Retour au format normal
lefaso.net

Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

LEFASO.NET
jeudi 16 février 2023.

 

Exhumés pour le procès, les restes du président Thomas Sankara devraient être ré-inhumés au Conseil de l’Entente, selon une décision gouvernementale. La famille du défunt président s’oppose à cette ré-inhumation sur le site de l’assassinat, le 15 octobre 1987, du président Thomas Sankara et ses 12 compagnons. Dans une déclaration lue dans la matinée de ce jeudi 16 février 2023, la famille Sankara demande au président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente.

La famille du père de la révolution burkinabè, Thomas Sankara, sollicite une grâce présidentielle afin que les restes du président Thomas Sankara ne soient pas ré-inhumés au Conseil de l’Entente. « Le caractère solennel, sacré et l’urgence du moment recommandent que nous nous adressions à vous monsieur le président de la transition, au peuple burkinabè et à l’opinion internationale pour demander une grâce présidentielle. Nous cherchons simplement à inhumer dignement pour la première fois, celui qui est fils, père, époux et frère. Permettez que ce soit possible aujourd’hui, ce qui n’a pas pu l’être il y a 35 ans. Nous voulons enterrer Thomas pour enfin faire notre deuil et que son âme repose en paix », a déclaré la famille.

Quelques membres de la famille présents à la lecture de la déclaration

La famille dit subir une nouvelle épreuve de voir inhumer l’ancien président Thomas Sankara contre leur volonté à l’endroit où il a été assassiné. « Notre famille est en train de subir encore une dure épreuve, celle de voir inhumer Thomas contre notre volonté à l’endroit où il a été trucidé, c’est-à-dire au Conseil de l’Entente. Nous attirons votre attention qu’il n’est pas mort par accident, mais par un complot bien orchestré. Beaucoup d’autres meurtres ont été perpétrés à cet endroit, sans compter le nombre de personnes qui y ont subi des atrocités », souligne la famille.

Dans la déclaration lue par Blandine Sankara, petite sœur du défunt président, la famille se sent impuissante et s’en remet au président Ibrahim Traoré. « Nous la famille de feu président Thomas Sankara, nous nous sentons écrasée par la force de la puissance publique qui a décidé contre notre souhait de la ré-inhumation, au Conseil de l’Entente, des restes de notre époux, de notre père, de notre frère », a déclaré la famille.

Blandine Sankara, sœur cadette de Thomas Sankara, lisant la déclaration

Elle assure que les nombreuses tentatives de résolution de la question, notamment des tentatives de joindre le président Ibrahim Traoré, les propositions pour arriver à un consensus, sont restées sans réponse.

« Nous ne serions pas en train d’évoquer ce problème à l’attention du peuple si possibilité nous avait été donnée d’avoir un contact et de parler de cette question avec monsieur le président de la transition qui avait bien voulu respectueusement demander aux familles de proposer un lieu pour les ré-inhumations des restes de leurs proches. Hélas, ce choix n’a pas été accepté par les personnes en charge des ré-inhumations. A notre grande surprise, le Conseil de l’Entente, lieu qui avait toujours été écarté, est retenu par ces derniers pour l’ensevelissement des restes de Thomas », regrette la famille.

À l’endroit du président du Faso, la famille déclare : « Monsieur le président, vous êtes notre dernier recours contre l’arbitraire qui nous écrase et nous ressentons ce refus comme une seconde mort de l’époux, du père, du frère. Au nom de votre autorité morale objective et unanimement reconnue en tant que Président de la transition, au nom de votre humanisme, nous vous demandons solennellement de faire suspendre cette ré-inhumation au Conseil de l’Entente ».

Les journalistes venus relayer l’information

La famille Sankara souhaite que la scène du crime qu’est le Conseil de l’Entente reste intacte pour l’histoire et conservée pour la mémoire des générations actuelles et futures. Elle soutient qu’elle a insisté, depuis la gestation de l’idée du mémorial, la nécessité de préserver ce lieu pour la mémoire des martyrs du 15 octobre 1987.

En revanche, la famille a identifié des lieux pour une possible ré-inhumation des restes du président Thomas Sankara. « Notre souhait est que les restes soient ramenées à Dagnoën où ils ont été exhumés, ou à défaut, au jardin de l’Amitié au bout de l’avenue Thomas Sankara ou encore au jardin Yennega », a souhaité la famille Sankara.

La déclaration a été signée par Mariam Sankara, épouse de feu président Thomas Sankara, ses enfants Philippe et Auguste Sankara et ses frères et sœurs.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net



Vos commentaires

  • Le 16 février 2023 à 12:35, par S. DIALLO En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    On dirait qu’Il y’a des charognards qui volent au dessus de la dépouille de Thomas SANKARA pour en tirer des dividendes. Thomas SANKARA n´était pas un président démocratiquement élu tué dans l’exercice de ses fonctions mais un putschiste qui a fait un putsch à un autre putschiste et qui a succombé à un putsch. IB le dernier putschiste menteur ( pas intéressé au pouvoir mais devenu chef de l’état, a menti sur la présence de DAMIBA à Kamboïnsé, fait croire qu’il y’a eu un consensus sur le choix du lieu d’inhumation de SANKARA) doit arrêter ses mensonges. Cette dépouille appartient à la famille SANKARA qu’on lui retourne sa dépouille afin qu’elle l’inhume selon ses désidératas. Combien de dépouilles la Révolution a fabriqué et qui dorment dans leur dernière demeure sans vuvuzela.

    • Le 16 février 2023 à 19:07, par RV En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

      Paix aux âmes de Thomas et de ses compagnons, des victimes du CNR et des autres régimes ! Remettez les restes aux familles. Il faut éviter les jardins où Thomas sera profané. Le cimetière de Dagnoen me semble indiqué. UDP

      • Le 17 février 2023 à 15:28, par Bagatie En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

        Je penses que si même la famille Sankara estimes qu’elle a le droit de décider où le reste de Sankara doit être enterré, mais pas à Dagnoien, où il été jeté comme un chien. La famille peut décider tout lieu, mais pas à Dagnoien cas même. Et ça, moi ça m’étonne que ce soit la famille elle-même qui réclame cela... La famille doit aussi comprendre que Sankara est avant tout un militaire, il a ensuite été un chef d’état, et tout ce qu’il a représenté pour le l’Afrique et sa jeunesse, et j’ose dire même le monde, il faut qu’elle face aussi attention. Parmi ceux qui ont fait des propositions pour le lieu de son enterrement, il y a des gens qui ont aussi souffert le martyre à cause de Sankara, et qui se sentent aussi très proche de lui. Je pense qu’il ne faut pas adopter cette attitude faisant croire à toutes ses personnes que : Sankara, c’est pour nous, de quoi vous-vous mêlez. Beaucoup vous ont soutenu, et beaucoup souffraient avec vous, même si à l’époque ils ne pouvaient le faire ouvertement. Seulement, il ne fait que tout ce monde ressent comme une ingratitude de votre part. En pensant à vous, pensez aussi aux autres.

    • Le 16 février 2023 à 19:35, par S. Barry En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

      Je suis d’avis que les restes des 13 martyrs soient enterrés à côté du mémorial qui porte leurs noms, c’est-à-dire au Conseil de l’Entente.
      Avec tout le respect que j’ai pour ces membres de la famille qui sentent toujours la hantise du lieu choisi, je dis qu’elle est passagère tandis que le peuple est éternel : Sankara appartient désormais aux peuples !

    • Le 17 février 2023 à 03:57, par AHMED En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

      S. DIALLO vous avez oubl le plus grand putschiste qui a tué SANKARA et qui a toujours continué de tuer après SANKARA . Il a menti pendant 27 ans et le peuple a fini par chasser. C’est votre menteur IB le dernier putschiste en cours qui a révélé que des Burkinabé mangeaient de l’herbe quand votre mentor pactisait avec des terroristes pour libérer des otages. Du reste il a organisé plusieurs élections mais n’a jamais obtenu 90% des votants pour être élu. C’est ridicule de vouloir dénigrer Thomas SANKARA qui est honoré partout dans ce monde. Il ne fait pas l’unanimité certes puisque ça vous énerve que l’on parle bien de SANKARA. Je vous rappelle de HENRI ZONGO et LENGANI que votre mentor a fait tuer. Vous n’en parlerai jamais puisque vous Dieu est entrain de vous rendre la monnaie. Tout se paye sur cette terre

  • Le 16 février 2023 à 12:42, par Sacksida En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Si la Famille biologique de Thomas Sankara et ses collaborateurs assassines le 15 octobre 1987, insiste pour que les restes ne soient pas re inhumes au Memorial Thomas Sankara au Conseil de l’entente ; il est donc indique de ramener les Corps au Cimetiere de "Dagnoen" pour y etre renterer. Cela est conforme a la chronologie de l’histoire et respecterait certaines exigences traditionnelles et religieuses. Ainsi le Consensus National Burkinabe et l’Apaisement des divergences Inutiles entre la Famille Biologique et sa Famille Professionnelle, Politique et Citoyenne. Que la Paix Veritable et Eternelle de Dieu Sublime soient sur les Ames de nos Patriotes Revolutionnaires et Integres Burkinabe. Salut

  • Le 16 février 2023 à 12:53, par Nabayouga En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Moi je continue de penser que le meilleur endroit pour re-inhumer les reste du président Sankara et ses compagnons reste le monument des martyrs. Que le président Traoré propose cet endoit ,le seul digne à Ouagadougou pour recevoir les restes de ce grand homme .

  • Le 16 février 2023 à 13:10, par Tout sauf le CT En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Il faut respecter la volonté des parents des victimes :
    1- Au cimetière Blaise Compaoré de Dagnoen
    2- Jardin de l’Amitié
    3- Jardin Yennega
    4- Et aussi si les 3 lieux sont impossibles, le cimetière Municipal de Gounghin.
    Surtout pas au Conseil de l’Entente contrairement à la volonté des parents des victimes. Ce lieu les a marqué de façon horrible pourque puisse reposer en paix les âmes de leurs défunts. Ne forcez pas les choses alors que des solutions sont proposées.

  • Le 16 février 2023 à 13:27, par HUG En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    HUG a foi que les doleanceq de la famille seront entendues. L avis de la famille compte.
    beaucoup car Ils thomas Sankara est ne dans une famille et grandit dans une famille.Nous ne parlons pas de ceux pour qui Thomas sankara est devenu un fonds de commerce pour eux.

  • Le 16 février 2023 à 14:35, par Sage En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Il faut respecter la volonté des parents.
    Si le Président laisse faire, c’est son nom qui sera associé à cela à jamais. Ceux qui poussent derrière ne se présentent pas.

    Avec tout ce qu’on a entendu sur le Conseil, très peu de gens souhaiteraient voir un des leurs y être entérrer.

    On a entendu des gens dire qu’en cas de mort violente on enterre là, où cela s’est passé. Il faut beaucoup relativer cela. Combien de personnalité (Chefs traditionnels, religieux, politiques, économiques, ...), je ne dis pas simple personne, on a enterré en brousse par ce que c’est là-bas qu’ils sont morts violemment ?

    En plus, on a l’impression que ceux qui tiennent coute que coute au Conseil, c’est pour des raisons économiques : lieu de tourisme, en faisant payer plus tard pour visite du monument, des tombes, ...

    Donc, encore, Monsieur le Président, respectez la volonté des parents. Ne vous laissez pas flatter.

    On a tué des gens, on les a fait enterrer sans la leurs parents ; ceux qui ont fait ça sont comment aujourd’hui ? On veut refaire l’enterrement une seconde fois, sans les parents ? HUmmm _

  • Le 16 février 2023 à 15:14, par Balladin En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Je pense que Thomas Sankara appartient d’abord à sa famille biologique. Il faut respecter la volonté de la famille. Le père de la révolution burkinabé a été inhumé dans un cimetière au milieu de nombreux burkinabé , parfois anonymes, qui y dorment, ceux pour qui Sankara s’est battu, ceux qu’il a aimés et servis, ceux pour qui il est mort. Laissons le dormir au milieu de ce peuple qu’il a tant aimé, et qui , en retour, l’a aimé. Faisons de ce cimetière notre Panthéon, celui de ceux qui sont morts pour la Patrie.

  • Le 16 février 2023 à 15:57, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    J’ai déjà demandé au président Traoré de se démarquer résolument de ces colonels réactionnaires reconvertis en ami de notre idole. Certains d’entre eux ont pactisé avec le régime criminel de Blaise Compaoré avant de se raviser. Le président Traoré va donner à la famille Sankara le choix du site d’enterrement de leur fils. Ça c’est sûr.

  • Le 16 février 2023 à 16:02, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    J’ai déjà demandé au président Traoré de se démarquer résolument de ces colonels réactionnaires reconvertis en amis de notre idole. Certains d’entre eux ont pactisé avec le régime criminel de Blaise Compaoré avant de se raviser. Le président Traoré va donner à la famille Sankara le choix du site d’enterrement de leur fils. Ça c’est sûr.

  • Le 16 février 2023 à 16:21, par Peine En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Le monde a vraiment changé. Depuis quand, la femme prend parole dans une situation comme celle-ci. Ce n’est pas la vraie famille de SANKARA. Ce sont des hommes qui doivent prendre la parole. Le corps à l’armée. Fermons cette page et avançons

  • Le 16 février 2023 à 17:33, par Utam’si En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Je lance un appel solennel à Son Excellence Ibrahim TRAORE, Président de la transition, Chef de L’Etat, pour qu’il accepte la demande de la Famille SANKARA. Car selon la tradition, nul ne peut être inhumé et ré-inhumé à des lieux différents sur une même terre.

  • Le 16 février 2023 à 20:07, par Biata En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    La dépouille de tout défunt appartient à sa famille avant tout. Thomas Sankara et ses camarades d’infortune ne peuvent pas de mon humble avis être ré-inhumés sans l’avis de leur famille et en l’absence des familles. Après leur souffrance et la souffrance des familles, ces dépouilles ne peuvent pas être prises en otage par l’Etat burkinabè même si Thomas Sankara est désormais un héros national et même au-delà. Qui cherche encore à bâtir son populisme sur ce dossier sensible tellement douloureux pour le pays certes, mais surtout et d’abord pour les familles endeuillées. Ibrahim Traoré je ne vous conseille pas de jouer les têtes fortes sur un tel dossier et ne laissez personne vous pousser à ça. Ecoutez la famille Sankara car c’est leur enfant et chaque famille a ses us et coutumes. A bon entendeur, salut.

  • Le 16 février 2023 à 21:13, par De Balzac En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Je me demande comment les autres anciens présidents defunts du Burkina ont-ils été inhumés après leur mort. Je pense à Maurice Yameogo, à Seye Zerbo, à Sangoulé Lamizana.. Et si l’Etat autorisait chaque famille à enlever les restes de son parent et les enterrer là où bon lui semble. Comme ça, chaque famille fera son deuil selon ses convictions. Le conseil de l’Entente pourrait être utilisé par l’Etat comme bon lui semble. Ainsi, on évitera d’autres déchirures inutiles pour qu’on se consacre à la guerre contre le terrorisme qui endeuille des familles autant que celles dont nous parlons.

  • Le 16 février 2023 à 21:16, par ELDA En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    le choix de la famille est important. que les autorités entendent la voix de la famille Sankara.
    je suis déçue de savoir que jusqu’à nos jours qu’il y a des gens qui parlent de la femme de la sorte (internaute Peine). nous sommes d’abord vos mères puis vos femmes et ensuite vos filles un peu de respect pour nous.
    Monsieur S. Diallo, un peu de tolérance dans vos propos. vous pouvez dire la vérité dans la courtoisie et le respect SVP. En ces temps de désolations et de souffrances, on a pas besoin de ça, pitié.

  • Le 17 février 2023 à 01:17, par Banana Republic En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Respectons le deuil des familles de notre héros national et de ses compagnons d’infortune.
    Mais, à ma connaissance la dépouille d’un soldat appartient à l’armée.
    Où voulez vous trouver de l’espace pour enterrer tous les corps aux monuments aux héros nationaux, ou bien dans les deux jardins exigus proposés par la famille ?

  • Le 17 février 2023 à 05:45, par Zeus En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Il faut rendre hommage au Rocko ! Chacun est assis dans son salon ou dans les maquis, fait des commentaires sans attelages au seul but de démontrer que des dirigeants sont incompétents !
    Voici donc un genre de problème concrets qu’il faut gérer quand vous êtes chef de l’état : je suis sûr que comme sur d’autres fronts, le MPSR est venu yada yada en croyant que ça pouvait se régler en un quart de tour :
    1) Sankara était militaire, peut être pas les autres mais de ce fait il y’a déjà une implication de l’armée d’une façon ou d’une autre ; qui plus était en exercice au moment de sa mort ;
    2) Le corps n’aurait jamais dû être déterré : des traditionalistes vous expliqueront que cet acte n’a pas été sans conséquences pour le pays ; et pourquoi ? A ce qu’on sache cela n’a même pas servi la justice ;
    3) Il est parfois bon d’enterrer les grands hommes discrètement surtout dans des circonstances de désaccords et de douleurs collatérales dans leur gestion : ailleurs vous remarquerez qu’après l’hommage qui leur est dû , le tout se passe en général dans l’intimité familiale…il y’a des raisons à cela ;
    4) il y’a l’émotion populaire , en plus de la possibilité de capitaliser sur l’aura du défunt qu’il fait aussi gérer ;
    En somme, une question qui peut paraître bien simple mais complexe en réalité.
    Il ne faut pas négliger les demandes de la famille bien sur ! Je suis par ailleurs étonné que la famille n’arrive pas à rencontrer le président de la transition ! Pas même la veuve j’en déduis !!

  • Le 17 février 2023 à 08:24, par koh En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    pour ma part le président Thomas Sankara était un militaire "mort sur un champs de bataille" Il n’était pas à la retraite. DONC NORMALEMENT LE CORPS APPARTIENT A L’ARMÉE QUI DÉCIDE DE L’ENDROIT OU IL DOIT INHUMER LE CORPS D’ UN DES LEUR.
    Vu dans ce contexte je pense que la famille et la justice militaire doit discuter et trouver un terrain d’entente pour que ce valeureux président puisse se reposer enfin. Pour que enfin la famille puisse faire enfin son deuil.

  • Le 17 février 2023 à 09:15, par Alph@2025 En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Dans le communiqué de l’Etat relatif à l’inhumation des restes des suppliciés du 15 Octobre, il y est affirmé que la décision a été prise en concertation avec les familles. Visiblement, c’est une contrevérité.

    Je suis inquiet de constater que le mensonge est devenu un instrument de gestion du pouvoir : Le PM qui martèle que nos armes sont bloquées aux ports de pays voisins, alors que nos armes sont livrées par avion pour l’essentiel, Pendant le coup d’état, le MPSR a affirmé que le président DAMIBA s’était réfugié dans une base française qui lui assurait protection, autre mensonge, à quoi on pourrait rétorquer que les président démocratiquement élus font des promesses de campagne qu’il ne mettent pas en œuvre. Mon inquiétude est forte néanmoins quand je constate que nos dirigeants n’hésitent pas à nous mentir sans vergogne en fonction de leurs intérêts du moment.

    Pour en revenir à la question qui nous préoccupe en ce moment, il est d’usage certes que l’armée prend les dispositions qui lui conviennent pour les obsèques des soldats. Dans le cas présent, compte tenu de la charge émotionnelle qui entoure le cas Sankara, et en tenant compte des circonstances de son décès. Il convent à mon avis de faire droit à ce que demande la famille, et de procéder à l’inhumation au cimetière de Dagneon. Je pense que ce lieu peut être consensuel pour toutes le familles des victimes.Ce choix aura comme avantage accessoire de réhabiliter un cimetière qui autrement, passerait pour une poubelle.(c’est un peu fort, mais c’est le sentiment que l’on pouvait avoir au lendemain de l’enterrement à la sauvette de feu Sankara)

  • Le 17 février 2023 à 09:16, par Stalinsky En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Je maintiens la proposition que j’avais faite pour le Conseil de l’Entente le 6janvier 2023. Il faut que dans la famille notamment ses sœurs comprennent que Thomas n’appartient plus seulement à la famille biologique mais au peuple Burkinabê, aux peuples Africains et aux révolutionnaires du monde Entier. On ne peut aller enterrer Thomas et ses disciples dans des jardins. Le site du Conseil de l’entente est approprié car beaucoup ne se pose pas la question de savoir pourquoi Thomas avait choisi le Conseil de l’Entente comme siège du CNR ?
    1) C’était un pied du nez à l’endroit de Houphouet Boigny qui avait créé le Conseil de l’Entent pour torpiller la Fédération du Mali qui regroupait le Sénégal, le Mali, la Haute Volta et le Dahomey avec pour capitale Bobo-
    Dioulasso.
    2) Thomas savait que Blaise et ses hommes allaient intervenir soit Mercredi 14 ou Jeudi 15 Octobre 1987. Il l’a dit à Eugène Dondassé son Ministre des finances qui est allé se plaindre le Dimanche 11 Octobre 1987 pourquoi il le maintenait aux USA malgré la fin de sa mission. Thomas a ainsi écarté ses proches, ses gardes corps et est allé en ce lieu. C’est pourquoi il a dit aux autres membres de rester que c’est lui que les assaillants veulent. Thomas a ainsi lui même choisi son lieu d’inhumation. Dans un des pavillons du Conseil on créera le Musée Thomas Sankara avec ses biens. Je profite demander que l’on retrouve son pistolet qui doit être avec Blaise ou avec le Colonel Traoré qui portait un pistolet semblable auprès de Blaise Compaoré dont il était l’aide de camp.
    Je n’ai rien contre que l’on y enterre aussi tous ceux qui sont morts au Conseil de l’Entente : Dabo Boukary, Le Colonel Some Yorian Gabriel, Le commandant Fidel Guebré etc...
    C’est notre histoire. nous devons l’assumer et je remercie le Gouvernement de Ibrahim Traoré pour ce choix.

  • Le 17 février 2023 à 09:21, par De rien En réponse à : Inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    À quand la fin de ce commerce macabre, sans aucun intérêt et éhonté autour d’une mort tragique comme il y en a eu tant d’autres ? Chacun raconte sa vie, du coup je vais raconter la mienne aussi. Thom Sank n’a rien d’un héros national. Lui et son cnr ont introduit l’assassinat, le dégagement, l’arbitraire et la violence comme solution, alors qu’ils n’ont fait que multiplier nos problèmes. Thom Sank et le cnr ont permis à de parfaits incompétents d’accéder au sommet de l’état où tout n’a été que aventure et choix hasardeux pendant 4 ans + 27 ans + des poussières.
    Voilà un prétendu héros dont on a aucune certitude sur les restes et pour lequel on nous pompe l’air depuis des lustres.
    Cette histoire de révolution finira par mourir de sa belle mort quand les burkinabè iront à la recherche de leur histoire. Ils sauront qu’avant le 04 août 1983, tout n’était pas rose dans ce pays mais des valeurs comme intégrité, travail, vision, respect de son prochain étaient des acquis. Sans tambour ni trompette, lentement et sûrement la Haute Volta avançait.
    Cette révolution même si en toute oeuvre il y a du bon, à été grandement un désastre. Il y a donc aucune raison d’accorder le statut de héros au premier responsable de nos problèmes. Du coup où et comment l’enterrer reste un non évènement.

  • Le 17 février 2023 à 11:00, par De rien En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    L’histoire nous apprend que au niveau de la place de la révolution ou de la nation, c’est selon les susceptibilités il était prévu un caveau pour recevoir les corps des 4 pères de la révolution. On peut ainsi y voir la véritable volonté de Thom Sank Les anciens pourront mieux nous édifier.

  • Le 17 février 2023 à 13:08, par SBD En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    THOMAS SANKARA était un homme du peuple. Et à chaque fois qu’il devait prendre une décision d’une certaine importance, il se retournait vers son peuple tant aimé par lui, pour avoir son avis. Et tenez-vous bien, sa décision est celle indiquée par le peuple. Alors, Peuple du Burkina Faso, quelle demeure convient pour le repos éternel du Président THOMAS SANKARA ? La réponse du Peuple sera celle de THOMAS SANKARA et NON de sa famille même biologique.

  • Le 17 février 2023 à 14:14, par Stalinsky En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Internaute "De rien" vraiment si vous n’avez rien à dire mieux valait ne rien écrire. Vous dites que la révolution du 4 Août a été un désastre.C ’est normal de la part d’un réactionnaire de votre acabit qui est de mentir. Après la mort de Thomas il y a eu un bilan des quatre années de révolution dans tous les domaines et jugé positif. Ce qui avait amené bon nombre de personnes à dire que le coup d’Etat du 15 Octobre ne se justifiait pas sauf l’ambition personnelle de Blaise Compaoré d’être Président avec un coefficient intellectuel bas. C’est d’ailleurs sous Blaise que les opportunistes de droite du CDP puis MPP et MPSR 1 ont appris toutes les techniques de vol des fonds de l’Etat pour être actionnaires dans des banques ou créé une banque à l’étranger..
    Oui sous la révolution nous avons commis certaines erreurs notamment ne pas appliquer de façon conséquente les principes du Bolchévisme. Si nous l’avions appliqués Thomas serait encore en vie. nous avons couvert Blaise sachant bien que ce type la ne comprenait rien à la Révolution malgré le fait qu’on ait désigné des camarades pour le former. Nous aurions dû ne pas laisser Thomas seul prendre certaines décisions et laisser Sigué Vincent qui est celui qui a mené les opérations du 4 Aout 1983, arrêté Jean Baptiste Ouédraogo le président, en portant Sankara au pouvoir de liquider Blaise. Oui nous avons commis cette erreur fondamentale et nous ferons tout pour que des réactionnaires de votre nature ne viennent plus au pouvoir dans ce pays.

    • Le 18 février 2023 à 02:38, par De rien En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

      Pauvre Staline sky, votre pseudo dit tout sur votre ignorance. Je vous invite donc à me relire et à vous relire par la même occasion. Sans émotion et avec un esprit critique vos propres contradictions vous apparaîtront tel un nez au milieu de la figure. Blaise Compaoré est un produit de la révolution dont il était le numéro 2. Visiblement vous n’avez pas la moindre idée de qui sont vos véritables ennemis, même après 35 ans. Pauvre de vous et pauvres de nous. De quel bilan de la révolution vous parlez ? Parlez en aux familles des Yorian Somé, des Fidèle Guébré, des Ahmadou Sawadogo. Aux familles des dégagés. Tous ses morts, toutes ces décisions arbitraires pour rien. Allez à la découverte de votre histoire. Pour cela il faut bien du courage.

  • Le 17 février 2023 à 14:26, par Sage En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Internaute UTAM’Si
    Vous n’exagérez pas ? Dites selon votre coutume à vous "nul ne peut être inhumé et ré-inhumé à des lieux différents sur une même terre" .
    Sinon, cela s’est toujours fait. Combien de fois, on a déplacer des cimetières ? On est pas allé ré-inhumé ailleurs ?
    Même les pharaons qui ont été enterrés il y a des milliers d’années, on est pas entrain de les déplacer ?
    Notez, que quand on dit qu’on conduit quelqu’un à sa dernière demeure, c’est juste une manière de parler. Parce ce que, pour 1 000 raisons, il peut être déplacé.

  • Le 17 février 2023 à 21:02, par Sacksida En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Dans la conscience Populaire Burkinabe et Africaine Thomas Sankara et ses compagnons Revolutionnaires du 4 Aout 1983, est un revolutionnaire et Patriote integre qui ont agit en donnant une perspective positive pour repondre aux aspirations profondes sociales economiques et Culturelles au Peuple Burkinabe et au Burkina Faso. Bien avant cette Revolution Democratique et Populaire d’Aout la Haute Volta devenu Burkina Faso et Pays des hommes integres et honnetes n’etait que l’arriere cour neocolonial de la Cote d’ivoire et aux services des interets imperialistes occidentaux et leurs Valets Locaux Africains. Incorruptible Thomas Sankara et sa Revolution Democratique appliquait la Rigueur revolutionnaire consequente dans la gouvernance et la Gestion publique et quotidienne pour realiser l’epanouissement des masses Populaires Burkinabe fondamentales et Africaines. Ainsi en 4 annees de gestion publique Vertueuse et revolutionnaire consequente le Destin du Peuple Burkinabe et du Burkina Faso prit un tournant decisif dans le concert des Nations Progressiste et Respectees par le Genie intellectuel et les Vertus Morales Humaine des Dirigeants Patriotes et revolutionnaire ainsi que les masses Burkinabe et Organisees dans la Lutte pour le Developpement economique, social et Culturel. Contrairement aux anciens Dirigeants Neocoloniaux soumis a l’Imperialisme Occidental et Neocolonial sans aucune perspective. Pour faire court, Thomas Sankara est un Leadership Central reconnu partout comme tel et donc il en fait le Pere de la Revolution Democratique d’Aout et le Pere de la Nation Burkinabe. Que la Paix de Dieu Sublime soit sur son Ame et ceux de ses Collaborateurs assassines le 15 octobre 1987. Gloire aux Peuple en Lutte pour leur Dignite et contre l’Imperialisme Occidental et Neocolonial et leurs Valets locaux Corrompus. La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons..Salut

  • Le 17 février 2023 à 22:37, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Madame SEREME/SANKARA, Messieurs Philippe et Augustes, Frères et Sœurs SANKARA Blandine et Autres, nous avons vécu cette rrévolution avec Feu Thomas SANKARA ; nous comprenons votre douleur qui est aussi notre douleur, à voir Blandine intercéder en pleurs. 1. Dagnoin ? Non car Blaise et golf ont fait tout un frère et Président comme ’Il n’était pas un Homme. 2. Au bout Avenue Thomas SANKARA ou jardin Yenenga ? Malgré la simplicité de Thomas, Il mérite mieux en demeurant proche des anonymes de Dagnoin, un Héros unique comme Yenenga est unique dans on jardin. Famille SANKARA, certes le Conseil de l’entente est triste, horrible et rappelle l’ignominie ; mais c’est comme lorsque un parent meut noyée dans une rivière que vous devez traverser et où vous puisez même l’eau de boisson. Peut-on se fâcher et bouder éternellement l’eau ou la rivière ? Non !
    Le Président n’est plus ici au Burkina. Il est dans les Félicités Céleste depuis. Ce qui se passe maintenant n,est que symbole. Finissons en avec courage et rendons un Hommage digne au Mari, Père, Frère, Président du Faso Thomas SANKARA .

  • Le 23 février 2023 à 12:07, par jan jan En réponse à : Ré-inhumation des restes de Thomas Sankara : La famille demande au président Ibrahim Traoré de suspendre la ré-inhumation au Conseil de l’Entente

    Aujourd’hui là, je vais dire mon mot pian, depuis là j’ai fermé ma bouche, mais des vérités doivent être dites. A l’Etat burkinabè, remettez les corps de ces suppliciés aux familles et on n’en parle plus. Tout ce ramdam pour des personnes qui de leur vivant avec leur avènement au pouvoir, n’ont rien amené de positif pour ce pays si ce n’est violence, meurtres, tortures, humiliation des fils de ce pays pour une soi disant "révolution". A cause de ces gens, voici où en est le pays aujourd’hui, dans l’impasse, ils ne méritent pas toutes ces attentions et bagarres pour leur ré-inhumation. Le Peuple à tous vue de négatif de 1983 à 2022 avec ce groupe de personnes. On dit que leur premier enterrement a été hâtif, mais est-ce que eux ont pris des gants pour l’enterrement des personnes qu’ils ont tués pour venir au pouvoir et se maintenir ??? En plus de ça, c’est leurs camarades "révolutionnaires" qui les ont tués, donc c’est entre eux.On peut dire que c’est leurs"linges sales" qu’ils ont "lavé en familles révolutionnaire", ce qui est sûr, ce n’est pas nous les ,réactionnaires qui les ont tué en tous cas.