier encore ce sont dix personnes qui ont trouvé la mort dans l’attaque armée de leur camion à Ouro-Sabou près de Titabé. Non loin, au Niger, vers Mangaizé dans le département d’Ouallam plus de 100 personnes ont été massacrées lors de l’attaque de leurs villages. Faut-il y voir un lien ? La région de Tillabéri est connue pour être le refuge des combattants de l’EIGS et de leurs familles qui pour beaucoup ont été chassés du Mali.

Nos Forces de défense et de sécurité (FDS), probablement soutenues par les hélicoptères de Barkhane, étaient-elles en manœuvre ou plutôt en opération destinée à lutter contre les groupes armés terroristes de la zone ? Il s’agirait alors de mettre un coup d’arrêt à ces derniers qui ravagent cette région depuis bien longtemps. L’avenir nous dira bientôt si c’est la première ou la seconde hypothèse, ce qui constituerait une nouvelle étape dans la sécurisation du Nord du Burkina Faso alors que débute le second mandat du président Kaboré.


Issa Bâ
@issaba170

Vos commentaires

  • Le 5 janvier à 12:07, par BANGA KIENKIAROU En réponse à : 4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

    "Nos Forces de défense et de sécurité (FDS), probablement soutenues par les hélicoptères de Barkhane, étaient-elles en manœuvre ou plutôt en opération destinée à lutter contre les groupes armés terroristes de la zone ?"
    Mr Issa Bâ, SVP un peu de quand même, la collonisation est un succès total ici.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:22, par Lom-Lom En réponse à : 4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

    Avec l’aide de Dieu, le combat des justes aboutira un jour ! S’il plaît à Dieu, le Burkina ne sombrer à jamais et ceux qui espéraient voir la désintégration du Burkina vivront leur d’échéance personnelle et les Burkinabè continueront leur chemin ! Vive les FDS et les VDP du Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:44, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : 4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

    Heiii... Le diesel n’a toujours pas encore chauffé ? Aurait-on laissé le pays en "laisse-guidon" pour des marchandages de postes sans fin ? Rappel :

    * Le 29 Décembre 2015, Roch Kaboré, élu président du Faso, prête serment.

    * Plus d’une semaine plus tard, le 6 Janvier, il nomme le premier ministre Paul Kaba Thiéba.

    * Encore une semaine plus tard, le 13 Janvier, le gouvernement est dévoilé.

    De sorte que le 16 Janvier, quand une attaque djihadiste terroriste frappe le centre de Ouagadougou, les ministres ne sont même pas encore installés. La réponse est en conséquence mal coordonnée et tardive, entrainant une trentaine de morts.

    Tirons donc leçon de ce passé récent et accélérons les choses. Sinon, nous deviendrons un petit Liban où les négociations politiciennes trainent en longueur pendant que le pays se cherche...

    A bon entendeur...

    Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 17:18, par Le Vigilent En réponse à : 4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

      Tout à fait d’accord avec vous. L’expérience malheureuse de 2015/2016 ne semble pas avoir été bien retenue par le président nouvellement réélu. Il a pourtant juré la main sur le cœur, le 28 décembre 2020, qu’une équipe gouvernementale se mettrait immédiatement au travail. Plus d’une semaine après et le chef de ladite équipe gouvernementale reste inconnu. L’expérience malheureuse se répète, alors qu’on devait en tirer leçon et agir autrement.

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 16:29, par Keletigui En réponse à : 4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

    En faite votre allusion aux combats n’est trien d autres qu’une manœuvre de la force barkhane qui vient ravitailler les djihadistes dans la région
    Comment ses djihadistes gagnent le carburant, les produits alimentaires et les armes. Ils faut bien quelqu’un et si vous voulez la vérité demandez à nos militaire stationner dans la zone.
    Prochainement aller plus loin dans vos investigations
    En ce moment même nos militaires sont véritablement fâchés mais que peuvent fils faire rien.
    Tout est politique dans ce desert malien burkinabé et nigérien

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 09:14, par kwiliga En réponse à : 4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

      @ Keletigui
      Ce genre de propos sont extrêmement dangereux et susceptibles d’émaner de terroristes eux-mêmes.
      Si ce n’est pas le cas, ils sont pour le moins le résultat de réflexions ou l’amalgame et le racisme l’emportent sur la logique et la bonne foi.
      Dire que les forces françaises ne sont là que pour défendre leurs intérêts politiques, stratégiques, économiques,... cela peut se concevoir et se défendre.
      Affirmer, comme le fait Keletigui, que les forces françaises font le jeu des terroristes est parfaitement indigne et totalement anti-productif, si l’on veut croire en la pacification prochaine de nos territoires.
      Si l’on souhaite à l’inverse, que les militaires alliés se retirent, laissant ainsi le champ libre aux forces terroristes, alors il faut poursuivre ce discours anti-Barkhane.
      Les français, déjà dégouté après les libérations de 200 terroristes maliens, sont au bord du découragement et de l’abandon, d’autant qu’ils perdent régulièrement des hommes et des femmes dans les attaques.

      Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 09:30, par HUMBERT En réponse à : 4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?

    Ne serait-il pas plus pertinent et professionnel de n’écrire un article qu’après avoir mené un mini
    mum de vérifications et collecte d’informations....??????

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : SOS terrorisme s’offusque contre la dégradation de la situation sécuritaire
Djibo : Trois morts suite à l’explosion d’une ambulance
Opérations de sécurisation des forces armées burkinabé : Plusieurs terroristes mis hors d’état de nuire, le général Minoungou encourage le contingent au Mali
Insécurité au sahel : L’attaque d’un poste frontalier Mali-Burkina fait des morts et de nombreux dégâts matériels
Opération Barkhane : Des actions de harcèlement neutralisent plusieurs terroristes
Lutte contre l’insécurité à l’Est : L’Union européenne apporte, via l’Agence belge de développement, un appui matériel aux forces de sécurité intérieure
Burkina : Onze terroristes neutralisés et un autre capturé dans l’Oudalan
Sécurité nationale : Une opération de ratissage planifiée au Nord
Opérations de la force barkhane : 91 sorties aériennes et 42 missions de transport et de ravitaillement du 10 au 16 février 2021
Attaque de Markoye : Le CDP présente ses condoléances aux familles des victimes
Région du Sahel : Le bilan de l’embuscade s’établit désormais à neuf morts, selon le gouverneur
Burkina : Christophe Dabiré reçoit un rapport sur les défis sécuritaires dans la région de l’Est
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés