Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Élection présidentielle en Côte d’Ivoire : Les Ivoiriens du Burkina votent dans la paix et le calme

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • • dimanche 1er novembre 2020 à 10h30min
Élection présidentielle en Côte d’Ivoire : Les Ivoiriens du Burkina votent dans la paix et le calme

A l’instar de leurs frères sur place au pays, les Ivoiriens résidents au Burkina Faso sont allés aux urnes, ce samedi 31 octobre 2020, pour élire leur président de la république.

C’est une matinée assez particulière devant l’ambassade de Côte d’Ivoire au Burkina Faso. Il est 6h du matin lorsqu’on aperçoit déjà quelques personnes constituées en deux groupes. Ils sont une dizaine, tous des suppléants pour le bon déroulement de l’élection présidentielle de leur pays.

L’ambiance annonce une participation des Ivoiriens de la diaspora au scrutin de leur pays. Contrairement à une élection sous tension au pays des lagunes, l’ambiance est plutôt pacifique à Ouagadougou.

Certains votants sont venus plus tôt que prévu

Lorsque nous nous sommes rapprochés de la guérite, l’information nous est revenue que notre visite n’était pas attendue. « Attendez les responsables ! Nous ne sommes pas informés de la présence des journalistes ici », nous lance un monsieur en tenue civile, visiblement occupé à gérer les derniers réglages pour le scrutin.

En l’espace d’une heure, la devanture de l’ambassade commence à refuser du monde. En voiture ou à motocyclette, les arrivées se succèdent et des groupuscules se créent davantage. Minus d’une fiche chacun, les suppleants tiennent leur dernier débriefing. Leur mission, « bien ouvrir les yeux » pour voir ce qui va se passer et remonter l’information chaque une heure.

Le temps passe et la patience n’est plus au rendez-vous. « Ça va commencer à quelle heure même », s’interroge une dame. Pendant ce temps, des véhicules fond vert, font des va-et-vient. Aux environs de 8h du matin, ceux qui ont des mandats sont invités à rentrer dans l’ambassade. Et dans la foulée, une équipe de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) descend sur les lieux.

Kapiélétien Soro, ambassadeur de Côte d’Ivoire près le Burkina Faso et le Niger avec résidence à Ouagadougou

« Burkina et Côte d’Ivoire, c’est la même chose »

Dès 8h 22 minutes, les cinq bureaux de vote de l’ambassade de Côte d’Ivoire au Burkina Faso sont ouverts. Une vingtaine de personnes venues plus tôt, a commencé à faire son entrée. Finalement, nous avons pu accéder aux locaux mais il nous est formellement interdit de prendre des photos. Après avoir pris attache avec un représentant de la Commission électorale indépendante (CEI) pour lui arracher un mot, il nous oriente vers l’ambassadeur, qui en moins de 10 minutes est descendu nous trouver. Il ne trouve pas d’inconvénient à nous dire un mot, après avoir vérifié notre carte de presse.

Kapiélétien Soro, ambassadeur de Côte d’Ivoire près le Burkina Faso et le Niger avec résidence à Ouagadougou, rappelle le contexte de cet événement. « Pour nous Ivoiriens, aujourd’hui est un grand jour parce que c’est le jour constitutionnel de l’élection du président de la république. Les Ivoiriens résidents au Burkina Faso qui se ont été enrôlés en juillet dernier sont appelés à venir accomplir leur acte citoyen », a-t-il indiqué.

Et Ibrahim Diakité l’a été. Il est l’un des premiers votants. Ibrahim Diakité est un chauffeur et totalise 18 ans au Burkina Faso. Il nous donne ses impressions : « Burkina et Côte d’Ivoire, c’est la même chose ; quand il y a la paix au Burkina, il y a la paix en Côte d’Ivoire. Donc j’ai voté pour celui qui va nous envoyer la paix ». Ainsi, à tous ses frères, il souhaite que chacun œuvre pour la paix.

Fati Soro

Quant à Fati Soro, qui a fait deux ans au pays des hommes intègres, elle dit avoir rempli son devoir et demande à tous les Ivoiriens de faire comme elle. Son seul message au peuple, construire la paix. « Je demande à tous les Ivoiriens qui sont au Burkina de sortir voter pour que notre pays soit en paix », a-t-elle lancé.

La paix, c’est aussi le maître mot de l’ambassadeur Kapiélétien Soro. Il invite ses concitoyens à venir remplir leur devoir. Après ce vote, l’ambassadeur recommande aux Ivoiriens d’attendre tranquillement la proclamation des résultats. « A l’issue de la proclamation des résultats, le vainqueur sera connu. Nous le féliciterons et nous nous mettrons en ordre de bataille derrière lui pour continuer de construire la Côte d’Ivoire », a-t-il confié. Avant de retourner à son bureau, il nous a permis de prendre une photo des votants.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés