Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Direction générale des impôts : Les acteurs planchent sur les réformes institutionnelles pour mieux servir les usagers

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mercredi 16 décembre 2020 à 23h50min
Direction générale des impôts : Les acteurs planchent sur les réformes institutionnelles pour mieux servir les usagers

« Quelles réformes institutionnelles pour une Direction générale des impôts moderne, performante et orientée usagers ? ». C’est autour de ce thème que la Direction générale des Impôts (DGI) tient, du 16 au 18 décembre 2020 à Ouagadougou, sa neuvième conférence annuelle. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce mercredi 16 décembre 2020, sous la présidence du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré.

Elle se veut une tribune de partage d’expériences et de bonnes pratiques, ainsi que d’échanges sur les préoccupations relatives à la législation fiscale intérieure, foncière et cadastrale.

Les participants auront la tâche de plancher sur les défis à relever au niveau institutionnel et organisationnel afin que la DGI soit plus moderne, performante et orientée usagers. Il s’agit donc de réfléchir sur comment l’autorité pourrait accompagner la DGI afin qu’elle puisse mobiliser davantage de ressources pour le financement du développement et faciliter des réformes consensuelles sur les plans normatif et institutionnel.

« Il est plus qu’impérieux pour nos administrations de moderniser nos outils et méthodes de travail grâce aux opportunités et autres possibilités que nous offrent les nouvelles technologies afin d’offrir le meilleur service à nos contribuables », a soutenu le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Selon le ministre, ce thème incarne la vision déclinée dans le plan stratégique de la DGI, qui est de faire de cette direction, d’ici à 2021, une administration moderne, performante dans la mobilisation des ressources internes pour le développement, orientée usagers, conforme aux standards internationaux et aux normes de la bonne gouvernance.

Le ministre Lassané Kaboré a exhorté les partcipants à appronfondir le thème pour l’atteinte des obejctifs poursuivis.

Il rassure tous les acteurs de la DGI que le changement est toujours nécessaire ; il s’agit de voir quelle meilleure organisation mettre en place pour assumer convenablement les missions. M. Kaboré explique que ce ne sont pas des réformes imposées, mais plutôt des réformes qui verront la participation de tous les acteurs.

Oser le changement

« Cette neuvième conférence s’inscrit dans la vision du plan stratégique de la DGI 2017-2021 qui a toujours mis l’accroissement de la mobilisation des ressources et la satisfaction des contribuables au centre de ses préoccupations. Comment rendre le meilleur service au contribuable tout en améliorant les performances de l’administration fiscale burkinabè ? Telle est la problématique sur laquelle les participants doivent se pencher », a situé le directeur général des impôts, Moumouni Lougué.

Le directeur général des Impôts, Moumouni Lougué

Pour ce dernier, le succès de cette conférence conditionne une mobilisation plus accrue des recettes dans un monde en perpétuel changement avec des attentes de plus en plus énormes des populations et où la résilience doit être de mise. « Oser le changement devient donc un devoir », pense Moumouni Lougué.
Les travaux vont se dérouler en ateliers avec des experts venus également de l’extérieur, notamment du Togo et du Canada.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 décembre 2020 à 06:57, par ZORRO En réponse à : Direction générale des Impôts : Les acteurs planchent sur les réformes institutionnelles pour plus d’efficacité et d’efficience au profit des usagers

    Commencez par régler votre problème récurrent de réseau. Comment un contribuable peut venir vous donner l’argent et vous refusez de prendre au motif qu’il n’y a pas de réseau ?

    Vous êtes même incapables de donner des quittances manuelles en attendant que le réseau soit fonctionnel ?

    Et puis cette histoire de réseau, si vous n’êtes pas capables d’assumer la modernisation de votre administration, faites machine arrière et revenez au manuel et au bon vieux papier.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2020 à 09:15, par kwiliga En réponse à : Direction générale des Impôts : Les acteurs planchent sur les réformes institutionnelles pour plus d’efficacité et d’efficience au profit des usagers

    "Comment rendre le meilleur service au contribuable tout en améliorant les performances de l’administration fiscale burkinabè ?"
    Est-il réellement besoin d’organiser de grandes conférences et autres plateformes, formations,... de s’adjoindre des experts internationaux, pour trouver réponse à ce questionnement ?
    Est-ce vraiment l’outil qui est défaillant ?
    Tout contribuable doté de bon sens détient tout ou partie de la réponse.
    Cessez vos grèves à répétition, ou, encore pire vos simulations de mauvais fonctionnement de l’outil informatique (quelle lâcheté), tachez d’être présents au service aux heures voulues, cessez d’être condescendent et de tenir parfois des propos humiliants à l’égard des contribuables (qui payent, faut-il le rappeler, vos salaires, vos primes, votre fond commun, vos conférences,...), bref, que le facteur humain assure correctement son boulot, sans se prendre pour un être supérieur, vous allez voir, les choses vont considérablement s’améliorer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Alcools frelatés au Burkina : L’importation se poursuit malgré l’interdiction
Rentrée fiscale 2021 : La Direction générale des impôts prévoit un recouvrement de près de 945 milliards de FCFA
Direction régionale des impôts des Cascades : Un nouveau bâtiment pour booster la performance des agents
Développement économique et social au Burkina : La Banque mondiale offre 253 milliards de Fcfa pour la mise en œuvre de 3 projets
La Banque africaine de développement et la Banque européenne d’investissement signent un plan d’action de partenariat commun pour accélérer le développement en Afrique
Gestion du fret : L’Union des chauffeurs routiers du Burkina apporte son soutien au Conseil burkinabè des chargeurs
Loi des finances 2021 : La Maison de l’entreprise explique les nouvelles dispositions fiscales aux entreprises burkinabè
Région du Sahel : La Banque africaine de développement s’engage à mobiliser 6,5 milliards USD pour l’Initiative de la Grande muraille verte
Environnement : La BAD montre l’exemple et consacre plus de 36% de ses approbations aux financements climatiques
2020 au Burkina : Une économie beaucoup éprouvée
Rupture du réseau dans les services d’impôts : Tout est mis en œuvre pour résoudre le problème, assure le directeur général
Intégration africaine : La zone de libre-échange continentale en vigueur depuis le 1er janvier
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés