Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • • jeudi 24 décembre 2020 à 11h30min
Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients



Vos commentaires

  • Le 24 décembre 2020 à 11:50, par Passakziri En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Chers chercheurs,
    Prenez les gens au sérieux. Est -ce que vous même vous croyez qu’avec 45 patients inclus dans cotre étude Avec 27/45 des patients dont l’âge est compris entre 20 et 35 ans vous pouvez parler d’une efficicacité d’un produit quand on connait la corrélation entre la gravité d ’une Infection et des facteurs comme l’âge qui est d’ailleur le facteur le plus décisif ? Il ne faut pas vous ridiculiser à la face du monde, sinon vous risquez de de vous discrediter en confondant effet d’annonce et la rigueur scientifique. En tous cas ca fait pas sérieux du tout.
    Je demande à l’ordre des médecins et au comité d’éthique de nous permettre de voir clair dans ces annonces de presse de ces deux jours . Quelque chose n’est pas clair dans tout ca.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 13:08, par Pitié ! En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Soyez sérieux !
    Avec moins de 50 personnes, vous osez dire que le traitement est efficace et même pas un groupe témoin en face pour comparer !
    Cette étude est ridicule et signé par un professeur ! Mais, cette étude n’a AUCUNE crédibilité ! Pire, elle va verser par terre la réputation des scientifique de ce pays ! Avec de tels communiqués de faux espoirs, des sanctions doivent intervenir à l’heure où le nombre de cas positifs du COVID explose au Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 13:27, par Obliviator ! En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Oui il faut aller dans la bonne direction en ne comptant que sur soi et sur personne d’autre. Ainsi on évitera l’extermination des populations africaines avec des vaccins qui au fait ne sont rien d’autres que des armes biologiques développées pour exterminer les populations des pays du soi-disant tiers monde, puisqu’ils disent que la planète est surpeuplée et qu’il faut dimunier le nombre de ses habitants humains. Nos plantes ont tout le nécessaire pour nous guérir de toutes les maladies, mêmes celles qui sont artificielles comme le Covid.

    Répondre à ce message

    • Le 24 décembre 2020 à 22:41, par Passakziri En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

      Obliviator,
      Arrêter d avancer des balivernes. Entre vous et moi, vous croyez que quelle puissance militaire du monde a besoin d armes biologiques pour nous exterminer ? Si la chine, la France, les USA ou la Russie veulent occuper le Tchad ( je parle parle là de l armée la plus puissante de la Region), vous pensez qu elle ont besoin de développer de nouvelles armes pour ça ? Évitez d avancer des contres-vérités et de conduire les moins lettrés que vous à croire à vos Fantasmes .

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 13:57, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Voilà le genre de publication qui discrédite non seulement le traitement que l’on veut étudier mais aussi les chercheurs.

    Rappelons ce que l’on sait : Les malades "ordinaires" (non asymptomatiques et non graves) contaminés par le virus du covid-19 passent tous par trois étapes :
    * La phase d’incubation pendant laquelle ils ne manifestent aucun symptôme mais peuvent être contagieux (5 à 6 jours, avec des maxima à 14 voir 20),
    * La phase où ils développent les symptômes (5 à 10 jours maxi) et
    * La phase de guérison quand ces symptômes disparaissent.

    Le tout dure donc généralement 10 à 15 jours et être jeune et en bonne santé réduit ce délai.

    1°) En dehors des cas contacts testés par précaution dès leur identification, la plupart des malades sont diagnostiqués à l’apparition des symptômes, soit plus de 5-6 jours après leur contamination. Ce qui signifie que même sans traitement médicamenteux, la plupart seront guéris au maximum une semaine à dix jours plus tard.

    On ne peut donc pas rigoureusement attribuer la guérison d’un jeune sans autre maladie dans cette période (7 à 14 jours) à un médicament, elle peut être naturelle.

    2°) Si un malade en est déjà à son dixième (10e) jour de maladie au moment où il a un test positif, il peut très bien guérir moins de 4 à 5 jours plus tard sans que cela soit le fait du médicament qu’on lui a fait prendre.
    Donc à moins d’avoir pris des cas contacts en quarantaine dont le test positif est apparu pendant l’étude, ce chiffre ne veut rien dire non plus.

    3°) Si un malade guérit plus de 21 jours après son test positif, soit il fait partie de ceux dont la maladie dure, et le médicament ne l’a pas aidé, soit c’est même le médicament qui l’a empêché de guérir plus tôt !

    De plus, le nombre limité du groupe d’étude (45) est critiquable, quand on sait que les travaux de Didier Raoult sont sujets à polémique alors qu’ils concernent plus de 1000 cas. On peut se demander pourquoi ne pas attendre plus de cas au lieu de se précipiter pour publier ce machin douteux.

    En définitive donc, ces chiffres ne signifient rien en termes d’efficacité de ce médicament, tout au plus qu’il ne tue pas dans l’immédiat.

    Et il faudrait encore suivre les malades sur une période supplémentaire notamment sur l’impact sur les reins, un problème récurrent en phytothérapie.

    Vous gâtez notre nom à vous exposer ainsi pour le seul bénéfice du promoteur de ce médicament, alors même qu’un autre, vrai et bon, le FACA, trouvé et produit chez nous, est en attente d’une validation en vain depuis des années.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 14:42, par Sidpassata Veritas En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    AAAh tiens, tiens tiens ! On se retrouve ! Regain de covid-19, résurgence des charlatans d’antan. Curieux, non !?

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 15:42, par bwaza En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Encourageons nos chercheurs, au lieu de jeter l’anathème sur eux. Faisons confiance aussi à nos intellectuels , chercheurs et professeurs sinon , nous n’allons jamais être libres.

    Répondre à ce message

    • Le 24 décembre 2020 à 17:49, par Passakziri En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

      Cher Bwaza,
      On ne peut pas encourager nos chercheurs dans la médiocrité. En vérité, quand on parle de sciences, c est pas une question de patriotisme ou d émotions. En vérité, les deux communiqués de ces derniers jours ne sont pas dignes de gens qui portent le titre de professeur. Dans ces sorties hasardeuses, c est toute la recherche du pays qui peut être discréditée. Généralement, les études sérieuses se publient dans des revues scientifiques et non dans la presse générale. Eh oui. C est ça la réalité. Et puis depuis quand ces études ont été annoncées ? C est juste au moment où la ligue des consommateurs dénonce des pratiques non claires que comme par coup de magie ces communiqués sont bombardés ? On nous prend pour qui ? Quittons les émotions quand il s agit de sciences ! Ça ne nous apporte rien du tout.

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 25 décembre 2020 à 11:01, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

      Vous n’avez pas remarqué une chose ? Les chanteurs et autres artistes médiocres, les vendeurs de faux médicaments et d’illusions, quand on veut les critiquer, ont tous recours à la même technique : On devrait les soutenir au nom du "nationalisme" ou du "panafricanisme".

      Je suis désolé mais le "burkindlim", ce n’est pas la médiocrité et le mensonge. Le panafricanisme, ce n’est pas l’escroquerie, les superstitions et la promotion des malhonnêtes.

      Cette "étude", telle que publiée, est un "faux scientifique". On prend des faits chiffrés et ont leur fait dire autre chose que la vérité. N’importe quel apprenti scientifique peut la démonter en 5 minutes.

      Soutenir ça ? Même si c’est notre "frère même père même mère" on ne peut pas soutenir cela et prendre cette honte avec lui !

      P.S. : Vous connaissez peut être l’histoire du scientifique chargé d’étudier le chien savant qui saute quand on le lui dit ? Sa conclusion était que :"Quand on coupe les 4 pattes à ce chien, il devient sourd, car il ne saute plus quand on le lui demande".
      Voilà le genre de "scientifique" que vous voulez qu’on soutienne !

      Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 18:57, par Pitié ! En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Com de bwaza :
    Critiquez nos chercheurs et pour ce travail tel que présenté, c’est au contraire les encourager pour aller vers l’excellence et non dans la médiocritude ! Le minimum syndical est de faire une recherche scientifique sérieuse. Le travail présenté n’est pas du tout CREDIBLE ! Si vous voulez être du côté des charlatans, c’est votre droit mais je répète que l’étude tel que présentée n’a aucune base scientifique. Pour conclure, rien ne prouve que ce produit est bon ni mauvais en lisant cet article. La liberté consiste à travailler avec toute la rigueur scientifique. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 19:13, par Fotougo En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Décidément, avec l’impunité ambiante, certains en plus de ne plus se gêner, se foutent royalement des burkinabé, avec de l’argent public du Burkina en plus. Avec cette cette soit disant étude squelettique, qu’espérez vous.
    Combien a couté votre étude et qui l’a financé. c’est ce qui nous intéresse.
    les témoignages du Pr Magloire SOME nous ont suffisamment édifié sur les combines autour de l’apivirine.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 19:26, par jeunedame seret En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Courage chercheurs. Apivirine alléluia ! Vive la créativité ! Qui cherche trouve. Merci d’avoir essayé. Ce produit de recherche même superficielle vaut encore mieux que les ASTRAZENECA ; JOHNSON ; SPOUTNIK ou OGM de vaccins avec leurs acides nucléiques qu’on s’apprête à vous forcer pour vous paralyser et déformer vos descendances. Seuls les cobayes accepteront ces sorcelleries de vaccins dans leur sang.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 19:27, par Taguesgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Sidpawalemde celui qui a signé est professeur,,ce n’est pas rien il n’allait pas engager sa responsabilité si la démarche scientifique n’était pas respectée , c’est déjà bien d’avoir essayé, je ne connais pas votre grade mais sachez que le signataire est un homme averti

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2020 à 20:53, par Sidketa En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Assez curieux cette étude . Même si on décide de donner du zoom kom à cette population (45 personnes ) , la majorité guérira . N’oubliez pas que même les pays dans lesquels le COVID 19 fait ravage , on ne donne aucun traitement sauf quand il y’a des complications respiratoires . Beaucoup d’amis de moins de 50 ans contrôlés positifs on eut des résultats négatifs en Europe après 7 jours de quarantaine .
    Faisons très attention .
    Dieu seul sait ce qui lie le Pr Martial au promoteur de Apivirine .
    Essayons aussi de faire la promotion du Pengninga

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2020 à 07:19, par Manuel En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Bonjour
    Est on sûr que cet article vient effectivement de chercheurs burkinabè ? Je demande simplement de la retenue car ces chercheurs ne sont pas si nuls que certains semblent le penser. En effet le Pr Martial Ouedraogo n’est pas seulement Professeur au Burkina, il l’est au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Sénégal.
    Il n’est pas médecin local ou provincial, il a acquis ses titres en travaillant, pas en dormant comme certains.
    C’est prétentieux que quelqu’un qui n’a comme diplôme le BEPC ou le bac veuille donner des leçons de méthodologie de recherche à un professeur de médecine !
    On peut critiquer une recherche mais pas la valeur des chercheurs, surtout quand on a quitté très tôt l’école !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2020 à 10:45, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’efficacité de l’Apivirine prouvée dans le traitement curatif chez des patients

    Soyons clair : Personne ne dit que quelqu’un n’a pas mérité ses diplômes ou son poste.

    On dit juste que ce qui est écrit là n’est pas solide. On dit aussi que ce "truc" qu’ils nous présentent comme une "étude clinique scientifique" est mal fait, que des informations sont passées sous silence et que les chiffres ne conduisent pas à la conclusion qu’ils en ont tiré.

    Nous avons fait ces critiques sur la base de ce qui est publié, et non sur celle de savoir quels titres internationaux possède celui qui a signé. Et aussi avant de savoir que ladite étude était conduite en toute illégalité, et parfois sans le consentement des malades.

    Ces dernières informations en disent long sur les motivations pas très claires de cette "étude"

    Dicton mossi : "Un papier ne ment jamais, mais c’est valable seulement si ce n’est pas un menteur qui l’a écrit". Que le menteur soit un "grand" n’y change rien !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 15 mai 2021
Lutte contre le COVID-19 : Trois tunnels de désinfection pour l’aéroport international de Ouagadougou
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 10 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas à la date du 09 mai 2021
Covid-19 au Burkina : Neuf nouveaux cas et quatre guérisons à la date du 7 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés