Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Situation humanitaire au Loroum : Des jeunes du collectif « S.O.S Loroum » maintiennent le cap de la mobilisation des dons

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 23 décembre 2020 à 17h00min
Situation humanitaire au Loroum : Des jeunes du collectif « S.O.S Loroum » maintiennent le cap de la mobilisation des dons

Le Collectif pour la réponse aux urgences humanitaires au Loroum, dénommé « S.O.S Loroum », a animé, le samedi, 19 décembre 2020 à l’Université Norbert Zongo de Koudougou, une conférence de presse pour faire le bilan de la collecte de dons qu’il a lancée en début octobre et qui arrive à échéance en fin décembre 2020.

« A cette table, nous sommes tous des enfants de déplacés internes. Tant qu’on ne donne pas le ton, personne ne le fera mieux à notre place », a campé d’entrée, le coordonnateur du collectif S.O.S Loroum, Inoussa Kirkoya.

Selon les conférenciers, la situation dans la province au mois d’août 2020 affichait plus de 32 000 déplacés internes. Des 105 villages que compte la province, plus du tiers s’est vidé de ses habitants, selon leur indication. Une situation qui crée de nombreux besoins sociaux de base (vivres, eau, éducation, santé, abris, etc.).

Face à la situation, et aux côtés des efforts de l’administration publique et ses démembrements, aux organisations non-gouvernementales et autres partenaires, des jeunes, constitués essentiellement d’élèves et d’étudiants, regroupés au sein du collectif « S.O.S Loroum », ont initié en octobre 2020, une collecte de dons en numéraires et en matériels (vêtements, fournitures scolaires…). Cette mobilisation implique un volet de cours d’appui aux élèves, de sensibilisation des déplacés et populations d’accueil sur des thématiques liées à la santé, à la cohésion sociale, à l’entreprenariat, etc.

Kirakoya Inoussa (3ème à partir de la gauche) et ses frères et soeurs se sont montré reconnaissants à tous ceux qui ont prêté attention à leur cri de coeur

« Nous avons pour objectif de rendre au moins 100 élèves heureux, en matières de fournitures, de soins et de vivres. (…). A ce jour, le bilan de la collecte est soulageant, mais pas satisfaisant. On l’estime soulageant par ce que les uns et les autres se sont mobilisés autour de l’idéal par les dons de vivres, vêtements et matériels. Et à ce jour, on a plus pu récolter plus de 160 000 F CFA en espèce, des vêtements, des vivres. Il y a également des promesses en attente », dévoile le coordonnateur du collectif S.O.S Loroum, Inoussa Kirakoya.
Pour lui, même si la somme (à ce jour) mobilisée paraît négligeable, rapportée aux statuts d’étudiants et d’élèves, c’est un grand nombre qui a été intéressé par la cause.

Mieux, n’ont pas mis la main à la poche que des ressortissants de la province du Loroum ; des amis, connaissances et autres bonnes volontés ont soit participé soit fait une promesse. « Nous espérons que dans la dizaine de jours qui restent, il y aura beaucoup d’autres bonnes nouvelles. Ce d’autant que la grande partie de la période de collecte ayant coïncidé avec la campagne électorale, il était difficile de mobiliser », explique Inoussa Kirakoya, saluant toutes les personnes qui ont, à ce stade, contribué.

Instant de collecte à Koudougou

Les conférenciers ont profité du cadre pour lancer un appel aux populations d’accueil à ne pas céder aux relents de ségrégation qui, pour eux, peut encore causer du mal dans cette rude épreuve.

A la clôture de l’opération, fin décembre 2020, les organisateurs achemineront tout ce qui a été récolté pour être remis aux bénéficiaires et ce, sous la tutelle des autorités administratives. En attendant, la réception des dons se poursuit aux contacts : (00226) 75 12 85 03 / 72 47 47 28 / 75 25 83 64.
SOS Loroum : Une opération de collecte au profit des personnes déplacées - leFaso.net

O.H.L
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias en ligne : L’Association des éditeurs et professionnels expose les réalités du secteur au ministre de la Communication
L’application africaine de messagerie ayoba assure aux utilisateurs une protection complète de la confidentialité et de la sécurité des données
Applications de messagerie : Ces solutions africaines qui veulent se frayer un chemin
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés