Retour au format normal
lefaso.net

Burkina / Entrepreneuriat : Alex Nébié, le jeune communicateur qui veut conquérir le marché des poulets et poissons braisés

mardi 30 avril 2024.

 

Il n’est pas allé loin pour le chercher. Il l’avait déjà dans le sang et dans l’âme. Un héritage reçu de son défunt père et de son frère aîné. Depuis sa tendre enfance, Alex Nébié, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a baigné dans une atmosphère entrepreneuriale. Ce qui avait déjà fait de lui un entrepreneur, avant même qu’il ne le soit dans la réalité. Portrait d’un jeune communicateur dynamique qui a troqué ses diplômes pour les poulets et poissons braisés.

Il est né d’un père financier et entrepreneur. Son frère aîné est également financier et entrepreneur. Son chemin semblait balisé.
Si beaucoup d’étudiants rêvent d’une carrière de salariés dans un bureau, ce n’est pas le cas de Alex, qui savait déjà qu’il n’était pas fait pour cela. A 24 ans, il est installé à son propre compte, avec beaucoup de projets en tête qu’il compte mettre en place au fur et à mesure, dit-il.

Malgré une licence en communication pour le développement en poche et un master en gestion de projets en cours, le jeune homme sait à quoi il est destiné. Le véritable déclic se produit lorsqu’un ami, qui organise un évènement culturel, lui demande de venir proposer ses services, à savoir le poisson et le poulet braisés.

C’est un succès pour Alex Nébié, qui engrange un bénéfice de 65 000 FCFA. Cette réussite le pousse à se lancer en 2022 dans le domaine de la restauration, notamment en proposant des poulets et des poissons braisés faits de ses mains dans la cité du cavalier rouge. Le fils de la région veut conquérir ce marché, en proposant de meilleurs services et de meilleurs produits de qualité dont les Koudougoulais raffolent.

Son secret, mettre l’accent sur l’hygiène de ses produits et s’inspirer de l’art culinaire gourounsi. L’amour aussi du travail bien fait comme son défunt père lui a appris. « Mon père était fonctionnaire mais il ne touchait pas à son salaire parce qu’il entreprenait et il travaillait beaucoup pour atteindre ses objectifs », se souvient le fils.
Son choix n’a d’ailleurs pas étonné les membres de la famille, selon ses dires. Au contraire il a reçu leur soutien et leur encouragement. Ce qui le rassure dans son choix.

En plus du soutien inconditionnel des membres de sa famille, Alex Nébié a aussi une autre épaule sur laquelle il dit pouvoir se reposer quand il n’a pas de marché, celle de sa tendre fiancée.

Alex Nébié, malgré son jeune âge a de grandes ambitions et pour les atteindre, il sait vers qui se tourner pour prendre des conseils : les aînés. « Auprès des aînés, les amis de mon grand-frère, j’apprends beaucoup et je continue d’apprendre. Si fait que je n’ai pratiquement) pas d’amis de mon âge », dévoile-t-il.

Après sa ville d’origine, Alex Nébié est en train de faire voyager son poisson braisé fait à la manière des gourounsis et son poulet dans la capitale, Ouagadougou, où il vient de s’installer. C’est d’ailleurs dans cette nouvelle installation que nous l’avons rencontré.

Yvette Zongo
Lefaso.net



Vos commentaires