Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Burkina : Un cadre national de concertation pour promouvoir la recherche scientifique

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 23 décembre 2020 à 15h34min
Burkina : Un cadre national de concertation pour promouvoir la recherche scientifique

Le ministre délégué chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Urbain Coulidiati, a procédé, le lundi 21 décembre 2020, à l’ouverture de l’Assemblée générale du cadre national de Concertation entre les Institutions d’enseignement supérieur et de recherche et les entreprises privées. Cette rencontre a pour but de promouvoir la recherche scientifique et disposer des documents de base pour la mise en œuvre du cadre national de concertation.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), le gouvernement burkinabè a décidé de mettre l’accent sur un certain nombre de secteurs piliers de croissance du pays. Parmi ces secteurs figure celui la recherche scientifique et l’innovation, qui estmentionné dans le discours de politique générale du chef du gouvernement (DPG) comme pouvant transformer qualitativement et quantitativement les systèmes productifs.

C’est dans cette lancée que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MESRSI) a entamé un processus d’élaboration de textes fondamentaux devant régir le secteur. D’où la loi d’orientation de la recherche scientifique et de l’innovation (LORSI) qui a pour objectif de promouvoir le partenariat et la coopération en matière de recherche scientifique et d’innovation tant au niveau national qu’international.

La photo de famille

Cette loi stipule que les partenaires privés nationaux ou étrangers peuvent concourir à l’offre de la recherche scientifique et de l’innovation. Elle fait ainsi du secteur privé un acteur fondamental de la recherche scientifique ; dans la mesure où il peut participer au financement de la recherche et de l’innovation à travers des accords basés sur des intérêts communs, et contribuer à la valorisation des résultats de la recherche.

C’est tout le sens de cette session de l’Assemblée générale du cadre national de concertation entre les institutions d’enseignement supérieur et de recherche (IESR) et les entreprises privées (EP) organisée le lundi 21 décembre 2020.
Selon le directeur général de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Idrissa Kaboré, cette session vise à disposer des documents de base pour la mise en œuvre des activités du cadre national de concertation entre les IESR et les EP.

Pr Idrissa Kaboré, directeur général de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Ainsi, il a été question, au cours de la rencontre, de présenter une communication sur les programmes nationaux fédérateurs de recherche (PRONAFER) et sur le projet de création des technopôles (DGRSI) ; de faire une communication sur le financement de la recherche (FONRID). A cela s’ajoute la validation du plan d’action triennal du cadre national de concertation entre les IESR et les EP ainsi que le projet d’arrêté portant création d’un comité technique.

Renforcement de la collaboration et partenariat solide

Au ministre délégué en chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Urbain Coulidiati, de se réjouir de la tenue de cette session qui vient en soutien à la recherche scientifique et à l’innovation. « Les innovations n’ont d’intérêt que lorsqu’elles viennent répondre aux questions et aux préoccupations des utilisateurs. De même, les utilisateurs tels que les entreprises ne peuvent accroître leurs productivités et leurs performances sans l’accompagnement des chercheurs et innovateurs » a-t-il déclaré.

Urbain Coulidiati, ministre délégué chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation, a procédé l’ouverture de la session

Cette session représente donc un renforcement de la collaboration et un partenariat solide entre les structures de recherche et les entreprises privées. Toute chose qui permettra de relever les défis auxquels est confrontée la recherche scientifique à savoir, la faible prise en compte de la recherche-développement dans les entreprises privées ; l’insuffisance de financement pour la mise en œuvre des programmes de recherche ; l’absence ou la faible participation du secteur privé dans le financement de la recherche ; la faible utilisation des résultats de recherche par les entreprises privées.

Judith SANOU
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias en ligne : L’Association des éditeurs et professionnels expose les réalités du secteur au ministre de la Communication
L’application africaine de messagerie ayoba assure aux utilisateurs une protection complète de la confidentialité et de la sécurité des données
Applications de messagerie : Ces solutions africaines qui veulent se frayer un chemin
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés