Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Elections couplées au Burkina : Une table ronde des acteurs autour de l’apaisement électoral

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • mercredi 21 octobre 2020 à 23h45min
Elections couplées au Burkina : Une table ronde des acteurs autour de l’apaisement électoral

Le forum national sur le processus électoral en prélude aux compagnes électorales s’est ouvert à Ouagadougou ce 21 Octobre 2020 ; autour du thème « rôles et responsabilités des acteurs politiques et sociaux pour des élections législatives et présidentielle apaisées ». Outre les organisations de la société civile, les représentants des partis politiques, les autorités coutumières et religieuses, on a noté la participation des partenaires techniques et financiers. C’était sous la présidence du premier ministre, Christophe Dabiré

« Des élections législatives et présidentielle apaisées » telle est la quête du forum qui a ouvert ses portes à Ouagadougou. Autour de la table ronde, des membres du gouvernement, les représentants de la CENI, les leaders des partis politiques et de la société civile.

Ce forum se veut une réponse prématurée aux tensions qui peuvent naitre du processus électoral de 2020. L’explication est donnée par le ministre de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo, pour qui, il est de coutume dans nos contrées, de vivre des violences lors des échéances électorales. D’où la nécessité selon lui, de précéder l’iguane pour empêcher toute eau trouble dans la marre électorale burkinabè.

Les participants au forum

Vu le contexte actuel du Burkina parsemé d’insécurité et de crise humanitaire, le gouvernement a invité à s’assoir les acteurs liés à l’élection de 2020. Au cours de cette réunion, ils devront accoucher des idées allant dans le sens de l’apaisement, avant, pendant et après les élections.

Pour le chef du gouvernement, Christophe Dabiré, l’heure est d’anticiper les crises post-électorales en engageant la responsabilité de tous. En ce sens que tous les acteurs puissent faire part de leurs préoccupations, afin d’éviter les mésententes.

Ceci, doit se traduire par des actes concrets d’apaisement, mais aussi des agissements allant dans le sens de la cohésion sociale. Il a par ailleurs rappelé que le Burkina, en référence aux autres pays de la sous-région, a connu des opérations électorales apaisées.

Les représentants des partis politiques

Au nom des partenaires techniques et financiers, la représentante résidente du système des Nations Unies, Metsi Makheta, a expliqué que le forum se veut un creuset de renforcement de la confiance entre les acteurs engagés dans le processus électoral. Pour elle, le forum est un cadre inclusif qui offrira l’opportunité de répondre aux diverses préoccupations »

Selon les propos du président de la coordination nationale des organisations de la société civile, Jonas Hien, « la violence électorale ne me ressemble pas, elle ne passera pas par moi ». Une invite lancée aux différents partis et formations politiques à aller vers la concorde et la paix.

E.K.S
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés