Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Intelligence artificielle (IA) : L’ISCOM pose le débat sur les opportunités et les défis avec ses étudiants

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • dimanche 8 novembre 2020 à 23h40min
Intelligence artificielle (IA) : L’ISCOM pose le débat sur les opportunités et les défis avec ses étudiants

L’Institut supérieur de la communication et du multimédia (ISCOM) a organisé un masterclass sur les opportunités et les défis de l’Intelligence artificielle (IA), ce samedi 7 novembre 2020. Invité, Amadou Sondé, ingénieur et entrepreneur dans les TIC.

« Intelligence artificielle : nouvelles opportunités, nouveaux défis ». C’est sous ce thème que l’ingénieur et entrepreneur Amadou Sondé a animé le masterclass. Après avoir fait une brève historique de l’apparition de l’IA, le conférencier du jour a présenté les opportunités qu’offre cette révolution.

La liste n’est pas exhaustive, a rappelé le conférencier. Tout de même, il a cité certaines opportunités. L’IA permet de booster la productivité des entreprises grâce à la robotique par exemple. Conséquence positive, le revenu des entreprises sera revu à la hausse, a expliqué Amadou Sondé. Sur le plan relationnel, l’IA permet, de nos jours, de satisfaire le client en donnant toutes les détails possibles sur un produit avant l’achat, sans compter le service après-vente (SAV).

Le conférencier, Amadou Sondé

Les informations qu’offre l’IA favorisent les prises de décisions. Selon le modérateur de la séance, Dr Cyriaque Paré, fondateur de l’ISCOM, à partir de l’analyse des données, l’IA peut nous aider à anticiper sur les réalités que nous vivons. Ainsi, il a exhorté ses étudiants à s’intéresser à cette intelligence artificielle conformément à leur domaine d’étude.

Les défis

Est-ce que l’IA va remplacer l’humain ? C’est la grosse interrogation. « L’IA va remplacer l’homme ? Oui ! Mais pas dans tous les domaines », a-t-il déclaré aux participants. Amadou Sondé a indiqué que ce sont les métiers peu valorisants qui seront le plus touchés. Et pour Dr Cyriaque Paré, dans tous les secteurs, il y aura 10 à 20% d’activités qui risquent de disparaître d’ici 20 ans.

La question de la protection des données à caractère personnel est revenue au cours des échanges. L’un des défis avec l’IA, c’est la protection des données personnelles. Pour Amadou Sondé, cela relève du domaine du législateur, « mais il revient aux utilisateurs de la réclamer car c’est très important ».

Le modérateur, Dr Cyriaque Paré

Cette séance de masterclass a été bénéfique pour les étudiants. Amadine Bazongo, étudiante en deuxième année : « j’ai appris que l’intelligence artificielle peut m’être très utile dans ma carrière professionnelle. Je veux devenir infographiste. Dans ce domaine, on peut même s’auto-instruire avant d’aller à l’école. »

Qui est le conférencier ?

Amadou Sondé est un entrepreneur, ingénieur et manager avec onze ans d’expérience à son actif. Au cours de sa présentation, le modérateur a indiqué que Sondé a débuté sa carrière professionnelle par la création et la direction d’une start-up.

Le conférencier, Amadou Sondé

Ses compétences depuis le banc de l’école lui ont permis d’obtenir plusieurs prix et récompenses. Amadou Sondé est lauréat du concours « 100 innovations pour l’Afrique » en 2013 par le Ministère français des Affaires étrangères ; lauréat du programme « Entrepreneur en Afrique » en 2011 avec Campus France ; lauréat du Prix « Jeune Entreprise Innovante » en 2009 de la Fondation Institut Mines-Télécom de Paris et Prix « Graine de Boss » en 2009 de M6 en France.

Depuis 2012, il est consultant – Architecte Réseaux & Télécoms / Chef de Projet pour de grandes entreprises internationales. De 2015 à aujourd’hui, Amadou Sondé est Fondateur & CEO à Sayaari Solutions, implantée à Ouagadougou. Leur mission consiste à accompagner la transformation numérique en Afrique.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
AstuceTic : Faites des sondages sur Whatsapp ou Facebook avec Pollie
Courrier Confidentiel N 244 du 25 janvier 2021
Médias en ligne : L’Association des éditeurs et professionnels expose les réalités du secteur au ministre de la Communication
L’application africaine de messagerie ayoba assure aux utilisateurs une protection complète de la confidentialité et de la sécurité des données
Applications de messagerie : Ces solutions africaines qui veulent se frayer un chemin
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés