Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Culture : Dr Léonce Ky raconte l’histoire du peuple san

Accueil > Actualités > Culture • • dimanche 1er novembre 2020 à 00h15min
Culture : Dr Léonce Ky raconte l’histoire du peuple san

Les journées culturelles san ont ouvert leur porte le vendredi 30 octobre 2020 au restaurant Yelba sis à Zogona. En plus des expositions des produits artisanaux et des mets locaux, les organisateurs ont initié une conférence publique. C’est Dr Léonce Ky, directeur des sites classés patrimoine mondial et enseignant à l’université Joseph Ki-Zerbo qui a raconté l’histoire du peuple san.

De prime à bord, le conférencier a commencé par corriger une erreur sur l’appellation de ce peuple. Couramment, ils sont désignés sous le vocable « SAMO ». Mais en réalité, relate l’historien, ce sont plutôt des « Sanan » au pluriel, au singulier « San ». Ce groupe ethnique est localisé dans deux provinces de la Boucle du Mouhoun. Il s’agit du Nayala et du Sourou. L’installation dans ces zones est le fruit d’une migration. Des sources renseignent qu’ils sont venus du Fouta Djalon en passant par Bamako, Ségou et Djenné.

Des produits exposés à l’occasion de la journée culturelle san

Au niveau de la mémoire collective, ces peuples seraient venus plutôt du ciel. La légende raconte donc que c’est Ky est qui descendu en premier. Il est suivi par Pare. C’est après que Toé est arrivé à son tour. Trois dialectes sont parlés. Il s’agit du Maka au Nayala, le Makia à Tougan et le Maya dans la zone de Gomboro. Les noms de familles sont entre autres Paré, Drabo, Boro, Toe, Ky, Zerbo, Nyamba… ces populations utilisent des prénoms dans leurs langues également. On peut citer : Topan, Lawako, Lawassela… ils ont pour cousin les « Bissas ». Les « Mossé » sont leurs esclaves dans la parenté à plaisanterie.

Un archer san

Ces populations utilisent l’arc comme moyen de défense. La métallurgie du fer a également existé. Les sanan sont plus connus aussi dans le domaine de la lutte. Ils utilisent les masques pour la cohésion sociale, le vivre ensemble en harmonie. Après son exposé, Dr Léonce Ky a suggéré que les sanan donnent des noms du terroir à leurs enfants. Il a invité l’assistance à parler sa langue. Ils doivent également selon lui apprendre à leurs enfants à connaitre leur culture. Sinon, fait-il remarquer, la culture san risque de disparaitre au profit d’autres cultures.

Sylvianne Goulois, membre du comité d’organisation et promotrice du restaurant yelba

Les participants disent avoir appris beaucoup d’enseignements. Ky Oscar Séraphin suggère que cette communication puisse être exposée aux jeunes. Pour lui, la culture san doit être enseignée aux enfants. Le comité d’organisation présidée par Sylvianne Goulois s’est dit satisfait de la tenue de l’activité. Elle a rappelé que l’objectif est de permettre aux uns et aux autres de connaitre leur propre culture. Cette édition vient après deux autres éditions consacrées à l’ethnie moaga et peulh. Rendez-vous est pris pour la 4e édition pour la promotion d’une autre ethnie.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er novembre 2020 à 12:04, par Yako En réponse à : Culture : Dr Léonce Ky raconte l’histoire du peuple san

    Félicitations aux organisateurs vous faites œuvre utile de mémoire. Maintenant la question est la suivante : Comment vivifier cette mémoire ? puisque à l’école primaire le manuel d’histoire omet royalement cet aspect régional du savoir pourtant essentiel dans la construction de la citoyenneté qui commence par les identités locales pour s’étendre à l’identité nationale. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2020 à 14:44, par Abdou En réponse à : Culture : Dr Léonce Ky raconte l’histoire du peuple san

    Toutes mes felicitations pour cette initiative. Il faut mieux organiser de tels évenements de sorte à qu’il y ai des retombées économiques ( ventes d’object d’art, promotion de des plats samos, mise en place d’une unité moyenne de production de dolo samos avec une mise en boutieille comme cela se fait en belgique ou en suisse avec création d’une marque déposée dans ce sens, etc.)

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2020 à 09:55, par samoura En réponse à : Culture : Dr Léonce Ky raconte l’histoire du peuple san

    Belle initiative à promouvoir. Je suggère que des points forts du Festival soient retenus et enseignés dans les écoles et universités du Burkina Faso.
    Bravo Mr Ky et aux organisateurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Floby, l’artiste qui vient de loin
Culture : Humoristes et journalistes culturels « à l’école du rire »
Musique : Jacob Desvarieux, l’un des piliers du groupe Kassav’, est décédé à l’âge de 65 ans
Alif Naaba, l’artiste qui construit des vies et donne de l’espoir avec sa musique
Culture : La comédienne Mariam Koné conte l’histoire de sites touristiques burkinabè
Prix national de l’entrepreneur touristique : La 3e édition met à l’honneur la femme
Distribution de la musique burkinabè : Seydou Richard Traoré, PDG de Seydoni production, prône la mise en place d’une plateforme de streaming
Cinéma : Le réalisateur Abdoul Karim Bagué présente « Les nouveaux riches »
Fitini Show : La 22e édition ouvre ses portes le 25 juillet 2021
Burkina Faso : La compagnie Marbayassa va initier des jeunes aux métiers du théâtre et du cinéma
Musique : « S’il y a des possibilités de faire des choses avec Smarty, on ne va pas hésiter », promet Mawndoé
Série télévisuelle "Ma famille" : La « belle mère » de Delta n’est plus
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés