Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Institut supérieur de santé publique Sainte Edwige : La promotion « Tradition et santé » au service des Burkinabè

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 1er décembre 2020 à 20h00min
Institut supérieur de santé publique Sainte Edwige : La promotion « Tradition et santé » au service des Burkinabè

La 13e promotion de l’Institut supérieur de santé publique et des écoles privées de santé Sainte Edwige a prêté serment ce mardi 1er décembre 2020 à Ouagadougou. Après trois ans de formation passés au sein de l’institut et de ses écoles, ces nouveaux diplômés sont prêts à servir dans les centres et formations sanitaires du Burkina Faso. Ladite promotion a choisi comme nom de baptême « Tradition et Santé » avec pour parrain Sa Majesté Pô Pè.

C’est dans une atmosphère de joie et de louange que les nouveaux diplômés de l’Institut supérieur de santé publique Sainte Edwige ont prêté serment ce mardi 1er décembre 2020 en présence d’enseignants, parents et amis. Ce jour mémorable marque également la fin de trois ans de formation en santé humaine pour cette 13e promotion. Ils sont désormais aptes à servir dans tous les centres et formations sanitaires qui leur ouvriront leurs portes.

Ainsi, ce sont au total 524 agents et cadres de santé qui ont été formés durant ces trois années. Parmi eux, l’on enregistre des attachés de santé en soins infirmiers et obstétricaux, attachés de santé en épidémiologie, des infirmiers brevetés d’Etat, les sages-femmes, les gestionnaires d’hôpitaux, les agents de santé communautaires, etc.

Rasmata Edwige llboudo, Directrice générale et fondatrice des écoles de santé et l’institut de santé Sainte Edwige

Joie et émotion ont rythmé la cérémonie

Pour l’occasion, la directrice générale et fondatrice de l’Institut, Rasmata Ilboudo/Diallo, a exprimé sa joie pour un devoir accompli pour cette promotion. La directrice générale a tenu également à remercier toutes les personnes à ses côtés qui l’accompagnent dans cet engagement qui dure maintenant 13 ans. Ce qui est une action de grâce et de reconnaissance à Dieu pour tous ses bienfaits à son égard. C’était donc l’occasion pour elle de faire le bilan de la décennie écoulée.

Sa Majesté Po Pè, Parrain de cette 13e promotion de l’institut de santé publique Sainte Edwige

En 13 ans d’existence, détaille-t-elle, ce sont plus de 5000 agents et cadres qui ont été formés à Sainte Edwige dans 12 filières de santé humaine. « C’est donc pour moi l’occasion de dire merci à tous et de féliciter cette 13e promotion qui a fait un taux de réussite de 98% » dit-elle tout en l’exhortant à respecter le serment qu’elle vient de prêter. « Car lorsqu’on jette des petits rayons de bonheur dans la vie d’autrui, l’éclat finit toujours par jaillir sur soi », lance-t-elle aux lauréats.

Quant au SG du ministère de la Santé, Dr Wilfrid Ouédraogo, c’est un moment de réjouissance de tout le ministère du fait que les écoles de santé Sainte Edwige avec son institut mettent encore cette année sur le marché une cuvée de ressources humaines en santé. Ce qui permettra d’améliorer l’offre de services de santé dans toutes les localités du Burkina et de les féliciter pour l’importance qu’ils accordent à la tradition dans la santé. Selon lui, en s’engageant d’œuvrer pour une bonne santé des populations du Burkina en tenant compte de leur milieu de vie, ils deviendront alors des acteurs avertis partout où ils seront dans les zones urbaines comme rurales.

Les lauréats et leurs parchemin en main

Tradition et Santé

« Tradition et Santé », c’est le nom de baptême qu’a choisi la 13e promotion et comme parrain, Sa Majesté Po Pè. Pour cet homme de culture et chef coutumier, la tradition trouve tout son sens. Porteur de ces valeurs, Sa Majesté Po Pè à appeler ses filleuls à s’imprégner de la culture du milieu où ils seront. Outre ce fait, il les invite à savoir ménager la tradition malgré leur formation occidentale. Car les résultats qui sortiront de ce mélange seront meilleurs et leur permettront d’être bien appréciés de la communauté. Pour conclure, il a exhorté les parents et encadreurs à continuer à accompagner ses nouveaux diplômés par leurs sages conseils émanant de leur culture africaine, tout en les aidant à s’imprégner dans les milieux où ils exerceront leur fonction.

La 13e promotion de l’institut superieur de santé publique Sainte Edwige pose avec les autorités éducatives, politiques et coutumières

Travailler avec abnégation, amour et détermination

Les conseils donnés par Sa Majesté Po Pè ne sont pas tombés dans les oreilles d’un sourd. Car les nouveaux diplômés ont promis au travers de leur déléguée, Moniratou Diasso, de servir les populations partout dans le Burkina avec abnégation, amour et détermination. Pour terminer, elle a fait savoir à ces camardes que le chemin qu’ils ont choisi est sans doute parsemé de difficultés mais cela n’est synonyme ni d’échec ni d’abandon. Car leur détermination surclasse de loin toutes ces petites embuches qui se dresseront sur leur chemin.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Région du Sahel : Les acteurs analysent les causes des conflits communautaires et les mécanismes de prévention
Gaoua (province du Poni) : Une invasion de chauves-souris à la base des coupures d’électricité, selon la SONABEL
Médias : Communiqué relatif à l’appel à projets de reportages et d’enquêtes
Ecole nationale de sous-officiers d’active (ENSOA) : 69 sous-officiers fin prêts à servir sur les champs de bataille
Affaire recrutement « frauduleux » à la CNSS : Le Comité CGT-B exige l’application immédiate de l’arrêté de la Cour de cassation
Université Thomas Sankara : Sortie de promotion pour 77 nouveaux gestionnaires
Réponse humanitaire au Burkina : « Le pays a les ressources pour construire l’avenir », se convainc Metsi Makhetha
Code des investissements : L’Agence burkinabè des investissements outille des chefs d’entreprise à Bobo-Dioulasso
Développement et encadrement de la petite enfance : L’approche « Learning Through Play’plus » expliquée aux acteurs
Ministère de la Communication : La revue à mi-parcours se penche sur la sensibilisation sur le vaccin contre le Covid-19 au Burkina
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Eau veut classifier les barrages
Éducation au Burkina : L’ONG Educo offre un véhicule 4x4 à la direction provinciale de l’éducation du Yatenga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés