Retour au format normal
lefaso.net

Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

mardi 21 octobre 2014.

 

Le Conseil des ministres s’est tenu le mardi 21 octobre 2014
en séance extraordinaire, de 09 H 00 mn à 11 H 45 mn
sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE,
Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur le dossier inscrit à son ordre du jour.

AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

Le Conseil a examiné un projet de loi portant révision de la Constitution conformément aux dispositions des articles 161 à 165 du titre XV de la Constitution.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission de ce projet de loi à l’Assemblée nationale, conformément à l’article 163 de la Constitution en vue de la convocation d’un référendum.

Pour le Ministre de la Communication
Porte-parole du Gouvernement, en mission

Le ministre de la Culture et du tourisme,
assurant l’intérim

Baba HAMA
Officier de l’Ordre National



Vos commentaires

  • Le 21 octobre 2014 à 15:16, par fox En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Mesdames et messieurs, il n’y aura aucun referendum dans ce pays.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:18 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    awooooo ! anga ta !!!! Blaise, te voici, nous voici !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:18, par Devoir Citoyen En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Voila ce qui est dit et tant difficile a accoucher. Le président est sorti de son silence pour dire qu’il veut le referendum, les choses sérieuses peuvent commencer maintenant. En tout cas tous ceux qui sont fiers d’être burkinabé doivent se mettre debout comme un seul homme pour dire NON CATEGORIQUE a ce projet de patrimonisation du pouvoir et la présidence a vie. Si projet voit le jour il faudrait changer le nom du Burkina Faso pour mettre COMPAORE FASO et je ne suis pas de ce pays la. On doit montrer a Blaise de quels bois on se chauffe a présent. A bon entendeur salut !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:21, par passakziri En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Tchrrrrrrrr. Bande d’égoistes. Allez y.
    Peuple du Burkina Faso, tes ancêtres n’étaient pas moutons, ainsi tu ne sera pas mouton. Lève toi et conquiert ta dignité.
    La patrie ou la mort nous vaincrons.
    Passakziri

  • Le 21 octobre 2014 à 15:21, par Inconnu En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Jeunesse du Burkina, la patrie ou la mort nous vaincrons

  • Le 21 octobre 2014 à 15:22, par laser En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    VIVE LA REVOLUTION. LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:23, par Le Mouvement En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    La vie est mouvement ! dans tout mouvement il y a des chocs ! Unions de prière pour que les chocs que vont produire la mobilité des partis politiques au Faso soient des chocs mous, porteurs dans paix, de justice, de vérité, de démocratie et d’amour. Chers Burkinabè le spectre d’une crise hante notre pays ! Soyons prudent !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:24, par le nerveux En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ainsi, le conseil des sinistres vient de donner son accord pour que le burkina brule à jamais. Vous en serez tenus pr responsables bande de lâches.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:24, par phoenix En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ainsi soit-il. Que ceux qui prétendent pouvoir empêcher la tenue du référendum se mettent en œuvre et on verra.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:25, par réciproque fausse En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On salut vivement cette initiative de la part des conseil des ministres qui a maintenant délibérer sur cette question,on doit maintenant être prêt pour se rendre dans les urnes pour les votes.Fini le bavardage inutile des uns et des autres,la recréation est terminé,place au référendum !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 15:25, par Sotho En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ca y est. Donc Mr Blaise Compaoré, malgré les appels aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur a franchi le rubicond. Bravo !!!!!! Je suis déçu. C’est dommage

  • Le 21 octobre 2014 à 15:26 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que Dieu protège notre beau pays !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:27, par bf2015 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    vive le referendum ,les becs du non ou êtes vous ? comprenez vite et commencez votre campagne au lieu de chanter , oui ,oui au referendum dans la paix et la fraternité

  • Le 21 octobre 2014 à 15:27, par bf2015 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Qui peut dit quoi , ça arrive à grand pas , on ne doute même pas , vive le referendum

  • Le 21 octobre 2014 à 15:27, par RAYIM En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    ha oui , exactemment comme tanga , peuple du burkina , partisant de la verité , levez vous , le moment a jamais est venu .
    ca ne passera pas ici , de toute facons je sais que des hommes bien avertis deja ont un plan B. SUIVEZ MON REGARD.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:28, par Ton Fan Ya Gné Tid Bass Zaaba En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Qui a soumis ce projet de loi au conseil pour qu’il soit examiné et approuvé ?
    Alors , donc nos ministres ont eu le temps pendant 72 heures pour l’examiner en toute âme et conscience ! ? Ok , chacun de vous ne pourra plus dire « Kian ka ,Yi ka yé » soyez prêts et prêtes à assumer les conséquences de votre acte si l’ultime recours pour garantir la paix et le développement doit passer par ce fameux référendum.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:28 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Maintenant que la révolution burkinabè est en marche. Allons y.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:28, par Citoyen En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ils viennent de mettre feu au pays

  • Le 21 octobre 2014 à 15:29, par Rawa En réponse à : Messieurs les juristes, dites nous quelle est la suite

    Bonjour,
    Blaise Comparé a enfin parlé, il veut un nouveau bail.
    Merci d’avance aux juristes de nous dire quelles sont les prochaines étapes et quelles sont sont les issues possibles de l’étape de l’assemblée.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:29, par la fille du capo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Maintenant tout ce qui ont eu a crier partout non non dans la rue doivent s’apprêter pour aller dans l’urne et dire non,de toute façon au cdp on a pas peur parce qu’on sait bien le peuple a compris et le peuple va se rendre aux votes.On te dit pas d’aller voter oui mais de dire ce que tu pense !!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 15:29, par daoudabio En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Plus 17 millions de Burkinabé de l’intérieur ou a l’étranger attendaient le CR de ce conseil des ministres. C’est triste une fois de plus ,les grands hommes de ce pays ont manque l’occasion de choisir le chemin de paix et de la concorde . La suite seul le bon Dieu sait...
    Que Dieu protège le Burkina Faso et le peuple juste du Burkina .

  • Le 21 octobre 2014 à 15:30, par Le roi En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    S’il vous plaît on avait pas besoin d’un conseil de ministre de 2 heures pour accoucher de ce machin auquel tous les burkinabê s’attendaient . Maintenant on verra qui est garçon dans pays là.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:30, par Sambo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le pays a mieux à faire que ça !. j’ai honte à leur place.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:30, par le nerveux En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Au secours messieurs les députés. Le peuple compte sur vous à présent. Montrez à ces ministres qu’il y a toujours des hommes et femmes qui pensent à l’avenir de ce beau pays que nous avons tous souffert pour bâtir, en rejetant purement et simplement ce projet de loi, ne l’adoptez pas s’il vous plait.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:31, par yéro En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    j’invite les députés de penser à leur famille et à eux même et ne pas accepter que le pays sombre dans le chaos. le risque est grand.Pas de referendum nos députés. prenez l’argent volé du peuple mais dites non à Blaise COMPAORE. Gare au député qui va dire oui.il ne vient plus au quartier. Ou soit un député dix gendarmes armés aux dents.je ne suis pas content du président.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:31, par hehe En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Un referendum pour pouvoir choisir le candidat d’un parti c’est encore bâillonner tout un peuple , victime de l’ignorance et dle l’analphabétisme. Oh PEUPLE, seule la lutte libére !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 15:31, par KA YA WOTO En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Il faudra sombre de foi pour être contre le référendum.Tous le monde y compris les grands constitutionnalistes de notre sont d’accord que le référendum est légal.Ce sont quelques opposants,certainement pour leurs intérêts personnels sont en train de retarder l’échéance.Mais on ne peut faire plaisir a tout le monde surtout a des « CONTRE DEMOCRATES »

  • Le 21 octobre 2014 à 15:31, par Monarchiphobie En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le pouvoir ne sait pas lire les signes des temps. Les oiseaux migrateurs qui dévastent les champs des laborieux paysans du Sahel. Pensons aux dix plaies d’Egypte. Le peuple arrêtera lui-même cette malédiction. Hélas c’est la fin du régime de Blaise, sa famille et ses obligés. Le Burkina sera restauré aux Burkina. Monsieur les ministres on vous comprend ! vous ne pouvez faire autrement. Yako !!!! Je ne souhaite pas qu’il y ait des "Paul Yao N’Dré" au Burkina. Gare au conseil constitutionnel

  • Le 21 octobre 2014 à 15:32, par BF En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Youpiiiiiiiiii vive le référendum !!!!!!!!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 15:32, par traore En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    les choses sérieuses vont commencer.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:33, par Aly En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ce n’est pas une nouvelle. Seulement c’est maintenant que la vraie crise va éclater au Burkina Faso, par l’entêtement de Blaise à vouloir s’assurer un pouvoir à vie. Tous Burkinabè qui aime le Faso, où qu’il soit, doit participer activement à ce combat contre cette volonté du pouvoir à vie de Blaise. Imaginez-vous un peu : si nous laissons faire, c’est-à-dire que nous en avons pour 5, 10, 15, 20, 25 ans encore de pouvoir compaoré.
    Ce combat contre le référendum, nous devons impérativement le mener, pour nous mêmes, pour nos enfants, pour nos petits-enfants. L’Alternance est un impératif de développement pour le Burkina.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:33, par BLUCO En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Malheur à tout ceux qui Bayonne leu peuple. la fin d’une république bananière s’annonce !!!!
    que le tout puissant veille sur ce vaillant peuple du Burkina.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:33, par ROOT BOY En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On ira au référendum pian !En plus du fait qu’il soit légal,il est aussi légitime.Et donc je ne vois pas ce qui pourrait l’empêcher de se tenir.On doit le tenir mais rapidement.L’opposition pourra voir ailleurs.Vive le référendum !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:33, par Sidpawalemda En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

     Il y a une tombe désormais prête. Qui du peuple ou de Blaise sera enterré ? La réponse est entre nos mains. Notre devise prend plus que jamais son sens : La Patrie ou la mort Nous vaincrons !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:35, par Naboho Lassina En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je suis d’accord si les choses se passent au grand jour.Ainsi les députés représentants du peuple sauront prendre leur responsabilité, concernant le rejet de ce référendum qui oppose une partie du peuple. Que Dieu veuille sur notre pays bien aimé.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:35 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que DIEU dans sa grace infini sauve,protège et béni notre faso si cher.AMIN

  • Le 21 octobre 2014 à 15:35, par sankara En réponse à : les clash

    SVP les hommes politiques laissez le pays en paix .c’est un héritage capital qu’on a .le Burkina est foutu

  • Le 21 octobre 2014 à 15:36, par Proust En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Enfin, le PF montre clairement sont intention de reviser la constitution pour mourir au pouvoir. La présidence à vie. Pauvre Burkina, nos dirigeants sont obnubilés et ivres du naam. Comme nous ne savons pas encore le contenu de ce projet de loi et l’exposé des motifs, nous n’allons pas épiloguer. Mais il est temps que l’opposition se mobilise pour faire échec à ce projet. Je propose que toute la population se mobilise devant l’AN le jour ou devra avoir la session qui se penchera sur le dossier. Que chaque région se mobilise devant les maisons de leurs députés pour affirmer notre volonté de l’aternance et ré-affirmer notre opposition face au pouvoir à vie. La révision de l’article 37 n’est pas une question d’intérêt national.
    Que Dieu sauve le Burkina.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:37 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Et la Jurisprudence Tandja trouvera a s’appliquer au BF (le pays de Blaise et François). Les peuples sont toujours les plus forts. Cette assertion ne devrait pas être dementie.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:38, par Par Wikazi En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Mais ce régime là n’a pas peur de Dieu hein ! Ok, comme vous ne voulez rien comprendre oh, organiser ce référendum on va voir.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:38, par SIDSOBYELLA En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Enfin le référendum tant souhaité a l’horizon.Maintenant on se quel camp des deux(opposition et CDP)détient la majorité a son actif.Fini les gros discours avec très souvent plus arguties que d’arguments.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:38, par femme de caserne En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Bravoooooooo !!!!!!!!!!!!!!! Et le défi est lancé. Quand l’âne veut te terrasser,tu ne vois pas ses oreilles.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:39, par Yelbi Pierre En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ainsi donc le rubicon a été franchi. Que Dieu nous sauve, le Faso avec.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:39, par tche En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    La démocratie c’est dans les urnes, alors messieurs les démocrates de l’opposition aux urnes. Un bon démocrate ne s’oppose jamais aux urnes, au contraire il les affrontes et s’il gagne tant mieux et s’il perd il félicite son adversaire dans la fraternité.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:43, par zoewend En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Pourquoi un referendum dans ce pays très pauvre !Je priais depuis longtemps afin que le president dise:Veni,Vidi,Vici ,autrement,je suis venu,jai vu,j’ai vaincu.
    Consequence ,je me retire mais helas !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:44, par femme de caserne En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    "PROLÉTAIRES DE TOUS LES PAYS,UNISSEZ-VOUS ; BOURGEOIS DE LES PAYS, ENRICHISSEZ-VOUS". KARL MAX.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:46, par Leader En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ainsi le bal est ouvert
    Bonne Chance à tous les Burkinabè

  • Le 21 octobre 2014 à 15:46, par Uncitoyen En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    La balle est maintenant dans le camp de l’assemblée nationale.Que DIEU protège le Burkina faso contre une crise.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:47, par KONAN En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Rien n’empèchera la tenue du referendum comme dans la démocratie s’il n’a pas une entente entre l’opposition et la majorité sur une question de la constitution seule le voix du peuple pourra résoudre cet problème donc le referendum est bel et bien une réalité.vive le referendum

  • Le 21 octobre 2014 à 15:48 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Tous débout ; nous sommes au debut de la fin. La porte sera très petite pour ce president. LA PARTIE OU LA MORT. il paritra

  • Le 21 octobre 2014 à 15:48, par compaorse En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est la première fois que le président du Faso affronte le peuple clairement pour un pouvoir à vie. Il sera le premier burkinabè à aller à la CPI. la France par la voie de François Hollande avait mis en garde le 17 octobre passé les chefs d’états africain contre toute révision de la constitution dans le but de se représenter. " j’ai donné des instructions fermes à la cellule africaine de l’Élysée pour œuvrer dans ce sens" avait - il prévenu. Alors peuple du Faso, levez vous car les puissances étrangères sont avec nous ! a la moindre goutte de sang, c’est la fin du régime avant 2015, selon les prévisions même de la France. Alors armez vous de courage !

  • Le 21 octobre 2014 à 15:49, par ACHILLE TAPSOBA le vrai !!!! En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    OUI AU REFERENDUM
    OUI AU SÉNAT.
    OUI A LA RÉVISION DE l’A37
    OUI AU POUVOIR DU PRESIDENT COMPAORE
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE
    VIVE L’ALTERNANCE ALTERNATIVE
    ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS

    NB
    Un plaisantin utilise mon pseudo pour s’amuser sur le forum et écrire des bétises. Le vrai ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS que vous connaissez est farouchement pour le référendum pour le sénat et pour la révision de l’A37. Je suis pour l’Alternance alternative. Merci

  • Le 21 octobre 2014 à 15:50, par yousselfoued En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Un flou existe toujours dans cette affaire là.est ce la voie parlementaire qui est enclenchée ou c’est le projet de loi portant modification qui a commencé ?

  • Le 21 octobre 2014 à 15:50, par OUEDRAOGO En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Voila c’est ce qu’on attendait. Comme des gens se prennent pour les propriétaires de l’air que respire les 17 millions de burkinabé, les choses sérieuses peuvent commencer et on se battra jusqu’à ce que mort s’en suive s’il le faut. Nos pères ne se sont pas battus pour nous tirer l’esclavage pour que nous nous laissons encore enchainer par des esclavagistes pire que ceux qu’ils ont connu. Si les sinistres n’ont pas été capables de détourner se sinistre personnage de ses ambitions macabres et de son égo trop énorme, nous nous le vaincrons par tous les moyens. La Patrie ou la mort, nous vaincrons.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:51, par Armando En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    eh vous aussi ; donc y a pas de nommination dans un conseil extraordinaire ?

  • Le 21 octobre 2014 à 15:52, par fannnnnnnnnnnn En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que Dieu sauve le Burkina et l’Afrique de l’ouest en générale. Ebola ravage l’autre bout et le referendum menace à l’orizon du Burkina. Alors qui est plus têtu ?

  • Le 21 octobre 2014 à 15:53, par Ohhhh......lala.........!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je rève ou quoi ?

  • Le 21 octobre 2014 à 15:53, par Tafala En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Si nous n’apprenons pas à vivre ensemble comme des frères,
    nous allons mourir ensemble comme des idiots.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:54 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    QU DIEU PRROTEGE NOTRE CHE FASO. J’ESPERE QUE CHACN SAIT CE QU’IL FAIT

  • Le 21 octobre 2014 à 15:54 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    comment peut-on vouloir convoquer un referendum en la seule personne de Blaise Compaoré et parler de respect de la constitution, devons nous comprendre que cette constitution a été taillé pour lui et c’est pour ça que le peuple va réclamer sa constitution. son mandat prend fin en 2015 qu’il accepte partir, je crois que les Roch se sont rendu-compte de leur erreur et on décider de changer, ce que disait alpha blondi, seule les imbéciles ne changent jamais et le peuple Burkinabè attend aussi le date de l’organisation de ce référendum et c’est là on verra , ils doivent savoir qu’il ya des gens qui sont déterminés a tous. je comprend ceux qui sont avec Blaise parce qu’ils gagnent se remplir les poches mais il faudrait qu’il sache qu’il y aura forcement le changement certains changements nécessite souvent des sacrifices. la patrie ou la mort nous vaincrons.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:55, par PRESIDENT FONDATEUR En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Il faut reconnaitre que par moment j’ai honte d’être Burkinabè. Je ne peux pas comprendre qu’aucun ministre ne puisse exprimer sa désapprobation ? Ils seront les premiers en cas de difficultés à dire qu’ils étaient possédés. Quant aux députés, inutile de compter sur eux pour un sursaut patriotique. J’ai rarement vu un président mépriser son peuple de la sorte, il s’agit d’un bras de fer qui est déclenché et jamais dans l’histoire un président n’a eu raison sur son peuple. Ce combat est celui de la liberté et de la dignité et cela ne se négocie pas.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:56, par Laguna En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Les choses se précisent petit à petit. Vive le Référendum !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 15:57, par SOTIGUI En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    s’en est fini les longs discours inutiles et creux.On ira voter au référendum et se débarrasser du bobards.Reste a choisir la date maintenant.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:57, par oued.ar En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    bonjour, une tres bonne nouvelle, enfin , et j espère que si cela passe a l assemblée nationale et que le oui remporte , cela permettra au pays d avancer ,nous avions encore besoin de Blaise compaore pour les années a venir, le pays a besoin d un homme de confiance comme lui et non ses affamés de pouvoirs qui sont a l opposition.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:57, par Ka En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’était prévisible, ce referendum était a demander au peuple par la répression et les mitraillettes sur les têtes : depuis 27 ans le peuple Burkinabé n’a aucune loi, ni justice. Mr. Compaoré Blaise pourquoi se donner toute cette peine pour un referendum bidon ? Vous pouviez modifier l’article 37 comme vous voulez, car vous l’aviez toujours fait, par ce que les armes sont a vos portés mais pour combien de temps ? La jeunesse Burkinabé vous attend.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:58, par Aly En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Art. 167. La source de toute légitimité découle de la présente Constitution.
    Tout pouvoir qui ne tire pas sa source de cette Constitution, notamment celui issu d’un coup d’Etat ou d’un putsch est illégal.
    Dans ce cas, le droit à la désobéissance civile est reconnu à tous les citoyens.
    Art. 168. Le peuple burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel.

    En annonçant le référendum, Blaise veut faire un passage en force (contraire aux conclusions de son propre CCRP) et donc un putsch, pour un pouvoir personnel. Dans ce cas, le droit à la désobéissance civile est reconnu à tous les citoyens.

  • Le 21 octobre 2014 à 15:59, par le terrible En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Aucun État moderne ne saurait construire son unité nationale par quelque autre moyen, y compris d’éphémères extases comme le sport et les jeux, que par des initiatives de consultations populaires à chaque fois qu’il est question de divergence !!!!!oui referendum mille fois !!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 15:59, par Par le sage En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est un non-évènement

  • Le 21 octobre 2014 à 16:00, par Olele En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est propre comme on le dit chez nous ici. Si l’opposition veut la démocratie, qu’elle le démontre en prenant part au REFERENDUM. C’est ça la DEMOCRATIE ;

  • Le 21 octobre 2014 à 16:00, par welmon En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    mais c’est ce que l’opposition demandait depuis longtemps. ce qui est sûre organisé un référendum dans ce pays c’est temps si c’est souhaité un soulèvement populaire.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:01, par Xma En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    L’histoire retiendra que c’est le Député maire du Yatenga qui a trahi le burkina

  • Le 21 octobre 2014 à 16:02, par JMN En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vous allez savoir franchement ce que nous pensons de vous.
    Vive le Peuple libre et Souverrains.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:02, par wendy36 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    que Dieu nous garde de la suite

  • Le 21 octobre 2014 à 16:03, par y a rien en face En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    l’heure de la résistance vient de sonner. Armons nous de courage pour faire face à l’imposture.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:04, par DEMOCRATE En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    LA PAROLE EST AU PEUPLE MAINTENANT

  • Le 21 octobre 2014 à 16:04, par King En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Naan Lara An saara

  • Le 21 octobre 2014 à 16:04 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Bravo Hermann UNDD ! Qui disait que << les emeutes au Burkina Faso sont un desaveu >> pour Compaore " Afrique Education du 31 Mars 2008 "

  • Le 21 octobre 2014 à 16:04, par kikideni En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le combat continue !

  • Le 21 octobre 2014 à 16:04 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    ainsi va la vie !!!! vive Blaise le grand !!! vive le Burkina !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:05, par Dominique GNISSI En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ouf !!! Enfin la démocratie est en marche. L’opposition doit démontrer à la face du monde qu’elle est majoritaire. Dans le cas contraire, qu’elle la ferme pour de bon et laisse le Président du FASO travailler pour son peuple et pour l’Afrique. C’est lâche pour un démocrate de refuser d’affronter le peuple. Le peuple parlera, bien venu REFERENDUM RÉPARATEUR.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:07, par pendelen En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On les voyait venir. En fait ce n’est pas une surprise ; on esperait tout simplement, sans veritable conviction, qu’ils leur restart au moins un brin d’amour et d’egard pour leur peuple... que nenni... Alors a bon entendeur dictateur, salut !

  • Le 21 octobre 2014 à 16:09 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    DIEU PROTEGE LE BURKINA FASO

  • Le 21 octobre 2014 à 16:13 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    vouloir empecher le referendum c"est insulter le peuple Burkinabé c’est le peuple qui a mis Blaise au pouvoir et c’est le meme peuple qui doit la lui interdite !!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:14, par tim En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je n’ai cru a ce projet de modification.Ainsi les demons ont le dessus sur le Burkina.Je suis inquiet pour les jours a venir.Voila une forme d’ebola qui s’annonce pour mon pays(certains ont trop vecu en paix qu’ils veulent goutter aussi a la guerre).Que Dieu nous aide.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:14, par burkimbila En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    oui, en avant ! le peuple décidera.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:14, par barjbiiga En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Voilà ça qui est là

  • Le 21 octobre 2014 à 16:16, par Freud En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    L’arbitre vient de donner le top départ du DERBY. Le stade est plein à craquer. Le match peut durer plusieurs mois ou plusieurs années. Ca semble être le premier match à durée indéterminée de l’histoire du monde !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:16, par C2C En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    l’heure de la bataille a sonnée !! vaillant peuple du Burkina soyons tous unis comme un seul homme pour DIRE Non au referendum et Non a la modification de l’article 37 !!
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:17, par zozo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est parti !!! Le monsieur s’est arrangé pour nous mettre dans une équation à mille inconnu.
    Que Dieu sauve le Burkina !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:18, par jeanine Debo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On avait pas besoin d’un conseil extraordinaire ......

  • Le 21 octobre 2014 à 16:19, par SAW En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    BLAISE COMPAORE ET SES ACCOLYTES ENDOSSERONT LA RESPONSABILITE HISTORIQUE DE LEUR VOLONTE MANIFESTE DE FAIRE BASCULER LE PAYS DANS LA VIOLENCE.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:20, par Cellou En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Puisse chacun assumer les consequences de ses actes dans ce Faso !

  • Le 21 octobre 2014 à 16:20, par Americain En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’ est domage pour le Burkina. On est entrain de rater un tournant decisif de la vie de notre nation.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:22, par OUATTARA Mamadou En réponse à : Proposition du projet de loi du gouvernement à l’AN pour la convocation d’un référendum sur la modification de l’article 37.Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On l’attendait et c’est arrivée, chacun en a pour son compte. Sans être un érudit du droit, il me semble que cet appel respect l’esprit et la lettre de notre constitution. Que de temps et d’énergie gaspillés. Honorables Députés, la balle est dans votre camp. Le peuple qui a placé sa confiance en vous, vous détenez à présent notre destin et plus qu’à jamais l’avenir du pays au bout de votre vote. Dieu, les mânes de nos ancêtres, vos épouses et époux, vos enfants, vos frères et soeurs...vous regardent. Pour une fois Dieu et la loi vous donnent le pouvoir de rentrer dans l’histoire du monde et d’inscrire vos NOMS et celui du BURKINA dans les anals des Pays démocratiquement émergents. Courage à toutes et à tous, puisse Allah et le bon sens guidé votre décision

  • Le 21 octobre 2014 à 16:23, par L’amazone En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    En fin le referendum on met le peuple devant sa responsabilité, c’est à lui maintenant de tracer les axes de l’avenir du Faso. Seul le peuple souverain peut prendre cette décision de modification de l’article 37. les protestations n’ont de place

  • Le 21 octobre 2014 à 16:23, par bonbontchigbé En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le grand jeux a été engagé.Que Dieu protèle notre pays.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:23, par teeltaaba En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    ça y est. L’enfant terrible de Ziniaré n’a pas pris son courage jusque là car il a préféré comme à son habitude utiliser les faire-valoir pour parvenir à son projet de référendum.
    Partisans du non référendum, laissez -lui avec son CDP aller jusqu’au bout en attendant la convocation de ce fameux référendum.
    Ce sera en ce moment on saura qui est garçon si on mettait de côté les armes du peuple. Le président a perdu toute lucidité et a choisi d’aller droit dans le mur comme Tandja du Niger.
    L’histoire éclairera les survivants. Même si le "OUI" l’emportait Blaise Compaoré devrait savoir que s’il se présentait en 2015 il encaissera une défaite car il ne pourra jamais passer si les élections sont crédibles. Le grand stratège du CDP (Salif DIALLO) ayant quitté le navire, il ne reste plus que des mal causeurs ( Alain Yoda, Achille Tapsoba, Assimi Koanda). Aucun de ces cadres bavards ne peut concevoir une bonne stratégie de conquête de l’électorat comme le fit Salif Diallo ; il n’y a qu’’à les écouter sur les médias ou qu’à les lire. Ce ne sont que des tube-digestifs qui ne pensent qu’à leur confort et à celui de leurs familles.
    Courage au peuple Burkinabé pour barrer la route à cette race de dirigeants car leur règne a atteint son apogée.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:24, par tché En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    La démocratie c’est dans les urnes, alors messieurs les démocrates de l’opposition aux urnes. Un bon démocrate ne s’oppose jamais aux urnes, au contraire il les affrontes et s’il gagne tant mieux et s’il perd il félicite son adversaire dans la fraternité.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:25, par Laure En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    En fin le référendum, que les choses avancent, bientôt les burkinabè seront appelés à prendre leur destins en mains en exercent leur devoir dans les urnes, pour l’avancement de la démocratie. Vive le référendum.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:25, par N’dali En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Aussi 2H45 mn pour examiner un petit dossier inscrit à l’ordre du jour. On n’avait pas besoin d’un conseil extraordinaire de ministre pour ça. Ceux qui doutaient des intensions de Blaise COMPAORE de régner à vie sur le Burkina Faso en ont pour leur compte.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:27, par SANOEV En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que DIEU sauve le Burkina ! Unions de prière !

  • Le 21 octobre 2014 à 16:27, par Anti-referendum En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ça y est ! Le début de la chute de Blaise Compaore a commence. Alors, on attend les instructions du CFOP pour commencer le débrayage. Blaise a cherche et il trouvera. Y en a marre de ce mec...

  • Le 21 octobre 2014 à 16:28, par Pam En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Un référendum sur quoi ?

  • Le 21 octobre 2014 à 16:28 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Quel paradoxe pour l’une des rares fois qu’on a un conseil de plus de 2h45mn on nous propose un CR en quelques lignes.A chacun sa conclusion.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:28, par Moctall En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Merci Papa National. RDV bientôt pour le Référendum

  • Le 21 octobre 2014 à 16:29, par paligwende En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Dieu seul est ford le dernier mot lui revient . Que Dieu pose sa sur le Burkina

  • Le 21 octobre 2014 à 16:30, par le humble En réponse à : fonctionnaire

    Blaise Compaoré s’obstine à mettre notre cher pays, le Burkina Faso dans une situation catastrophique. Le peuple aura sa peau

  • Le 21 octobre 2014 à 16:31, par basga En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    monsieur le president avec tout les problemes que cella peu causé vous foncez droit vers le meme mur que Tadja du niger avais heurté vertigineusement en refussant vos conseils..... la roue tourne...ainsi va la vie..maintenant c’est votre tour n’oubliez pas que vous avez juré devant Dieu et les hommes de respecté et de faire respecté la constitution.pour.alors, nous les hommes nous n’avons pas la force de vous contrez vous et votre armée . mais vous avez jurez devant DIEU. pensez vous que DIEU vous lassera faire.. un proverbe mossi dit que... ;.quand l’ane veus te terrassé tu ne vois pas ces oreilles.....

  • Le 21 octobre 2014 à 16:32, par Bastler En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    La guerre est déclarée. A vos armes. Sentinelles, sonnez le rassemblement des troupes.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:32, par alias En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ah, les non-dit de Blaise se dévoilent au grand jour maintenant. Mais ce référendum n’aura pas lieu.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:33, par Niortais En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ca commence, ils ont allumer le feu et l’assemblée nationale va l’attiser maintenant. c’est vraiment dommage pour mon cher pays. J’ose espérer que l’opposition politique et la société civile répondront à cette provocation comme il se doit. Vive l’alternance, non au referendum, non à la modification de l’article 37 et oui à la démocratie.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:35, par Saaga En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Tout le monde sait que le CDP n’a pas la majorité réquise à l’assemblée. Tout le monde sait également que l’ADF/ RDA est contre la modification de l’article 37. Donc les députés de ce parti sont face à leur responsabilité devant l’honneur et l’histoire. S’ils écoutent les sirènes de leur panse j’avoue qu’ils n’auront pas la quiétude nécessaire pour bouffer ces millions de la honte

  • Le 21 octobre 2014 à 16:35 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    de toute facon le chemin avait ete balise en se debarassant des ministres qui auraient pu s opposer a cette forfaiture. le professeur albert ouedraogo par exemple, remplace par l ultra regionaliste julie somda dont tous les casem et autres seminaires de son departement se passe toujours dans le sud ouest.
    que dire des alain zoubga, salif ouedraogo et autres parvenus....pitie pour le burkina faso

  • Le 21 octobre 2014 à 16:36, par sos En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    QUE ALLAH SAUVE LE BURKINA FASO. On comprend l’homme qu’il assume toutes les conséquences de son acte. Faso.net le projet de loi si possible.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:36, par OrchardDr En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Requiem pour la democratie, mais aussi requiem pour le regime actuel.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:37, par abdoul En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est vraiment courageux pour ce régime de soumettre à l’assemblée nationale la convocation du référendum demandant le déverrouillage de l’article 37 malgré les divergences. Néanmoins, c’est de bonne guerre.
    Il appartient maintenant au peuple de décider de son propre sort. Nous ne disons pas au peuple d’accepter le référendum mais de faire respecter la constitution ; c’est - à - dire la loi fondamentale du pays. Nous faisons simplement une petite analyse ; si les premiers responsables du pays refusent ou du moins contourne la loi au lieu de la respecter, que feront - ils lorsque les citoyens lambda emboîteront les mêmes pas ? Exemple de la désobéissance civile. Ce n’est qu’un exemple. Somme toute, l’avenir de notre progéniture se trouve entre nos mains. Personne ne sera accusée demain si ce n’est que nous - même

  • Le 21 octobre 2014 à 16:38, par oueder En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Là je pense que le GOV veut dire qu’il a des C***lles pour imposer au peuple ce damné referendum, on verra !!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:40, par WEND LA MITA En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    A Dieu seul soit la gloire, l’honneur et la puissance. Que Dieu bénisse mon beau et merveilleux pays le Burkina Faso. Amen.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:41, par l’immigrant En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    mais ces gens là sont téméraires hein !!!!eh le pouvoir,quand tu nous tiens !!!!!!! malgré les différentes mises en garde ils veulent vraiment modifier encore la constitution ?????vraiment,le médiateur aura besoin d’un médiateur !!!!
    comme çà,il n’y a personne pour dire la vérité a blaise ???? OK, vous coulerez ensemble alors, car cette histoire de referendum ne passera pas au Burkina Faso !!!
    Après avoir voulu piéger l’opposition,ce sont les députés qui sont maintenant visés ????
    Chers députés, évitez le KO au pays en refusant cette forfaiture car vos populations qui vous ont votés ne sont pas près pour ce referendum !!!!L’histoire pourra vous juger.
    a bon entendeur,salut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:43, par Sidwaya En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    les choses se précisent, mais lentement. Ils sont stratèges, leur objectif final c’est la convocation du référendum ou a défaut l’obtention du "lenga". Je parie qu’ils vont jamais oser passer par des votes à l’assemblée nationale au risque de se faire humilier.
    A mon simple avis, le pouvoir joue actuellement avec le temps qui jouera certainement sur la période des élections présidentielles de novembre 2015.
    Prions le Bon Dieu pour qu’ils guident l’esprit de tous dans le bon sens de l’intérêt général du Burkina Faso.Que le Seigneur sauve le pays des hommes intègres

  • Le 21 octobre 2014 à 16:43, par Sagesse En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que tous les Députés qui aiment le Burkina se mobilisent pour faire échec à ce projet lugubre et que Gilbert Ouédraogo et son groupe parlementaire ne trahissent pas le peuple !

  • Le 21 octobre 2014 à 16:45 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On est pas d’accord !!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:46, par Tafala En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des FRÈRES sinon nous allons mourir ensemble comme des IDIOTS

  • Le 21 octobre 2014 à 16:46, par daniel En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Compte-rendu du conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014. Honte as vous. Le karma vous attends. Le burkina sortira vainqueur.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:47, par Bationo David Fortune En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Enfin,ils lèvent petit a petit le voile,bande de piromans,ils veulent bruler mon pays mais nous ne laisserons pas faire !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 16:47, par lass En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    la boite de pandore est ouverte burkinabè d toute classe et d toute condition mobilisons nous pour faire face au braquage de notre constitution

  • Le 21 octobre 2014 à 16:48, par sam En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Malheur a ceux ballonnent leurs peuples.
    je ne connais rien en politique mais la maniere de faire les choses injustes
    depuis quelque temps les deputes comme marie achille tapsoba avait menti d’introduction
    de cette loi a l’assemblee.
    et maintenant ?
    je pense qu ;il ya des gens qui devaient pas avoir le titre d’un elu du peuple.
    le pouvoir de mensonge.
    le cdp croit toujours a son referendum, ils ont oublie que le temps a changer
    je demande a sa majeste moogho naaba, le roi de tenkodogo. les chefs religieux de parler au president de laisser tomber referendum car il va droit mur
    la patrie ou la mort, nous vaincrons

  • Le 21 octobre 2014 à 16:48, par Belco En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Wait and see ! c’est trop facile . Vous même vous le savez que quiconque que ca ne marchera pas ; les burkinabé qui pensent à l’avenir de leur progéniture , à l’avenir du Burkina Faso n’accepterons jamais vos histoires. Si vous n’aimez pas le Faso, on vous montrera le droit chemin. C’est au conseil des ministre que vous décidez non, c’est au même conseil que vous retirerez rapidement.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:50 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vouloir passer en force peut destabiliser notre pays, notre beau pays...

  • Le 21 octobre 2014 à 16:50, par non au référendum En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    vous aviez tiré a terre le peuple vous attend. Les députer qui voteront cette loi devront changer de quartier pour Kossyam.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:51, par Patarbtalé En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    hééé !!!
    Burkinabé yaaakooooooooooooooo

  • Le 21 octobre 2014 à 16:52, par Sans Faute En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Pour ainsi dire, à cause du fauteuil Blaise Compaoré a accepté mettre son pays à feu et à sang ? Pour vu que lui Blaise soit toujours président et personne d’autre. Donc, il a sonné le clairon des grandes manifestations. Qu’il se prépare aussi à la riposte, car nous n’avons plus peur des gaz lacrymogènes. Nous sommes déjà morts et un mort ne craint plus le feu.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:53 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le voyant peuple fera tout pour barrer la route a une présidence a vie Burkina. Vous avez déclaré la guerre contre la constitution, vous saurez qu’il y a des burkinabè qui sont près a la défendre au prix de leur vie. Non a la conception clanique du Burkina.
    La Patrie ou la mort Nous Vaincrons.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:53, par Article 168 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Pour permettre à la personne Blaise COMPAORE de rester au pouvoir. Il s’agit d’une tentative d’instauration d’un pouvoir personnel, ce qui est interdit par l’article 168 de la constitution.

    Article 168
    Le peuple burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel. Il proscrit également toute oppression d’une fraction du peuple par une autre.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:54 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Boulimie du pouvoir, quand tu nous tiens....

  • Le 21 octobre 2014 à 16:55, par UPC pure et dure En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    yes yes yes yes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yesyes yes yes
    la démocratie en marche n’en plaise en plaisantin

  • Le 21 octobre 2014 à 16:55, par Maïra En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Voici un référendum qui va profondément diviser le pays quel qu’en soit le résultat. Pendant qu’on va jeter de l’argent par la fenêtre, moi j’ai juste besoin d’un emploi pour nourrir mes enfants. Injustice, quand tu nous tient

  • Le 21 octobre 2014 à 16:55, par anGe En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    “Que Dieu protege mon pays”

  • Le 21 octobre 2014 à 16:57, par Le Guetteur En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vive la lutte pour l’emancipation du peuple Burkinabè.

  • Le 21 octobre 2014 à 16:58, par Le petit Fils du TENGSOABA En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    TITRE XV DE LA REVISION
    Art161 : l’initiative de la révision de la constitution appartient concurremment :
    - président du Faso,
    - aux membres du parlement à la majorité de chacune des chambres,
    - au peuple lorsqu’une fraction d’au moins trente mille personnes ayant le droit de vote, introduit devant l’AN une pétition constituant une proposition rédigée et signée.
    Art162 : la loi fixe les conditions de la mise en œuvre de la procédure de révision.
    Art163 : le projet de révision est, dans tous les cas, soumis au préalable à l’appréciation du parlement.
    Art164 : le projet de texte est ensuite soumis au référendum. Il est réputé avoir été adopté dès lors qu’il obtient la majorité des suffrages exprimés. Le président du Faso procède alors à sa promulgation dans les conditions fixées par l’Art48 (Art48 : le président du Faso promulgue la loi dans les vingt-et-un jours qui suivent la transmission du texte définitivement adopté. Ce délai est à huit jours en cas d’urgence déclarée par l’AN ou le Sénat. Le président du Faso peut, pendant le délai de la promulgation, demander une deuxième lecture de la loi ou certains de ses articles ; la demande ne peut être refusée. Cette procédure suspend les délais de promulgation. A défaut de promulgation dans les délais requis, la loi entre automatiquement en vigueur après constatation du Conseil constitutionnel. ) de la présente constitution. Toutefois, le projet de révision est adopté sans recours au référendum s’il est approuvé à la majorité des trois quarts (3/4) des membres du parlement convoqué en congrès par le président du Faso. Le bureau du congrès est celui de l’AN.
    Art165 : aucun projet de révision de la constitution n’est recevable lorsqu’il remet en cause :
    - la nature et la forme républicaine de l’Etat,
    - le système multipartiste,
    - l’intégrité du territoire national.
    Aucune procédure de révision ne peut être engagée ni poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire.

    Pour moi, ce titre rend nettement notre constitution un chiffon. C’est pourquoi une nouvelle constitution doit voir le jour d’ici à 2015 pour que chaque burkinabè soit situé de ses droits et devoirs en temps de paix comme en temps de crise.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:00 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ou sont nous intellectuels ? Pas des commentaires quant il s’agit de sujet brulent ! J’espère que ce serrai pas le début un conflit .toujours c’est les pauvres qui paye les pots casser ! C’est toujours vous ? La basse classe va vous surmonter, tôt ou tard ! vilains band !!

  • Le 21 octobre 2014 à 17:00, par Vizir de Bomborokouy En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que la noblesse de plume fasse sa propre mea carissima culpa d,avoir voulu nier ce droit elementaire aux citoyens Burkinabe x mepris en voulant se substituer au peuple.Merci au president d,avoir tranche.Personnellement Je voterai NON mais j,estime etre retabli dans mes droits c,est l,essentiel.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:00, par Le Repere En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Dans tout pays digne, le referendum n’est convoqué que lorsqu’il s’agit d’une question qui touche une grande partie de la population. Or dans ce cas de figure, la limitation de mandat ne concerne qu’UNE SEULE (1) personne sur 17 MILLIONS. Le pays s’apprête donc à dilapider 30 MILLIARDS juste pour une seule personne. Si j’interviens sur ce forum pour la première fois, c’est que l’heure est grave. L’heure est grave car nous avons maintenant la preuve que celui qui dit diriger ce pays depuis 27 ans n’a jamais aimé ce pays si ce n’est ses propres intérêts et ceux de sa famille dont le gouvernement est composé à 60% des membres (oncle, beau, cousins, etc) de cette même famille. Je m’adresse particulièrement aux député(e)s qui vont voter favorablement ce projet de modification de la constitution, ils/elles devront répondre devant le peuple dont ils/elle détiennent le mandat. On se connait tous dans ce village..... ON SE CONNAIT TOUS DANS CE VILLAGE. Le Burkina est un pays sahélien et non forestier. ON SE VOIT TOUS... A BON ENTENDEUR, SALUT !!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 17:01, par kaboré ludovic de tanghin En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    le projet de loi a été adopté place à l’assemblée nationale !!!!
    oui au référendum

  • Le 21 octobre 2014 à 17:01 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Présentez-nous le projet de loi s’il vous plait. S’agit-il du déverrouage de la limitation des mandats ou du changement de la durée de chaque mandat ?

  • Le 21 octobre 2014 à 17:01, par Cami En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ah, que je suis très très très très content de cette nouvelle, qui d’ailleurs ne me surprend pas.
    Je salue la fermeté de son Excellence ainsi que toute la famille CDP et allié.
    Rien, rien ne nous arrêtera. Nous allons modifier la constitution de préférence par la voie légale et si ces pseudos opposants nous mettent des bâtons dans les roues, alors c’est PAR TOUS MOYENS que nous resterons au pouvoir. Après 25 ans de pouvoir, rien ne nous effraie. Souvenez-vous de notre parcours depuis 1987. Nous manierons la carotte et le bâton, le tout avec une main de fer.
    Militants et militantes du CDP et alliés, apprêtez vos cartes d’électeur et soyez prêt à répondre à nos mots d’ordre de mobilisation afin de donner encore le pouvoir au CDP en 2020. Je dis bien 2020 car pour nous 2015 est déjà du passé.
    Que ce ceux qui ne sont pas contents fassent ce qu’ils veulent, mais qu’ils soient en même temps prêt à recevoir toute la foudre qui descendra sur leur tête.
    Vive son Excellence Blaise Compaoré,
    Vive le CDP et ses alliés politiques,
    Vive le peuple burkinabe,
    en Avant pour le combat.
    Merci camarades.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:03, par génération future En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    référendum finissons-en sinon le pays risque de s’arrêter. La preuve, je croyais que le conseil extraordinaire allait nommer un nouveau Contrôleur d’Etat à l’ASCE puisque l’actuel est officiellement à la retraite depuis le 6 octobre dernier. pourquoi il n’ a été remplacé à temps comme au CSC ?

  • Le 21 octobre 2014 à 17:05, par Le petit Fils du TENGSOABA En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Si les gouvernants actuels peuvent envoyer la CRS dans toutes les provinces et surtout dans les villes du Burkina, qu’ils accélèrent vite car la vitesse sur laquelle le peuple digne a appuyé est très très forte. Bienvenu le jour de l’insurrection populaire. Ainsi précipita le départ précoce ou avant terme des fossoyeurs redoutables.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:06, par Bobolais En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Après le conseil extraordinaire, nous attendons le mot d’ordre du CFOP pour la marche extraordinaire.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:06, par l’éclairé En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Si ce projet passe à l’Assemblée Nationale, à chacun son député fantoche. Tous ceux qui vont contribuer à créer des troubles subiront les conséquences.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:08, par ABLOKOSS En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Blaise COMPAORE ;Heiiiiii !!!,Heiiiii !!!!!,Heiiiii !!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 17:08, par Tonton En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Dommage, le destin s’accomplira. Ainsi donc, il n’y aura pas de grand homme, il n’y a que des destinées guidées par des hommes lucides.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:08, par article 37 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    SIAO reporté par le même gouvernement pour cause de EBOLA
    Tour du FASO reporté par le même gouvernement cause de EBOLA
    Référendum adopté par le même gouvernement que EBOLA nous finisse en même temps.
    Ouvrons les yeux, le régime actuel n’a plus sa place dans notre sous région.

    La CAN a été ou est en train d’être reporté.
    L’heure est venu, pour les Burkinabè se lèvent comme un seul homme, société civile, opposition, pour que les députés n’aient pas le temps de se réunir pour débattre du sujet.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:09, par wendyam En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Merci M le Président pour avoir entendu ton peuple VIVE LE REFERENDUM

  • Le 21 octobre 2014 à 17:09, par liberté En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons ! Il n’y aura pas de referendum dans ce pays. On ne va pas gaspiller des milliards pour un individu assoifé de pouvoir.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:10 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ceci est un cri de coeur. Chers autorités religieuses et coutumières, chers sages du pays des hommes intègres, user de votre influence pour faire revenir Blaise Compaoré à la raison. Il ne doit plus être maître de lui même. Priez pour lui, libérez-lui de l’esprit démoniaque qui l’habite. Qu’il parte sagement à la retraite qu’il ne brûle pas notre chère patrie. Chers députés de la majorité, si vous avez encore de l’amour pour votre pays et surtout pour votre postérité, quittez dans ça. Toutes les générations futures vous seront reconnaissantes à jamais.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:12, par kouss En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ca fait vraiment pitie !!!peuple burkinabè,debout pr montrer ton intégrité !!!tchrrrr...

  • Le 21 octobre 2014 à 17:13, par Mathématicien En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Blaise a seulement besoin d’une majorité simple à l’assemblée nationale. 1/2 de 127 donc 64 députés. Or le CDP a 70 députés + 11 députés de la mouvance présidentielle = 81. Même si parmi les 81, il y a des gens qui sont contre la révision il ne valent pas 18. Donc ça passe.

    Ensuite on va au référendum conformément à l’article 164. Même si c’est par bourrage ou vol d’urnes, le OUI l’emporte. L’article 37 est révisé.

    Blaise se présente en 2015. Même scénario que pour le référendum. Bourrage ou vol d’urnes. Blaise est encore président.

    Chacune de ces étapes peut mettre le pays à feu.
    Tout ce que je souhaite c’est que mon pays ne s’enflamme pas.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:15, par presid En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    que ceux qui ne veulent pas la modification de l’article 37 votent non ! compris !!! c’est ca la democratie !!

  • Le 21 octobre 2014 à 17:17 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    L’heure n’est plus aux grands discours, mais à l’action.
    Allons, enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé !
    Contre nous de la tyrannie,
    l’étendard sanglant est élevé
    Entendez-vous à KOSSYAM mugir ces féroces cdpistes assoiffés de pouvoir absolu ?
    Ils viennent jusque dans nos foyers
    égorger nos espoirs et notre avenir
    Ils viennent nous enchainer à tout jamais !
    Comme un seul homme, levons-nous pour barrer la route à cette forfaiture et cette tyrannie qu’ils s’apprêtent exercer sur nous et nos enfants pour des décennies à venir.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:18, par Cami En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    A tous ceux qui râlent, fermez-la ! le pouvoir ne se donne pas. Nous l’avons conquis par les voies que vous connaissez tous. Vous croyez qu’on va vous le donner comme des galettes. NON ; NON ; NON. On ne veut ni LENGA, Ni RALLONGE. Ce sera des mandats entiers que le peuple du Faso va nous octroyer une fois de plus.
    Nous sommes prêts à tous....Que ceux qui comprennent français, le comprennent.
    Vous criez bêtement a patrie ou la mort nous vaincrons. Laissez le clavier et l’écran derrière lequel vous vous cachez et affrontez nous par la méthode qu’on vous laisse choisir.
    A nous 2020 et ss.
    Vive le referendum
    Vive la famille CDPiste.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:19, par Dernière Prière En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Merci Seigneur pour avoir endurci le cœur du Roi burkinabè enfin qu’il puisse payer de lui-même ici bas tous les actes qu’il a commis depuis le 15 octobre 87 jusqu’à ce jour. Si vous avez opter d’endurcir son cœur ainsi, vous savez pourquoi car vous êtes omniscient et omnipotent. Protège donc les innocents et les faibles !

  • Le 21 octobre 2014 à 17:19, par KANKOUN En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous sommes à un tournant décisif de l’Histoire de notre pays. Nous avons tout dit sur l’article 37 sur les réseaux sociaux pour justifier son inopportunité.Nous laissons les députés décider en toute âme et conscience, si oui ou non il faut mettre le pays à feu et à sang pour un seul individu. Pour le citoyen lambda que je suis, mon souhait serait que les dépités étouffe ce projet dans l’œuf, mais hélas. Dans tous les cas, nous n’avons rien à leur apprendre sur le danger que constitue ce projet de loi pour le Burkina faso. A eux de décider, et nous allons tous payé les pots cassés.

    KANKOUN

  • Le 21 octobre 2014 à 17:21 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    NA N LARA, AN SARA !

    Blaise Compaoré a abattu la dernière carte qui lui restait entre les mains, en espérant qu’elle lui permettra de rester au pouvoir après 2015.

    Maintenant, il reste au peuple d’abattre la sienne pour montrer à BC et à ses supporters que le Burkina n’a jamais été et ne sera jamais une république bananière, mais une terre de dignité !!!!

    Ce message n’est pas un appel à la guerre ni à l’affrontement, mais juste un rappel pour dire que chaque peuple se construit en faisant face à son destin, non en le fuyant !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 17:22, par Antoine En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Personne ne peut prédire l’issue de ce bras de fer. Je voudrais simplement rappélé à Blaise que la CPI pourrait se saisir du dossier si jamais il ya mort d’hommes dans cette situation et qu’il sera le premier responsable, car des gens sont prêts à se sacrifier pour que ce projet ne passe pas.
    Il a prédit le mur pour Tandja, la CPI pour Laurent Bagbo, moi je lui prédit la catastrophe s’il n’y renonce pas.
    Je crois que la sagesse a fui nos hommes politiques (de tout bord) et particulièrement nos dirigeants.
    Dieu aie pitié de vos âmes......
    Pouvoir, quand tu nous tiens...........

  • Le 21 octobre 2014 à 17:24, par article 37 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Où est donc passé Alain Edouard TRAORE ??? Blaise a sifflé le début de sa fin. A mon avis le 31 décembre 2014, le Burkina risque d’avoir un nouveau Président. Voilà la stratégie de Blaise : faire la pagaille et en tirer profit :
    1. S’il y a soulèvement, il a préparé des militaires pour commettre un coup d’état ;
    2. Décréter l’état d’urgence et nettoyer le pays par la violence.
    3. Dissoudre l’assemblée nationale et concentrer tous les pouvoirs entre ses mains.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:25, par Vizir de Bomborokouy En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que les fanfarons Dabire C hristophe petit lettre de province aux pretentions dementielles compagnie se saisissent de la premiere corde et.......oubien au passage du prochain metro.ya tche,ya tche koi.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:25, par Le Saint En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le Président met d’abord le gouvernement dans la danse avec le projet de loi. Cela veut dire que ça ne vient pas de lui. Ensuite, il met les députés dans le coup. Si le Oui l’emporte et que le pays connait des troubles, en fait il dira que c’est pas lui. Ces sont vos représentants c’est à dire les députés que vous aviez choisis qui ont voté pour le référendum. Mais en fait, rien n’est gagné d’avance car même si le Oui l’emporte ce que je ne souhaite pas, il y aura le référendum. Si au référendum, le oui l’emporte, ce dont je ne suis pas sûr, chers amis, on l’attend à l’élection de 2015. Pourvu que l’opposition présente un seul candidat.
    Nos chers Députés ne vous laissez pas manipuler, car vous porterez la responsabilité de ce qui va arriver à notre pays. Ne vous laissez pas intimider ou tenter par un quelconque achat de vote. Regardez la souffrance de votre peuple et votez en conséquence. Héi le peuple qui a mis là bas vous regard dèèè. Héi, héi, héi.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:26, par Wendsongdo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    J’espère que parmi les ministres qui ont participé à cette forfaiture, un ne viendra pas un jour nous dire "en fait, je n’étais pas d’accord mais....." Assumez tou(te)s cette responsabilité historique jusqu’à dans vos tombes !! Tout ce que je sais, la vérité finie par triompher !

  • Le 21 octobre 2014 à 17:27 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Quand l’âne veut te renverser, tu ne vois pas ses oreilles. Blaise ne sait pas ce qui l’attend. Chiè fari (homme fort) dans un pays aux institutions faibles = domination et absence totale de démocratie. Il n’y a que la chiè faricratie. Je pense que le Blaiso a la mémoire courte ou à de très mauvais conseillers. Regardes autour de toi ! tous les hommes forts sont sous terre. Ils ont essayer, les plus chanceux ont laissé beaucoup des plumes partout sur le terrain (Dadis, Wade, Tandja, etc). Ce que Blaise redoute le plus finira bien par l’avaler et la plus mauvaise des manières. Wait and see.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:27, par le terrible En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    vive le referendum

  • Le 21 octobre 2014 à 17:37, par wendyam En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le conseil des ministre a omis un article de la constitution :
    ARTICLE 166
    La trahison de la patrie et l’atteinte à la Constitution constituent les crimes les plus graves commis à l’encontre du peuple.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:38, par Pam En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Opposition et société civile, la balle est dans votre camp.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:41, par Mira En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous attendions impatiemment la date du referendum. Une minorité ne peut pas choisir à la place du peuple. Vive le Burkina, vive le CDP et vive le President du Faso

  • Le 21 octobre 2014 à 17:42, par le consultant En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO

  • Le 21 octobre 2014 à 17:54, par la lune En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ah oui !!enfin une decision allant dan le sens de ce que souhaite le peuple.nous amendons totalema cette proposition et nou y adhérons tous !!!opposition sauve-souris si vou avez des oreilles pour entendre,entendez ça on ira au referendum pian !!!!!!!!!!!!!y en ya boin....

  • Le 21 octobre 2014 à 17:54, par DOUGOUTIGI En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    VIVRE L’EXPRESSION DU PEUPLE ;VIVRE LE REFERENDUM ;NON AU SENAT

  • Le 21 octobre 2014 à 17:55, par dididrogb En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Enfin le REFERENDUM. Chose que tous les burkinabés attendaient. Ceux qui polémique autour de la question,sachez que notre président Blaise Compaoré sera encore reconduit pour plusieurs annees a venir. Blaise Compaoré,un homme de paix qui travail pour la stabilité de notre cher pays. En avant pour le referendum...

  • Le 21 octobre 2014 à 17:56, par réciproque fausse En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Alors qu’on parle d’abord de ce projet de loi qui sera soumis a l’assemblée nationale qui sera soumis a l’assemblée vous vous agiter comme ça,ne soyez pas pressé car on le sait bien que rien ne va se passer du jours quand on va annoncer ce projet de loi a sa tenue.Garder vos forces pour utiliser a d’autres fin !!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 17:57, par dididrogb En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Enfin le REFERENDUM. Chose que tous les burkinabés attendaient. Ceux qui polémique autour de la question,sachez que notre président Blaise Compaoré sera encore reconduit pour plusieurs années a venir. Blaise Compaoré,un homme de paix qui travail pour la stabilité de notre cher pays. En avant pour le referendum...

  • Le 21 octobre 2014 à 17:57, par article 37 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Qui va payer le prix du référendum ? Blaise ou le trésor public ? L’argent de nos impôts pour prolonger des mandats pour quelqu’un ? On est où là ? Au bas maux un référendum est coté envions 10 milliards. Et dans un an on y retourne encore. Avec cet argent deux grands hôpitaux peuvent sortir de terre pour le pays.

    Blaise veux tu nous voir dans la rue ??? Nous sommes là.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:57, par Les Indignés En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Sans le référendum le pays sera en paix, avec lui la paix est incertaine donc mieux vaut ne pas s’y engager quand on aime son pays. Certains évoquent la démocratie. Elle consiste d’abord au respect de la constitution et non son tripatouillage.

  • Le 21 octobre 2014 à 17:57, par tanbi En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    De quoi avez vous peur ? Si vous croyez que le peuple est avec vous,alors demandez lui de voter NON.
    Pauvres burkinabe. Vous voulez la démocratie et vous refusez tous ses attributs. Il faut savoir ce que l’on veut

  • Le 21 octobre 2014 à 17:57, par Sun Tsu En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le début de la fin ! C’est parti..

  • Le 21 octobre 2014 à 18:01, par Raogo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que Dieu nous guide pour des lendemains meilleurs.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:03, par Paix En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je suis vraiment déçu que @Le_Faso.net valide les commentaires d’un certain #CAMI. Une personne dotée d’une conscience et de l’humanisme doit savoir qu’il faut remuer toujours sa langue 7 fois et sa pensée 77 fois, avant de parler. Le respect de l’adversaire s’impose quelle que soit la situation. Mesure tes propos mon frère ; une parole est plus dangereuse qu’une balle de fusils...

  • Le 21 octobre 2014 à 18:04, par fasobiga En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    ohohoh..... BRAVO je pourrai décidé de l’avenir de mon pays moi même, ça ne sera plus des compromis politiques comme la toujours été pour mon pays. j’irai moi même avec ma carte à la main dans un bureau de vote. haa c’est ça la démocratie. merci à tous ceux qui ont contribué à ce qu’on arrive à là. VIVE LA DEMOCRATIE , VIVE LE REFERENDUM. 
    que ceux qui ont des idées obscures soient vaincus à jamais. VIVE le BURKINA FASO.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:05, par ANBGA En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ah, soyez en prévenu. Si Blaise a tué Henri, Boukary, Norbert et Thomas. Ce ne sera pas toi, moi, lui parce que nous sommes simplement burkinabé qu’il va nous laisser.

    Rien à faire, c’est jusqu’au fleuve de sang !

  • Le 21 octobre 2014 à 18:10, par Raogo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que Dieu soit notre guide pour des lendemains meilleurs !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 18:10, par un monde de paix En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Enfin les choses se sont précisées. Qu’est ce que Blaise veut laisser à la postérité ? un pays détruit sans un encrage démocratique réelle ? Je pense que le Burkina ne mérite pas cela et que nous avons eu beaucoup d’acquis pour laisser cela être détruit par l’ambition démesurée d’un seul individu et sa clique. Laisser la constitution sans la tripatouiller était la voie ouverte pour l’encrage d’une véritable démocratie pour toujours. L’histoire retiendra le rôle de tout un chacun. Aujourd’hui les ministres, demain les députés et après demain l’opposition et le peuple. La patrie ou la mort nous vaincrons !!!!!!!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 18:13, par terroristejj En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On y est presque monsieur le president,merci pour cette decision et surtout pour fermété dont vou faites preuve !!il n y a pas deux president dan ce pays mais un et seul à qui le peuple à confié tout pouvoir d’action !!!j’espère qu les marchands d’illusion d’opposants comprendront cette leçon de politique que vou venez de leur donné !!!!qu’ à cela ne tienne monsieur le peesident,le peuiple est fier de vous et à pris l’engagement de vous epauler dan toute vos prises de decision !!!en avant pour le referendum !!!yes we can !!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 18:16, par pas politique En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    on verra ! tu faut le doigt dans ton propre oeil

  • Le 21 octobre 2014 à 18:16, par Ka En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Maintenant ce sont les députés de l’ADF/RDA que le peuple regarde. J’ai confiance au fils des Kango. L’avenir de l’alternance burkinabé est dans vos mains. L’avenir de la jeunesse Burkinabé est dans vos mains, car la bataille pour abolir un pouvoir a vie ne s’arrête pas a un referendum bidon, mais al persévérance d’un peuple meurtri par une corruption à ciel ouvert, et un président qui n’a plus rien a prouver a son pays.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:17, par je veux un changement En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je doutais très fort si blaise aimait son pays mais il vient de confirmer qu’il s’en fout du BURKINA FASO. A l’allure ou on va vous croyez que ça va passer facilement comme ça ? NON.Cher patriote levons nous et défendons notre dignité et notre honneur. En faite ça c’est un injure a notre égard. on va pas se laisser faire.on reste debout et dévoué.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:17, par Les Indignés En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ainsi Blaise à pris l’argent de notre augmentation de salaire pour organiser son réforme. Le peuple poirote dans la misère et lui veut s’éterniser au pouvoir. Que l’ADF, pardon les caméléons et assimiler ne viennent pas nous dire qu’ils n’avaient pas le choix. Dieu rétribuera tout un chacun à la hauteur de son cynisme ou qu’ils ont trahi au nom du peuple.

    PEUPLE DU BURKINA LEVE TOI ET RECLAME TA LIBERTE ET TON PAIN

  • Le 21 octobre 2014 à 18:17, par la loi n’est pas rétroactive En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Blaise COMPAORE ne peut pas décider de choisir une date pour le referendum. La constitution actuelle le lui interdit. Alors il veut utiliser les Député...
    Mais gare au Député qui veut renier sa base en ne la consultant pas avant... l’histoire retiendra... et il répondra.
    En plus Blaise COMPAORE a prêté serment sur la constitution dans sa forme actuelle que lui avait autorisé et obtenu. Pour après dire que la loi n’est pas rétroactive.
    Même si modification il y a, il doit s’abstenir (car comme lui-même l’avait dit la loi n’est pas rétroactive). Il peut compte tenu de son expérience proposer une relecture de la constitution, pas pour lui mais pour ceux qui viendront après lui. La loi ne sera pas rétroactive.
    Quelqu’un peut-il en tant que Président commettre un génocide, ou autres violations puis après se tailler une nouvelle constitution ?

    Article 168
    Le peuple burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel. Il proscrit
    également toute oppression d’une fraction du peuple par une
    autre.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:19, par idris En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    chers frères, chères sœurs ; ne paniquons pas. laissons le peuple décider. Dieu seul sait ce qui est réservé a notre cher Burkina. C’est vrai, Blaise a dure au pouvoir ; mais il a encore beaucoup de choses à accomplir. Ne nous laissons pas envahir la haine.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:19 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Aucun des sinistres n’a eu le courage de démissionner ! Il sont prêts à vendre leurs âmes pour quelques avantages. On n’a que des poules mouillées et béni oui oui dans ce gouvernement. Attention, si le navire BF tangue demain, vous serez les premiers responsables au même titre que Blaise Compaoré. Regardez ce qui se passe en Côte d’Ivoire avec le procès de la femme de Gabgo et ses sbires...

  • Le 21 octobre 2014 à 18:20, par le bombardier En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    on etait de toutes les façons fatigué d’attendre le referendum,nou l’avons enfin devant nous et malheur à toute structure de ce pays qui tenterait de nou l’offusqués !!!!en verite en verité je le dit,nou serons capable du pire pour conserver ce referendum !!!!!!!!!merci prési pour cett courageuse et héroique decision !!!!vive le referendum vive le referendum vive le referendum vive le referendum***************************

  • Le 21 octobre 2014 à 18:22, par vérité no1 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Webmaster, laisse au moins un de mes messages passer !

  • Le 21 octobre 2014 à 18:24, par l’enfant du pays En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    L’opposition est responsable de cette situation puisqu’elle ne sait que dire Non Non Non à tous ce qu’on lui propose. Il faut qu’elle soit responsable et réalise que c’est la vie des millions des burkinabè qui est en jeu et que rien ne vaux la paix. Et il faut bien que quelqu’un décide. Qui de mieux que le peuple prendre cette décision pour départager la classe politique.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:24, par Taryam En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je voudrais dire que c’est ridicule pour ce comportement . Je suis très déçu par ce conseil car ils vont bruler ce pays . Leurs progénitures se prélassent dans les salons feutrés des puissances occidentales. Ils sont dans les meilleures universités. Ils reviendront gouverner nos enfants et petits enfants. A ce stade seule la mobilisation totale et indéfectible peut faire échec à cette tentative de tripatouillage de la constitution. Société civile, partis politique de l’opposition nous devons nous lever pour barrer la route au pouvoir à vie dans nos cités. L’histoire nous demandera ; qu’avez-vous fait ?

  • Le 21 octobre 2014 à 18:27, par neutre En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    la patrie ou la mort nous vaincrons. SI tout ce qui s’est passé à côté ne lui a servi à rien alors qu’il suive ceux ci dans l’enfer

  • Le 21 octobre 2014 à 18:28, par sergi 1er En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    je pense qu’on n’avait pas besoin de tout ce tapage pour q’ enfin le PF en soit à cette conclusion !Je n’ai rien contre Blaise mais jestime que le moment est venu pour le peuple lui fasse savoir tenir paroles.Certains memes ignore la portée d’un senat ou d’un rederendum à l’occurence ce machin de Konan.Tu en appelles au referendum,qu’est ce que cela t’apporte personnellement ?On me parle de Blaise comme d’un Dieu,et s’il meurt ?Pensez vouz vraiment q’il soit irremplaçable ?Soyez matures ceux qui veulent qu’il meurt au pouvoir

  • Le 21 octobre 2014 à 18:28, par cerf volant En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est sûr que le peuple est divisé sur la question de l’article 37 alors qu’on aille au référendum qui est l’arbitre parfait pour départager les gens,je suis sûr que les députés soucieux vont prendre la belle initiative de voter l’affirmatif.Le peuple doit arrêter de suivre ces quelques individus qui gens qui veulent les pousser a cette riposte insensée et non important.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:30, par Ka En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que Dieu le pardonne, blaise Compaoré ne sait pas ce qui l’attend en 2015. La patience du peuple Burkinabé a des limites, surtout quand 98% de ce peuple, ethnies confondu se patientent. Le referendum aura un résultat de 98% de oui et truquer, l’article 37 sera modifier pour un pouvoir a vie, qui se terminera a un pouvoir de malheur, comme me prédisait un indien averti. Préparons les tombes.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:31, par le visionnaire ! En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    tout compte fait cela ne devrait pas surprendre les démocrates, car la démocratie a des attributs que personne ne peut ignorer ! et s’il faut pour la démocratie aller dans les urnes pour s’exprimer que cela soit !

  • Le 21 octobre 2014 à 18:31, par Wendsongdo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Dieu garde le ma chère patrie le BURKINA FASO !!
    Qu’il nous retire des griffes de ces vampires sans foi ni loi !!
    Amiiiiina !

  • Le 21 octobre 2014 à 18:32, par zamandambparatsida En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Chers députés, la balle est dans votre camp que Dieu vous guide dans votre choix et ne soyez pas pyromanes de notre nation

  • Le 21 octobre 2014 à 18:34, par la lune En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    J dois avouer avec sincérité qu’il n ya plus rien à dire,car tou est dit dan la decision qui sorti de ce conseil extraordinaire des minitres !!!la seule chose qui es sùr est qu nou aurons finalma notre referendum et rien ne pourra faire obstacle à ce projet !!!!!nou prendrons l’entière responsabilité de reduire en bouillie toute intention d’opposition à ce projet et nous l’assumerons !!!!!vive le referendum !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 18:34 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    S’il vous plait ne détruisez pas pas notre beau pais. Que Dieu protège le Burkina

  • Le 21 octobre 2014 à 18:36, par Kabore Ibrahim En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Pour eviter la presidence à du president ,il suffit de voter NON au referendum.Je demande à l’opposition Burkinabe de prendre exemple sur le Senegal.Refuser d’aller au referendum et pousser le à l’incivisme,c’est créer les conditions de rupture du contrat social.Bonnes ou mauvaises les lois sont faites pour gerer les rapports entre les humains.Nous devrions préserver à tout prix la paix sociale,débarasser de nous l’orgueil ,la rancoeur l’ egoisme,et accepter de se parler. Avec un classement mondial au 181 sur187 pays sur l’indice de pauvreté,le Burkina ne doit pas se payer le luxe d’une destabilisation.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:37, par Wendsongdo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que les ministres tou(te)s sans exception présent(e)s à ce CM extraordinaire prennent leur responsabilité historique de n’avoir rien dit, donc consentis à cette forfaiture !!
    Vous êtes face au peuple et aux millions de Burkinabé qui croupissent dans la misère !!
    Jeunes de Faso levez-vous l’heure de la résistance a sonné !!!
    Que la vérité gagne !

  • Le 21 octobre 2014 à 18:38, par BALIKUS En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Quelle audace de la part du président Blaiso. Les choses sérieuses commencent au pays des intègres. Le conseil des sages après l’assassinat de Norbert est pourtant bien claire : ’’Deux mandats considérant la candidature de ce mec au compteur zéro à partir de 2005. Le compteur ayant démarré en 2005, 2005 à 2010, 2010 à 2015, devrait tomber en panne en 2015. Mais que veut ce type ? ’’Si nos comportements politiques doivent faire se foutre de légitimité et de la légalité, alors on pourrait aller au référendum tous les vendredi et tous les dimanche, comme le font exactement les musulmans et les chrétiens’’, mais jamais on n’aboutira à la démocratie dans ce pays où 90% des populations sont sous perfusion alimentaire Il n’y aura jamais de référendum au Faso sur le 37.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:39, par Tanga En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que Dieu nous protège

  • Le 21 octobre 2014 à 18:44, par Black spear En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Balla s’évade de la maco blaise lance le referendum quelle coincidence suivez mon regard !

  • Le 21 octobre 2014 à 18:45, par Burkinabe En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    des centaines de malades meurent dans nos hôpitaux par manque de matériels, Yalgado scanneur en panne....., des milliers d’élèves attendent d’avoir une place pour la 6ème......des familles ne peuvent pas avoir un repas par jour..... et des milliards du contribuables vont être utilisés pour un référendum PIETE POUR LE BURKINA LA TERRE DE NOS ANCETRES. Blaise n’a pas peur de Dieu et ses soit disant ministres qui se disent chrétiens ou musulmans préfèrent l’argent au bonheur du peuple encore PITIE POUR LE BURKINA LA TERRE DE NOS ANCETRES qui est 181éme sur 187 en 27 ans. YAKOOOOOOO.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:45, par le taïwanais En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Article 166
    La trahison de la Patrie et l’atteinte à la Constitution constituent les crimes les plus graves
    commis à l’encontre du peuple.
    Article 167
    La source de toute légitimité découle de la présente Constitution. Tout pouvoir qui ne tire
    pas sa source de cette Constitution, notamment celui issu d’un coup d’Etat ou d’un putsch est
    illégal. Dans ce cas, le droit à la désobéissance civile est reconnu à tous les citoyens.
    Article 168
    Le peuple Burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel. Il proscrit également toute
    oppression d’une fraction du peuple par une autre .

  • Le 21 octobre 2014 à 18:47 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    burkinabe de toutes les regions.femmes comme yennega ou djimbi ouattara.brave jeunes comme thomas sankara ou zinda kabore .dignes comme maurice yammeogo.barront la routes a ce referendum.les deputés harzardeux du pro referendum le vivront après

  • Le 21 octobre 2014 à 18:48 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    vous savez peuple Burkinabè, ce sont des vieux loups qui se connaissent donc si l’opposition refuse le referendum c’est qu’ils savent que les oui seront fraudés et ces oui ne viendra pas du peuple c’est pour ça qu’il refuse le référendum et je crois que Blaise n’a pas oublié les évènements de 1998. je pense que c’est la jeunesse qui a le dernier mot et nous attendons l’ADF/RDA, la jeunesse a l’œil sur toi.il faut un changement dans ce pays et changement aura bel et bien lieux. IL n’y aura pas de référendum dans ce pays là et on verra ceux que les mange-mil vont faire.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:48, par lamby En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que tu sois ministres Ou deputes on verra maintenant malheur a ceux qui baillonnent leur peuple.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:49, par YVES En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Selon notre constitution :"Le peuple burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel". Et Blaise Compaoré veut s’offrir un pouvoir personnel à vie et ce, après 28 ans de règne. Tous les Ministres qui sont contre ce pouvoir à vie de Blaise doivent démissionner de ce gouvernement dès maintenant sinon le peuple les tiendra eux aussi responsables des dérives car ils y étaient lors de ce conseil de ministre extraordinaire.
    Les députés de tous les bords politiques, s’ils aiment notre pays et non un individu (Blaise Compaoré) de surcroit mortel doivent dire NON à cette loi ; Chers Députés pensez à vos enfants et petits enfants.... dites non à la patrimonialisation de notre pays par Blaise Compaoré et sa famille. Pitiés, ne vendez pas le Burkina Faso à Blaise Compaoré car je sais qu’on vous proposera des millions pour voter cette loi à l’assemblé. Le peuple conscient vous regarde tous. Nous sommes prêts pour donner nos poitrines pour empêcher Blaise Compaoré de s’offrir un pouvoir à vie.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:49 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    un CR de Conseil des Ministres en 4 phrases

  • Le 21 octobre 2014 à 18:50, par RV En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    On ne peut vouloir une chose et son contraire. Si nous voulons la démocratie, acceptons que la majorité gouverne et que la minorité s’oppose. Si on est contre le referendum, on vote Non ! Si le peuple n’est pas contant qu’il change majorité à la prochaine élection. C’est ça la démocratie !

  • Le 21 octobre 2014 à 18:51, par Emsy En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Salut !
    Le combat a commencé les burkinabé reels. Bonne chance à nous tous ! A nous la victoire. NON NON NON au referendum, Son excellence, M. le Presi du Faos jusqu’en 2015.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:51, par REVOLUTION En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Maintenant qu’ils ont levé le lièvre, à chacun sa stratégie... La chasse est ouverte. Ne venez surtout pas nous dire qu’on vous a contraint dèhhhhh.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:54, par Fasoden En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Opposition,société civile, jeunes, femmes hommes, chers compatriotes, arrêtons de jouer au démocrate et au républicain avec Blaise Compaoré. il ne comprend ni le langage de l’un, ni le langage de l’autre. Descendons dans les rues et demandons son départ pur et simple pour parjure et trahison du peuple. Tout autre acte est jouer son jeu au détriment des intérêts du peuple.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:54, par Ivresse du Pouvoir En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je suis deçu, mais pas surpris. Malgré les avertissements, il veut s’entêter. Au moins, personne ne pourra nous dire qu’on n’a pas été prevenus. Cette lutte n’est même pas celle de l’opposition, mais celle de la société civile et des personnes dotées de bon sens. La generation de 2014 n’est pas celle de 1987. On verra bien la fin du film.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:55 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ebola n’a plus besoin de venir au Burkina, nous allons nous tuer nous même.
    C’est ça le vrai visage de l’homme de paix BC.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:55 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Pour le moment I wait and see. Selon les termes du Conseil un projet de loi portant modiciation de l’article 37 sans précision. Modifier l’article 37 pour le verreouiller, oubien modifier l’article 37 pour ramener le nombre d’années d’un mandat à 4 ? 5 ? 6 ? 7 ? ou modifier pour dire que le président est élu pour un mandat de 5 ans et reeligible 2 fois donc 15 ans successifs au lieu d’etre elu pour 5 ans et religile 1 fois donc 10 ans ? A interpréter Jérôme Bougma au micro de la RTB qui souriait en livrant sa communication j’ai l’impression de ne pas prendre au sérieux cette affaire qui me semble rocambolesque. Je suis sur que si la réaction de l’opposition et du peuple est forte face à cette déclaration la communication qui va suivre c’est qu’on a appellé au referndum pour modifier l’article 37 en vue de le verrouiller et non pour un bail illilmité comme le préjuge déjà. Donc I wait and see !!

  • Le 21 octobre 2014 à 18:55, par Emsy En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Salut !
    Le combat a commencé les burkinabé reels. Bonne chance à nous tous ! A nous la victoire. NON NON NON au referendum, Son excellence, M. le Presi du Faos jusqu’en 2015.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:56, par KMB En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    ENFIN !!!!! tonton woudi a parlé !
    Qui dit mieux ??????
    REFERENDUM PIAN !!!
    SI TU VEUX PAS VOTER RESTE CHEZ TOI !!
    NOUS EN TOUT CAS ON IRA VOTER !
    ON IRA ACCOMPLIR NOTRE DEVOIR CITOYEN, C’EST NOTRE DROIT D’ALLER VOTER ET EGALEMENT TON DROIT DE NE PAS ALLER VOTER.
    LE VOTE N’EST PAS ENCORE OBLIGATOIRE AU FASO.

  • Le 21 octobre 2014 à 18:56, par yve de St Laurent En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ah, finalement, le blaiso emboite les pas de quelqu’un dont je vais taire le nom : ce matin, avant le debut du conseil, il dit : YA RIEN EN FACE, C’est mais, c’est meme pas mais, c’est tomates

  • Le 21 octobre 2014 à 19:01, par commando invisible En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous sommes tout a faits d’accord avec cette initiative,il s’agi aux élus du peuple de décider de ce qui arrangerait ce peuple,nous restons bras croisé en attendant que la décision soit prise,mais toute fois on imagine déjà que la décision qui sera prise si on doit tenir compte de ce qui se passe.Le référendum n’est pas loin les gars,préparez vos cartes.

  • Le 21 octobre 2014 à 19:04, par ZONGO En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    L’article 168 du titre XVI de la constitution dit ceci : "Le peuple burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel.
    Il proscrit également toute oppression d’une fraction du peuple par une autre." Chacun considère ce qui l’arrange. C’est dommage !

  • Le 21 octobre 2014 à 19:04 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Réveilles-toi vaillant peuple. Il n y aura plus de modification de notre constitution.

  • Le 21 octobre 2014 à 19:04 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous devons agir à tout prix pour bloquer ces impérialistes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! la patrie ou la mort nous vaincrons

  • Le 21 octobre 2014 à 19:07 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je vois le cdp qui va devenir comme le FPI de Laurent. Blaise veut emprunter le même chemin que tous ces présidents africains véreux, assoiffés de pouvoir. Aussi finira-t-il comme eux (Gbagbo, Tanja etc.) L’Afrique Noire est mal partie. Ce Monsieur ne peut plus rien apporter au Burkina Faso. Moi je comprends les inconditionnels qui sont à ses cotés et qui le poussent dans les braises. Parce que même aux derniers moments du pouvoir de Gbagbo, beaucoup étaient toujours avec lui, même dans son bunker. Donc sachons que beaucoup couleront aussi avec Blaise, le tyran, l’autocrate, le Dictateur du Burkina Faso.

  • Le 21 octobre 2014 à 19:09 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vraiment quoi !!! Blaise n’écoute jamais dèh ! Son pouvoir ou rien. Je suis déçu.
    Cami, tout ce que tu dis, on verra.

  • Le 21 octobre 2014 à 19:10, par Faso Kanu En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    En tout cas, moi, je pense que si mon pays brûle, Blaise ooh, ministres ooh, députés ooh, tout le monde à la CPI. Mais j’ai peur pour la population.

  • Le 21 octobre 2014 à 19:10, par Sidpayétka En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    BONSOIR A TOUS !
    Mes chers compatriotes, rendez vous a l’évidence. A quand le remaniement ministériel ? Ceux qui sont la présentement ne représentent que l’ombre d’eux mêmes donc ne peuvent pas disposer autrement. Chacun traine des casseroles derrière lui et eux seuls n’entendent pas le bruit. Comme les mossi aiment souvent a le dire : "Baa toudga, a pa woumde wiiya yé". Ce qui se traduit par : "Le chien de chasse inattentif donc étourdi n’entend et ne distingue jamais le sifflet de son maitre". Mr Blaise COMPAORE n’avait aucun problème, ce sont ceux qui sont derrière lui qui lui en ont créé et il n’est jamais trop tard pour bien faire.

  • Le 21 octobre 2014 à 19:13, par la sagesse En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous sommes dans un pays démocratique, n’est ce pas ?
    Faisons comme au Sénégal : laissons la voix des urnes décider de tout.
    Mettez les moyens pour des élections transparentes et crédibles.
    Tout ceux qui aiment le Faso doivent s’en remettre.
    A tout ceux qui parlent de bruler le pays, je dis faites attentions pour ne pas attirer les esprits du KO dans notre pays.
    Une personne averti en vaut deux.

  • Le 21 octobre 2014 à 19:14, par Kolkhov En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Devrions-nous comprendre que les députés qui voteront cette loi éliront désormais domicile au RSP ou dans la citadelle de KOSSYAM ? wait and see !

  • Le 21 octobre 2014 à 19:18, par FAITPAR En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ce referendum ne doit avoir lieu car il sera d’un mauvais exemple pour la sous région et l’Afrique toute entière. En avant pour le combat Peuple du BF barrons la voie au pouvoir à vie et à la confiscation du pouvoir par la famille Compaoré.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:00, par Liliana En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Cela ne fait aucun doute de ce que je disais aux gens ce qui arrivera dans ce pays aucun ministre ne pouvait dire non pour le moment mais vous le verrez de vous même. si vous voyez votre voisin creuser sa propre tombe après maints conseils ce qui vous reste à faire c’est de l’aider à creuser sa tombe, en 2011 j’avais dis à certains de mes proches que ça va barder et ils m’ont pris pour un fou mais si la situation persiste de la sorte alors certains feraient mieux de prendre la tangente pendant qu’il est temps car ça sera l’herbe pour eux.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:00, par L’artisan de son sort En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Les amis, nous ne sommes plus à l’heure de trop d’écriture. Il faut plutôt agir. Il faut prouver à Blase Compaoré qu’il ne mérite pas de nous diriger. Prouver que ce n’est pas lui l’homme fort.

    1) Blaise ne sait pas lire.
    2) Compaoré ne sait pas écouter.
    3) Blaise Compaoré sait se décider. Il est en train de prouver qu’il est l’homme fort.

    Et il avance même s’il va marcher sur les cadavre de ses frères. Il l’a toujours prouver. D’abord par la décision de prendre le pouvoir en 1987 par la force. Ensuite par la décision de se maintenir au pouvoir par la force.

    Écrivez ! Criez ! Dormez ! Levez-vous ! Marchez ! Blaise s’en fou. Il va toujours ce foutre du peuple Burkinabé jusqu’à ce que sa mort naturelle l’emporte.

    A bon attendeur, Salut.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:08, par A. Kouraogo. En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ainsi donc, le PF en a décidé l’épreuve de force. La sagesse et la raison les ont quitté et ils délirent.L’épreuve de force sera effectivement dure et peut être brutale et tragique même mais elle mérite d’être vécue. Dans l’histoire des Hommes, les peuples en sont arrivés toujours à se défaire du joug des dictatures, tôt ou tard, généralement dans l’adversité. C’est pourquoi il est est important que chacun se prépare davantage à mener et à poursuivre ce noble combat contre l’imposture,la dictature et la patrimonialisation du pouvoir d’état.Dieu, Lui même ne change pas l’état d’un peuple tant que ce peuple n’aura pas changé ce qui est en lui, de fâcheux.La lutte contre le pouvoir monarchique de Blaise n’est pas une lutte de politiciens, cherchant à conquérir le pouvoir d’état, somme toute normale, mais le combat du bien contre le mal, de la démocratie contre l’autocratie et de la sagesse contre l’entêtement.Que tous les démocrates soient davantage prêts et que les leaders politiques réfléchissent aux meilleurs stratagèmes et méthodes de lutte pour plus de succès.j’en ai déjà de propositions mais j’attendrai davantage la suite des événements dans les prochains jours !!Que DIEU sauve le Burkina, Qu’il montre la vérité et la fasse aimer à nos aveuglés de pouvoirs. Un fils du pays,si loin, si près !!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 20:10, par la revolutionnaire En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    15 octobre 87, 21 octobre 2014 le capitaine compaore Vient de faire un autre cout etat. Peuple du Burkina Faso ds l’histoire politique africaine nous avons etes la plus jeune nation a deloger un president c a d Maurice Yameogo en 1963,Donc compaore blaise doit com prendre Aussi que le Burkina Faso n’ est pas sa natte.
    Vive la jeuneration conciente.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:11, par YAK En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Merci mon président COMPAORE je suis fière de vous ,comme nous avons besoins des institutions fortes nous avons besoins de vous car vous êtes un grand Homme

  • Le 21 octobre 2014 à 20:16, par A B En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    En quoi un referendum peut-il mettre un Pays à feu ? Je ne sais pas ce que vous voulez. Si vraiment en très bon citoyen je me lève le jour du referendum, aller tranquillement à mon bureau de vote, m’exprimer par un "oui" ou par un "non", je ne vois pas comment je peux mettre feu à mon Pays. Je ne suis pas politicien, mais je sais que tous bon et honnête politicien reconnait et doit toujours reconnaitre ça défaite ; il ne casse pas, encore moins bruler. Tu sera juger et condamner à la hauteur de ton forfait si d’aventure,...

  • Le 21 octobre 2014 à 20:24 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous attendons une réaction à la mesure de la situation et nos vies ne représentent pas grand chose face à l’enjeu historique. Je ne perds pas mon temps, que ce qui doit arriver arrive.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:33, par ZIRIPOUKDA En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Salut les freres de sang ceux qui vont mourir vous salut. soyons dignes et restons dignes. Malheurs aux ennemis du peuple.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:35, par Trop c’est trop En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est de la pure folie que de vouloir offenser tout le monde, son peuple plus particulièrement qui est contre ce projet de la provocation et du mépris. Jugez en vous même, l’opinion nationale des religieux, coutumiers, société civile, etc. et internationale, tout le monde est contre mais le pouvoir est si fort qu’il s’en fout. La responsabilité de la paix sociale et de l’instabilité incombe entièrement au pouvoir car cette fois ci, le peuple ne se laissera pas faire pour en finir avec ce pouvoir à vie de l’oppression et de la misère.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:38, par Ka En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Celui qui le jour de l’anniversaire de la mort d’un père sacrifie son peuple, n’a plus rien à plus perdre dans ce monde : même mourir, alors laissez Dieu venir en aide au peuple Burkinabé. Même le pardon donné par nos sages n’a aucune importance pour le diable de Ziniaré : Sauf la suite aura une fin pour le criminel en puissance

  • Le 21 octobre 2014 à 20:38, par tok En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    je pense que chacun de nous doit faire preuve de sagesse face a cette situation

  • Le 21 octobre 2014 à 20:45, par Matador En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Merci au gouvernement !
    LE REFERENDUM enfin la

  • Le 21 octobre 2014 à 20:46 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    La sagesse. Si tu est vraiment sage, sache que le Sénégal et le Burkina c’est le jour et la nuit. Eux sont à un niveau où même les paysans savent dire non. Et quand ils ne sont pas d’accord on ne peut pas les forcer. Les contextes sont différents. Fait un tour au village et demande combien comprennent le débat qui se mène actuellement. Pendant longtemps, tout a été fait pour que cette masse paysanne ne comprenne rien parce qu’ils sont malades, affamés, sous éduqués, sous informés et pauvres avec un ton de chantage (du genre sans Blaise c’est le chaos, c’est l’instabilité........).Cette population attend le premier venus de la ville avec un billet de 1000 ou un tee-shirt pour voter. C’est "l’avis" de ce peuple-là que le CDP et ses alliés veulent demandé. Tu comprends pourquoi l’opposition ne peut pas accepter et que tu ne devrait pas accepter si tu est de bonne foi et intègre.

  • Le 21 octobre 2014 à 20:50, par Raboyandé En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Ceci ressemble à un jeu d’enfant:je m’explique il arrive souvent qu’un enfant s’amuse a construire des maisons sur le sable et qui sont souvent très beaux d’ailleurs puis du coup il perd la tête il se met à démolir son oeuvre.Etre con c’est souvent ça aussi.
    Un adage en moré dit pour quelqu’un qui s’entête à mener une action mauvaise ;on lui souvent :si tu refuges le wend naa conff zougri , plus tard ce sera wend naa conff laafi :

  • Le 21 octobre 2014 à 21:02, par Tandja Issouf En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Référendum pour un pouvoir à vie ou à vide au Faso. Ça sera une insulte en la mémoire de Norbert ZONGO qui a sacrifié sa vie, sa famille, ses camarades pour le Burkina Faso. Ainsi que pour les sages qui ont perdu leurs temps à réfléchir, à travailler jour et nuit pour sortir ce pouvoir du bourbier dans le lequel il devrait tomber inéluctablement en 1998. En bon boulanger, on peut se dire que les Burkinabé de tous âges, de toutes générations, de toutes confessions et de toutes intelligences seront tous roulés dans la farine de L’homme FORT du Faso (MONDE) si ce projet passait. Seule la résistance collective paie en cette douloureuse épreuve que vit notre peuple, le vaillant peuple du Burkina Faso, voir des peuples Africains en générales.
    Bon courage l’HOMME FORT du Faso dans ton projet de sacrifier ton peuple pour UN POUVOIR à VIE quoique toujours éphémère sur cette terre./.

  • Le 21 octobre 2014 à 21:08, par indigné En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Chers compatriotes. L’avenir des 50 prochaine années est entrain de se jouer maintenant. Soit nous barons définitivement la route à cette forfaiture et du même coup notre avenir sera pleine de promesses car nous seront enfin BURKINABE, soit nous nous la laissons passer et s’en est fini pour encore 2 générations

  • Le 21 octobre 2014 à 21:21, par Somsore En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Que les jeunes se mobilisent dans chaque region et chaque province pour dire aux députés qu’ils vivent parmi nous et que nous les avons à l’oeil... Qui sème le vent récolte la tempête...

  • Le 21 octobre 2014 à 21:27, par Madimba En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Rien ne m’étonne dans ce machin de referendum. En effet Blaise ne peut pas descendre de son propre gré parce qu’il traine beaucoup de casseroles les idiots qui ne voient que Blaise pour diriger ce pays se trompent lamentablement et je vous le dit ils ne sont pas digne de l’homme intègre dont SANKARA avait dessiné le portrait ils ne veulent que pour leur estomacs. Khaddafi a traité les rebelles de son pays de" microbes mais aujourd’hui il est dans l’au delà Bref on ne pouvait s’attendre à autre chose si on est capable de tuer des individus pour regner on ne peut que reviser la constitution pour rester en vie au pouvoir. Pauvres de nous burkinabè

  • Le 21 octobre 2014 à 21:29, par Baziebi En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je suis Burkinabè mais j’ai parfois honte des dirigeants de mon pays. Comment les citoyens peuvent _t_ils être honnêtes alors que les premières autorités garantes des libertés n’ont d’égard pour la LOI FONDAMENTALE ?
    Le minimum de preuve de bonne éducation aurait consisté au respect du contrat social, de la parole donnée ! Au nom de quelle stabilité sous-régionale Blaise soutient_il une violation constitutionnelle au Burkina Faso ? Vient_on démocratiquement au pouvoir pour s’y éterniser ? Doit-on tenir pour vrai ce dicton selon lequel le poisson pourrit par la tête ?

  • Le 21 octobre 2014 à 21:33, par WALAY En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Arrêtez de vous défouler et pensez à la stratégie à mettre en place. Si c’est pour convoquer le référendum, le pouvoir a seulement besoin de la majorité simple. C’est à dire que le seul CDP avec ses 70 députés peut autorisé la convocation du référendum. Par contre si c’est pour adopter la proposition de loi, il faut les trois quart des députés et dans ce cas il faut l’ADF/RDA se dédise. Or l’ADF/RDA restera sur sa position qui est contre toute modification de l’article 37. Conclusion probable est que le référendum sera convoqué. L’opposition doit s’arrange pour être présent dans tous les bureaux de votes, je dit bien tous les bureau de votes et immédiatement après la signature des procès verbaux, elle diffuse les résultats provisoire avec documents à l’appui. On doit rédiger les procès verbaux en trois exemplaires. Un pour la ceni, un pour le représentant du oui et un pour le représentant du non. Si des résultats sont falsifiés au cours du transport les auteurs doivent être punis sévèrement pour l’exemple. WALAY

  • Le 21 octobre 2014 à 21:45, par polo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vive Blaise COMPAORE !!! Oui au referendum !!!

  • Le 21 octobre 2014 à 21:53, par Wendsongdo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Allah akbar !!!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 21:55, par Wendsongdo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Burkinabé des villes et des campagnes, jeunes, vieux, vieilles l’heure est grave ! Un clan assume clairement prendre votre progéniture en otage ! Nous jeunes prenons l’engagement de se défendre par tous les moyens notre légitimé à être des burkinabé !!

  • Le 21 octobre 2014 à 22:05 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Il sont bien dans leur logique. C’est cela le drame de l’Afrique. intellectuels égoïstes, malhonnêtes, cupides et méchants cela ne peut rien apporté pour le continent. Il ont seulement oublié que la nouvelle généralisation a malgré tout plus de valeurs morale plus de patriotisme... Le chemin pour arriver au référendum est très long et périlleux et cet acte du gouvernement est une étape importante qui nous rapproche vers le précipice. Notre génération utilisera aussi tous les moyens en sa possession pour empêcher le pouvoir à vie. Même si le projet de loi passe à l’assemblée il ne sera jamais traduit en acte.
    -

  • Le 21 octobre 2014 à 22:05, par PACO En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Quel est le contenu de cette loi suicidaire ? Rien ne sera plus comme avant au Burkina Faso. Et je dis que le pays ne peut faire exception de l’histoire de l’évolution des peuples. Soit il y entre (de nouveau), soit il sort pour regarder les autres avancer. PAS DE REFERENDUM !

  • Le 21 octobre 2014 à 22:15, par Biiga En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Il y a 3000 salles de classes sous paillote dans ce pays mais le gouvernement trouve que l’urgence est à la patrimonialisation du pouvoir.
    Ok vous nous trouverez sur votre chemin.

  • Le 21 octobre 2014 à 22:24, par vérité no1 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Cami, on parie, le référendum n’aura pas lieu au Burkina Faso. Je sais que ton estomac a remplacé ton cerveau mais il est temps que tu reviennes à la raison !!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 22:25, par vérité no1 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Cami, si on prend le pouvoir en 2015, il faudra attrapper la frontière la plus proche, bandicon !!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 22:28, par vérité no1 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je me demande souvent s’il ya quelqu’un parmi les ministres qui réfléchit ! Tous des vendus mais on va se régler les comptes. Webmaster, il ne faut pas avoir peur, laisse les messages couler, personne ne peut avaler un bic au CDP !!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 22:33, par vérité no1 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je crois qu’il est temps de suspendre cette histoire de démocratie et autres pour qu’on se règle des comptes, les survivants construiront le Faso. Ceci est une menace !!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 22:35, par vérité no1 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    @Cami, méfie-toi, scribouillard des services mafieux !!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 22:38, par vérité no1 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Web Master, tu m’excuses, la tension était un peu montée !!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 22:50, par zara En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    de quoi avez vous peur . finalement même si y a référendum .le dernier mot revient au peuple non ? faites attention car ce sont les mêmes qui payent chers. wenda goud faan.

  • Le 21 octobre 2014 à 23:12 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    PRESERVONS LA PAIX SVP.

  • Le 21 octobre 2014 à 23:56, par conscience En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Franchement, est-ce qu’on avait besoin d’un conseil de ministres pour annoncer le fameux référendum, aussi est-ce que le conseil de ministres est habilité à le faire. Quel a été le mode de décision, tous les ministres présents étaient-ils d’accord ?
    Je pense que cette annonce est juste une distraction de la part de ce conseil de ministres.
    Si on opte pour la voie parlementaire, cela voudrait-il dire que Gilbert Noel OUEDRAOGO et sa suite ont été acheté ? Ou sont les sommes reçues lors de la visite du PF en Chine Taïwan ? Ca été utilisé pour acheter des députés ADF-RDA ???
    C’est pas du tout sérieux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Le 21 octobre 2014 à 23:58, par La femme En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    ...J’en pleure... Saurons-nous ramener le soleil sur notre contree ? Car actuellement le ciel est gris. Peut etre que la mobilisation de nos meres, femmes, filles,... fera entendre raison ... je pleure, je m’en veux d’avoir ete passif. :-(

  • Le 22 octobre 2014 à 00:20, par Cami En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vive le referendum, Vive le CDP et ses alliés.

    A tous les opposants au refrendum, je vous invite à quittez le Burkina maintenant avant que notre rouleau comporesseur se mette en marche......
    A bon entendeur, salut .

  • Le 22 octobre 2014 à 00:35, par article 37 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Et le vieux Président décida de gouter au fruit interdit. Il a donc osé franchir la ligne rouge. Nous ne devons pas laisser le temps à l’AN de siéger pour tripatouiller. Le jour de la plénière, ils devront nous trouver sur place.

    Depuis, nous avons espéré qu’il n’osera pas. Nous en appelons à nos forces armées de se tenir à l’écart et de pas obtempérer de manière à créer de la suspicion, la répression ou la violence.

  • Le 22 octobre 2014 à 00:54, par Digne fils En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    comme un seul homme, nous nous dresserons contre ce referendum et ce au prix de notre vie. la Patrie ou la mort nous vaincrons

  • Le 22 octobre 2014 à 00:58, par Digne fils En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    la loi sera examinée par l assemblée or nous connaissons tous ces deputés ainsi que les membres de leur famille !! A bon entendeur, salut

  • Le 22 octobre 2014 à 01:10, par le Burkinbila En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je crois que ce régime né d’une mère de régime d’exception vient d’abréger le mandat de Blaise. Le peuple a voulu qu’il termine en bonne et due forme son mandat en 2015, mais il a fait le choix de partir avant. Bon vent a lui.

  • Le 22 octobre 2014 à 02:07, par fontaine En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    JE SUIS DESOLE DE CEUX QUI ENCOURAGE CONPAORE... ¨CHACUN DE NOUS A UN ENFANT QUIL ESPERE UN JOUR ETRE LE PRESIDENT. IL NEST PAS LE SEUL FILS DU PAYS ET CEST PAS SON PERE SEUL QUI A UN FILS PRESIDENTIABLE ET LE SEUL BURKINABE DIGNE.JE SUIS PRET A PERDRE LA VIE SI CELA VIENDRAIT DE VOIR LE JOURS CAR JE NE SUIS PLUS LE FILS DE CE PAYS. JE SAIT QUE SON ENTOURAGE NEST PAS DIGNE ET ILS ONT PERDU ESPOIR CAR ILS PENSE QUE LEUR AVENIR POLITIQUE EST IPOTEQUER .LIBEREZ NOUS DE CE BAIN DE SANG AVENIR...........

  • Le 22 octobre 2014 à 03:09, par Abdine En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    C’est triste comme décision prise par le Conseil des Ministres pour présenter un projet de loi visant à appeler au référendum. De toute façon, ce n’est pas gagné d’avance. Ceux qui sont excités pour le référendum n’ont pas encore mesuré les conséquences d’après ce fameux référendum. Si les PTF se retirent après une crise au BF, on verra comment l’homme providentiel va faire fonctionner l’économie du BF avec uniquement ses ressources propres. Il saura en ce moment qu’une chose est de forcer pour passer et une autre en est de faire face au conséquences. Que Dieu sauve le Faso

  • Le 22 octobre 2014 à 06:21, par KO ? En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    @OrchardDR, pardon. Faut laisser le Sud- ouest, l’ abandonne comme la Boucle du Mouhoun en paix. Julie sait pourquoi elle tient son CASEM au sud- ouest. Tu sais pas que son tonton qui est le protege de Blaise a construit un Hottel de 500 millions, non ? Tu veux que les chambres - la soient ides ou quoi ? Le Burkina des affaires s’ ocupe des affaires du Burkina.Laisse le sud- ouest ou il est.

  • Le 22 octobre 2014 à 06:25, par KO ? En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    A toi l’ ecervele mangeur n0 167.En quoi Dabire est un phanpharon. Pour l’ instant, le gars vous a battus. Vous n’avez aucun argument. Modifiez tout ce que vous vouez. De toutes les facons, vous savez que les jeux ne font que commencer et rira bien qui rira le dernier. Dabire lui il vaut mieux que c’et un docteur deja. Et toi, petit rien bouffeur de mille francs du cdp.

  • Le 22 octobre 2014 à 07:31, par levigilant En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Soyez vigilant chers frères ; ils ne veulent pas du referendum mais d’une modification par voie référendaire. Lisez l’alinéa 3 de l’article 164 de la constitution et lisez attentivement le compte rendu du conseil extraordinaire des ministres, vous comprendrez la supercherie en marche. Ils ne parlent pas d’un projet de loi portant convocation d’un referendum mais "d’un projet de loi portant révision de la constitution" et pour vous tromper ils ajoutent tout simplement en fin de texte "........en vue de la convocation d’un référendum". Ils savent que si le projet de loi portant révision de la constitution obtient la majorité des 3/4 de l’Assemblée nationale, le recours au referendum devient obsolète. Restez vigilant et ne focaliser pas vos énergies sur le referendum seulement !!! Allah bénisse et sauve le Burkina Faso de trompeurs sans vergogne.

  • Le 22 octobre 2014 à 10:55, par Dialogue En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Cher Président Blaise Compaoré, je vous prie de sortir de votre palais pour entendre le peuple. Revenez à la raison pour ne pas subir l’humiliation. Rappelez vous de l’entêtement de Wad et de Gbagbo pour ne citer que ces deux hommes politiques ?
    Oubliez ce référendum et allez en paix et en homme sage.

  • Le 22 octobre 2014 à 10:59, par L’étudiant En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Voici la preuve évidente que Blaise n’est pas aussi sage qu’on le crois. DIEU sauve mon peuple

  • Le 22 octobre 2014 à 11:10, par SAWADOGO En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Je veux que kelkun me donne le nom parmi les hommes forts de l’opposition politique celui qui peut gérer le burkina pendant un seul mois de l’année ;cette personne n’existe pas dans l’opposition politique donc laissez nous notre Blaiso ;oui au référendum pour sauver le burkina de ces hommes qui parlent pour rien,Blaiso sera le candidat de 2015 pour maintenir le Pays dans la quiétude et la joie de vivre.Vous verrai que la jeunesse sera privilégiée avec lui à partir de 2015.Allons Blaiso le Burkina est dans tes mains.

  • Le 22 octobre 2014 à 11:16, par windpagnagdé amik En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    L’ADF/RDA se disant opposer à la modification de l’article 37 a retourné sa veste et est pour la présidence à vie de BC. Honte à ce parti. L’Avenir le jugera et tous nos enfants retiendront que l’ADF/RDA a trahi le peuple tout comme Blaise a trahi son meilleur ami Thomsank. comme un seul homme levons nous et disons non et non. La lutte sera sanglante mais nos enfants et petits enfants diront que leurs parents étaient de braves hommes.

  • Le 22 octobre 2014 à 11:17, par windpagnagdé amik En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    L’ADF/RDA se disant opposer à la modification de l’article 37 a retourné sa veste et est pour la présidence à vie de BC. Honte à ce parti. L’Avenir le jugera et tous nos enfants retiendront que l’ADF/RDA a trahi le peuple tout comme Blaise a trahi son meilleur ami Thomsank. comme un seul homme levons nous et disons non et non. La lutte sera sanglante mais nos enfants et petits enfants diront que leurs parents étaient de braves hommes.

  • Le 22 octobre 2014 à 12:02, par miky En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    que Dieu protège le Burkina.

  • Le 22 octobre 2014 à 12:08, par Observateur En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    A l’époque, nous entendions cette phrase : "Par rapport à ce qui s’est passé, comme vous le savez Thomas Sankara c’est un ami mais j’aime aussi mon peuple. Je dois reprocher à Thomas Sankara d’avoir par moment mépriser justement les intérêts de mon peuple. Je lui reproche aussi d’avoir pensé que ma liquidation physique allait permettre de poursuivre ce qu’il considérait comme un objectif fondamental, celui d’asseoir son pouvoir personnel ." Et aujourd’hui Monsieur le Président, QUELS MOYENS N’ABUSERAI VOUS PAS POUR RESTER AU POUVOIR ????

  • Le 22 octobre 2014 à 12:15, par yamsoba En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    j’appelle maintenant la grande muette à prendre ses responsabilités. que chaque citoyen prenne ses responsabilités à son niveau comme il peut. il y a un motif maintenant

  • Le 22 octobre 2014 à 13:16, par wilfried En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Non au réferendum

  • Le 22 octobre 2014 à 17:48, par Mira En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vive le referendum. C’est quelque chose qui est autorisé par la loi donc pas besoin de manifester pour quoi que ce soit. Si j’etais à la place de l’opposition je reunirai mes forces pour le non au lieu d’inciter les pauvres gens à veiller dans les rues au moment ou ils dorment paisiblement chez eux . Ne nous laissons pas avoir par des gens qui sont animés de mauvaises fois

  • Le 22 octobre 2014 à 18:00, par Mira En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vive le referendum. C’est quelque chose qui est autorisé par la loi donc pas besoin de manifester pour quoi que ce soit. Si j’etais à la place de l’opposition je reunirai mes forces pour le non au lieu d’inciter les pauvres gens à veiller dans les rues au moment ou ils dorment paisiblement chez eux . Ne nous laissons pas avoir par des gens qui sont animés de mauvaises fois

  • Le 22 octobre 2014 à 18:04, par Mira En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Vive le referendum. C’est quelque chose qui est autorisé par la loi donc pas besoin de manifester pour quoi que ce soit. Si j’etais à la place de l’opposition je reunirai mes forces pour le non au lieu d’inciter les pauvres gens à veiller dans les rues au moment ou ils dorment paisiblement chez eux . Ne nous laissons pas avoir par des gens qui sont animés de mauvaises fois

  • Le 22 octobre 2014 à 19:47, par LA VERITE En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Il faut que l’histoire se répète. Rien ne peux protéger Blaise contre les méfaits de ses actes. Allah, protège les pauvres burkinabè de cette malédiction. malheureusement que c’est ce peuple qui va voter OUI, juste pour un NASONGO de 1 jour et tous on va subir. CHAQUE PEUPLE MERITE SON DIRIGEANT. retenons une seule chose pour l’histoire : LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

  • Le 22 octobre 2014 à 21:35, par kabore alex En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Qu’est-ce que Blaise a fait de mieux que ceux a qui il a prodigue des conseils afin que leurs pays ne sombrent dans le chaos ? Pourquoi se battre et meme forcer pour commander aux autres si ce n’est au profit de soi-meme. Et alors qu’y a-t-il de plus egoiste et desolant ?

  • Le 23 octobre 2014 à 21:31, par 36 15 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Le cdp a perdu toute dignité et n’a plus la moindre lucidité ! A penser qu’un parti qui se dit aussi grand, fortement implanté dans toutes les provinces du pays, et qui ne tient qu’à un seul individu (compaoré blaise), c’est la honte ! Si vous etes aussi fort que vous le criez, présentez une autre personne comme vous l’autorise le droit constitutionnel ! A écouter ces insensés suivistes sans âmes ni coeur de blaise, on aurait cru que, meme si le cdp présente un crapeau, tous les burkinabé le voteraient parce que c’est le cdp qui le présente ! D’où vient donc cette peur, cette incertitude au point de violer la loi, de mettre en péril la paix et la quiétude de ces burkinabé qui vous prétendez tant aimez ? Ce sont vos crimes, la mal gouvernance.......? Il n’est pas encore tard s’il vous reste un peu d’amour pour ce digne pays !

  • Le 24 octobre 2014 à 00:30, par bic rouge En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    je pleure mon pays

  • Le 20 novembre 2014 à 20:18 En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    @Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014, 21 octobre, 17:01, par Cami :
    Bon sejour au Benin a toi Cami. Comme on fait sa natte, on se couche.

  • Le 22 octobre 2016 à 11:36, par nikemsongo En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Nous sommes le 22 octobre 2016. Blaise COMPAORE est resté sourd au message de vérité du peuple ; il a prêté oreille à ses laudateurs qui l’ont conduit droit au mur. Nous l’avions prévenu ; quand la catastrophe se produira, ils fuieront tous comme des lapins et te laisseront à ton triste sort. Où sont-ils aujourd’hui tous ceux qui t’ont convaincu que tu es le dieu fait homme pour le Burkina ? Au mieux ils se terrent sur place ; au pire ils ont pris la tangente. Et toi pauvre imbécile, te voilà ivoirien à te morfondre sans pouvoir remettre les pieds sur la terre de tes ancêtres. Quel triste et humiliant sort.

  • Le 22 octobre 2016 à 17:20, par Kadhafi En réponse à : Compte-rendu du Conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014

    Donc vous avez oublié la discussion du référendum passé quoi ? hé seigneur sauve ce peuple étant ta main puissante sinon c’est la catastrophe. je regrette d’avoir voté le Mpp. bande de dinausor comme ça