Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Industries créatives et gouvernance de la culture : Les acteurs culturels examinent le budget annuel et le plan de passation des marchés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 4 décembre 2020 à 17h50min
Industries créatives et gouvernance de la culture : Les acteurs culturels examinent le budget annuel et le plan de passation des marchés

Les acteurs culturels passent en revue, ce vendredi 4 décembre 2020 à Ouagadougou, le programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAICGC). Il s’agira précisément pour eux d’examiner et d’adopter le plan de travail et le budget 2020-2021 ainsi que le plan de passation des marchés dudit programme.

Accroître la création d’emplois dans les filières prioritaires du cinéma et de l’audiovisuel, des arts de la scène et des arts plastiques et également contribuer au renforcement de la gouvernance culturelle du ministère en charge de la question. Ce sont là quelques objectifs clés du programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAICGC), programme pour lequel les acteurs culturels sont réunis ce 4 décembre.

Les acteurs cukturels examinent le programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernenance de la culture

Le PAICGC est, selon le secrétaire général du ministère en charge de la Culture, Lassina Simporé, un programme financé à près de 11 milliards de FCFA avec la contribution maximale de l’Union européenne de plus de 6 milliards et repartis sur trois composantes. « Il s’agit de la composante « ministère de la culture, des arts et du tourisme », de la composante du « fonds de développement culturel et artistique » et enfin de celle de « des Hauts –Bassins » », a-t-il fait savoir.

Lassina Simporé Sécretaire général du ministère en charge de la culture

Pour le coordonnateur du programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture, Salfo Ouédraogo, ce programme est destiné aux acteurs culturels non étatiques du secteur de la culture. Il s’agit notamment des associations et les entreprises culturelles dont les premiers contrats avec les acteurs ont été signés en juin 2020 mais qui a démarré le 1er août 2020.

Salfo Ouédraogo, Coordonnateur du programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture

Dans la procédure, explique-t-il, sa mise en œuvre se fera par des appels à candidature et ce sont les meilleurs projets innovants qui seront retenus avec une subvention de 39 millions de FCFA. Il précise que les premiers appels d’offre sont déjà lancés depuis le 1er octobre et prendront fin le 30 décembre 2020.

Pilar Palmero, Cheffe de coopération UE

Pour les représentants du contributeur dans ce programme, la cheffe de coopération de l’Union européenne, Pilar Palmero, cette contribution intervient dans le cadre du partenariat entre le Burkina Faso et l’UE. Ce qui permet, dit-elle, à son institution de soutenir ce secteur considéré comme primordial par l’UE. Cette première session est l’occasion de faire le point de ce qui est déjà fait. « C’est-à-dire, examiner les projets et les résultats en vue et également voir où est ce qu’ils sont et comment les structures s’y prennent-elles », a-t-elle expliqué.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eglise évangélique Baptiste de Bobo-Dioulasso : Le torchon brûle entre des fidèles et leur pasteur
Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de fraude portant sur plus de 16 milliards de francs CFA mis aux arrêts
Ramadan 2021 : L’Aid el fitr sera célébrée au Burkina Faso le jeudi 13 mai 2021
Sécurité routière : Des conducteurs de tricycles et de quadricycles formés pour l’obtention de permis de conduire
Gaoua : L’Agence nationale de biosécurité sensibilise les étudiants sur la biotechnologie
Santé animale : Les vétérinaires se penchent sur la réglementation du secteur
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés