Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Bobo-Dioulasso : L’hôtel de ville renaît de ses cendres

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 2 novembre 2020 à 11h00min
Bobo-Dioulasso : L’hôtel de ville renaît de ses cendres

Saccagé lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, l’hôtel de ville de Bobo-Dioulasso a été réhabilité. Le vendredi 30 octobre 2020 a été choisi pour l’inauguration de la nouvelle-ancienne mairie. La réhabilitation du bâtiment a coûté la somme de plus d’un milliard 310 millions de FCFA, avec une contribution de la commune de Bobo-Dioulasso au titre de son budget gestion 2019, d’environ un milliard de FCFA.

Six ans après son saccage, l’hôtel de ville de Bobo-Dioulasso renaît de ses cendres. En effet, en décidant de réhabiliter cette mairie, le conseil municipal de Bobo-Dioulasso s’engage ainsi à offrir des prestations de qualité aux usagers des services municipaux. Aussi, la population renouera désormais avec la traditionnelle sirène du lundi au vendredi, à 6h30, 12h30 et 16h00 et à l’occasion d’évènements spéciaux.

La coupure du ruban, symbolisant l’inauguration du bâtiment

Pour le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou, « c’est une joie et une satisfaction pour les bobolais qui attendaient depuis très longtemps, la réhabilitation de cette mairie qui est l’âme de la ville de Sya ». Il a saisi l’occasion pour inviter la population à promouvoir l’unité, l’entente, la paix et la cohésion sociale pour, dit-il, un développement véritable de la cité.

Le maire de la commune, Bourahima Sanou

Cette cérémonie a connu la présence des membres du gouvernement dont la ministre déléguée auprès du MATDC, en charge de la cohésion sociale, Madiara Sagnon/Tou, (représentant le président de la cérémonie, le ministre Siméon Sawadogo), de Simon Compaoré, président d’honneur de l’association des municipalités du Burkina Faso (parrain de la cérémonie), des autorités régionales, provinciales, communales, politiques, administratives, religieuses et coutumières.

Simon Compaoré, parrain de la cérémonie félicitant le conseil municipal

La représentante du ministre de tutelle des municipalités, Madiara Sagnon/Tou, a salué la bravoure et la solidarité des populations de la commune de Bobo-Dioulasso, pour les efforts consentis dans les actions de développement local. Elle les a aussi invitées à faire bon usage de cette infrastructure moderne. Au nom du gouvernement, elle a tenu à encourager et féliciter le maire de la ville de Bobo-Dioulasso et son conseil, qui viennent de montrer « un exemple de cohésion sociale ».

L’intérieur de la salle des fêtes de la nouvelle mairie de Bobo-Dioulasso

Le parrain de la cérémonie, Simon Compaoré, a félicité le maire et son conseil municipal pour le travail abattu. Selon lui, la réhabilitation de l’infrastructure montre que la décentralisation au Burkina Faso est en marche. Il a par ailleurs invité la population bobolaise à prendre soin de l’édifice afin qu’elle serve à des générations futures. Cette cérémonie d’inauguration a été également l’occasion pour les autorités communales, de reconnaître et saluer le mérite de certains acteurs de développement par des attestations et décorations.

Des bobolais sortis nombreux encourager le maire et son conseil

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 novembre 2020 à 16:04, par Yako En réponse à : Bobo-Dioulasso : L’hôtel de ville renaît de ses cendres

    Une fois encore l’exception Burkinabé se confirme.Voilà il ya 6 ans des délinquants ont saccagé la maire de la ville et terrorisé les paisibles citoyens un acte criminel dont les auteurs ne sont pas inquiétés mieux ils sont considérés comme des héros,certains ont même siégé à l’assemblée nationale avec les émoluments qui vont avec grâce à ce fait odieux.Et si la réhabilitation de la mairie est à saluer des interrogations légitimes méritent des réponses : Qui règle la facture (1mld.310 millions fcfa !) ? Toujours les mêmes n’est ce pas ? Yako

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 06:50, par PENGDEWENDE En réponse à : Bobo-Dioulasso : L’hôtel de ville renaît de ses cendres

    Félicitations au Maire de Bobo, son conseil et à toute la population bobolaise !
    Courage à tous les Burkinabés positifs de tous les bords, pour un BF de Liberté dans le Civisme et la Sincérité, de Respect des différences culturelles et religieuses respectueuses de la Vie Humaine, de Redevabilité transparente, nous propulsant ainsi sans efforts surhumains vers un Développement Durable Paisible !
    Sous reserve de le l’apprécier quelques années plus tard, je respecte ce magnifique édifice que nous les bobolais doivent savoir protéger !

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 09:31, par Desi Camille En réponse à : Bobo-Dioulasso : L’hôtel de ville renaît de ses cendres

    J’estime qu’aucun speech des personnalités presentes n’a touché le pourquoi de cette déferlante sur la mairie. Il faut le dire haut et fort, les dignitaires de la mairie étaient dotés d’une arrogance inimaginable, la mairie était un lieu de corruption, d’affaires lugubres de tous genres, de lotissement malhonnête avec son lot de vol et détournement de parcelles tous azimuts. C’est prouvé sur tous les plans et les fautifs ne sont pas inquiétés, ils se la coulent douce. Nous n’échapperons pas à ce genre de réaction tant que la justice ne sera pas appliquée.
    Sans rancune

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Région du Sahel : Les acteurs analysent les causes des conflits communautaires et les mécanismes de prévention
Gaoua (province du Poni) : Une invasion de chauves-souris à la base des coupures d’électricité, selon la SONABEL
Médias : Communiqué relatif à l’appel à projets de reportages et d’enquêtes
Ecole nationale de sous-officiers d’active (ENSOA) : 69 sous-officiers fin prêts à servir sur les champs de bataille
Affaire recrutement « frauduleux » à la CNSS : Le Comité CGT-B exige l’application immédiate de l’arrêté de la Cour de cassation
Université Thomas Sankara : Sortie de promotion pour 77 nouveaux gestionnaires
Réponse humanitaire au Burkina : « Le pays a les ressources pour construire l’avenir », se convainc Metsi Makhetha
Code des investissements : L’Agence burkinabè des investissements outille des chefs d’entreprise à Bobo-Dioulasso
Développement et encadrement de la petite enfance : L’approche « Learning Through Play’plus » expliquée aux acteurs
Ministère de la Communication : La revue à mi-parcours se penche sur la sensibilisation sur le vaccin contre le Covid-19 au Burkina
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Eau veut classifier les barrages
Éducation au Burkina : L’ONG Educo offre un véhicule 4x4 à la direction provinciale de l’éducation du Yatenga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés