Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • lundi 16 novembre 2020 à 23h20min
Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

Dans le cadre de la coopération sino-burkinabè, le pays des hommes intègres bénéficie d’une offre de préférence commerciale de la part de la Chine. Cette offre s’est matérialisée par le lancement ce lundi 16 novembre 2020, du mécanisme des certificats d’origine fournis par la Chine au Burkina Faso. Des certificats d’origine, qui permettront à 97% de produits d’exportation burkinabè d’être exonérés des droits de douanes en Chine.

Le certificat d’origine est un formulaire qui identifie les marchandises et certifie qu’elles sont originaires du pays bénéficiaire. Il permet au demandeur, d’exporter ses produits vers la Chine sans payer aucun frais de douane. Ce sont ainsi, 97% des produits burkinabè qui bénéficieront de cette exonération. Cette offre de préférence commerciale, vise selon Boubacar Traoré, secrétaire général du ministère du Commerce, à dynamiser la coopération commerciale par l’accroissement du volume des exportations du Burkina vers le marché chinois.

Remise de 400 exemplaires de certificats d’origine à la Chambre de commerce

En effet, en 2019 la valeur des importations en provenance de la Chine était estimée à 290 milliards de FCFA contre 8 milliards des exportations de produits burkinabè en destination de la Chine. Pourtant, le marché chinois est la troisième destination des produits burkinabè exportés sur le continent asiatique. C’est donc une opportunité que le secrétaire général du ministère du Commerce, espère voir les opérateurs économiques saisir pour relever le défi du développement. Et pour ce faire, ils se doivent d’approfondir leurs connaissances sur les exigences du marché chinois. Boubacar Traoré affirme que tout sera mise en œuvre avec les structures d’appui, pour accompagner les opérateurs économiques dans ce sens.

Secrétaire général du ministère du Commerce, Boubacar Traoré

Un avantage majeur

En plus de contribuer à accroitre le flux commercial entre les deux pays, l’ambassadeur de la Chine, Li Jian, voit en cette exonération des frais de douanes, une occasion offerte aux opérateurs économiques burkinabè pour rebondir, suite à la crise qu’a connue l’économie du fait de la pandémie du Covid-19. "Dans la perspective de redynamisation des économies, cette exonération douanière constitue sans doute un avantage majeur pour les opérateurs économiques. Je suis persuadé qu’avec cela, l’impact négatif du Covid-19 sur les activités économiques sera atténué", a-t-il laissé entendre.

Li Jian a également émis le souhait que les produits burkinabè qui seront exportés, ne soient pas seulement des matières premières, mais aussi des produits transformés. Ce qui sous-entend l’implémentation d’industries de transformation d’où sortiront des produits de grande marque, qui feront la renommée du Burkina Faso auprès des consommateurs chinois.

Ambassadeur de la république de Chine au Burkina, Li Jian

Parce que les produits agricoles non transformés sont ceux qui sont essentiellement exportés vers la Chine, Mamounata Velgda, exportatrice de sésame, s’est réjouie de cette exonération qui va sans nul doute contribuer à accroître les exportations. Elle espère que des mesures seront prises dans les jours à venir, pour que tous les produits d’origine burkinabè à destination de la Chine, puissent bénéficier de cette offre commerciale préférentielle.

La condition pour bénéficier de l’exonération des frais de la douane chinoise étant de prouver que les produits sont effectivement d’origine burkinabè, le Burkina Faso a désigné et communiqué les noms et spécimen des signatures des personnes habilitées à signer les certificats d’origine à destination du marché chinois.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 novembre 2020 à 02:50, par Yirmegna En réponse à : Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

    Dommage avec ses genres d’accord que nos dirigeants saluent ! Je ne suis pas économiste mais cela démontre notre mendicité et manque de clairvoyance. Ce sera maintenant tous nos ânes, notre chitoumou qui va partir là-bas.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2020 à 07:19, par Bao-yam En réponse à : Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

    Excellente nouvelle même si l’économie burkinabè n’est pas structurée pour tirer avantages de la situation. 97%, ça ne veut pas dire grand chose. Il faut plutôt nommer les catégories de produits exemptés.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2020 à 08:12, par La fouine En réponse à : Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

    Bonjour,C’est bien beau tout ça mais c’est quoi la contre partie ? J’espère que cet accord n’est pas l’arbre qui cache à forêt.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2020 à 10:12, par TERMINATOR En réponse à : Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

    Je trouve plutôt que c’est une belle opportunité, j’espère qu’il y aura les produits ligneux, les poulets bicyclettes, le SOUMBALA, la pomme de terre ETC. Donnez la liste des produits et les noms des signataires ( et que le RENLAC se tiennent à côté).

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2020 à 11:17, par Omar En réponse à : Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

    Je lis les commentaires et je réalise que plusieurs personnes n’ont pas compris : pour exporter en chine, il était exigé un certificat d’origine qui permet de payer des taux de douanes réduits ou zero taxes sur les produits entrant en chine. Ce qui permet aux exportateurs d’être compétitifs et de ramener des devises au pays. En l’abscence de relations avec la Chine Populaire, les burkinabè qui exportaient le sesame, l’acajou par exemple en Chine faisaient passer leurs produits par le Togo ou la Cote d’ivoire et souvent exportaient ainsi avec de faux certificats d’origine de ces pays là. Résultats, des exportations comptabilisées pour ces pays et des devises qui ne revenaient pas au Burkina, pas toujours. Avec ces nouvelles dispositions, les marchandises sont exportées en Chine avec l’origine Burkina Faso, bénéficient de taux de douanes préférentiels et sont ainsi concurrentiels pour les importateurs chinois. Il ne faut donc pas y voir des deals ou des choses ou nous perdons et j’en passe. Les gens sont tellement suspicieux, tout ce qui vient d ’ailleurs est forcement mauvais. Mais vous pensez que nous allons manger nous meme toutes nos mangues et tout notre anacarde ? Non, on doit les transformer et les exporter et pour le faire, il nous faut être compétitifs.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2020 à 15:08, par Zak En réponse à : Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

    Saisissons l’occasion qui nous est offerte pour voir ce que l’économie du pays peut en bénéficier.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 14:02, par DABIRE En réponse à : Coopération Burkina/ Chine : Des produits burkinabè exonérés des frais de douane

    NUL NE SAIT CE QUE L’AVENIR NOUS RÉSERVE ET QUI NE RISQUE RIEN N’AURA RIEN ET IL YA BIEN LONGTEMPS QUE NOS PAYS AFRICAINS SONT ASSIS POUR ATTENDRE LE DÉVELOPPEMENT QUI NE VIENDRA JAMAIS PAR AILLEURS SINON DES VAUTOURS DE MATIÈRES PREMIÈRES QUI NOUS DÉVORENT DEPUIS DES DÉCENNIES .
    LA CHINE VIENT DE MARQUER UN PAS DE GÉANT SUR LE CONTINENT PAR LES PROJETS INFRASTRUCTURELS PARTOUT EN AFRIQUE PUIS CAP SUR LES PRODUITS DE TRANSFORMATIONS DONC IL FAUT IMPLANTER LES USINES ET LA CHINE A TROP FAIT PARTOUT EN AFRIQUE C’EST ELLE QUI INTERVIENT .
    LA CHINE INVESTIT PARTOUT POUR VOUS DONNER DES ROUTES DES STADES DES BARRAGES DES PANNEAUX SOLAIRES 
    MAINTENANT VOUS AVEZ BESOIN DE TRANSFORMER VOS PRODUITS C’EST ELLE ENCORE ON REGARDE QUAND MEME AFRICAINS NE DITES PAS APRÈS QUE LES CHINOIS SONT IMPÉRIALISTES.MAIS QUAND ON MANGE LA VIANDE ON SAIT QUE IL YA DES OS A NE PAS AVALER ET SACHIONS PÊCHER LE POISON PAR NOUS MÊME C’EST LA MEILLEUR FAÇON DE MIEUX SE RASSASIER .
    ENFIN PRODUISONS BURKINABÈ ET CONSOMMONS BURKINABÈ VIVRE DIGNE ET LIBRE SELON IDÉOLOGIE DU CAMARADE PRÉSIDENT THOMAS SANKARA INOUBLIABLE ET MONUMENTAL LA REFERENCE DIGNE FILS AFRICAIN

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
G5 Sahel : Mini-sommet à Paris
Sommet de Paris : tête-à-tête entre Kaboré et Akufo-Addo
Sommet sur le financement des économies d’Afrique subsaharienne : le président du Faso à Paris
Burkina : Le président sortant de la Commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima, fait Commandeur de l’ordre de l’Etalon
Coopération Burkina-Suisse : Deux accords de financement de plus de 11 milliards de FCFA signés
Le nouvel accord entre l’UE et l’OEACP marque un tournant important au niveau mondial
Investissements Américains dans le Secteur du Riz au Burkina Faso pour Renforcer la Sécurité Alimentaire
Coopération : La fête de l’Europe célébrée à Ouagadougou
Diplomatie : L’ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite fait ses adieux au Burkina Faso
Burkina-Côte d’Ivoire : Zéphirin Diabré chez Alassane Ouattara
Banque Ouest-africaine de Développement : Le président du Faso sollicité pour être le porte-voix de l’institution
Candidature au poste de secrétaire exécutif de l’OTICE : Dr Lassina Zerbo venu solliciter l’appui du corps diplomatique à Génève
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés