Retour au format normal
lefaso.net

Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

LEFASO.NET
jeudi 28 décembre 2023.

 

L’image semble surréaliste. Et pourtant, elle est bien réelle. Ce jeudi 28 décembre 2023, les usagers de la route de la capitale peuvent voir des enfants portant des tenues de police en train de réguler la circulation au niveau de plusieurs ronds-points, dont celui de la jeunesse, sis au quartier Tampouy de Ouagadougou.

Ils sont accompagnés dans cet exercice par des agents de la police nationale qui leur donnent des directives bien précises.

Et attention aux « tontons » et « tanties » qui ne respectent pas les règles. Car, en plus de réguler la circulation, ces « petits policiers et policières » font de la sensibilisation.

Ils s’approchent des motocyclistes qui n’ont pas porté de casque et les conseillent avec leurs adorables voix de le faire dorénavant. Ils s’approchent également des conducteurs de véhicules en leur demandant de mettre leurs ceintures de sécurité.

Les usagers de la route sont conquis. Ils les félicitent, lancent des sourires et semblent étonnés de les voir.

Il faut dire que cette présence d’« enfants policiers et policières » s’inscrit dans le cadre de la célébration du 74e anniversaire (1949 – 2023) de la création de la police nationale.

Lefaso.net



Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2023 à 12:12, par Wibdos En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

    Oh. Félicitations à la police pour cette belle initiative. C’est une génération à former et éduquer pour un Burkina nouveau.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2023 à 17:28, par sow brahima En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

    Initiative louable. Il faut bien sûr commencer par les enfants. C’est à partir d’eux que le civisme commence.
    Revoir aussi le volet civisme et revenir aux lois coutumière, le code familial coutumier et la gestion coutumière traditionnelle de la famille.
    Le code familiale actuel est trop européen sinon trop français ou les enfant et les épouses dictent leurs lois aux pères ou époux qui n’ont presque pas de droit de se défendre et même de réagir de risque d’être condamnés. Les couples voir les ménages sont de nos jours instables en Afrique où on assiste à de nombreuses divorces juridiquement et de fait. Il faut revenir à notre gestion ancestrale coutumière de la famille pour la stabilité des couples.
    Où sont nos coutumiers habillés en boubous et coiffés de chapeaux. Leurs rôle n’est pas de participer aux rencontres politiques pour donner de la valeurs physique et décoratives aux rassemblements politiques mais de défendre nos valeurs ancestrales, nos us et coutumes et particulièrement notre gestion coutumière ancestrale de nos familles voire de nos sociétés.
    Notre ALT doit siéger sur la question du code familial actuel.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2023 à 19:57, par Anaarchiqqukement En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

      Commençons donc par envoyer nos enfants à l’école car ils sont déjà trop nombreux aux carrefours. Apprenons leurs à lire et ensuite laissons les plutôt choisir leurs propres destinée.
      Vos élucubrations machistes et rétrogrades sur le couple me laissent dubitative : 2eme, 3eme bureaux... Levirat, copains copains avec les petites filles, est ce cela vos valeurs traditionnelles ? Où avez vous juste peur que votre épouse qui travaille plus que vous, ne vous dise fatiguée de votre paresse d’aller vous faire à manger ce dont vous êtes incapable car vous ne savez pas cuire le riz ?

      Le code de la route est un règlement d’usage, qui induit respect, courtoisie et rigueur, malheureusement ici il n’en est rien.
      Valeur physique et décoratives, dites vous ! Peut être qu’il faudrait cesser la décoration qui ne mène à rien...

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2023 à 15:55, par Ouattara. B En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

      Sankara a donné des droits aux femmes, dont malheureusement trop peu profitent encore, parce qu’elles ne sont pas allées à l’école et qu’on les a vendues comme des bêtes à un vieil homme qui pense vraiment être le centre de l’univers. la femme a les mêmes droits que l’homme, elle peut hériter, travailler, étudier comme elle le souhaite et peut choisir son mari toute seule sans que ses parents la vendent. Mais aujourd’hui encore, il y a des hommes qui regrettent cette époque, car ils ne veulent pas d’une épouse qui soit leur égale, ils veulent une femme de ménage et une esclave sexuelle qui soit à leur disposition quand ils en ont envie. ces hommes ne veulent pas appliquer le coran correctement, car il dit exactement le contraire de leurs comportement. la femme travaille dur, elle a plusieurs métiers en même temps. elle est femme de ménage, gardebebe, cuisinière, lessiveuse, aide soignante, animatrice, esclave sexuelle et en plus elle travaille encore parce qu’elle n’a pas d’argent de son mari, parce qu’il préfère le boire ou le dilapider avec d’autres femmes. on devrait faire en sorte que toutes les femmes obtiennent leurs droits et ne se laissent pas battre, violer, insulter et expulser par un homme simplement parce qu’il est un homme, même si c’est l’homme qui devrait être expulsé à cause de son comportement.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2023 à 17:42, par sow brahima En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

    L’initiative est louable.
    Revoir aussi les lois et le code régissant la gestion familiale burkinabè qui sont inadaptés, trop féministes et au détriment de la stabilité des familles. A ce niveau les responsables coutumiers doivent jouer leurs rôles de risque de voir nos coutumes et traditions se modifier, mourir ou disparaître par leur silence. Ils doivent montrer aussi des couples super âgés qui ont vécus coutumièrement en harmonie familiale sur la base des normes coutumières de gestion familiale ancestrale.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2023 à 20:32, par X En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

      Le féminisme vient chercher quoi ici ? Si vous n’avez rien à dire dites que le ciel est bleu. La mauvaise éducation et le féminisme sont deux choses différentes. Arrêtez d’être animé par les préjugés et comportez vous comme un intellectuel. Lisez beaucoup, c’est pour votre bien . C’est parce que vous avez peur de perdre vos privilèges que vous racontez des choses pareilles . L’occident par ci, l’Occident là. Donc arrêtez d’utiliser le téléphone des occidentaux et marchez ou montez sur un âne pour vous déplacer.

      Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2023 à 07:28, par GW.Stockwell En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

    Idée originale, qui peut déboucher sur de nombreux projets aux profits des enfants.

    Par contre comment pouvoir éduquer des enfants en leur faisant porter des masques inutiles et dangereux.

    Le masque FFP est réservé depuis toujours au milieu hospitalier, et cela est écrit sur les boites...

    Si joint un document explicatif (+ gel hydro-alccolique) :
    https://actraco.wordpress.com/2023/12/29/demi-mascarade-de-la-poussiere-dans-le-vent/

    GW.Stockwell
    ACTRACO

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2023 à 15:21, par le fou En réponse à : Ouagadougou : Des enfants régulent la circulation et sensibilisent à la sécurité routière

    la stratégie est louable ; que les enfants touchent le cœur des adultes afin de préserver des milliers de vie qui sont victimes de traumatisme crâniens .Que les autorités greffent cela de spots et autres capsules ,à la radio et télé pour un bout de temps afin de sensibiliser les populations sur le civisme en circulation.

    Répondre à ce message