Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • • lundi 28 décembre 2020 à 15h30min
Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina :  Des résultats qui font polémique

Depuis quelques jours, les résultats des essais cliniques au Burkina sur des traitements contre le COVID-19 sont tombés. Il s’agit précisément du CLORAZ (associant l’Hydroxychloroquine et l’Azytrhonomicine) et l’Apivirine. Mais, manifestement, ces résultats ne font pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique et des praticiens. En plus de faire jaser abondamment sur les réseaux sociaux, des institutions ont sorti des communiqués pour remettre en cause publiquement ou tout au moins exprimé leur méfiance ou défiance envers ces résultats.

Nous vous proposons quelques réactions. Il y a d’abord une correspondance du président de l’Ordre national des médecins du Burkina en date du 18 décembre 2020 adressée au Directeur général du CHUYO et demandant des précisions sur « un essai clinique utilisant un produit non autorisé au Burkina Faso, Apivirine ».

Il s’agit ensuite une correspondance de la Directrice générale de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique adressées au Directeur général de l’hôpital Yalgado Ouédraogo (CHUYO) annonçant la suspension pendant six mois du traitement par l’ANRP de toutes les demandes d’essai clinique devant être abritées par le CHUYO suite à des informations faisant cas d’une pratique illégale assimilable à un essai clinique.

Et sans doute suite à la demande d’information de l’Ordre national des médecins du Burkina, une déclaration du Conseil national de l’Ordre des médecins du Burkina (CNOMB) en date du 26 décembre 2020 met en cause la scientificité des résultats de l’essai clinique sur l’Apivirine. Le Conseil écrit ainsi que « Sans rentrer dans le fond pour discuter de la validité des résultats, le CNOMBF voudrait attirer l’attention de l’ensemble des médecins et des chercheurs que cette recherche a été réalisée dans la clandestinité au mépris du cadre règlementaire régissant la conduite des essais cliniques au Burkina Faso. La forme tenant le fond en |’état, le CNOMBF considère cette recherche comme illégale et violant le cadre règlementaire. Cette recherche dangereuse par le non-respect des procédures en la matière n’est digne, ni du Burkina, ni de ses chercheurs, ni des personnes qui l’ont conduite dans l’illégalité au mépris des dispositions règlementaires » .

Le CNOMBF annonce même qu’il a « décidé d’engager une poursuite judiciaire contre l’institution ayant mené la recherche et toutes les personnes associées ». « Quant au Pr OUEDRAOGO Martial, médecin inscrit au tableau de l’Ordre des médecins du Burkina Faso, il répondra de ses actes devant les instances disciplinaires, de même que tous les autres médecins impliqués » , conclut la correspondance.

Nous vous proposons les déclarations en intégralité dans les fichiers ci-joints.

Lefaso.net

Lettre de l’Ordre national des médecins du Burkina au DG du CHUYO
Lettre de la DG de l’Autorité de Régulation Pharmaceutique au DG de CHU YO
Déclaration du Conseil National de l’Ordre des Médecins du Burkina

Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2020 à 11:53, par Passakziri En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Que les Pseudopatriotiques lisent pour comprendre que les sciences c’est pas une histoire de patriotisme. Quand on critique les methodes de ces communiqués des chercheurs et du Chloraz et des essais clandestins Avec l’Apivirine, certains pensent que c’est une question d’émotions ou de titres.
    Les Profs qui publient ces torchons ridiculisent non seulement leur grade, mais toute la recherche et les nombreux chercheurs burkinabè qui travaillent durement et de manière propre. On ne sait pas ce qui se Cache derrière cette affaire mais toute la lumière doit être faite depuis le début de la Pandemie pour comprendre comment des ministres ont pu commencer à bouffer un médicament non autorisisé jusqu’à améner le ministre des enseignements supérieurs à affirmé hasardeusement son éfficacité. On ne serait pas étonnés si une corruption se cachait derrière ca.
    Félicitations à l’ordre des médecins qui ne se cache pas derrière une fausse solidarité de Corps pour cacher les choses, et aussi à l’agence de régulation et la ligue des consommateurs qui a denoncer cette pratique pour lui donner cette tournure.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 11:55, par Verité En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Très pathétique comme situation. Vraiment dommage qu’en ce moment précis ou la population a besoin de la contribution de tous, c’est précisément à ce moment que les intellectuelle choisissent pour lui tourner le dos à travers de querelles inutiles. Vraiment dommage MESSIEURS LES MÉDECINS ET LES CHERCHEURS

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 12:09, par wendlassida En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Y A T IL EU DES RÉSULTATS EFFICACES OUI OU NON SUR LE BIEN ÊTRE DU MALADE ? JE PENSE QUE CETTE POLITIQUE POUVAIT TROUVER SOLUTION A L’INTERNE.
    JE COMPRENDS QU’UNE RECHERCHE CLIQUE EST PLUS COMPLEXE, AU LIEU DE PASSER VOTRE TEMPS A VOUS CRÉER DES PROBLÈMES, APPORTER DES SOLUTIONS POUR L’INTERVENTION EPIDEMIOLOGIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 12:16, par NZ En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    La question qui mérite d’être posée en dehors de tout ce folklore est de savoir si l’Apivirine permet de sauver des vies oui ou non, a t-il guerri des malades oui ou non ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 12:17, par NZ En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Nous les profanes ne comprenons rien à tout ce qui est raconté.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 12:21, par Vérité Indiscutable En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Si Apivirine soine les gens et que les gens l’ont su, qu’ils se soignent avec. Pour quelles raisons je ne peux pas me soigner avec les remèdes naturels de mon vieux père ? Si Apivirine me convient, je l’utilise. Je ne vais pas faire comme ces pauvres français qui pouvaient sauver les leurs avec la chloroquine et qui, obéissant à des politiciens, ont laissé les leurs mourrir comme des chiens abandonnés dans des hôpitaux.
    Le jour où le Burkina sera bien calqué sur la France (ballotée par les firmes pharmaceutiques), on connaîtra une déchéance inouie.
    Dieu nous en garde.
    Vive le médicament qui soigne !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 12:42, par epi En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Ainsi, par la faute d’un médecin on va condamner tout un hôpital qui d’ailleurs est di mourant. laisser Yalgado en paix et attraper votre Martial et l’ amener là où vous voulez. Tous des filous

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 13:42, par Indjaba En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Les résultats ne font pas polémique, ils sont tout simplement faux et basé sur des calculs à visée financière.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 14:00, par Passissure En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Completement louche la reaction de tous medecins et autres. C’est une histoire de gros sous et vous aurez constaté que toutes les organisation embouchent la meme trompette que les occientaux qui sont aller jusqu’a sacrifier le meilleurs chercheurs Raoult en Fance. Des lors qu’on parle d’un autre traitement que celui que l’industie pharmaceutique veut nous vendre on nous sort une histoire de legalité, Alors qu’il serait plus serieux au yux des population de prouver que ces traitement ne fonctionnent pas.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2020 à 14:41, par Passakziri En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

      Passissure
      Allez-y liver vos connaissances comme cobayes pour combattre les industries pharmaceutiques si vous voulez . Moi, aucun membre de ma famille ne sera livré á des apprentis sorciers au nom d’un faux panafricanisme scientifique. Il faut du sérieux dans tout ce que nous faisons, au lieu de passer notre temps à accuser les autres. Pendant que les autres mettent au point des vaccins, nous autres c’est tomber dans la facilité de produire de ridicules essais qui ne tiennent pas debout, et en flagrante violation des régles d’éthique ? Il faudra quitter cette puérilité qui consiste à voir du complot partout.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 14:05, par Furax En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Il faudra d’abord aller arreter tous nos parents au village qui soignent avec des feuilles sans etude et dans tous les sens. L’ordre des medecin se conforme a une directive venant des industries pharmaceutiques pour preserver son gombo.
    Mettez plutot en place une systeme efficace pour empecher les medicaments de rue au lieu de vouloir etouffer la recherche. Opposez des fait prouvant de ces medicaments ne marchent pas plutot de nous parle de fond et de forme. Entrez dans le fond on va voir.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2020 à 14:34, par Passakziri En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

      Furax,
      arrêtez de prendre vos phantasmes pour la réalité.
      Au contraire il faut féliciter l’ordre des médecins qui veut faire respecter les règles de l’art ici.Si un médecin se soigne avec ce qu’il veut , ca n’engage que lui ; Quand il soigne d’autres personnes ca n’engage plus seulement sa personne.
      Pour les essais cliniques , vous pronez alors le désordre ? si vous êtes d’accord qu’on pompe n’importe quoi à vos parents malades , ce n’est pas le cas chez tous le monde. C’est la raison pour laquelle il faut forcement que de tels éssais cliniques soient encadrés et contrôlés par la loi et l’éthique. il faut bien que quelqu’un reponde en cas d’ennuis. Nous avons à faire ici à des êtres humains et non à des rats , et vous ne savez même pas si ce produit a été testé sur des animaux avant. Donc laissez les structures habilités faire leur travail en toute tranquilité . D’ailleurs ce ne sont pas nos commentaires ici qui empêcherait ces structures de travailler.

      Passakziri

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2020 à 10:34, par NZ En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

        C’est de l’hypocrisie pure et simple. C’est pas aujourd’hui que les gens utilisent l’apivirine comme traitement. Et cela n’avait pas été vu comme dangereux. Quand il s’agit de l’utiliser pour le cas de la Covid19, du coup, il devient dangereux pour la santé. D’ailleurs l’ordre des médecins n’a pas remit en cause sont efficacité mais plutôt le non respect de la procédure des essais cliniques.

        Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 14:08, par KARISSA En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Les malades qui ont reçu ces traitements illégaux doivent être dédommagés. Peut on soumettre des personnes humaines à des tests sans minimum de garanti ?.les effets à long terme ,qui va les gérer ? tout ceci parce qu on est noir et burkinabé. Des essais cliniques faits sur des humains sans le consentement de l ’état.pourquoi le produit en question n’a pas été testé au Bénin ,pays de grands chercheurs et où le produit est originaire.?

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2020 à 14:51, par ASSIRAK En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

      @ KARISSA , ca tombe bien. Ces meme industries pharmaceutique nous ont gavée de chloroquine depuis plus de 60 ans. Il faudra que ces industries pharmaceutiques dedomagent toute l’Afrique car qu’elles nous ont gavée de chloriquine pendant 60 ans matin midi et soir. Et 60 ansapres elles decouvrent comme par hasard que la chloriquine est dangereuse et il faut la retirer du marché et meme des tests cliniques utilisant ;la chloriquinre est dangereuse. Alors qu’il suffit de demontrer qu’elle est inefficace. Au benin Les industrie on reussit a faire interdire l’ ARTEMESIA tout comme en France. Africains reveuiilez vous. Quand on nous utilise comme cobaye pour tester tous ces vaccins et produits on ne nous parle pas de dangerosité ni de toxicitité ni de legalité. Elle viennent elles injectent et observent.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 14:33, par moise En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    y a jamais eu de clandestinité dans l’essai clinique à l’apivirine. personnellement c’est sur France 24 que moi j’ai appris cet essai clinique au bf ; vous étiez ou en ce moment ; vous êtes entrain de faire le travail des firmes pharmaceutiques occidentales ; l’Afrique est malades de ces intellectuels pauvre Afrique

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2020 à 08:27, par ADAMA En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

      bonjour. c’est pas France 24 qui donne les autorisation sur les essais cliniques au BURKINA FASO. Il faut vous informer sur cela d’abord. Nous avons un ministre de la santé qui a autorité pour cela avec un comité d’éthique de recherche en santé. Ce comité avait d’ailleurs rejeté le protocole de recherche.
      Si c’est pas clandestin pourquoi outre passé l’avis du comité ?
      KO France 24.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 16:02, par TANGA En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Nous on s’en fou de qui a publié quoi.
    Ce qui importe à nous Africains, c’est si le produit marche.
    Ça marche et alors ?
    Allez y dire à vos compères occidentaux que nous on se soigne avec. Celui qui ne veut pas, qu’il prenne son avion aller en france où ça meurt tous les jours pour se soigner. Y a quoi même ?
    On nous met la pression pour saboter nos produits et vous appuyez ; comment voulez vous que l’on aille de l’avant si nous devons avoir l’accord des autres pour même nous soigner ?
    Avons nous eu besoin que l’on nous dise que le tôt de mil est bon pour la faim et la santé avant d’en manger ?
    Heureusement que cette tribune n’a pas assez de voix pour juger nos produits et nos chercheurs.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 16:06, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Mes amis, arrêtons de nous faire encore tromper par les chercheurs... de gros sous. Et arrêtons aussi d’être naïfs en croyant à une administration trop tatillonne et alignée sur l’occident. Rappelons nous qu’on a autorisé l’hydroxychloroquine à l’opposé d’eux.

    Personne n’est contre la médecine traditionnelle, ni contre la phytothérapie. Tous deux sont connus, reconnus et valorisés au Burkina. On n’a rien non plus contre le ou les promoteurs, s’ils restent honnêtes. Si le promoteur de ce médicament se contentait de soigner par les plantes, il n’y aurait pas toutes ces manigances. Et si c’était ses "frères" africains qu’il voulait "aider", c’est dans son pays qu’il ferait la distribution à prix social.

    Ce n’est pas du tout le cas. S’ils veulent forcer pour faire une étude clinique, même en dehors des normes, c’est pour obtenir le statut de médicament pharmaceutique et le vendre plus cher, c’est tout.

    Et nous ne voyons pas pourquoi nos parents, venus de bonne foi à l’hôpital vont servir de cobayes gratuits et involontaires à des chercheurs d’argent !

    Non seulement ils ne respectent pas les règles définies pour protéger les malades des abus des "Docteur Frankenstein", mais la publication donne l’impression qu’ils utilisent ces études illégales pour manipuler les chiffres afin de faire apparaitre artificiellement le médicament comme efficace.

    On sélectionne des gens jeunes, positifs au covid-19, dont on SAIT qu’ils vont guérir dans 4 à 14 jours selon les cas. On leur fait prendre un produit par des moyens discutables. Pour dire à la fin que c’est le produit qui les a guéri !
    Pourquoi faire cela si on a confiance qu’il est vraiment efficace ?

    Demandez-vous aussi pourquoi ces gens ont sauté l’autorisation préalable et l’avis du comité d’éthique alors même qu’ils ont le soutien de plusieurs membres du gouvernement et de "grands" professeurs de médecine ?

    Que perdent-ils à suivre les procédures s’il n’y a rien à cacher ??? Il y a quelque chose de pourri quelque part...

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 17:29, par RAZOUGOU En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    S’agit-il du même Matial OUEDRAOGO de l’ancienne cellule de lutte contre la COVID. Il est vraiment teigneux ce monsieur. Il ne recule devant rien

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2020 à 07:11, par Bao-yam En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Au delà de l’illégalité de ce test. Il faut se demander pourquoi des essais légaux n’ont pas pu avoir lieu. Pourquoi est-il si difficile de mener des essais avec un produit qui est déjà utilisé pour soigner d’autres maux ? Il semble qu’il y a des raisons non scientifiques mais purement mesquines à cela.

    Aussi cet article se contente d’alimenter une polémique née ailleurs sans informer le lecteur sur la situation. Quels sont les résultats des essais ? Dans quelles conditions ont-elles été menées ? Questions sans réponse après lecture de l’article.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2020 à 07:19, par Ouattara Badioré En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    J’ai toujours dénoncé les pratiques non scientifiques de certains enseignant-chercheurs et chercheur-enseignants que certains Burkinabè prennent à tort comme des baobabs de la recherche .
    Depuis 1990 jusqu’à nos jours de faux résultats scientifiques sont accumulés sur le médicament antidrépanocytaire FACA .
    Ce sont les mêmes acteurs qui pilotent des investigations hasardeuses sur l’Apivirine .
    Il est largement temps d’arrêter ces pratiques avilissantes pour toute notre Nation !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2020 à 08:36, par Orphelin negre En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    En tant que profane ce que je retiens c’est que quand on parle de l’ordre c’est qu’il faut respecter les principes établies peu importe le résultat de ces essais fusses-elles un success à 100%. Même le vaccin développé en quelques mois respecte les phases de développement de vaccin vu qu’il est déjà validé et distribué donc l’ordre ne fait que son travail dans tout ça. Mais l’ordre n’a jamais dit à quiconque de ne pas se soigner avec les herbes mais pas par prescription d’un spécialiste de l’ordre.
    corrigez moi si ma compréhension est fausse.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2020 à 11:14, par Minnayi En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    Personnellement, j’estime que la situation est tellement grave que le Ministère de la santé doit réagir promptement avant que les choses ne l’échappent.
    A la lecture de ces trois correspondances et déclaration, on se pose la question de savoir ce qu’on doit faire au finish.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2020 à 13:24, par max En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    On nous met la pression pour saboter nos produits et vous appuyez ; comment voulez vous que l’on aille de l’avant si nous devons avoir l’accord des autres pour même nous soigner ?Mes amis, arrêtons de nous faire encore tromper par les chercheurs... de gros sous. Et arrêtons aussi d’être naïfs.Si Apivirine soigne les gens et que les gens l’ont su, qu’ils se soignent avec. Pour quelles raisons je ne peux pas me soigner avec les remèdes naturels de mon vieux père ? Si Apivirine me convient, je l’utilise. Je ne vais pas faire comme ces pauvres français qui pouvaient sauver les leurs avec la chloroquine et qui, obéissant à des politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2020 à 13:27, par max En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    créons un collectif pour le soutiens des chercheurs libres du Burkina.Si la population française n’avait pas soutenu Raoul il serait déjà en prison..

    Répondre à ce message

    • Le 30 décembre 2020 à 09:30, par Passakziri En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

      Max,
      On n a pas besoin de comité ici pour ça . Il suffit juste de respecter les règles et lois du pays. Justement prendre le prof Raoult comme repère en Afrique francophone n est pas la solution. Si je devais me baser sur ses agissements pendant cette pandémie, je dirais qu il ne s agissait pas de démarches scientifiques mais plutôt de bruits inutiles. Les sciences c est pas le tamtam. Maintenant vouloir faire croire à un combat entre Grosses entreprises et chercheurs « honnêtes « est une paranoïa schizophrénique.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2020 à 00:31, par jcb En réponse à : Essais cliniques autour du COVID-19 au Burkina : Des résultats qui font polémique

    ouattara badioré semble avoir particulièrement un problème avec les enseignant-chercheurs ou les chercheurs. La sagesse commande la retenue. Vous êtes d’accord que la médecine de demain est construite par la recherche d’aujourd’hui, donc un peu de considération le travail de la recherche. Je suis d’accord pour les questions de respect des procédure mais faisons en sorte que pour des raisons X, nul ne prenne en otage la sciences au quel cas nos compromettons tout notre développement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas à la date du 21 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 19 avril 2021
Vaccination anti covid-19 au Burkina : Les « prescriptions médicales » de l’Academie des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 18 avril 2021
Riposte à la COVID-19 au Burkina Faso : Bientôt l’administration du vaccin aux Burkinabè
Covid-19 au Burkina : 31 nouveaux cas à la date du 16 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés