Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Élections 2020 au Burkina : La CODEL appelle les acteurs politiques à suivre les voies légales en cas de contestation des résultats

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • mardi 24 novembre 2020 à 23h05min
Élections 2020 au Burkina : La CODEL appelle les acteurs politiques à suivre les voies légales en cas de contestation des résultats

La coalition des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) a livré le contenu de son rapport final d’observation menée au cours de ce double scrutin ce mardi 24 novembre 2020 à Ouagadougou. Si elle félicite l’ensemble des acteurs pour le sens de responsabilité qu’ils ont eu durant ce processus électoral, la CODEL souligne toutefois plusieurs dysfonctionnements enregistrés au cours de ces élections mais qui ont été résorbés à 90% par la CENI.

La non disponibilité du matériel électoral dans certains bureaux de vote, la distribution erronée des bulletins de vote pour les législatives, l’absence des noms de certains électeurs sur la liste électorale, affrontements entre militants de partis politiques et des tentatives de désinformation. Ce sont, entre autres, quelques dysfonctionnements que la CODEL a livrés dans son rapport final mené au cours de ces élections couplées tenues le 22 novembre 2020 au Burkina.

Lydia Zanga, secrétaire exécutive de la CODEL

Au-delà de ces dysfonctionnements, la CODEL a déploré également les violations de la loi électorale à savoir la corruption électorale, les violences verbales et les affichages anarchiques. Au total, sur une quarantaine d’alertes qui ont été remontées par les 3800 observateurs déployés sur le terrain à cet effet, 90% ont été résolues par la Commission nationale électorale indépendante (CENI), a souligné la secrétaire exécutive de la CODEL, Lydia Zanga.

Au travers de cette mission d’observation qui a été assurée, la CODEL, par sa voix, félicite tous les acteurs pour leur sens de responsabilité durant ce processus électoral et se félicite elle-même aussi d’avoir pu déployer 12 observateurs pour le vote des Burkinabè de l’extérieur, particulièrement la Cote d’Ivoire.

Au terme de cette mission, la CODEL appelle tous les acteurs en compétition à suivre les voies légales en cas de contestation des résultats. Pour ce faire, plusieurs recommandations ont été faites à tous les acteurs concernés.

Une vue des journalistes

A la CENI, elle demande de poursuivre son travail de compilation dans la sérénité et dans le respect des délais fixés par le code électoral et la communication avec les acteurs dans le souci d’instaurer un climat de confiance, etc.

Aux acteurs politiques, la CODEL appelle au respect des engagements pris dans le pacte de bonne conduite et à user les voies légales de recours en cas de contestation et de respecter les délais impartis.

Aux médias, aux organisations de la société civile et aux leaders d’opinion, elle les invite à renforcer l’éducation au vote, à poursuivre le travail de sensibilisation pour des élections apaisées et pour la cohésion sociale et également soutenir les efforts dans la prévention et la gestion des conflits liés aux élections. L’ensemble des rapports et communiqués produits à cet effet sont disponibles sur la plateforme : www.burkinavote.org

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés