Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Lecture des textes imprimés : Le projet « Solution TIC » pour aider les aveugles et malvoyants

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 24 décembre 2020 à 11h00min
Lecture des textes imprimés : Le projet « Solution TIC » pour aider les aveugles et malvoyants

L’Union nationale des Associations burkinabè pour la promotion des aveugles et malvoyants (UN-ABPAM) s’est dotée d’un nouveau projet dénommé « Solution TIC Accessibles » pour faciliter la tâche de ses membres en termes de lecture des textes imprimés. La rencontre d’information avec les acteurs s’est tenue le mercredi 23 décembre 2020 à Ouagadougou.

« Les jeunes personnes handicapées visuelles du Burkina Faso ont également le droit de lire et de réussir en éducation et dans la vie ». C’est la conviction de l’Union nationale des Associations burkinabè pour la promotion des aveugles et malvoyants (UN-ABPAM). Pour rendre le principe concret, cette union va lancer le projet « Solution TIC Accessibles » au premier trimestre de l’année 2021. Selon le président de l’UN-ABPAM, Christophe Oulé, il va s’agir d’élaborer, d’adapter et de mettre en œuvre des politiques, lois et règlements nationaux en faveur de la publication accessible et l’acquisition de technologies numériques accessibles.

Christophe Oulé montrant le fonctionnement du clavier en braille conçu pour les ordinateurs.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, les organisateurs comptent créer et animer un mouvement actif en faveur de l’inclusion et de l’accessibilité du matériel de lecture (manuels scolaires, journaux, littérature, site web du gouvernement et notifications). Ils vont également produire et mettre à la disposition des élèves et étudiants, au moins 500 livres.

A en croire l’UN-ABPAM, le projet « Solution TIC Accessibles » est la mise en œuvre du Traité de Marrakech, qui vise à faciliter l’accès des aveugles, des déficients visuels et des personnes ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés aux œuvres publiées. Après avoir signé ce traité en juin 2013, le Burkina Faso l’a ratifié en 2018, a indiqué Christophe Oulé. Par ailleurs, il a précisé qu’il « était question que le monde entier s’engage à mettre en place des outils pour permettre aux personnes empêchées de lire des ouvrages imprimés, d’avoir accès à ces ouvrages ».

Le président de l’UN-ABPAM, Christophe Oulé.

« Une première en Afrique de l’Ouest francophone »

Un projet qui promeut l’accessibilité des documents aux personnes handicapées visuelles, c’est « une première en Afrique de l’Ouest francophone », a laissé entendre Philippe Compaoré, le chargé des programmes de l’ONG Light for the World. « C’est pour cela que nous nous réjouissons de l’aboutissement et la mise en œuvre de ce projet, qui va révolutionner le système éducatif au niveau du Burkina. Et c’est sûr, des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest viendront s’inspirer de l’expérience du Burkina », a-t-il déclaré.

Ainsi, Light for the World, qui soutient la réalisation de ce projet à hauteur de plus de 135 millions de francs CFA, dit compter sur l’expertise de l’UN-ABPAM pour que ce projet serve d’école pour les autres pays de la sous-région. L’ONG recommande aux responsables de l’UN-ABPAM de mettre en place des outils de gestion du centre, les conditions d’accès aux équipements par les usagers, et d’élaborer un plan de suivi et de maintenance pour les appareils qui seront acquis.

Le chargé de programmes de Light for the World, Philippe Compaoré.

De son côté, l’UN-ABPAM a dévoilé, au cours de cette rencontre d’information avec les acteurs, la liste des activités à mener pour atteindre les objectifs fixés. Il s’agit entre autres d’organiser des ateliers de sensibilisation à l’intention des ministères qui pourront intervenir dans ce projet, produire un film documentaire de sensibilisation sur l’utilisation des technologies numériques accessibles et créer une bibliothèque en ligne de titres accessibles (Bookshare Burkina Faso) avec des manuels scolaires nationaux.

Selon les responsables de « Solution TIC Accessibles », ce projet devra prendre fin le 31 décembre 2022.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias en ligne : L’Association des éditeurs et professionnels expose les réalités du secteur au ministre de la Communication
L’application africaine de messagerie ayoba assure aux utilisateurs une protection complète de la confidentialité et de la sécurité des données
Applications de messagerie : Ces solutions africaines qui veulent se frayer un chemin
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés