Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

Burkina Faso : Le ministère de la Culture étudie la question du financement des opérateurs culturels majeurs

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • vendredi 23 octobre 2020 à 11h30min
Burkina Faso : Le ministère de la Culture étudie la question du financement des opérateurs culturels majeurs

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a procédé, le jeudi 22 octobre 2020 à Bobo-Dioulasso, à la clôture du séminaire national sur le financement des opérateurs culturels majeurs débuté le lundi 19 octobre dernier. Les différents acteurs ont jugé satisfaisantes les conclusions des travaux.

Après quatre jours d’intenses travaux débutés le lundi 19 octobre, le séminaire national sur le financement des opérateurs culturels majeurs a pris fin le jeudi 22 octobre. L’objectif du séminaire était, d’une part, d’accroître la compréhension des enjeux et de poser un diagnostic clair et, d’autre part, d’intensifier les pistes de financement en vue de stimuler et accompagner nos opérateurs culturels majeurs.

En effet, selon le représentant du ministre de la Culture, la problématique du financement de la culture en général et des opérateurs culturels en particulier s’est toujours posée avec acuité. Et dans ce contexte de difficulté budgétaire croissante, les financements ont tendance à diminuer, malgré les besoins. Pour cela, il estime qu’il faut soutenir le développement des activités des opérateurs culturels majeurs à travers leurs plans d’actions, permettre la réalisation de leur potentiel d’expansion et aussi assurer leur pérennité.

Martin Zongo, le représentant des participants

A travers ce séminaire, des pistes ont donc été explorées, des propositions émises, et le ministère a été invité à fournir un effort supplémentaire pour l’accompagnement de ces opérateurs. Au cours des travaux, les acteurs sont parvenus à faire une ébauche de critères d’identification des opérateurs culturels majeurs, et à identifier les mécanismes d’accompagnement financier des opérateurs. Le représentant du ministre estime donc que les objectifs sont largement atteints. Il a remercié les partenaires techniques et financiers et le bureau de la Coopération suisse.

A son tour, le partenaire suisse, représenté par Jean Pierre Salamberé, s’est dit satisfait des travaux parce qu’aujourd’hui, il y a des éléments tangibles qui permettent de distinguer les opérateurs culturels majeurs. Aussi, il y a une grande prise de conscience par rapport à la nécessité d’accompagner ces acteurs qui contribuent énormément à la dynamique et la diversité de la culture burkinabè.

Jean Pierre Salamberé, représentant de la Coopération suisse

Jean Pierre Salamberé a rassuré que la Coopération suisse continuera à accompagner cette dynamique pour que la culture burkinabè puisse avoir un avenir certain et puisse refléter la richesse de la diversité culturelle du pays. Il a souligné au passage que la Coopération suisse est en train de faire une évaluation de son appui au secteur de la culture au niveau national depuis une dizaine d’années, et c’est l’occasion de se positionner à partir de 2023 sur de nouvelles orientations fortes pour l’appui au secteur de la culture.

Les opérateurs culturels majeurs ont formulé les recommandations suivantes : l’urgence d’adopter et de mettre en œuvre un plan de soutien à la mise en place et à la réhabilitation d’infrastructures culturelles adaptées à la formation ; la création, la promotion, la diffusion et la promotion des œuvres des opérateurs culturels majeurs. Ils ont également souligné l’importance et la nécessité de renforcer l’autonomisation et la viabilité des opérateurs culturels majeurs par des appuis institutionnels réguliers et l’établissement de conventions de subventions et de partenariat entre les institutions étatiques et ces opérateurs ; la nécessité pour l’Etat de coordonner les interventions des partenaires techniques et financiers au profit de meilleurs soutiens des opérateurs culturels majeurs.

Les participants

Les participants ont traduit leur satisfaction d’avoir pu dégager des pistes qui permettront au ministère de la Culture ainsi qu’aux différents partenaires techniques et financiers de mieux réorienter leur assistance, leur soutien et leur appui au programme mis en œuvre par les différents opérateurs culturels majeurs. Ils se sont également estimés satisfaits d’avoir réussi à tracer des pistes d’identification d’opérateurs culturels majeurs.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
République de Sounogoland : El Hadji Cliachi investi président
Cinéma : Le réalisateur Zacharie Nikiema fait la promotion de l’entrepreneuriat avec son film « Mariage à tout prix »
Culture : « Le cinéma burkinabè était bien parti, mais il risque de retomber », Justin Ouindiga dit GSK, comédien
Café littéraire : La commune de Ouagadougou veut éveiller le goût de la lecture chez les élèves
Journées cinématographiques franco-burkinabè : Des films des deux pays projetés au profit des jeunes
Cinéma africain et de sa diaspora : Girley Charlène Jazama de la Namibie sacrée Sotigui d’or 2020
Culture : Les acteurs du théâtre tiennent leurs grandes assises nationales
Culture et tourisme au Burkina : Tahirou Barry promet 185 milliards de Fcfa aux acteurs
Festival ciné droit Libre : La population de Koudougou sensibilisée pour la tenue d’élections apaisées
Cinéma : Yacouba Napon dit MCZ projette son « élection présidentielle 2025 »
Patrimoine culturel burkinabè : L’université Joseph KI-Zerbo scrute les risques majeurs du secteur
5e édition de Ouaga film lab : Des porteurs de projets en développement décrochent une vingtaine de bourses
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés