Accueil > Actualités > Nécrologie

Dernier ajout : 19 juillet.

La musique burkinabè en deuil : Maurice Simporé, "le Cobra sacré", s’en est allé

 lundi 14 janvier 2008

Vendredi 11 janvier dernier disparaissait un grand homme de la musique moderne burkinabè, Maurice Simporé. Il a été inhumé le même jour à Léo dans sa ville d’adoption. Pionnier et calalysateur de la musique en Haute-Volta puis au Burkina Faso, l’artiste aura joué sa partition dans la promotion internationale. Faisons connaissance de quelques moments forts de la vie de l’artiste.
Une grande foule attristée s’est mobilisée le vendredi 11 janvier 2007 à Léo pour rendre un dernier hommage à Maurice Simporé. (...)

L’ancien ministre Georges Bamina Nébié n’est plus

 lundi 14 janvier 2008

Il fait partie des personnalités qui ont été de tous les combats du Rassemblement démocratique africain (RDA). Instituteur de formation, ce doyer s’est éteint le mardi 8 janvier dernier à Ouagadougou à l’âge de 92 ans.
Bamina Georges Nébié a été ministre de la Défense dans le premier gouvernement du président Maurice Yaméogo. A ce titre, selon nos informations, c’est lui qui a négocié à Paris les accords militaires de la Haute-Volta avec la France, qui devraient plus tard déboucher sur la création de l’armée (...)

Touristes français assassinés en Mauritanie : Adieu Jean-Philippe !

 mercredi 9 janvier 2008

Le 20 octobre dernier, Jean-Philippe était passé me remettre des colis pour le Burkina, alors que je me préparais à rentrer au pays. On s’était alors donné rendez-vous pour la Saint-Sylvestre à Ouaga qu’il devait rallier par la route, comme il l’avait fait tant de fois. Mais c’était la dernière fois que je le voyais.
Jean-Philippe Tollet, son frère Didier, leur oncle Gérard et Adda Hacène, un ami de la famille qui voyageait avec eux, sont les quatre touristes français qui ont été horriblement massacrés en (...)

Lièrmé Dieudonné Somé : Hommage à un confrère disparu

 mardi 18 décembre 2007

Ainsi donc, l’enfant de Memer s’en est allé discrètement, dans cet au-delà qui nous appartient tous et pour lequel chacun attend son heure. Quel que soit son étirement dans la durée, a dit le philosophe, la vie de l’homme demeure éphémère.
Dieudonné, le bien nommé est parti à l’appel du Maître du temps, celui qui donne la vie et qui vient aussi la reprendre. Bien sûr, attachés que nous sommes aux choses d’ici-bas, nous aurions aimé qu’il restât encore avec nous, tant les défis à relever sont encore là, (...)

Les anciens combattants en deuil : L’Intendant Sanfo n’est plus

 lundi 10 décembre 2007

Il est, en effet, de ceux qui ces dernières années ont œuvré victorieusement pour la révision des pensions des anciens combattants burkinabè, pour ne pas dire des tirailleurs sénégalais. Lui, c’est l’Intendant militaire de 2e classe Mamadou Sanfo qui s’est éteint dans la nuit du samedi 08 décembre 2007 au terme d’une vie bien remplie de 72 ans.
Né, en effet, le 31 décembre 1935 à Matan au Sénégal, l’homme à la célèbre barbe blanche intégrera les forces armées nationales le 25 février 1955. Au sein de la (...)

Décès de Mamadou Sanfo : l’hommage d’André Aubaret

 lundi 10 décembre 2007

J’apprends avec une grande tristesse le décès qui endeuille cruellement l’ Association des Anciens Combattants, des Anciens Militaires, Veuves et Orphelins du Burkina Faso.
Le Président Mamadou SANFO était un homme de haute qualité dont j’ai apprécié les méthodes rigoureuses de gestion lorsqu’il était en charge du porte-feuille ministériel.
J’ai eu à connaitre son attachement aux Anciens Combattants dans le regard social et humain qu’il portait sur chacun d’eux,attentif à leur situation et à leurs (...)

Inhumation de Lièrmé Somé : Dans la pure tradition dagara

 lundi 3 décembre 2007

Notre confrère Liermé Dieudonné, de L’Indépendant a été conduit à sa dernière demeure le mardi 27 novembre dernier dans son village natal, Memer (situé à 25 km de Dano) en présence de ses proches et de la grande famille de la presse.
Liermé Dieudonné Somé s’est cassé la plume à jamais. A 47 ans (il est né le 5 juin 1960), il tire sa révérence après s’être battu contre la maladie. Mais, face à la douleur et à la souffrance de cette disparition, sa famille a repris la phrase de Jésus : "Celui qui croit, même s’il (...)

Médias : Liermè Somé de "L’Indépendant" n’est plus

 mardi 27 novembre 2007

La mort a fini par avoir raison de notre confrère et ancien directeur de publication de l’hebdomadaire "L’Indépendant", Liermè Dieudonné Somé. Il a été emporté chez lui à Ouagadougou, à 48 ans, dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 novembre 2007 par le mal qui le rongeait depuis longtemps et contre lequel il s’est battu jusqu’au dernier moment.
Son corps a été transféré hier à Mener, son village natal (département de Kopper), dans la province du Ioba, où il sera inhumé, en principe, aujourd’hui à 15h. (...)

Décès de Lièrmé Dieudonné Somé

 lundi 26 novembre 2007

Notre confrère Dieudonné Lièrmé Somé est décédé dans la nuit de dimanche à lundi au centre médical de Saint-Camille au secteur 30 de Ouagadougou. Journaliste de formation, il était directeur de publication de l’hebdomadaire « L’Indépendant ».
Avant de rejoindre « L’Indépendant » après la mort de Norbert Zongo, Lièrmé Somé avait travaillé dans plusieurs journaux de la place comme « Le Pays » et « Le journal du soir ». Il avait aussi enseigné pendant quelque temps au département de communication de l’Université de (...)

Décès de Benoît Lompo : Il s’appelait Myemba

 mercredi 31 octobre 2007

Ce Gourmantché bon teint qui s’est éteint hier mardi 30 octobre dans la matinée à 66 ans, ainsi que l’avaient baptisé ses parents de Mantougou, avaient droit de vie et de mort sur tout. Un prénom, somme toute, prémonitoire quand on sait que sa carrière professionnelle, il l’exercera dans les grandes sphères de la magistrature.
Me Myemba Benoît Lompo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’en est donc allé après avoir occupé, entre autres, les fonctions de : Président de la Cour suprême du Burkina Faso (...)

Compagnie de gendarmerie de Koudougou : Le lieutenant Jean-Paul Batako n’est plus !

 mardi 2 octobre 2007

La nouvelle du décès du commandant de compagnie de gendarmerie est tombée comme un gourdin sur les populations de Koudougou et particulièrement sur les hommes de sécurité.
C’est le 23 novembre 2006 que le lieutenant Jean-Paul Batako a pris fonction en tant que commandant de la compagnie de gendarmerie de Koudougou.
Depuis son arrivée, ces qualités d’officier de gendarmerie ont fait de lui, un homme aimé non seulement de ses collaborateurs mais aussi et surtout de la population. Officier discret mais (...)

Yatenga : Une mosquée à la mémoire de Hamadé Ouédraogo

 mardi 18 septembre 2007

Décédé le mardi 4 septembre dernier en France des suites de maladie, Hamadé Ouédraogo, Directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie, a été inhumé le dimanche 9 septembre à Nogo, son village natal dans la commune de Titao. Un monde de parents, amis, et collègues du défunt l’ont accompagné à sa dernière demeure. L’inhumation a été suivie de doua.
C’était le mardi 4 septembre dernier que la triste nouvelle s’est répandue. En rappel, le regretté est né le 31 décembre 1952 à Nogo (Titao).
C’est le (...)

Pompoï : Le patriarche Adama Dramé dans sa dernière demeure

 mercredi 12 septembre 2007

La commune de Pompoï est en deuil. En effet, le vieux sage Adama Dramé s’est éteint à l’âge de 90 ans environ. Il a été conduit à sa dernière demeure le lundi 10 septembre à son domicile en présence de nombreux parents, amis et connaissances venues des villages du département de Pompoï et ses environs.
On notait également la présence de plusieurs militants du CDP dont le coordonnateur régional du parti de la région de la Boucle du Mouhoun, Marc Oubkiri Yao, des conseillers municipaux, des délégations venues (...)

Obsèques de Paul Yugbaré : Que d’émotion !

 mardi 11 septembre 2007

Décédé vendredi dernier à Ouagadougou, des suites d’une maladie, Paul Yugbaré, un des pionniers de la presse burkinabè, a été inhumé lundi 10 septembre 2007 à son domicile de Dapoya. Une foule de parents, amis et anciens camarades du défunt l’a accompagné à sa dernière demeure dans une atmosphère bien chargée d’émotion.
"Sur la terre, l’homme n’est que de passage ; sa vraie patrie est au ciel." Saint Paul ne croyait pas si bien dire, tant la mort, dans son cycle implacable, ne manque de rappeler chacun à sa (...)

Hamadé Ouédraogo conduit à sa dernière demeure

 mardi 11 septembre 2007

Décédé le 4 septembre 2007 à Paris (France), la dépouille mortelle de El Hadj Hamadé Ouédraogo, directeur général de la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI/BF) a été conduite le 9 septembre 2007 à Noogo, son village natal où l’inhumation a eu lieu en présence d’une foule nombreuse.
Parents, amis, collègues, collaborateurs, camarades politiques, membres du gouvernement, opérateurs économiques, personnalités du monde sportifs, des affaires et des institutions internationales ont (...)

Paul Yugbaré : Le père de la Presse présidentielle n’est plus !

 lundi 10 septembre 2007

La presse burkinabè vient de perdre un de ses pionniers, en l’occurrence Paul Hamado Yugbaré, qu’on peut qualifier de père de la Presse présidentielle, pour avoir dirigé cette structure dès les premières heures de sa mise en place en 1963.
En effet, notre confrère, qui a été admis à la retraite en 1984, est décédé, le vendredi 7 septembre 2007, à 15h15 à son domicile à Dapoya, au secteur 12 de Ouagadougou, par suite de maladie. Né vers 1935 au « Pays des cailloux blancs », c’est-à-dire Koupéla, Paul Hamado (...)

Décès de Hamadé Ouédraogo : Série noire à la Chambre de commerce

 mercredi 5 septembre 2007

La mort a encore visité la Chambre de commerce, d’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso. Alors que le monde des affaires continue de pleurer la mort, par accident, dans la nuit du 25 au 26 août de Mme Moussagros/Sanou Pélagie, présidente directrice de l’huilerie Jossira, récemment élue membre de la Chambre consulaire, c’est le directeur général de l’institution, Hamadé Ouédraogo, qui vient d’être frappé par la faucheuse
Un décès survenu hier mardi 4 septembre 2007 en France où le défunt y séjournait (...)

Chambre de commerce : Décès du DG Hamadé Ouédraogo

 mercredi 5 septembre 2007

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina est en deuil. Elle a perdu son directeur général, Hamadé Ouédraogo, le 4 septembre dernier. Il était âgé de 55 ans.
La triste nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre tôt, hier matin : le DG de la Chambre de commerce et d’industrie, Hamadé Ouédraogo, est décédé à Paris des suites d’une maladie. Il laisse derrière lui des agents et des membres de la CCI /BF inconsolables. Hier, le deuil avait déjà commencé à la CCI /BF qui avait portes closes. Pour ses (...)

Ce qu’Anne-Marie Gougi nous avait dit : "Quand la mort viendra, je tâcherai d’être prête et propre"

 vendredi 31 août 2007

Anne-Marie Gougi, la doyenne des comédiennes burkinabè, connue comme le loup blanc (ou la louve blanche) dans le microcosme culturel, est décédée le lundi 27 août 2007 à Ouaga. Elle avait 81 ans. Depuis le mercredi 29, elle repose au cimetière de Gounghin, où le monde de la culture l’a accompagnée, comme on dit, à sa dernière demeure. Quelques mois avant sa disparition, elle avait accordé, aux fins d’un documentaire sur elle, un entretien au cinéaste Guy Désiré Yaméogo (voir encadré).
Celui-ci nous (...)

Disparition de la PDG de JOSIRA industries : Le monde des affaires perd une battante

 vendredi 31 août 2007

Rappelée à Dieu suite à un accident de la circulation, Mme Moussa Gros/Sanou Pélagie, Présidente directrice générale (PDG) de JOSIRA industries, a été conduite en sa dernière demeure, jeudi 30 août 2007 au Cimetière municipal de Ouagadougou.
"La fin tragique et prématurée de cette femme battante nous plonge tous dans une profonde douleur". Ces mots prononcés d’une voix pleine d’émotion, sont ceux de Joseph O. Ouédraogo, représentant du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (...)

Pages : 0 | ... | 1040 | 1060 | 1080 | 1100 | 1120 | 1140 | 1160 | 1180 | 1200 | ... | 1260

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 20/07/2018
ARR : 4 - 6 - 3 - 1 - 12 NP : 00
ORD : 3 789 500 FCFA
DES : 49 000 FCFA
TIERCE V :
COUPLE V :
C G : 7 000
C P A : 2 000
C P B : 2 000
C P C : 9 000

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés