Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus il y a de candidatures pour une élection présidentielle, moins on préservera l’environnement.» Édith Boukeu Journaliste-fact Checker, Cameroun

Gilbert Noel Ouédraogo à Ouahigouya : « Choisir l’éléphant pour que l’éléphant ramène le Burkina à sa place »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • vendredi 20 novembre 2020 à 20h51min
Gilbert Noel Ouédraogo à Ouahigouya : « Choisir l’éléphant pour que l’éléphant ramène le Burkina à sa place »

L’alliance pour la démocratie –rassemblement démocratique Africain (ADF-RDA) a clôturé le vendredi 20 novembre 2020 à la place de la nation de Ouahigouya sa campagne. Devant les militants du parti en ébullition, les discours se succèdent. Les uns et les autres dans leurs allocutions appellent à voter le parti de l’éléphant car le parti de l’éléphant est signe de force et de pardon.

D’entrée le candidat du parti de l’éléphant, Gilbert Noel Ouédraogo a rendu un vibrant hommage aux forces de sécurité et aux pionniers du Yatenga. Il s’agit de Pougrawa Ouédraogo, de Gérard Kango Ouédraogo, de Bernard Lédea, Ouédraogo, du commandant Moumouni, Mamoudou Ouédraogo et de Dr Salif Diallo. A cette occasion ‘’ il a demandé d’observer une minute de silence’’.

La situation du pays, ‘’il a fustigé le pouvoir MPP au regard de leur bilan de cinq ans’’ Pour lui ‘’Ouahigouya à l’image de tout le Burkina Faso se porte mal oui le Burkina Faso se porte mal. Ils ne finissent pas de pleurer les morts et ils ont assez pleuré. Cela est d’autant plus grave que celui qui est le père de la nation, qui a juré de protéger les fils de la nation ne se rend pas compte qu’il n’assume pas avec responsabilité sa tâche. Le président du Faso a la responsabilité de protéger la vie de ses compatriotes et de ses concitoyens mais hélas (trois fois hélas) ils ont un président du Faso qui n’est pas à la hauteur de la tâche qui lui a été confiée. Le Burkina Faso a mal. Et quand il voit que malgré tout ça il y a des gens qui passent le temps à parler de coup Ko. Il a le sentiment qu’ils risquent de se faire un coup Ko après avoir mis le pays dans le Ko’’.

Gilbert ‘’la province du yatenga a des problèmes de sécurité, d’accès à l’eau, de chômage des jeunes et pour cultiver leurs terres parce qu’il n y a pas suffisamment de barrages etc. Elle n’a pas de route et il n’est pas normal qu’il n’ait pas de bitume qui relie le yatenga avec toutes les autres provinces. Il a eu des gens qui sont venus ici hier à cette même place et dans leurs remerciements, ils ont remercié tout le Burkina Faso parce que pour venir tenir un meeting au yatenga, il fallait faire venir tout le Burkina Faso. Et pour lui, ils tiennent un meeting provincial au yatenga avec les fils et les filles du yatenga et non tout le Burkina’’.

Il enfonce le clou en soutenant que ‘’ l’heure est grave et il est temps pour eux de prendre leur destin en main en sortant le 22 novembre 2020 pour choisir l’éléphant pour que l’éléphant ramène le Burkina Faso à sa place. Le yatenga a apporté sa part à la construction du Burkina Faso mais aujourd’hui le yatenga est une province orpheline, abandonnée. C’est pourquoi moi à kosyam, le Burkina Faso va se développer et le Yatenga va se développer avec le Burkina Faso’’.

A kosyam, ‘’ il compte soutenir la chefferie coutumière car selon lui, elle est la racine. Et surtout investir 20 milliards de FCFA dans la jeunesse pour booster

Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
EN DIRECT - Elections 2020 au Burkina : Proclamation des résultats provisoires
Elections 2020 au Burkina : La majorité présidentielle invite l’opposition à « recourir aux voix légales »
Élections 2020 au Burkina : La CODEL appelle les acteurs politiques à suivre les voies légales en cas de contestation des résultats
Elections 2020 au Burkina : Des Ouagalais regrettent l’attitude de l’opposition politique
Tension électorales : « La destinée d’un parti politique est entre les mains du peuple », rappelle Abdoulaye Yogo du mouvement MERCI
Quartier général du CDP : Les militants restent confiants que leur champion sortira victorieux
Délibérations sur le scrutin du 22 novembre 2020 : Le président de la CENI veut prendre le public burkinabè à temoin
Election présidentielle 2020 : La CENI va poursuivre la proclamation des résultats malgré l’absence de cinq commissaires
Compilation des résultats : Ce que dit l’article 97 du Code électoral
Tension électorale : Le mouvement "Faso ou Rien" appelle les différentes parties au dialogue
Elections 2020 au Burkina : L’armée a mené des opérations aériennes au profit de la CENI
Elections 2020 au Burkina : Le président de la CENI explique les difficultés qui ont émaillé le scrutin
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés