Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Secteurs des mines : Un atelier pour valider la stratégie nationale du contenu local

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • mardi 20 octobre 2020 à 22h50min
Secteurs des mines : Un atelier pour valider la stratégie nationale du contenu local

Le ministère des Mines et des Carrières a initié ce mardi 20 octobre 2020 à Ouagadougou, un atelier national de validation de la stratégie nationale du contenu local dans le secteur minier.

Le gouvernement burkinabè veut offrir des opportunités d’exploitation minière au secteur privé et renforcer la sauvegarde des intérêts nationaux. Pour ce faire, une politique sur le contenu local (PCL), spécifique au secteur minier s’avérait indispensable. Un groupe de travail avait été donc mis en place. Il a réalisé un diagnostic du contenu local dans le secteur minier et produit les rapports provisoires de projets de stratégie nationale et de plan d’action triennal. Ce mardi 20 octobre 2020, les différents acteurs se sont retrouvés pour valider le document.

Au cours de cette rencontre, les participants vont examiner le projet de la stratégie nationale, le projet de plan d’action pour la mise en œuvre de la stratégie et faire des recommandations.

Les participants vont examiner et valider les projets de stratégie nationale du contenu local dans le secteur minier et de son plan d’action

Concrètement, pour le ministre des Minesines, Oumarou Idani, il est demandé aux acteurs pendant les travaux, de scruter entre les lignes, les paragraphes dans leur entièreté pour imprimer au document un caractère de schéma directeur. Cela permettra selon lui, d’impulser le développement économique local, de façon durable. « La présente validation constitue un pas important dans la mise en œuvre concrète de la politique de contenu local dans un cadre formel, structuré et complet pouvant garantir des résultats au profit des entreprises et de la main-d’œuvre locale » a-t-il soutenu.

Le ministre a rassuré que le gouvernement s’est engagé à opérer les réformes nécessaires pour une mise en œuvre efficace du contenu local. Du reste selon lui, des réformes institutionnelles sont déjà entreprises. Il s’agit par exemple de l’adoption d’un nouvel organigramme du ministère. Pour atteindre les résultats escomptés, Oumarou Idani a souligné que les suggestions et les recommandations des uns et des autres seront d’une importance capitale. Ouvert ce mardi 20 octobre, l’atelier refermera ses portes demain mercredi 21 octobre 2020.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

1- La une
2-

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
Secteur minier : Les acteurs se penchent sur l’évolution des textes
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso
Développement du secteur de l’énergie et des mines : Le Burkina s’inspire de l’expérience du Ghana
Fonds minier de développement local : La Commune de Gorom-Gorom à l’heure du bilan
Fonds minier de développement local : Le Comité communal de Falangountou passe en revue les réalisations
Gaoua : Signature d’un protocole d’accord pour la réouverture du site d’or de Djikando fermé suite au drame survenu en janvier
Mines au Burkina : L’ORCADE préconise une gestion distincte et autonome des recettes minières
Gestion du secteur minier : « La gouvernance de l’or au Burkina n’est pas bonne », déplore le directeur exécutif de l’ORCADE, Jonas Hien
Endeavour entre dans le top 10 mondial des producteurs d’or avec l’acquisition de Teranga Gold Corporation
Exploitation artisanale de l’or : Les acteurs discutent de leurs difficultés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés