Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Meeting de clôture du CDP à Ziniaré : Les militants prêts à « accompagner Eddie Komboïgo à Kosyam »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • mardi 17 novembre 2020 à 23h10min
Meeting de clôture du CDP à Ziniaré : Les militants prêts à « accompagner Eddie Komboïgo à Kosyam »

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) va tenir son meeting de clôture le vendredi 20 novembre 2020 à Ziniaré, dans la région du Plateau central. A quelques jours de cette date, les militants de ce parti sonnent la mobilisation et promettent une victoire à leur candidat à la présidentielle, Eddie Komboïgo. Ambiance dans la commune et au siège du parti.

Période de campagne oblige, des affiches avec les effigies du candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo et de Blaise Compaoré envahissent la capitale de la région du Plateau central. Panneaux publicitaires, murs des maisons, arbres, tous les moyens sont bons pour véhiculer le message.

La commune de Ziniaré, qui a vu naître l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré, fondateur du CDP, prépare son « grand meeting de clôture » pour la campagne des élections couplées du 22 novembre 2020. Le meeting va se tenir le 20 novembre.

L’effigie de l’ancien président Blaise Compaoré associée aux affiches et messages du CDP

Le choix de cette localité n’est pas un hasard. « C’est un ancien parti très bien enraciné dans la commune et la province », indique Pascal Compaoré, le secrétaire chargé des élus locaux du CDP. Il est par ailleurs le maire de la commune de Ziniaré. Pour cette dernière étape de la campagne, il confie que tout se passe bien. « Actuellement, les choses avancent comme nous le souhaitons. Tout le monde est engagé pour que nous puissions avoir les deux sièges ».

Du côté de la directrice provinciale de la campagne présidentielle et législative de la province de l’Oubritenga, Maïmouna Ouédraogo, c’est le même message mais avec plus de conviction. « En tout cas, nous sommes vraiment confiants, vu l’engagement de nos militants lors de nos sorties. Et nous sommes sûrs que nous allons rafler les deux sièges et alimenter même la liste nationale du CDP », confie-t-elle.

La directrice provinciale de la campagne présidentielle et législatives de la province de l’Oubritenga, Maïmouna Ouédraogo

« Nous sommes dans une lutte et non dans une guerre »

Selon Maïmouna Ouédraogo, députée à l’Assemblée nationale, il faut « une réussite totale de ce meeting », car c’est leur principal défi. Il n’y a pas de consigne particulière pour cet évènement. « Les gens sont déjà engagés, il n’y a pas de consigne. La consigne, c’est de sortir massivement pour honorer notre président et lui dire que nous sommes derrière lui pour la victoire au soir du 22 novembre 2020, que le CDP remporte les élections, que nous soyons à Kosyam et que nous ayons la majorité des députés à l’Assemblée nationale pour le bonheur de notre peuple », rassure-t-elle.

Pour le militant Wendyam Ilboudo, la peur n’est pas au rendez-vous : « On se prépare bien parce qu’on n’a pas du tout peur. On sait que par la grâce de Dieu, on aura la victoire ».

Wendyam Ilboudo, militant

Ce sont les directives que Pascal Compaoré et la direction donnent aux militants. « C’est toujours le même message que nous passons : la sérénité, la tranquillité mais surtout la confiance en soi. Parce que nous sommes dans une lutte et non dans une guerre », notifie le bourgmestre de Ziniaré.

« Ils ont emmené des gens d’ailleurs »

Le jeudi 12 novembre, le parti au pouvoir Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu son meeting à Ziniaré. Les trois provinces étaient présentes avec plusieurs cars. Pour les militants du CDP, ce qui peut paraître comme ‘’une démonstration de force’’ ne l’est pas. « Vous avez vu qu’ils ont ramassé des gens pour venir. Il y a combien de cars qui était posés ici… ? Ils ont emmené des gens d’ailleurs, ce ne sont pas les gens de Ziniaré qui sont sortis », réplique Maïmouna Ouédraogo. Pour elle, « une démonstration de force, c’est de laisser les gens de Ziniaré sortir pour démontrer qu’ils mobilisent et qu’ils ont des militants convaincus pour leur cause ».

A la question de savoir si on ne verra pas des cars le 20 novembre à Ziniaré, la députée tient à préciser les choses. « On a sept communes. Si vous voyez des cars, c’est que ce sont les cars de ces sept communes de la province. Mais comme c’est le meeting de clôture du candidat, c’est sûr qu’il va emmener ses amis pour venir l’accompagner. Là, c’est autre chose », a-t-elle clarifié.

Des militants recevant les dernières consignes avant une sortie

Démonstration de force ou pas, les militants affichent leur confiance. C’est le cas de Séverine Simporé, qui indique que tout le monde est motivé à Ziniaré. « Nous attendons la victoire. On est presque sûr de la victoire. Au niveau des femmes et des jeunes, il y a la motivation. Le défi, c’est de sortir nombreux pour l’encourager et l’accompagner à Kosyam, le soir du 22 novembre », affirme-t-elle avec sourire aux lèvres.

Rendez-vous est ainsi donné pour le vendredi 20 novembre 2020 à partir de 10 heures à la place de la gare de Ziniaré.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés