Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Recherche scientifique et innovation : Mamadou Lamine Ouédraogo remporte le prix de l’excellence

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET • vendredi 23 octobre 2020 à 13h43min
Recherche scientifique et innovation : Mamadou Lamine Ouédraogo remporte le prix de l’excellence

Mamadou Lamine Ouédraogo a remporté le jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou, le prix de l’excellence de la recherche scientifique et de l’innovation. Il est maitre de conférence en service à l’université Norbert Zongo de Koudougou. Ses travaux ont porté sur : sémiotique des défis sociétaux aux problèmes concrets.

17 dossiers de candidatures sont partis à l’assaut du prix de l’excellence de la recherche scientifique et de l’innovation. Les candidats ont compéti dans quatre domaines. Il s’agit des sciences et technologies ; les sciences juridique, politique et administration ; les sciences économiques et gestion, et les lettres, langues, arts et communication. À l’arrivée, c’est Mamadou Lamine Ouédraogo qui a remporté le prestigieux prix, a estimé le jury, présidé par le Pr Paco Sérémé. Il a expliqué que les travaux de l’impétrant ont porté sur la sémiotique des défis sociaux aux problèmes concrets. C’est un sujet d’actualité selon le professeur.

Mamadou Lamine Ouédraogo a obtenu ainsi un trophée, un certificat et la somme de 10 millions de Franc CFA. Le lauréat s’est dit ému car il ne s’y attendait pas. Pour lui, l’on fait des recherches pour servir la société. « Cette récompense vient donc comme une surprise. Ce prix pourra booster davantage les recherches. Cela va nous aider à avoir des ailes pour aller plus loin. » a-t-il soutenu. Il a expliqué que dans le cadre de ses travaux, il a voulu démontrer que la sémiotique au-delà de ses aspects abstraits, on peut trouver des solutions aux problèmes qui minent la société burkinabè comme l’insécurité.

Les travaux de sémiotique Mamadou Lamine Ouédraogo ont porté sur les défis sociétaux aux problèmes concrets.

Au niveau du prix du jeune chercheur, c’est Etienne Bilgo qui remporte le prix dans le domaine des sciences et technologies. Il a traité des champignons. Le lauréat est un chercheur associé de l’université de Maryland aux Etats Unis. Il a obtenu un certificat, un trophée et un chèque de 1 million de F CFA.

Pour cette deuxième édition, le jury a noté une baisse du nombre de dossiers de candidature. Aucune femme n’a postulé. Seulement deux prix ont pu être attribués. Au niveau des prix spéciaux, aucun candidat ne respectait les critères. Cela s’explique par le fait que les donateurs n’ont pas donné plus tôt leurs critères d’éligibilité.

Le ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga, a traduit les encouragements et les félicitations du président du Faso aux chercheurs et aux lauréats

Le ministre du commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, parrain de la deuxième édition a tenu à féliciter les chercheurs et les lauréats. Harouna Kaboré est convaincu que pour transformer l’économie nationale, il faut des agents compétents, consciencieux et qualifiés, des cadres qui sortent des universités et des écoles de formation. Il a rappelé aux chercheurs qu’ils sont la lumière pour trouver des solutions aux problèmes. Le ministre compte sur les chercheurs pour un développement endogène au Burkina Faso.

Le ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga, a traduit les encouragements et les félicitations du président du Faso aux chercheurs et aux lauréats. Il a rassuré que des actions seront menées pour accompagner les chercheurs. Il espère que pour les années à venir, plusieurs axes de recherches pourront être mis en compétition. Ce qui permettra d’avoir plus de candidatures surtout féminines.

Laure SIDIBE
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Éducation : Facteurs de performance des établissements d’enseignement et acquisitions scolaires
Enquête en ligne dans le cadre de la préparation d’une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication
Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique
Université Norbert Zongo : Élie Corneille Dakuyo, premier docteur en psychologie de l’orientation et du travail
Soutenance de thèse de doctorat : Herman Nacambo scrute l’institutionnalisation de la lutte contre la corruption au Burkina
Soutenance de thèse de doctorat : Gustave Ilboudo analyse le « Dakiire » ou la parenté à plaisanterie
Soutenance de thèse : Ousseni Ouédraogo analyse le « Wedbindé », une danse du Centre-Nord
Thèse de doctorat en sociologie : Yisso Fidèle Bacyé scrute « l’intimité » des ménages à Ouagadougou
Soutenance de Master : Dimitri Ouédraogo scrute la question d’« autorégulation et la professionnalisation des médias en ligne au Burkina »
Recherche scientifique et innovation au Burkina : Les chercheurs proposent des solutions pour le développement de chaque domaine
Thèse de doctorat : Bakary Tarnagda recommande la promotion et la valorisation du « babenda »
Soutenance de mémoire : Maïmounata Keré analyse le travail de deuil et le stress post-traumatique chez des déplacées internes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés