Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Élections 2020 au Burkina : La commission épiscopale justice et paix rend compte de sa mission d’observation

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • vendredi 27 novembre 2020 à 20h31min
Élections 2020 au Burkina : La commission épiscopale justice et paix rend compte de sa mission d’observation

La commission épiscopale Justice et paix (CJP-Burkina) a rendu compte, vendredi 27 novembre, de la mission d’observation des élections couplées du 22 novembre 2020 qu’elle a effectuée à travers le déploiement d’observateurs. Si elle reconnait que les votes se sont déroulés dans le calme, la sérénité et la transparence, la Commission relève également des incidents qui ont émaillés le déroulement du scrutin.

La CJP-Burkina a déployé au cours des élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020, 402 observateurs, qui ont couvert 496 bureaux de vote répartis dans 14 diocèses. L’organisation voulait à travers cette mission d’observation, aider d’une part à rendre effectif le scrutin, et d’autre part contribuer à ce que les élections soient apaisées, transparentes et crédibles. Les informations remontées à la commission par les observateurs à l’issue du scrutin, lui permettent d’affirmer que les votes se sont déroulés dans le calme, la sérénité et la transparence.

Toutefois, des incidents ont été relevés. Il s’agit entre autre de l’impossibilité de voter pour certains électeurs à cause du transfert inattendu de leur bureau de vote, du manque de bulletins de vote ayant abouti à des frustrations, des désaccords sur la validité de certains bulletins dus à des différences de couleur de l’encre et de l’interpellation par les agents de sécurité d’un électeur détenant des bulletins de vote dans ses poches.

A cela s’ajoute la différence entre le matériel utilisé lors de la formation et le matériel déployé dans les bureaux de vote, l’ouverture très tardive de certains bureaux de vote, la formation insuffisante de certains membres des bureaux de vote qui ne maitrisaient ni les procédures de vote, ni les opérations de dépouillement.

Cependant, la CJP-Burkina affirme que ces différents incidents constatés et qui étaient d’ordre organisationnel, administratif et technique, ne sauraient entacher la crédibilité du scrutin. Elle a formulé des recommandations aux différents acteurs, pour une meilleure organisation des élections à venir. A la CENI, elle recommande d’améliorer le monitoring du déploiement du matériel électoral et de mieux former le personnel des bureaux de vote.

Quant aux partis politiques, la CJP-Burkina préconise de renforcer l’information et la formation des électeurs sur le processus de vote, d’accroitre la présence des délégués des partis dans les bureaux de vote en mettant un point d’honneur sur leur formation. Il a également été conseillé aux organisations de la société civile, de poursuivre l’effort de sensibilisation des citoyens sur les valeurs de la citoyenneté et de la démocratie.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2020 à 10:54, par Vérité Indiscutable En réponse à : Élections 2020 au Burkina : La commission épiscopale justice et paix rend compte de sa mission d’observation

    Une très belle organisation avec un rapport équilibré et honnête. On ne saurait construire un Burkina épanoui sans des hommes et des femmes capables de dire toute la vérité. Les irrégularités rendent incontestablement possible des quantités de fraudes. Mais l’objectif de l’observateur étant de préserver la paix, nous concédons la finale du rapport. Toutefois à l’avenir, avoir le courage de reconnaître que les irrégularités sont à l’origine des manipulations frauduleuses qui ne nous honorent pas. Vive le Burkina Faso. Merci à vous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés