Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Industries créatives et gouvernance de la culture : Les acteurs culturels examinent le budget annuel et le plan de passation des marchés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 4 décembre 2020 à 17h50min
Industries créatives et gouvernance de la culture : Les acteurs culturels examinent le budget annuel et le plan de passation des marchés

Les acteurs culturels passent en revue, ce vendredi 4 décembre 2020 à Ouagadougou, le programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAICGC). Il s’agira précisément pour eux d’examiner et d’adopter le plan de travail et le budget 2020-2021 ainsi que le plan de passation des marchés dudit programme.

Accroître la création d’emplois dans les filières prioritaires du cinéma et de l’audiovisuel, des arts de la scène et des arts plastiques et également contribuer au renforcement de la gouvernance culturelle du ministère en charge de la question. Ce sont là quelques objectifs clés du programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAICGC), programme pour lequel les acteurs culturels sont réunis ce 4 décembre.

Les acteurs cukturels examinent le programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernenance de la culture

Le PAICGC est, selon le secrétaire général du ministère en charge de la Culture, Lassina Simporé, un programme financé à près de 11 milliards de FCFA avec la contribution maximale de l’Union européenne de plus de 6 milliards et repartis sur trois composantes. « Il s’agit de la composante « ministère de la culture, des arts et du tourisme », de la composante du « fonds de développement culturel et artistique » et enfin de celle de « des Hauts –Bassins » », a-t-il fait savoir.

Lassina Simporé Sécretaire général du ministère en charge de la culture

Pour le coordonnateur du programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture, Salfo Ouédraogo, ce programme est destiné aux acteurs culturels non étatiques du secteur de la culture. Il s’agit notamment des associations et les entreprises culturelles dont les premiers contrats avec les acteurs ont été signés en juin 2020 mais qui a démarré le 1er août 2020.

Salfo Ouédraogo, Coordonnateur du programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture

Dans la procédure, explique-t-il, sa mise en œuvre se fera par des appels à candidature et ce sont les meilleurs projets innovants qui seront retenus avec une subvention de 39 millions de FCFA. Il précise que les premiers appels d’offre sont déjà lancés depuis le 1er octobre et prendront fin le 30 décembre 2020.

Pilar Palmero, Cheffe de coopération UE

Pour les représentants du contributeur dans ce programme, la cheffe de coopération de l’Union européenne, Pilar Palmero, cette contribution intervient dans le cadre du partenariat entre le Burkina Faso et l’UE. Ce qui permet, dit-elle, à son institution de soutenir ce secteur considéré comme primordial par l’UE. Cette première session est l’occasion de faire le point de ce qui est déjà fait. « C’est-à-dire, examiner les projets et les résultats en vue et également voir où est ce qu’ils sont et comment les structures s’y prennent-elles », a-t-elle expliqué.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Santé : « La résistance aux antimicrobiens, c’est l’une des principales menaces de notre temps », Dr Zakaria Gansané, médecin épidémiologiste
ASCE-LC : Une procédure de mise en demeure lancée à l’encontre de deux ministres et huit députés pour non déclaration de biens
Burkina : 243 condamnés à la perpétuité de 2010 à 2019 (VIDÉO)
Kaya : SOS village d’enfants redonne le sourire aux enfants en situation de déplacement
Processus de réconciliation nationale : Zéphirin Diabré à la Fédération des associations islamiques du Burkina
Violences basées sur le genre : Stop au fléau dans les sites des déplacés internes (VIDÉO)
Yirgou, deux ans après : Le MBDHP Seno interpelle les autorités et les acteurs judiciaires
Eglise du Burkina Faso : La vie et la formation des futurs prêtres au cœur de l’Assemblée plénière ordinaire de la Conférence épiscopale Burkina-Niger
Réconciliation nationale : « Au Burkina, personne ne semble prêt à confesser quoi que ce soit », regrette Moriba Traoré (SG du SBM)
Histoire du Burkina : Le CREDD apporte sa contribution à travers une conférence publique sur le passé sociopolitique et culturel du pays
Lotissement : Des populations de la commune de Liptougou s’insurgent contre les attributions anarchiques de parcelles
Fada N’Gourma : Le réseau pour la communication sur le pastoralisme (RECOPA) vole au secours des déplacés internes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés