Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou villages exclus

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • • lundi 2 novembre 2020 à 23h28min
Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou  villages exclus

Le Conseil constitutionnel a décidé d’annuler le processus électoral dans 1 645 secteurs ou villages, selon une information parvenue à notre rédaction.

Ces 1 645 secteurs ou villages sont répartis dans six régions du Burkina Faso représentant 17,70% du territoire national. La raison évoquée est « l’existence de cas de force majeure ».

Ces cas de force majeure sont surtout la présence de groupes terroristes, l’absence de l’administration dans les zones affectées par le terrorisme, l’abandon par les populations de leurs lieux d’habitation pour d’autres localités, l’impossibilité d’accéder à certaines communes par la route du fait que celle-ci est minée par des engins explosifs.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 novembre 2020 à 07:05, par Grave En réponse à : Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou villages exclus

    Ça c’est vraiment exceptionnellement grave !! Cela fait pratiquement 1/5 eme du territoire....comment allons-nous nous en sortir ??

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 07:13, par LUI En réponse à : Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou villages exclus

    Voilà le type de titre qui montre à quel point le burkinabè est mesquins.A cause des élections vous voulez conduire des burkinabè mêmes là où règne la mort au lieu de s’en félicité que l’essentiel de la classe politique ait pris cette noble mesure qui va préserver des vie.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 10:21, par Stalinsky En réponse à : Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou villages exclus

    Cette information est très grave et signifie :
    1) Que nous avons perdu au moins 17% de notre territoire.
    2) Que notre armée est faible incapable de reprendre cette partie du territoire en dépits de tout le bruit qu’elle fait de nombre de sorties etc...
    3) Qu’elle est mal équipée, incapable de lutter contre des assaillants sur motos et poseurs de mines donc manque de blindés adéquats et de blindés détecteurs de mines.
    4) Alors comment est utilisée les 30% du budget alloués à la défense.
    Ce qui est certain les responsabilités seront situées tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 11:14, par Moro En réponse à : Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou villages exclus

    Si vous pouvez nous donner le pourcentage par rapport au nombre de votants ça peut être plus explicite car je doute que 1645 secteurs ou village représentent 17,70% du territoire. Donc ce taux de 17,70% ne veut pas être raporté au territoire. Les techniciens peuvent donc nous éclairer.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 12:22, par fd En réponse à : Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou villages exclus

    A première vue le chiffre est alarmant. Mais je pense plutot qu´il ne sagit pas ici du pourcentage par rapport au territoire nationale qui est important. Mais plutot le pourcentage par rapport au nombre total d´électeur.
    Par ex ouaga et bobo ne font pas un grand pourcentage en matière de territoire mais imaginez vous une élection sans ces deux villes.

    Donc à mon humble avis, il faudra écrire l´article jusqu´au bout et non donné seulement un aspect de la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 13:28, par HUG En réponse à : Elections couplées 2020 : 1 645 secteurs ou villages exclus

    Nous n allons jamais cédé un cm de notre territoire. On à cédé plus de 17% du territoire et sans honte on veut un second mandat. quand même. Pourquoi en Afriqu il n y à d éthique en politique. En France Hollande a refuse de se représente en 2015 suite aux attaques terroristes qui ont touchées son pays. Comment exclure un nombre important de personnes. de voter ? en venant au pouvoir du mpp et acolytes savaient que l insécurité était une réalité. Mais chaque peuple mérite ses dirigeants

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés