Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Législatives 2020 au Burkina : « En 2019, le pouvoir du MPP a géré 205 milliards de Fcfa de caisse noire », rapporte Hermann Bado de la NAFA

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • mercredi 18 novembre 2020 à 22h55min
Législatives 2020 au Burkina : « En 2019, le pouvoir du MPP a géré 205 milliards de Fcfa de caisse noire », rapporte Hermann Bado de la NAFA

Pour avoir pris part activement à l’insurrection populaire d’octobre 2014, son visage est connu de plusieurs observateurs de la scène politique du Burkina Faso. Il avait 32 ans en ce moment et était classé numéro 3 des héros de l’insurrection par la rédaction de Lefaso.net. Hermann Bado, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est engagé en politique.

Il est la tête de liste de la province du Kadiogo pour le compte de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA).

Celui qui aspire à devenir député à l’Assemblée nationale prône une gestion vertueuse des deniers publics. C’est d’ailleurs l‘une des raisons qui l’avait poussé à s’insurger contre le régime du président Blaise Compaoré.

Il a appris qu’à l’époque, l’exécutif sous le président Blaise Compaoré avait droit à onze milliards de Fcfa dans la caisse de l’Etat comme fonds spécifique communément appelé « caisse noire ». « Mais en 2019, le pouvoir du MPP a géré 205 milliards de Fcfa de caisse noire », rapporte-t-il.


Lire aussi Présidentielle 2020 au Burkina : « Les terroristes ne sont pas des gens qui veulent de la négociation », prévient Clément Sawadogo du MPP


Pour lui, ce n’est pas le fait d’être opposant qu’on a la critique facile, car les chiffres sont alarmants. « Il y a des députés qui ont voté la loi pour qu’on fasse comme ça. Ils expliquent que le bilan de ces cinq dernières années était largement positif. Je les comprends parce qu’il y a 205 milliards qui peuvent sortir en une année pour faire ce qu’on veut », affirme-t-il.
Hermann Bado a répondu aux questions de Lefaso TV sur les priorités de la NAFA, une fois à l’Assemblée nationale.

Questions : Cryspin Laoundiki
Photos : Bonaventure Paré
Vidéo et Montage : Jacques Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 novembre 2020 à 09:42, par LUI En réponse à : Législatives 2020 au Burkina : « En 2019, le pouvoir du MPP a géré 205 milliards de Fcfa de caisse noire », rapporte Hermann Bado de la NAFA

    Mais de l’augmentation de ces fonds spécifiques,il y’ a eu des explications car un certains nombre de fonds logés à la présidence ont nécessités des relèvements de taux. primo, le CNLS-IST qui était financé en grande partie par les organismes internationaux a connu une réduction drastique de l’apport de ces organisations à travers le monde et c’est l’état à travers le budget national qui a pris le relais et est devenu le principal bailleur. secondo, Vous avez aussi la plupart des services de renseignements qui sont logés à la présidences dont les budgets ont connu des augmentation compte tenu de la crise sécuritaire. Imaginez vous que sur les 350 milliards affecter à l’armée par an les 1/4 revient aux renseignements ,ça fait un boom des caisses noires comme certains l’appellent. Et pour terminer ces fonds spécifiques ne sont pas entièrement à la dispositions d’un individus.Leur gestion obéit à des règles avec des procédures très claires.Et pour moi c’est de ce côté il faut regarder si vraiment les procédures sont respectées ou pas et non sur les montants.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2020 à 11:55, par MAX En réponse à : Législatives 2020 au Burkina : « En 2019, le pouvoir du MPP a géré 205 milliards de Fcfa de caisse noire », rapporte Hermann Bado de la NAFA

    SI UN INSURGE SE RETROUVE DERIERE GUIBRIL BASSOLET JE NE DIS PLUS RIEN.IL A DU VRAIMENT FAIRE UN DETOUR TERRIBLE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2020 à 13:00, par Sacksida En réponse à : Législatives 2020 au Burkina : « En 2019, le pouvoir du MPP a géré 205 milliards de Fcfa de caisse noire », rapporte Hermann Bado de la NAFA

    Du reste des explications alambiquees, a t-on besoins des Caisses Noires pour financer la CNLS ? Si cette structure releve de la Presidence du Faso, pourquoi ne pas la budgeter au lieu des depenses secretes ? Non. Si en 2019 ces fonds s’elevent a 205 milliards, cela fait 1025 milliards en 5 ans ; pendant ce temps que d’autres problemes sociaux cruciaux sont negliges. C’est un systeme mis en place pour piller et se sucrer sur les dos des pauvres populations. Si une bonne partie sont affectee aux renseignements, quels sont les resultats dans ce contexte de crise securitaire ou les dirigeants ignorent jusqu’a present l’identite de ceux qui nous attaquent et leur motivation ? Ne defendons pas l’indefendable car la mauvaise gestion dans ce pays est de notoriete publique et quand le jour du vrai changement viendra avec des proces transparents et publics nous en serons bien edifier sur toutes ces sales affaires..Salut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés