Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Burkina Faso : Le Comité de revue du Programme budgétaire « secteur privé » examine la mise en œuvre du PACAO-BF

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mercredi 2 décembre 2020 à 20h17min
Burkina Faso : Le Comité de revue du Programme budgétaire « secteur privé » examine la mise en œuvre du PACAO-BF

Le Comité de revue du Programme budgétaire « secteur privé » a tenu, le mercredi 02 décembre 2020, sa 2e session ordinaire 2020. Cette session, présidée par Boubacar Traoré, secrétaire général du ministère en charge du commerce, a concerné la mise en œuvre du Projet d’appui à la compétitivité en Afrique de l’ouest volet Burkina Faso (PACAO-BF) adopté en juillet 2020.

La deuxième session du comité de revue du programme budgétaire « secteur privé » vise à faire l’état des lieux de la mise en œuvre du Plan de travail et du budget annuel (PTBA) 2020 révisés à titre de régularisation, à adopter le projet de PTBA 2021 ainsi que le projet de plan de passation des marchés (PPM) 2021 de l’Unité de coordination du projet (UCP). C’est l’information donnée par Boubacar Traoré, à l’ouverture de cette deuxième session consacrée au Programme d’appui à la compétitivité en Afrique de l’Ouest volet Burkina Faso (PACAO).

Seydou Namanegué, chef du projet PACAO-BF

Ce Programme est un projet financé par l’Union européenne pour les quinze pays de la CEDEAO plus la Mauritanie. Au Burkina Faso particulièrement, le PACAO a choisi d’accompagner trois secteurs d’activités économiques que sont les secteurs de l’huile des grains de coton, du miel et du solaire. Le programme se déroule sur trois ans avec un coût global de 5 milliards de FCFA. L’Union européenne contribue à hauteur de 4,5 milliards de FCFA et la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso à hauteur de 500 millions de FCFA.

« Le programme du PACAO-BF pour cette année a été validé en fin juillet », informe Seydou Namanegué, chef du projet PACAO-BF. Mais, promet-il, « toutes les activités prévues pour 2020 seront réalisées ».

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Loi des finances 2021 : La Maison de l’entreprise explique les nouvelles dispositions fiscales aux entreprises burkinabè
Région du Sahel : La Banque africaine de développement s’engage à mobiliser 6,5 milliards USD pour l’Initiative de la Grande muraille verte
Environnement : La BAD montre l’exemple et consacre plus de 36% de ses approbations aux financements climatiques
2020 au Burkina : Une économie beaucoup éprouvée
Rupture du réseau dans les services d’impôts : Tout est mis en œuvre pour résoudre le problème, assure le directeur général
Intégration africaine : La zone de libre-échange continentale en vigueur depuis le 1er janvier
Gouvernance économique et financière au Burkina : Le CIFOEB invite le chef de l’Etat à une gestion par l’exemplarité
Secteur privé burkinabè : La Maison de l’entreprise certifie 23 consultants
Partenariat entre la CARFO et le Trésor public : Des rencontres en vue d’améliorer les prestations de services
Autoroute transafricaine Tanger-Lagos revigorée : Le Burkina Faso se positionne en carrefour incontournable pour la libre circulation civile et commerciale de toute l’Afrique de l’Ouest
Burkina Faso : Le ministère du Commerce récompense les mérites de 233 acteurs
Budget de l’Etat 2021 : Pour une justice fiscale au Burkina, douze OSC proposent une TVA progressive
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés