Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 15 décembre 2020 à 00h15min
Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

Le Covid-19 aura fait son show durant toute année 2020. La maladie a réussi à attirer l’attention sur elle. A cause d’elle, le monde a été à un moment figé, immobile. Elle est sans doute l’Homme de l’année. Autant, elle est populaire, autant une bataille a été déclenchée pour trouver son vaccin. En quelques mois, le miracle s’est réalisé. D’Europe en Amérique, des remèdes sont produits. Si seulement les autres maladies pouvaient avoir ce même harcèlement de la part des chercheurs.

Le Covid-19 tue, le paludisme, le choléra, la méningite… aussi. Seulement, deux situations, deux traitements différents. Depuis des années, des chercheurs, semble-t-il, courent derrière un possible vaccin contre les conséquences des piqures de l’anophèle femelle. Jusque-là, les résultats se font attendre.

Mais avec le corona virus, quelques mois seulement ont suffi aux scientifiques pour mettre au point un vaccin. Ils ont fini d’observer le comportement du virus. L’antidote est là. Cette grande prouesse est quand même ahurissante. L’on ne conteste pas la dangerosité de la maladie. C’est une maladie qui est fatale. Mais le problème, c’est la place qu’occupent les autres maladies tel le paludisme dans les recherches.

Au Burkina Faso et en Afrique, le paludisme est l’ennemie N°2 des populations après la pauvreté. Mais jusque-là, aucun vaccin n’a été trouvé. Pourtant, des projets et programmes pullulent dans les pays africains pour lutter contre le mal. En réalité, si les puissances occidentales ne trouvent pas une solution, c’est parce qu’elles ne veulent pas. Cette maladie ne sévit pas en Europe, ni aux Etas Unis. Un vaccin est vite trouvé pour le Covid-19 parce qu’il sévit dans les plus occidentaux et tué sans management leurs citoyens. On peut même dire que leur survie est menacée.

Si on avait mis la même énergie sur le paludisme, un remède préventif aurait pu être trouvé depuis longtemps. En lieu et place, les laboratoires européens et américains se battent pour trouver des solutions curatives. Là, c’est une occasion pour eux de se faire l’argent. Différents médicaments sont produits chaque année. Lorsque les licences deviennent libres, les fabricants s’empressent de les retirer du marché. Ils trouvent des explications comme quoi, l’on a décelé des effets secondaires néfastes. Ils remettent sur le marché d’autres produits. Ils se remplissent plein les poches.
Cette situation est normale.

Les grandes puissances donnent là une leçon de gestion des crises aux Africains. Les dirigeants européens et américains ont été élus pour trouver des solutions aux problèmes de leurs populations. Ils ont donc mis des moyens pour que leurs chercheurs trouvent un remède pour contrer la maladie. L’Afrique n’a jamais été une priorité pour les grandes puissances. Si elle l’a été une fois, c’est juste pour le pillage des richesses naturelles. C’est une nième occasion donnée aux Africains d’apprendre à compter sur eux-mêmes.

L’Afrique dispose de tout pour rendre sa population heureuse. En lieu et place, les élites et dirigeants africains sont plus tournés vers l’égoïsme. En dehors des Occidentaux, beaucoup d’Africains savent qu’une solution contre le paludisme est mauvaise pour eux. Des pharmaciens voient que des projets de vente de médicaments leur échappent. Des dirigeants d’ONG se demandent comment ils vont faire pour survivre. Pourtant, nous devons aller au-delà de cela.

La beauté européenne, américaine provient d’eux-mêmes. Ils ne sont pas plus intelligents que les Africains. A un moment, ils ont juste été courageux, créatifs. Cela est également possible en Afrique. L’on peut créer le paradis et ses anges partout. Il faut juste avoir la volonté et la persévérance. Ce n’est certainement pas le dernier appel. Mais on a quand même au moins 60 ans d’indépendance. On doit apprendre à réfléchir par nous-mêmes.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2020 à 02:12, par Kouda En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    Et vous, monsieur Dimitri OUEDRAOGO, combien avez-vous contribué pour combattre le paludisme ?
    Chacun mange son benga bien huilé et sort donner des priorités aux autres. Les chercheurs, est-ce vous qui les avez formés ? Les moyens matériels et financiers à mobiliser dans cette recherche, est-ce vous qui les fournirez ?
    C’est trop facile de chaque fois rejeter la responsabilité sur les autres et d’un autre côté clamer son indépendance et le refus de l’ingérence extérieure dans nos affaires.
    Sortez de votre case, vous vous rendrez compte que le monde n’est pas à vos pieds.
    Un exemple de quelqu’un qui se bouge pour combattre le palu et d’autres maladies : Bill Gate et sa femme Melinda.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 04:48, par Adakalan En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    Que font les chercheurs des pays frappé par le paludisme, le VIH et autres pathologies, sans être très grossier,je pense que nous attendons que le miracle vient encore des autres,et je pense que nous ne sommes pas suffisamment maître de notre propre destins,nous aimons le folklore au travail, nous sommes infantiles. Tant que nous pensons que nos solutions doivent provenir des autres, nos maux ne feront que se gangrener. Que des pays se disent indépendant depuis près d’un demi siècle et attendent dans leur plat des grain de riz venant d’ailleurs , c’est honteux. C’est dire que nous devrons prendre la mesures de nos propres responsabilité gage de notre dignité humaines. La COVID 19 inspiré une toute dernières fois aux africains que personnes ne viendras sauver l’Afrique des maladîles endémique qui,l’assaIlle. Autre fois c’est les autres qui nous ont libérer de certaines grandes ennemies. Il est temps que nous dirigeants accordent suffisamment des moyens auX chercheurs contres les grands maux qui affligent nos pays. Il est grands temps que nous changeons notre logiciel mental et le mettre continuellement à jours pour ne pas continuer à se comporter toujours comme des assistés, des incapables des vaurien.
    Faisons confiances à la science qui libère et aux chercheurs qui trouvent avec l’appui des dirigeants conscient et confiants à l’intellect transformauteur qui donne la dignité à l’être humain et surtout africain.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 05:42, par ARMAND En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    Il faut que les africains refusent ce vaccin tant qu’on ne nous trouve pas de vaccin contre le paludisme. Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 07:52, par Lucien Lapan ZERBO En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    Comme il est plus rentable de vendre des médicaments contre le paludisme au lieu de produire un vaccin alors je sera très étonné qu’un vaccin contre le paludisme soit disponible.
    C’est juste une logique économique.
    Au Burkina Faso, le paludisme tue beaucoup plus de personne que le corona virus, c’est une vérité irréfutable.
    Prenez simplement de nombres personnes officiellement décédées du corona virus et divisé par la population totale du Burkina Faso ; comptez le nombre de zéro après la virgule !
    Vous avez au moins 5 zéro après la virgule !
    Faite de même avec le paludisme ! Alors pourquoi vouloir vacciner les africains contre la corona ! Dans tout ça c’est la peur qui gagne sinon tous les chiffres montrent que les africains n’ont pas besoin d’être vaccinés.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 08:16, par TANGA En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    A mon humble avis, il n’y a pas de chercheur qui ne veuille pas trouver de remède. Ils le veulent tous rien que pour leur noms et aussi pour aider la société.
    Seulement, le vaccin contre le paludisme n’intéresse pas ceux qui financent la recherche. Pour eux, il faut qu’il y ait le paludisme pour que eux continuent à gagner en faisant fabriquer e vendre des anti paludéens.
    Faites un tour au centre Burkinabè où se fait la recherche sur le vaccin contre le palu, discutez avec les chercheurs et vous comprendrez.
    Pour que nous Africains premiers concernés ayons un vaccin pour le palu, il nous faut un fond autonome pour la recherche. ce fond ne devra pas être soumis ou en relation avec aucune entité étrangère pour éviter les coupures , les embargos et autres conditions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 08:45, par gramaton En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    100% en phase avec ton analyse. Je pense que la presse africaine qui compte bien sur des professionnels très qualifiés s’est lassée entrainer dans cette folle communication sur la COVID19. A coté des données sur la COVID et faut aussi donner celles du paludisme surtout que le palu tue en majorité des enfants. cela devrait plus nous toucher.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 09:37, par Lepeul En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    Les occidentaux nous ont donné la Religion, c’est déjà pas mal...,
    La ville de Ouaga et Bobo, ce sont des carrières à ciel ouvert,poussière et sac plastiques dans tous les sens
    Des mendiants dans les rues le visage crépis de mouches,
    c’est la faute aux occidentaux.
    L’hygiène c’est le meilleurs médicament contre les maladies, avant les produits chimiques. Même ça on n’ est pas conscient.
    Donc commençons d’abord à nous respecter et le reste suivra.
    Il faut que la société civile joue son rôle, et les opérateurs économiques également , crée un état dans l’état. Depuis 60 ans on sait que le développement de l’Afrique ne viendra pas des Politiques pourquoi ne pas créer des ONG,Association, avec des projets structurant : par exemple une associations des internautes du fasonet : pour réfléchir sur l’urbanisme , l’assainissement , les parcs verts , le bien être, dans les villes d’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 09:47, par LaCritique En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    Mr Ouédraogo, restez rationnel. Donc vous voulez que des chercheurs occidantaux mettent toute leur énergie à vous trouvez un vaccin pour les africains et que la majorité de la population ne sera même pas en mesure de payer (donc il faudra passer par des subventions pour le distribuer au plus grand monde). Pourquoi c’est eux il faut blamer ? Est-ce que c’est leur devoir ? Est-ce que ce sont de bon samaritains ? Qu’est-ce que nous on fait et nous devons toujours attendre que ce soit eux qui nous apportent la solution ?
    Il faut arrêter à un moment donné de s’en remettre toujours aux occidentaux et les blamer pour tous nos maux. Prenons-nous en mains et peut-être que nous finirons par développer nous même nos vaccins.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 10:18, par EBENEZER En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    M.Dimitri OUÉDRAOGO.votre analyse est très pertinente.
    Il n’y a pas de paludisme en occident donc on s’en moque.
    Les produits curatifs foisonnent sur le marché et enrichissent les firmes pharmaceutiques.
    Or l’ Afrique possède les ressources humaines capables de trouver ce vaccin contre le paludisme.
    Toute recherche doit être soutendue par une volonté politique forte qui met à la disposition de nos chercheurs des moyens financiers pour la circonstance.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2020 à 13:58, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Vaccin contre le Covid-19 : Les chercheurs devraient s’acharner autant pour vaincre le paludisme

    CHER Dimitri OUEDRAOGO DU Lefaso.net C EST UNE QUESTION DE SOUS. DE BUSINESS. SI VOUS ÊTES DANS LA MERDE C EST VOUS ET VOTRE PROBLÈME LES AUTRES S EN FOUTENT. Malheureusement LES PAYS TROPICAUX DU MOINS LEURS DIRIGEANTS SONT SOIENT CONS SOIENT MAUVAIS. LES MILIEUX TEMPÉRÉS N ONT RIEN A FOUTRE DE LA MALARIA ET DU RESTE. IMAGINEZ CE QUE LE VACCIN ANTI COVID 19 VA GÉNÉRER.

    PS ALORS COMME LE DIT L AUTRE CHACUN BALAIE DEVANT SA PORTE. CORDIALEMENT.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le COVID-19 : Trois tunnels de désinfection pour l’aéroport international de Ouagadougou
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 10 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas à la date du 09 mai 2021
Covid-19 au Burkina : Neuf nouveaux cas et quatre guérisons à la date du 7 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas à la date du 21 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés