Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Elections 2020 au Burkina : Depuis les Cascades, Eddie Komboigo promet de ramener la paix et la quiétude une fois à Kosyam

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • vendredi 6 novembre 2020 à 22h46min
Elections 2020 au Burkina : Depuis les Cascades, Eddie Komboigo promet de ramener la paix et la quiétude une fois à Kosyam

Le 5 novembre 2020 aura été une journée marathon pour le CDP, le Congrès pour la démocratie et le progrès, dans les Cascades. En effet, arrivée dans la matinée, la forte délégation, avec à sa tête le candidat Eddie Komboigo, a animé deux meetings ; l’un à Sindou, dans la province de la Léraba dans la matinée, et l’autre dans l’après-midi à Banfora, chef-lieu de la Comoé et de la région des Cascades.

Au cours de ces meetings, la question de l’insécurité était au cœur des échanges. Pour l’ancien parti au pouvoir, la priorité des priorités c’est de ramener rapidement la paix et la quiétude au Burkina Faso. Il estime que l’insécurité a tellement endeuillé le pays et les Burkinabè ont suffisamment souffert durant les cinq ans de gouvernance du Mouvement de peuple pour le progrès. Il estime que le Burkina mérite mieux que la gouvernance actuelle.

Alors qu’il s’adressait à ses militants depuis la belle cité du paysan noir, le président de l’ex majorité apprenait que le président-candidat Roch Kaboré lançait une flèche depuis Bobo-Dioulasso en ces termes : « J’entends des gens dire que quand ils seront élus ils négocieront avec les terroristes. Ça veut dire qu’ils les connaissent. S’ils ne les connaissent pas, comment ils vont négocier ? »

La réplique d’Eddie Komboigo : « Quelle honte de répondre de cette manière. Un chef d’Etat doit être conscient et consciencieux. Il doit prendre l’engagement de protéger le territoire et les habitants. » Pour le candidat du Komboigo, le disque des dirigeants actuels est rayé. Et c’est inadmissible de penser qu’un Burkinabè, un parti aussi structuré que le CDP pourrait aller comploter contre sa nation.

Il est convaincu que son parti va reprendre le pouvoir perdu dans la rue, lors des évènements d’octobre 2014, dans les urnes le 22 novembre. Il promet une fois élu, de ne ménager aucun effort pour ramener la paix et la quiétude sur l’ensemble du territoire burkinabè par tous les compromis. Il en appelle aux populations du Burkina Faso et des Cascades en particulier à voter utile le 22 Novembre, à voter le Congrès pour la démocratie et le progrès aussi à la présidentielle qu’aux législatives pour un changement qualitatif.

Les représentants des sages du parti, des femmes et des jeunes ont réaffirmé tour à tour l’engagement et la détermination des populations des Cascades à soutenir le parti de l’épi et de la daba pour une victoire éclatante au soir du 22 novembre.

K G M
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés