Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Décorations du 11 décembre : Les mérites de 1 192 Burkinabè reconnus

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 6 décembre 2020 à 22h05min
Décorations du 11 décembre : Les mérites de 1 192 Burkinabè reconnus

Par leur sens élevé du devoir, leur ardeur au travail, 1 192 récipiendaires dont 589 dans l’ordre de l’étalon et 603 dans l’ordre du mérite, ont été distingués le 5 décembre 2020 au palais de Kosyam, à l’occasion de la cérémonie officielle de décoration entrant dans le cadre de la célébration du 11 décembre, fête nationale de l’indépendance. Des deux grands ordres, certains ont été reconnus dignes du grade de grands officiers, de commandeurs, d’autres d’officiers ou encore de chevaliers.

Les mérites de 1192 fils et filles de Nation burkinabè ont été reconnus. A travers une cérémonie annuelle de décoration, ils ont reçu des médailles de reconnaissance des mains des plus hautes autorités dans l’après midi du samedi 5 décembre 2020 au palais de Kosyam.

Parmi les 589 récipiendaires de l’ordre de l’étalon, 9 ont été distingués dignes du grade de grands officiers, 41 de commandeurs, 132 officiers et 407 chevaliers. Quant à l’ordre de mérite burkinabè, 2 ont été désignés méritants le rang de grands officiers, 10 de commandeurs, 61 officiers et 530 chevaliers.

« C’est naturellement un sentiment de joie qui m’anime ce soir. C’est la preuve que peut importe le domaine dans lequel on évolue, tes mérites peuvent être reconnus si tu fais bien ton travail. C’est aussi une invite à mieux faire et je ne compte pas trahir la confiance que les plus hautes autorités ont placée en moi », a fait François 1er, François Yaméogo à l’état civil. Il est désormais chevalier de l’ordre de l’étalon. Pour terminer, il a confié dédier cette distinction à tous ces collaborateurs.

François 1er

Même son de cloche pour la Coordinatrice du Service d’information du gouvernement (SIG), Mafarma Sanogo. Après 33 ans de service, porter aujourd’hui la médaille d’officier de l’ordre de l’étalon, j’avoue que c’est une fierté. On ne peut que remercier son excellence M. le président du Faso et son Premier ministre. En portant une telle médaille je sais que toute ma famille se joint à moi pour avoir une pensée particulière à tout mes collaborateurs », a déclaré l’officière de l’ordre de l’étalon.

Mafarma Sanogo

Le général d’armée à la retraite, Kouamé Lougué, fait aussi partie des récipiendaires de ce jour. Il a été élevé à l’ordre de la grande croix de l’étalon. « Je voulais d’abord signifier ma reconnaissance au Président du Faso pour cette médaille de reconnaissance que je viens d’avoir. Je dédie cette médaille à toute l’armée burkinabè qui est aujourd’hui confrontée au terrorisme », a-t-il indiqué. C’est l’endroit pour moi, a-t-il mentionné, d’avoir une pensée pieuse à tous les soldats tombés les armes à la main pour la défense de la Patrie.

Le général Kouamé Lougué

Obissa Juste MIEN
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 décembre 2020 à 11:45, par passakziri En réponse à : Décorations du 11 décembre : Les mérites de 1 192 Burkinabè reconnus

    IL serait interessant de savoir quel est le mérite des récipendiaires. Pour les trois cités ici c’est plus ou moins clair , mais il semble qu’il y’ ait des décorations de complaisances ? Pour éviter de dévaloriser ces décorations, une transparence et une rigueur sans faille s’imposent.

    Passakziri

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2020 à 14:09, par Vérité Indiscutable En réponse à : Décorations du 11 décembre : Les mérites de 1 192 Burkinabè reconnus

      Mon frère, tu as parfaitement raison. Moi je me demande si les décorations sont pour encourager l’excellence ou pour récompenser des partisans et corrompre des dissidents ?
      En tant que fier burkinabè, je n’aurai vraiment pas besoin de reconnaissance pour ce que je fais par amour pour mon peuple. Mais bref, il y a bien des gens que ces multiples décorations arrangent. Mais je ne suis pas certain que ceux que ça arrange soient vraiment les récipiendaires.
      Félicitations à ceux qui méritent vraiment une Reconnaissance !

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2020 à 14:08, par j’aime mon pays En réponse à : Décorations du 11 décembre : Les mérites de 1 192 Burkinabè reconnus

    Décorations du 11 décembre : Les mérites de 1 192 Burkinabè reconnus :

    Voyez-vous, les décorations du Burkina-Faso sont maintenant banalisés à telle enseigne qu’on se demande si être décoré reflete réellement les mérites d’un individu sur la base de ses prouesses.
    Au Burkina on peut peuvent témoigner connaitre des personnes décorée alors sur le plan national ils n’ont rien fait de grandiose.
    Par contre vous verrez des personnes qui sont digne d’une décoration alors qu’ils sont ignorés par la chancellerie.
    Si non, comment comprendre qu’une personne ayant servi l’Etat pendant des décennies dans le domaine de la santé puis a ensuite mis au point un vaccin très efficace contre le paludisme soit sans une seule décoration ? Alors même que d’autres soient décorer pour des travaux dont l’intérêt n’est même pas à grande échelle.
    Si les décorations ne sont vraiment pas par complaisances (selon ce que je pense) alors on devait faire des enquêtes dans tous les domaines et sélectionner ceux qui méritent une décoration au lieu de se fier d’une liste sur la base d’un choix subjectif (ex : demander aux chefs de services de nommer sans un sondage au sein du sevice).
    Comme proposition, une enquête se portera sur les compétences et les réalisations a l’échelle nationale et internationale dans tous les domaines de chaque nomine et de se fait un comité de sélection et de nomination indépendant (CSNI) devrais être mis en place afin de mener les enquêtes et de vérifier les prouesses de chaque nominé. Ainsi fait, une liste de nomine avec les détails de leurs travaux devrait être publié afin que le public sache ceux pourquoi ils sont décorés. Cette procédure est la preuve réelle que nos décorations reflètent réellement les mérites d’un individu.
    Si plus rien ne doit être comme avant cela veut dire que nous devons mettre l’excellence comme but recherché et non la demi-mesure.
    Faire une découverte qui soulagera tout un continent mérite plus qu’une décoration, cela mérite un soutient national et une valorisation national.
    Le Burkina-Faso abandonne et laisse mourir ses valeureux hommes dans le silence et c’est dommage.
    Cette situation fait fuir les cerveaux, les talentueux vers d’autre cieux car notre pays se moque royalement de nos efforts les plus méritants.
    Quand est-ce allons-nous commencer à valoriser nos rares géni d’Afrique ? Heureusement que les décorations ne sont pas synonyme d’examen de compétences et de capacité si non certains récipiendaires devraient attendre plusieurs années encore voir même ne jamais gagner une décoration.
    Félicitation a ceux qui l’on gagner dignement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prolongement du congé de maternité à six mois : « Les plus grandes oppositions viennent de la gent féminine », selon Salif Ouédraogo
« Le riz burkinabè peut concurrencer n’importe quel riz au monde », selon Idrissa Sawadogo, DG de « NaFaso industrie SA »
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA
Commune de Ouagadougou : La mairie et les journalistes sportifs du Burkina mutualisent leurs efforts pour la promotion du sport
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Santé de la reproduction au Burkina : Un consortium d’OSC réalise un audit social dans cinq régions
Burkina Faso : Les capacités de 35 communes renforcées dans la pratique du contrôle citoyen et de la redevabilité
Loterie nationale burkinabè : André Tassembédo reçoit son gros lot de plus de 91 millions de francs CFA
Burkina/Cluster Shalom 2021 : 241 « Gédéon » reçoivent leur ‘’canne’’ pour la vie active
Burkina/Dori : Les mécanismes de prévention et de répression de la torture enseignés aux jeunes du Sahel
Ouagadougou : Trois réseaux de malfaiteurs mis hors d’état de nuire
Energies renouvelables au Burkina : Au-delà des intentions, la société civile invite à plus d’actions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés