Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Factchecking en période électorale" : La désinformation , c’est produire la fausse information à dessein", Yacouba Ouedraogo, CENI

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • samedi 26 décembre 2020 à 20h25min
Factchecking en période électorale

" Élections de novembre 2020 au Burkina Faso et désinformation : quels bilans et quelles leçons pour un débat public démocratique ?". Tel est le thème du panel qui se tient au Centre national de presse Norbert Zongo, ce samedi 26 décembre 2020.

Ce panel est une initiative du Centre de presse Norbert Zongo, dans sa mission de contribuer à améliorer la situation de la liberté d’expression et de la presse au Burkina Faso. Ceci, en collaboration avec le Deutsche Welle Akademie.

Le panel est animé par Aïssata Sankara, journaliste ; Ruth Bintou Diallo, actrice de la société civile,
Yacouba Ouédraogo, directeur de la Communication à la Ceni et Boureima Salouka, Coordinateur éditorial de Fasocheck.

Yacouba Ouedraogo a expliqué que durant la période électorale, la CENI avait mis en place un mécanisme de communication avec des médias, pour informer la population et les partis politiques. Ce qui a permis de minimiser la circulation des fausses informations.

Pour Boureima Salouka de Fasocheck, pendant les élections de 2020, des fiches d’information ont été produites pour permettre d’informer l’opinion sur des institutions, mais aussi de permettre de lutter contre les Fakenews. Contre les fausses informations, Boureima Salouka a suggéré une éducation continue des jeunes aux médias.

Ruth Bintou Diallo a ajouté qu’une frange importante de la jeunesse burkinabè est connectée. Ceci, du fait que les jeunes ont de plus en plus besoin de s’informer. Ce qui fait que les jeunes sont obligés de s’informer ailleurs, du fait que les médias classiques ne leur donnent plus ce qu’ils veulent. Ruth Bintou Diallo pense que les médias classiques ont l’obligation de se transformer, à cause des mutations des sociétés, au risque de disparaitre. Face au phénomène accru des fausses informations, Ruth Bintou Diallo encourage à éduquer la population à avoir une pensée critique vis-à-vis des informations véhiculées sur les canaux d’information.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias en ligne : L’Association des éditeurs et professionnels expose les réalités du secteur au ministre de la Communication
L’application africaine de messagerie ayoba assure aux utilisateurs une protection complète de la confidentialité et de la sécurité des données
Applications de messagerie : Ces solutions africaines qui veulent se frayer un chemin
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés